Après l’échec des révolutions colorées, la guerre économique menée par les forces spéciales du taux de change

De nouvelles techniques de guerre économique, pour l’instant quasiment imparables, agissant sur les taux d’intérêt des banques centrales, la surtaxation des importations, la masse monétaire et les taux de change des monnaies, font rage en Iran, en Turquie, en Syrie, en Irak, en Biélorussie, en Ukraine, en Russie, au Vénézuela et visent désormais la Chine.

Des équipes spécialisés infiltrés (Iran) et se basant sur des opérateurs locaux et influents, souvent issus de l’économie parallèle sont le fer de lance de cette nouvelle forme d’offensive en règle.

Publicités

46 réflexions sur « Après l’échec des révolutions colorées, la guerre économique menée par les forces spéciales du taux de change »

  1. extrait d’un article intitulé: « La Russie se prépare à la «tempête du siècle» dans l’économie mondiale » signé d’Aleksandr Rodgers :
    « … Ces derniers mois, la Russie, selon certaines déclarations, «s’est préparée vigoureusement à la rencontre de Poutine avec Trump». Qu’est-ce que ça veut dire ?
    Premièrement, en avril, la Banque centrale de la Fédération de Russie a vidé près de la moitié des bons du Trésor américain de son bilan, ramenant son stock de $ 96,2 milliards à $ 48,7 milliards.
    En mai, la Banque centrale a continué la purge de son bilan.
    Certaines agences de presse ont simplement souligné que la Russie était sortie de la liste des plus importants détenteurs de bons du Trésor US, notant que ce qui en reste «est inférieur à 30 milliards de dollars». Ils utilisent des étudiants dans ces agences de presse, et par conséquent de telles «nouvelles» apparaissent.
    Après avoir lu le rapport complet du Département du trésor des États-Unis, il est facile de voir que le montant des investissements russes dans les bons du Trésor US se réduit à $14,9 milliards.
    C’est-à-dire, divisé par six en deux mois. Mais il n’y a pas encore de données pour juin…
    Deuxièmement, certains observateurs ont noté que, dans ce contexte, la Banque centrale de la Fédération de Russie continuait d’accroître ses réserves d’or. … »

    deux « non-infos » dans ce court extrait, la banque centrale Russe, largue en catimini les bons du trésor US, et passe ne tête pour ses achats d’or !

    de l’or !…:
    extrait d’article intitulé : « La Chine se prépare à une guerre commerciale depuis plus d’une décennie » sous-titre : « Chaque bataille est gagnée AVANT d’être engagée – Sun Tzu » signe de Brandon Smith.
    « … Le crash de 2008 a apporté avec lui une série de paradigmes économiques étranges rarement, voire jamais vus dans l’histoire ; paradigmes qui ont renversé l’analyse budgétaire normale. Alors que certains fondamentaux restent les mêmes, peu importe ce qui se passe, la présentation de ces données a été délibérément faussée pour cacher la vérité. Mais quelle est la vérité ? Au fond, la vérité est que la plupart des économies du monde sont beaucoup plus faibles que ce que les gouvernements et les banques centrales ont montré. Cela est particulièrement vrai pour les États-Unis.
    Cela dit, un pays poursuit une stratégie opposée depuis de nombreuses années – ce qui signifie qu’il a caché sa préparation économique plus que ses faiblesses. Je parle bien sûr de la Chine. … »
    et:
    « … Enfin, la Chine s’est clairement préparée à une crise considérable du dollar ou de la stabilité économique mondiale, comme en témoigne son stockage soudain et agressif de réserves d’or au cours de la dernière décennie. Seulement récemment surpassée par la Russie dans les achats, la Chine est l’un des acheteurs nationaux d’or les plus agressifs.
    Un stock d’or en expansion constituerait une couverture efficace contre l’effondrement du marché du dollar. Si le dollar perd son statut de réserve mondiale, des pays comme la Chine et la Russie sont bien placés pour en atténuer les dommages. Compte tenu du fait que le FMI détient officiellement environ 3 000 tonnes d’or, les globalistes sont également bien placés en cas de crash du dollar.
    Il semblerait que la Chine ait été incluse à plusieurs niveaux dans le plan de réinitialisation globale. Toutes les actions mentionnées précédemment suggèrent une connaissance anticipée d’un changement radical du modèle du dollar. La guerre commerciale elle-même fournit une couverture parfaite pour cette réinitialisation économique, comme je l’ai mis en garde dans mes derniers articles. La Chine jouerait un rôle important dans la réinitialisation, car elle a la capacité de vendre massivement les bons du Trésor américain et lâcher ainsi le dollar comme monnaie de réserve mondiale, provoquant une réaction en chaîne sur les marchés mondiaux alors que leurs partenaires commerciaux sont organisés en une chaîne de domino.
    Ils vont probablement le faire tranquillement (comme la Russie l’a fait récemment), afin de se débarrasser de leurs bons du Trésors américains avant que la nouvelle de ces ventes frappe les médias dominants. Les principaux bénéficiaires de cet acte seront les globalistes, tandis que la Chine s’est placée pour survivre (pas nécessairement pour prospérer) pendant le chaos. Il n’en va pas nécessairement de même pour les États-Unis, dont le talon d’Achille est la dépendance totale à l’égard de la primauté du dollar. … »

    et les globalistes via le FMI, comme à leur habitude, jouent sur tous les tableaux !… (en clair bouffe à tous les râteliers ! n’est-ce pas soros ?!)

    et pour finir, l’abandon pur et simple du système SWIFT !…

    conclusion (très) provisoire: « … Comme nous pouvons le voir, les sociétés et les banques d’État se préparent activement à la dé-dollarisation de l’économie – ou, pour être plus exact, à quitter le dollar en douceur – et aux éventuels problèmes de SWIFT, en augmentant également l’indépendance de tous les systèmes informatiques (communication, paiement, etc.). … » en attendant l’autre, le système Internet !?

    PS : certain(e)s intervenant(e)s ont balancé sur le site Strategika51 des « contre-vérités » (de la mauvaise propagande !) sur ces sujets (Ô combien importants), et il ne faudrait pas nous faire « prendre les vessies pour des lanternes » !…

    re-PS : « … L’argument selon lequel la Chine est en quelque sorte dépendante des marchés et des consommateurs américains pour maintenir son économie en vie n’est qu’un mensonge. La Chine attire maintenant un marché au détail aussi attrayant que celui des États-Unis, et son marché intérieur pourrait prendre le relais au cas où les marchés américains seraient soudainement fermés aux exportations chinoises. … »

    Aimé par 1 personne

    1. @Sergio, et @Cosworth57200
      « …L’argument selon lequel la Chine est … dépendante des …américains…  »
      On ne peut comprendre l’économie sans comprendre les interactions géopolitiques, et vice verça. Pour le comprendre l’idéal c’est de prendre une carte, et tracer des fleches à la main qui representent en définitive les relations entre les différents acteurs. Une fois que le travail est fait, on s’aperçoit quasi immediatement du ridicule de la politique US. Les petits cons qui dirigent les USA en ce moment c’est une génération, -depuis Clinton- dont les parents n’ont jamais dit « Non ». De sorte que le gamin a grandi sans que les parents lui collent une fessé. Ce qui en fait des eternels ados. Ca produit aujourd’hui des calamités un peu partout.
      Quand on regarde une carte, au premier coups d’oeil on s’aperçoit que la Turquie est géostratiquement incontournable, et le pays qui perd son alliance a définitivement perdu le Moyen Orient. Nous avions eu une discussion il y a quelques années au sujet de la Turquie, à l’époque j’avais soutenu mordicus que les américains allaient perdre la guerre, du fait du retrait du soutien turc aux terroristes dans le conflit contre la Syrie. Aujourd’hui on ne peut que constater l’impasse dans laquelle se trouve les US. Ils en arrivent à soutenir quelques milices mafieuses kurdes. Alors maintenant sanctionner economiquement la Turquie est encore plus con que con. Je pense qu’il est inutile d’en dire plus.

      La Chine c’est +complexe en ce sens qu’aujourd’hui, les dirigeants chinois sont + libres, ils ont reussi leur pari c’est à dire developper de façon considerable l’appareil de production industriel. Il est aujorud’hui au moins egale aux USA, y compris dans le domaine hyper strategique des machines outils et de la micro-electronique.
      Cependant en contre partie la RPC a acheté des milliers de milliards $ de bons du trésor, qui en fait relient ses deux acteurs comme une corde dans un sable mouvant. Si l’un coule, théoriquement il entraine l’autre. Théoriquement dirons nous. La praitque c’est autre chose.
      Il est certain que Pekin n’a pas grand interet à voir le dollar couler, sans quoi elle perd et de façon considerable. Or les relations internationales sont à la fois complexes à comprendre, et en meme temps simple. Je te donne, tu me donnes. Tu m’emmerdes, je sais aussi bien t’emmerder .
      Si on part du principe que le Moyen Orient est une zone ultra sensible, notammment pour son energie fossile dominé principalement par les US, tout au moins jusqu’en 2016. Si l’Iran était sous blocus et a obtempéré sur le nucléaire, c’est surtout parce que la Chine comme la Russie l’ont appliqué. Si maintenant les Etats Unis renversent la table, l’Iran, comme la Syrie ne seront plus sous blocus. C’est immediatement la fin d’Israèl. Que dis-je ? Le Venezuela, Cuba, l’Argentine, Algérie etc.. se verront armés d’une tout autre façon. Et c’est l’union etats uniennes qui risque de disparaitre. L’etude détaillée des conflits impliquant l’armée US depuis 1940, suffit à démontrer que cette armée, n’a aucun moyen de gagner sans le concours de la Russie et de la Chine.
      Jusqu’à l’amiral Mullen l’armée US savait reconnaitre ses limites. C’est l’armée US qui a fait virer Rumsfeld, mettre au placard l’autre psychopate de R. Cheney, viré Wolfowicz, Perles et toute la clique. Il est certain que si la Chine perd ses billes, notamment ses bonds du trésor, le retour de manivelle sera à la hauteur de ses pertes. Les américains loin d’etre fous le savent parfaitement.

      J'aime

      1. Erdogan est paranoïaque et voit des gulenistes partout. L’arrestation du pasteur américain est probablement une tentative de chantage pour obtenir l’extradition de Gulen. C’est très mal calculé. Secouer la livre turque fera payer son effronterie à Erdogan et a également l’avantage d’impliquer l’euro du fait de l’exposition des banques européennes au risque turc.

        J'aime

      2. Foxhound écrit :

        « … La Chine c’est +complexe en ce sens qu’aujourd’hui, les dirigeants chinois sont + libres, ils ont réussi leur pari c’est à dire développer de façon considérable l’appareil de production industriel. Il est aujourd’hui au moins égale aux USA, y compris dans le domaine hyper stratégique des machines outils et de la micro-electronique.
        Cependant en contre partie la RPC a acheté des milliers de milliards $ de bons du trésor, qui en fait relient ses deux acteurs comme une corde dans un sable mouvant. Si l’un coule, théoriquement il entraîne l’autre. Théoriquement dirons nous. La pratique c’est autre chose.
        Il est certain que Pékin n’a pas grand intérêt à voir le dollar couler, sans quoi elle perd et de façon considérable. Or les relations internationales sont à la fois complexes à comprendre, et en même temps simple. Je te donne, tu me donnes. Tu m’emmerdes, je sais aussi bien t’emmerder. … »

        *Il semblerait que la Chine est en passe de prendre la tête dans des domaines jusqu’ici réserver à l’Occident et surtout aux Etats-Unis (les « cerveaux » s’en allait à l’Ouest puisque celui-ci leur réservait le meilleur accueil: les meilleurs centres de recherches, les meilleurs laboratoires, les meilleures écoles au monde pour leurs enfants, bref les meilleurs équipements que l’on puisse offrir aux chercheurs et savants de tous poils, ainsi que, et surtout un meilleur niveau de vie ! alors pourquoi essayer de subsister à l’Est ou bien en Extrême-orient ?
        Sauf qu’en ce qui concerne ces deux grands pays, la Russie et la Chine, l’attachement quasi indéfectibles de leurs citoyens à leurs racines, **à la mère patrie et leur résilience dans les pires misères que leur réservait l’Histoire!, à fait la différence… Les étasuniens l’ont enfin compris, mais trop tard !
        Les Russes (plus impliqués en Europe et en Extrême-orient qu’aux USA), encore eux, ont entamé un mouvement de non retour en larguant le « roi dollar », d’abord en catimini, puis plus franchement, (disons, plus visiblement aux yeux des médias occidentaux), mais pour l’instant ils conservent quand même une toute petite partie des bons du Trésor américains, mais sans plus, et comme dit dans le précédent post, ils achètent à tout va de l’or (pour reprendre le style de l’article cité, « de manière agressive » ?), y compris en pleine période baissière de celui-ci!
        La Chine, elle, agit de manière tout autre, à cause 1) d’une part parce qu’il s’agit ***d’un capitalisme d’état (tu sais qu’il s’agit d’un régime communiste, et que les décisions sont prisent, par un collège, et sur le long – voire, le très long terme, contrairement aux étasuniens), 2) et que leur culture, (il s’agit là de leur stratégie, tout à fait personnelle et liée à la culture chinoise), n’admet aucune improvisation ! Les Chinois ont amorcé le même largage du « roi-dollar », ce qui sous-entend la revente des bons du Trésor américain, mais de manière différée (liée à une prudence proverbiale, en attendant la riposte aux menaces étasuniennes liée à la guerre économique déclenchée par ces derniers), ils ont en tête un projet pharaonique (cette expression débile est largement utilisée dans les médias occidentaux), « une route, une soie » (ou « la route de la soie »), qui inclus le globalisme, mais à la manière chinoise (et pas du tout celle préconisée par les clans globalistes du FMI) ; nous sommes à la croisée des chemins (période charnière s’il en est !), et tu sais aussi bien que moi, que cela demandera du temps (certainement plusieurs décennies) et que cette « guerre économique » déclenchée par Trump (?), n’a pas d’autre objectif, que de retarder au maximum tous ces projets, et surtout entraver définitivement « un monde multipolaire » tel qu’il se dessine depuis la grande crise systémique de 2008. (quitte à diviser le monde en trois « Empire »)

        *les Russes restent très discrets sur le sujet, et pour cause…
        ** je sais ça fait ringard, mais passons…
        *** ancré à fond dans le globalisme, et qui n’en déroge pas d’un millimètre !, question de vie ou de mort (comme tu le soulignais: je te tiens, tu me tiens…).

        PS : Le FMI culmine avec ses 3000 tonnes d’or (sans doute beaucoup plus, avec les tonnes qu’ils ont pillé en Europe (durant la seconde guerre mondiale) et au Proche-orient (et le dernier en date, la réserve d’or de Mouammar Kadhafi)

        Aimé par 2 personnes

  2. Avec un taux d’inflation à 15 %, avant les derniers soubresauts de la livre turque, les entreprises turques ont peu emprunté en livres turques car les taux d’intérêt étaient élevés. Elles ont emprunté principalement en $ et en € dont les taux nominaux étaient proches de 0. Le problème, c’est que tous ces emprunts sont en train de se transformer en emprunts toxiques du fait de la dévaluation de la livre par rapport au $ et à l’€. Les entreprises vont devoir provisiooner des risques importants sur leurs dettes, ce qui va diminuer d’autant leurs résultats imposables et cela va perturber le budget turc qui aura de bien moins bonnes rentrées fiscales en ce qui concerne l’impôt sur les sociétés, ce déséquilibre budgétaire n’arrangeant pas la confiance des investisseurs étrangers, le cours de la livre et ainsi de suite…

    J'aime

    1. @cosworth57200
      « Avec un taux d’inflation à 15 %, avant les derniers soubresauts de la livre turque,… »
      On en reparlera dans six mois, un an, loin de faire l’apologie du natiionalisme , et encore moins de l’imperialisme turc, ce pays sera encore debout. C’est des points en plus pour Erdogan.
      Cette attaque US, où plutot de Wall Street contre la devise turque, les US vont la payer trés cher à terme. En plus les US viennent de bloquer la livraison d’avions de combat encourageant par la meme les leaders turcs à se ravitailler ailleurs. Les US sont entrain créer les conditions optimal pour leur expulsion accélerée de la région. C’est un vrai suicide, du jamais vu depuis 1945. C’est à se demander qui dirige les Etats Unis aujourd’hui ? Y a -t-il encore un chef à bord du titanic US ? J’ai pas souvenir d’avoir vu autant d’incompetents au sein des dirigeants US. C’est fou! A mon avis on est plus trés loin de la tant redoutée crise financière!
      2018 aura definitivement acté la fin du monde unipolaire.

      Aimé par 1 personne

  3. J’ajouterai que les sanctions contre la Turquie, c’est un cadeau inespéré pour l’Iran. Les gros cons de leaders US reussissent « l’exploit » qu’aucune adminstration US a fait jusqu’à présent, pas meme celle de Bush. Ils reussissent à produire un axe Damas-Ankara-Bagdad-Teheran-Islamabad-Pekin-Moscou. Faut le faire!
    Dés la livraison des S-400 à la Turquie, ainsi que des possibles SU-30, l’agressivité des leaders turcs va encore s’excacerber. Ceux qui dirigent aux Etats Unis sont vriament, au regard de ce que nous voyons une bande de petits cons, incultes, et idiots. Des ados de 50 balais!
    Les leaders US font cette mega connerie juste au pire moment de leur histoire, alors qu’ils n’ont jamais vraiment brillé dans les conflits, comment vont ils faire à présent contre tout un axe, on dira euro-asiatique ? Désormais la Corée du Nord produit -pour citer N. Khroutchev- des ICBM mobiles « comme des saucisses », ainsi que des missiles de croisières supersoniques. Et son savoir faire est hautement exportable!
    Pire! Non content de foutre la merde au Moyen Orient, ils provoquent la Serbie, via leur mafia de l’UCK. Mais où se croient ils ? Qui sont ils ? C’est les signes carracteristiques et precurseurs d’un système en plein effondrement.

    Je suis convaincu d’un chose, les specialistes chevronnés de diplomatie en France, au UK, en Alllemagne doivent etre attérés. C’est le moins que l’on puisse dire!

    Aimé par 1 personne

    1. Autre question
      Quelqu’un peut il nous en dire plus sur les troubles en Roumanie ? Bucarest change-t-elle d’orientation ?
      Je sais qu’il n’y a jamais de fumée sans feu, sauf que je ne connais pas ce qui se passe en Roumanie.
      Par avance merci de nous eclairer, evenutellement avec des liens.

      Aimé par 1 personne

      1. cela date de début 2017: http://www.voltairenet.org/article195668.html

        PsyOps : le Pentagone teste les nouvelles capacités de son homologue russe

        alors maintenant, accroche to bien, les nord-américains fomentent des PsyOp non pas pour réaliser un coup d’État, mais pour provoquer une réaction Russe, et pouvoir étudier la réaction du Kremlin! 🙂

        Début février 2017, d’importantes manifestations secouaient la Roumanie. Pourtant, alors que les médias internationaux annonçaient la chute imminente du gouvernement de Sorin Grindeanu, rien ne se produisit. Pour Valentin Vasilescu, qui est à la fois un expert militaire et un militant d’opposition, ces événements auraient été organisés par les PsyOps de l’armée roumaine et du Pentagone pour tester la pénétration de leurs homologues russes dans le pays. Cette affaire met en lumière le développement des PsyOps russes, désormais capables, sur ce plan aussi, de rivaliser avec l’Otan.

        Aimé par 2 personnes

  4. certains États ont trouvé la parade, et la domination-soumission aux diktats étasuniens n’est plus qu’un mauvais souvenir… mais pour leur ancien tourmenteur, (soi-disant « première puissance mondiale), c’est devenu un gros, très gros problème !
    Ces États sont: le Pakistan (sans oublié son voisin l’Afghanistan), la Malaisie et l’Iran !
    Ces trois États souverains se sont débarrassés du « roi-dollar » et ont eu les coudées franches pour commercer (s’agissant pour l’essentiel: d’infrastructures lourdes, d’exploitation du sous-sol (minerais, gaz, pétrole, etc.) et de l’armement…) avec la Russie et la Chine…

    Aimé par 1 personne

    1. S’il venait à être assassiné, l’armée « envahirait » immédiatement la base US d’Incirlik avec ses multiples bombes atomiques et son matériel de pointe. Cette perte serait stratégiquement inacceptable. De ce fait, je doute que les yankees se risquent une 2eme fois à ce jeu avec Erdogan.
      Je pense qu’ils vont le cuire à petit feu comme ils le font depuis longtemps à Cuba et en Corée du Nord.

      Aimé par 1 personne

      1. Politiquement mort. Si la livre turque continue de plonger comme vendredi, elle finira par ne plus rien valoir et la révolte intérieure l’emportera. En appelant les turcs à vendre leur or et leurs devises pour acheter de la livre, il leur demande de s’appauvrir en vendant de la valeur pour acheter du PQ, le tout pour sauver son pouvoir. Les ultra-patriotes connards obéiront mais les avoirs de la population turque en or et devises, sera peanuts par rapport aux réserves de la banque centrale turque et encore moins par rapport aux marchés qui vendent de la livre et se dégagent au plus vite.

        J'aime

  5. L’euro va être secoué aussi à cause de l’exposition des banques européennes au risque turc. C’est surtout l’Espagne puis l’Italie puis la France qui sont en première ligne.

    Aimé par 1 personne

  6. La FED a changé de politique, ce qui a rendu les BT américains de nouveau intéressants, les fonds investis dans les pays émergents sont retirés direction les USA, ce qui fout le binzz dans la monnaie des pays concernés, les BRICS comme par hasard. Erdogan aurait été bien inspiré de relâcher la pression sur le pasteur américain, les marchés de seraient moins intéressés à cette dispute diplomatique car il n’est pas besoin d’être grand devin pour savoir que la Turquie ne fait économiquement pas le poids, la livre turque a donc été vendue en masse. L’ouverture lundi des marchés risque d’être sanglante pour la livre turque.

    Aimé par 1 personne

  7. Navré Strategika mais il y a une erreur dans votre exposé. Ce qui est important n’est pas le taux de base de la banque centrale mais la parité de la monnaie locale. Certains gouvernements politiquement hostiles peuvent agir dans tel sens mais c’est surtout la méfiance des marchés qui est décisif. Sauf erreur de ma part, les marchés sont capables de mobiliser au moins 1000 milliards $/jour. Aucune monnaie même le dollar peut résister à un tel rouleau compresseur. Erdogan aurait bien été inspiré de fermer sa gueule et de laisser sa banque centrale agir.

    Aimé par 1 personne

    1. « les marchés sont capables de … »
      Les marchés ? Les Marchés, terme qui ne veut rien dire, utilisé à outrance par des pseudo experts, et autres auto-proclamés journalistes, qui passent et repassent dans les médias, et qui travaillent toujours pour leur commanditaires.
      Les marchés ? Encore faut il préciser que sont les marchés ? Qui est derrière ? Quelle-s- entité-s- manipulent les flux monetaires ? Et pourquoi ? Au bout du compte, on trouve toujours les memes groupes d’individus qui se croient ‘fils de Dieu’ et au nom de je ne sais quel principe se croient au dessus de l’humanité.
      Y en a pas 36, c’est les big 12 qui se clonent en diverses noms à la con, les Goldman & Sachs, Wargo, Bank of America, JP Morgan, Carnegie, etc…Et au dessus, on trouve les vrais commanditaires. En gros toujours les memes, mais ce coup ci ils ne gagneront pas, c’est eux qui risquent bien de passer à la guillotine.
      Erdogan en faisant ce qu’il a fait savait à quoi s’en tenir. Dans l’histoire du genre humain, si certes l’éconmie contribue à stabiliser un empire, in fine c’est toujours la force brute qui décide. Or, aujourd’hui, et c’est une certitude l’Amérique n’a plus la supériorité militaire, et ceux qui manipulent les marchés n’y pourront pas grand chose sans une armée, juste rafermir une opposition toujours plus croissante, et plus determinée que jamais.
      Sans le savoir ils ont peut etre declenché le compte à rebours de la fin de l’existence de l’etat d’Israèel, et au final leur propres fins.

      Aimé par 1 personne

      1. ‘juste raffermir une opposition toujours plus croissante’

        tu as vu ce qu’il se passe en fronsse avec l’affaire de l’officine atlantiste-européiste, eu disinfo lab, qui a fiché toutes les personnes qui ont tweeté sur l’affaire benalla,
        mais qui surtout ont publié cette liste! quelle idée stupide!

        les débutants! 🙂
        les branquignolles de la police politique. les types de la Stasi doivent faire des vrilles en enfer et les types de la NSA doivent bien rigoler!

        c’est l’indicateur que les limtitateurs ont été repoussés: maintenant ‘ils’ (les collabos de l’oligarchie américano-occidentale) ne craignent même plus de nous faire savoir qu’ils nous fichent.

        un tel sentiment d’impunité.. patience.. patience.. le ‘complotisme’, donc la prise de conscience, monte dans la population! 😉

        Aimé par 2 personnes

        1. « …avec l’affaire…eu disinfo lab,…  »
          Aucune idée! Je suis trés peu l’actu française excepté la coupe du Monde eh oui nul n’est parfait! 😉
          J’ai à peine suivi, mais de loin l’affaire Bennalla, qui au passage n’en est pas une, mais qui est interressante à plus d’un titre.

          Aimé par 1 personne

        2. ce n’est pas insignifiant étant donné que la pute des banquiers mets sur place un ‘secret service’ à la fronssaise, à partir duquel il pilotera de façon discrétionnaire la politique anti-terroriste, donc, novlangue oblige, la politique terroriste de la france en Syrie, Libye et en Afrique subsaharienne..
          surtout, c’est tout sauf inintéressant si cela peut faire changer d’avis une partie suffisante de la population sur la pute des banquiers.
          si on peut ne plus avoir à le supporter dès juin 2022, ce sera déjà cela! 🙂

          imagine si les esclaves le reconduisent pour 5 ans en 2022.. 😦

          Aimé par 2 personnes

        3. EU Disinfo Lab est une affaire qui aurait du faire tomber la 5e République.
          De quel droit un fort en gueule se permet de créer, avec l’argent du contribuable, une entreprise visant a dresser des liste de personnes à abattre ou a cibler parce qu’elles se sont exprimées sur l’affaire Lahcene Ben Alla alias Alexandre ?
          C’est inadmissible.

          Aimé par 2 personnes

        4. allons, allons, en mai 2018, lorsque la vidéo est sortie sur l’Internet, ce n’était de toute évidence qu’un habituel cas de violence policière! 😉

          pour le fichage politique, même des télégraphistes inoffensifs comme jean dominique merchet se sont retrouvés dans la liste!

          et de véritables conspirationnistes, comme Bernardo1871 n’ont même pas été fichés! 🙂
          (ou alors, c’est juste que je n’ai jamais tweeté sur l’affaire benalla..)

          Aimé par 2 personnes

      2. Vous n’avez pas vécu, ne vous rappelez pas ou n’avez pas su tirer les leçons de l’arrivée des socialistes au poivoir en 1981 et des effets de leur brillante politique economico-monétaire.

        J'aime

    1. c’est parce que tu as ajouté 2 ou 3 liens internet et que wordpress traite automatiquement ces message comme des spam, donc ils ne sont pas publié.
      Strategika, par le Pouvoir du Crâne Ancestral, détient la Force Toute Puissante 😉 et donc, est le seul qui puisse publier nos messages avec 2 ou 3 liens internet!

      J'aime

      1. Merci pour l’explication !
        Donc à vous de trouver la courbe des taux directeurs de la FED.
        Ils montent désormais tous les trimestres.
        On rentre donc en phase de contraction monétaire. C’est le fameux travail de Dieu, délégué à Goldman Sachs & Co.
        Toutes ces années de taux insignifiants ont grossi le stock d’investissements mondiaux adossés à des emprunts $, expansion à tout va.
        Il devient maintenant plus couteux de faire rouler la dette, et ça va empirer sur les années à venir. Il faut donc se désendetter, et rembourser en $, alors que les crédits sont souvent investis en monnaie locale.
        Alors que les fondamentaux devraient faire que le $ s’effondre, il va continuer a contario à se renforcer, rien que par cette lente montée des taux.
        La remontée a commencée fin 2017, bien en amonts des faits du jour.

        Aimé par 1 personne

        1. lire dans 27 questions d’économie contemporaine (2008)
          l’intégration financière internationale et les déséquilibre globaux, page 451
          le déséquilibre américain, page 455
          jusqu’où ira la baisse du dollar?, page 462

          désolé, pas trouvé en pdf sur l’Internet.
          7,25euros en poche.

          ses petits frères dans la lignée.
          16 nouvelles questions d’économie contemporaine (2010)
          5 crises 11 nouvelles questions d’économie contemporaine (2013)

          de bons bouquins pour les non-spécialistes mais qui s’intéressent aux recherches de la doxa. on ne peut pas toujours être complotiste..

          Aimé par 1 personne

  8. alors attendez, dites moi si je me trompe mais,
    d’un côté, les anglo-américains + la fine équipe qui n’existe pas, attaquent sur les marchés financiers les pays qui résistent à leur diktat,

    de l’autre côté, TheDonald menace sans équivoque les turcs! l’agresseur qui joue la victime! il a de mauvaises fréquentations TheDonald, qui déteignent sur lui!

    Aimé par 1 personne

  9. Je vois cela differament, que voulez vous 800 milliards de deficite par an ce n est pas tenable. Donc rapatrier le travail à la maison est une solution pour le monde entier. L’Amérique et devenu un trou noir pour chinoiserie et ne mène a rien.
    La Chine et les transnationals ont bien profite de NOS mafieux politicar oxidentaux. Trump a raison. Que les autres présidents prennent leur responsabilités ou finiront mal.

    Aimé par 1 personne

    1. les usa sont surendettés .
      avec quel argent pourront ils investir dans les usines qui leur permettraient de produire les biens qu’ils consomment, avec quelle rentabilité et avec quels savoir faire puisque cela fait plus de trente ans qu’ils ont détruit leurs usines ?
      les taxes ne vont elles pas détruire ce qu ils appellent industrie aux USA et qui ne sont pour la plupart que des unités d’assemblage !
      pour les seules vrais unité de production des USA elle ont toutes un bizness modèle basé sur une débauche de consommation d’énergie pas chère . elle vont donc toutes se heurter au prix élevé du pétrole et de l’énergie en générale !

      Aimé par 1 personne

  10. « …et visent désormais la Chine. »
    Oui mais pas de trop quand meme! Que deviendrait un Iphone 10, où un Note -9 surtaxé ? 2.000 euros l’unité ? Qui va l’acheter ?
    D’aprés ce que j’ai pu comprendre, il se trouve que les Etats Unis commencent à appliquer les memes droits de douanes que les autres, et c’est normal. Il se trouve que dans l’affaire les grands Trusts craignent de perdre au change, surtout qu’ils n’ont pas une grande confiance, et encore moins d’admiration pour le sexagenaire teint en blond! D’ou cette afollement médiatique.
    Pour le Venezuela, et Nicaragua je connais pas trop, je ne pense pas que les regimes trepasseront.

    Quand à l’Iran, la Turquie, ils sont suffisemanent résilients pour tenir, et si les américains s’attaquent à tout ce bloc d’un coup, c’est qu’ils sont vraiment des cons.
    Pour ce qui est de la Syrie, l’Irak, et la Biélorussie, la Russie n’en parlons meme pas. Avec tout ce qu’ils ont vécu, ils n’ont plus rien à craindre.
    Pour ce qui est de l’Ukraine, ca m’étonne quand meme. Les leaders ukrainiens ne sont plus aussi dociles du coup ?

    J'aime

  11. C’est évidemment la guerre. Mais on peut préférer cela à un conflit nucléaire. Que les « victimes » se défendent. Elles ont les armes pour cela.

    J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.