La fin de l’hégémonie

Pour la première fois depuis 44 ans, une partie non identifiée soutenant les forces loyales au gouvernement syrien a lancé une salve de missiles sur des objectifs militaires israéliens précis au Golan.

La partie qui a pris une telle initiative l’a fait en ayant au préalable examiné toutes ses répercussions possibles dont une réponse israélienne massive assurée afin de sauvegarder la dissuasion israélienne.

La réponse israélienne a été relativement forte: officiellement, 28 avions des meilleurs avionsde  combat de l’Armée de l’air israélienne- ce qui est en soi un chiffre assez important- menèrent des raids visant des objectifs militaires syriens. Aux 60 missiles Air-Sol tirés s’ajoutent l’usage de dix missiles balistiques tactiques. Une première en Israël.

Selon le gouvernement syrien et le ministère russe de la défense, plus de la moitié des missiles israéliens furent interceptés et abattus par les défenses anti-aériennes syriennes.

Pour la partie ayant ciblé à coup de missiles des cibles militaires israéliennes très sensibles, cela ne compte guère en comparaison avec l’ampleur de la réponse israélienne, jugée bien en deçà des prévisions initiales.

Cela veut dire que la partie ayant lancé des missiles sur Israël s’attendait à une réponse massive, intense, étalée sur le temps et s’est organisée en conséquence.

Il n’y eut pas de conflit à grande échelle. C’était l’objectif.  La dissuasion assymétrique, intermittente,  progressive et croissante face à une gigantesque puissance de feu adverse  prônée par le pouvoir syrien semble avoir fonctionné. Pour la première fois.

Le principal facteur ayant dissuadé les israéliens est l’entrée du Hezbollah dans une guerre active non pas à partir du Sud-Liban mais du Golan.

L’Iran ne dispose pas d’infrastructures militaires en Syrie. Cette option leur aurait coûté beaucoup trop cher et leur semble inutile. Les conseillers militaires iraniens en Syrie utilisent ceux de l’Armée Arabe syrienne tandis que les milices  sous influence iranienne disposent de facilités au sein des Forces populaires de défense, un corps de milices de volontaires et de membres des services des renseignements syriens.  Les israéliens affirment avoir visé des cibles militaires iraniennes. Cependant, les missiles israéliens ont détruit une station Radar, un site de missiles SAM et un Sa-22 Greyhound ou Pantsir S1 à court de munitions appartenant à l’Armée syrienne.

La partie ayant lancé des missiles sur des cibles militaires israéliennes au Golan dispose d’une base de données sur les cibles militaires les plus importantes en Israël et semble avoir des plans pour une infiltration en profondeur et, selon certains analystes, la désactivation de certains sites israéliens de lancement de vecteurs d’armes de destruction massive. Cette dernière perspective hante l’état-major israélien.

Après des années de liberté totale en matière de raids aériens visant ses voisins et des pays éloingnés, Israël ne peut plus frapper impunément la Syrie sans une riposte et cela marque la fin de l’hégémonie stratégique israélienne et le début d’une nouvelle période où la capture du Golan par Israël peut faire l’objet à tout moment d’un changement subit.

 

 

Publicités

84 réflexions sur « La fin de l’hégémonie »

  1. que l’information par leur ‘source’ soit vraie ou pas, israel n’a-t-il de toute façon pas l’intention de prendre sa revanche sur l’escarmouche du 10 mai 2018?

    Our sources informed us of a major military operation the Israelis plotting within 24 hours. When they warned us they said 24 hours, as we tweeted earlier. The sources not only confirmed they are anticipating the major operation and have already prepared a deterrent plan that is so intense, it’ll be very difficult to stop once it starts.

    http://www.syrianews.cc/exclusive-israel-prepare-attack-saa-ready/

    Aimé par 1 personne

    1. Il est difficile de faire une offensive d’ampleur sans mobilisation au moins partielle préalable, ce qui ne passe pas inaperçu.

      J'aime

  2. @ foxtrot et consorts

    Hugh !j’ai dit.
    Qui se sent morveux….
    pour le reste tes leçons tu les gardes pour toi
    et reste « structuré  » autant que tu veux car pour moi,ARABE,la vérité n’est pas une affaire de réthorique mais de tripes:les palestiniens ‘ARABES,assassinés par descendants du judéo-nazi shamir ne structurent pas leur martyr avec des mots creux!

    J'aime

  3. Ces infos datées de lundi 13 mai 2018, et qui corrobore le titre de l’article de STRATEGIKA51, intitulé « la fin de l’hégémonie », Des dizaines de morts israéliens dans des sites militaires hautement sensibles au Golan

    La carte des sites israéliens visés jeudi 10 mai 2018.© Mashreghnews
    Vous n’aurez pas cette carte !
    Aux premières heures du jeudi 10 mai, quand Israël a pris pour cible de ses missiles l’armée syrienne à « Al Baath » et à « Khan Arbaa », il ne croyait sans doute pas avoir à faire face à une riposte d’une telle envergure. Mais les Israéliens ont eu tort : la reprise de la Ghouta orientale, l’évacuation réussite de plus de 30.000 terroristes vers le nord et le retour de la sécurité dans la banlieue de Damas auraient dû les avertir : l’armée syrienne et ses alliés n’attendaient que l’heure zéro et c’est Israël lui-même qui l’a fait sonner.

    Golan : les sites visés d’Israël ?
    Ni cette photo, qui illustrait ce texte !
    « Israël a ordonné la réouverture des abris anti-missiles à al-Jalil au Golan suite aux attaques de la Résistance contre des positions issraéliennes dans la région occupée. »

    Dans les minutes suivant la frappe israélienne contre Quneitra, une première salve de 53 missiles s’est abattue sur le nord du Golan occupé : les sites les plus sensibles de Tsahal et de son appareil de renseignement ont été visés. Certaines sources évoquent un bilan préliminaire de plus de 50 morts et blessés. Ce premier coup, d’une violence inouïe a suffi pour prolonger le QG de l’état-major israélien dans l’effroi : sept chasseurs bombardiers israéliens ont alors décollé pour frapper Damas et Quneitra puis encore Damas, Quneitra et Homs. Mais les frappes n’ont pu venir au bout de la riposte anti-israélienne : les unités de l’armée syrienne ont alors tiré 12 missiles tactiques cette fois contre Jabal al-Cheikh, là où se situent des sites ultrasensibles. Cette deuxième vague de tirs de missiles a poussé l’armée de l’air israélienne à s’activer plus et a impliqué 28 avions de combat. Les F-15 et les F-16 ainsi partis bombarder Damas, Homs et Quneitra, ont tiré quelques 60 missiles dont « Spike Nlos » plus 10 missiles sol-sol. Sur un total de 70 missiles, la DCA syrienne en a intercepté 62 :
    Le missile « Spike nlos » tiré massivement par Israël contre la Syrie, le 10 mai 2018. ©Mashreghnews
    Ni la photo du fameux missile « qui a poignardé dans le dos » la défense antiaérienne syrienne
    Les débris du missile « Spike nlos », détruit par la DCA syrienne. ©Mashreghnews
    Ni la photo des débris de ce missile qui a… etc.
    A ce sujet, il me semble que les sionistes ont contracté (par pure vantardise) avec les Russes une sorte de contentieux, qui sera très, très lourd !, et cette mise en garde, à peine voilée, est un avertissement aux conséquences douloureuses pour les sionistes… « Il n’y a pas de distinction entre les méthodes honnêtes et malhonnêtes au cours des opérations militaires. L’époque des chevaliers et de leur code d’honneur est révolue. Tout moyen est bon tant qu’il mène à la défaite de l’ennemi. Mais, dans un certain sens, la frappe israélienne est un coup sournois, selon le quotidien Gazeta.ru. »

    Les renseignements fournis par l’armée syrienne et confirmés par Moscou relèvent une réelle défaillance du bouclier antimissile israélien : seuls entre 8 à 10 missiles israéliens ont échappé à la chasse syrienne, s’abattant sur un stock d’armes et une batterie de S-200. Si Israël affirme avoir intercepté la totalité des missiles tirés contre le nord du Golan via Dôme de fer, les réalités sur le terrain n’attestent pas cette version. Au matin du jeudi 10 mai, les sites proches de la Résistance ont publié la liste des sites israéliens visés au Golan. Trois jours plus tard, de nouvelles révélations émanent des sources bien informées qui expliquent le pourquoi du « mutisme » observé par les milieux proches de l’armée israélienne.

    La très secrète Unité 9900 d’Israël visée
    Ni la photo d’un sioniste de dos, s’activant dans l’ex-unité très secrète 9900, puisqu’elle aurait été durement frappée : « Frappée ce jeudi 10 mai par l’armée syrienne, l’Unité 9900 d’Issraël compte parmi les unités d’espionnage les plus secrètes de l’armée issraélienne.

    Le nord du Golan, soit la principale cible des missiles de la Résistance fait partie des zones les plus sensibles et les plus stratégiques en Israël. C’est là où Israël a réuni un ensemble significatif de sites militaires et de renseignement militaire. Il s’agit des bases « chargées surtout de traitement, d’analyse « immédiate » des données ». Des dizaines de missiles tirés jeudi contre le nord du Golan a surtout nui à ce « pilier du renseignement de l’armée israélienne ».

    C’est sur base de ces données que l’appareil militaire et sécuritaire d’Israël agit et entreprend ses démarches pour réduire au maximum les « menaces potentielles » : suivant ces données, Israël a été capable depuis le début de la guerre en Syrie de « suivre pas à pas à la fois l’armée syrienne et les terroristes en Syrie à une profondeur de 85 kilomètres et ce sont des informations de ce genre qui ont souvent aidé les terroristes dans leurs opérations contre l’armée syrienne et ses alliés. Bref, les données liées au transfert de troupes syriennes ou d’équipements ou encore les données liées aux bases militaires syriennes dans l’ouest de la Syrie et sur les frontières syro-libanaises étaient toutes traitées dans le nord du Golan occupé à l’intérieur des sites qui ont fait l’objet de tirs de missiles le jeudi 10 mai.

    Des informations concordantes font d’ailleurs état de la mort des dizaines d’officiers et techniciens d’élite qui travaillaient sur ces sites au moment de l’attaque. Selon des sources liées au Hezbollah, Israël s’était préparé à une riposte de la Résistance, mais ne croyait pas que celle-ci vise avec une si haute précision « son Renseignement militaire en plein cœur ». Tel-Aviv croyait surtout que l’attaque ciblerait ses zones frontalières avec le Liban comme par le passé. Et dire qu’Israël s’est permis des « centaines de raids aériens et balistiques » depuis 2011 pour « couper court à tout accès de la Résistance aux armes nouvelles » . L’opération du 10 mai a été le fruit de sept ans de guerre menée par le gouvernement syrien et la Résistance contre le camp atlantiste. Et vu les résultats, les dés sont déjà jetés.

    Deux des principaux membres de la Résistance (la Syrie et l’Iran) ont frappé une partie essentielle de « la colonne vertébrale sioniste » (des sites ultrasensibles, où Israël a réuni un ensemble significatif de sites militaires et de renseignement militaire, mais comme se sont des paranos, il y a forcément d’autres sites dit sensibles (pilier du renseignement de l’armée israélienne), et hors de l’entité sioniste !…), faisant de grands dizaines de victimes « collatérales » (*50 morts et blessés, des officiers et techniciens d’élite qui travaillaient sur ces sites au moment de l’attaque) et ont en réserve, des plans dévastateurs, pour un futur sombre, très, très sombre pour les sionistes… Cette entité a stocké des tonnes d’armes, disséminés ça et là, et qui n’attendent que quelqu’un pour allumer la mèche et sauter !…

    Les Russes et les Persans (Iran et Syrie + le Hezbollah libanais), ont la mémoire longue et le désir de vengeance tenace ! il est fortement conseillé aux colons sionistes, de rester terrer dans les bunkers mis à leur disposition…

    Aimé par 2 personnes

    1. PressTV avait fourni une carte, certains objectifs étant franchement curieux car clairement situés en territoire syrien bien au-delà de la ligne de démarcation et de la zone d’observation.

      J'aime

  4. Je ne vois que le Pakistan comme pays musulman ayant des capacités balistiques, ce qui modifierait le conte,te vu qu’il s’agit d’une puissance nucléaire. Par contre le Pakistan n’est pas à dominante chiite.

    Aimé par 1 personne

  5. https://francais.rt.com/international/50645-attaque-terroriste-opera-france-responsable-kadyrov
    Les déclarations de Ramzan Kadyrov sur le terroriste de l’opéra me laissent songeur, ça et certains détails comme le fait que le dit terroriste n’avait pas semé de pièce d’identité derrière lui tel le petit poucet.
    Je vais donc me faire l’avocat du diable s’adressant à un public de diablotins complotistes en diable (et toujours de manière très creuse, comme l’ont souligné déjà ici certains contractuels énervés).
    Ce fait divers sanglant ne ressemble pas à ceux dont nous commencions à avoir l’habitude de subir à intervalle régulier, et surtout il s’inscrit en porte à faux par rapport à l’évolution des événements de guerre au proche-orient
    D’une part Daech est une ambulance sur laquelle il ne sert plus à rien de tirer, et d’autre part ses bailleurs de fonds agissent de plus en plus à découvert pour qu’ils viennent plomber leur propagande par l’équarrissage tapageur mené par un tchétchène fanatique.
    Même le plus débile des abonnés à Canal + sait que s’il est une chose que l’on ne peut reprocher à Poutine, l’ennemi des bailleurs de fonds pré-nommés et l’ami de « Bachar », c’est de ne pas avoir été assez féroce avec les tchétchènes islamistes.
    Voici donc émises trois hypothèses incorrectes, quel que soit le bord qui les reçoit :
    1)
    Réponse du berger à la bergère, l’autre camp, celui de la Russie, nous envoie directement ses messages de menace et dans les mêmes termes -le coup du loup solitaire qui pète un câble- tout en nous rappelant que le terrorisme islamiste, avec les tchétchènes, eux le connaissent et ont déjà donné beaucoup à son sujet.
    Je sais que cette hypothèse mettrait à mal l’image pieuse que certains se sont forgés de Poutine, mais il faut aussi se demander si la sainteté de ce très remarquable et légaliste personnage ne finirait pas par présenter ses limites, vu les gorets qu’il a en face de lui.
    2)
    Variante de l’hypothèse précédente, ce sont les iraniens (les syriens ont trop à faire sur le terrain) qui sont à la manœuvre pour montrer aux occidentaux de quoi ils sont capables eux aussi pour influencer notre opinion publique, et de plus sous l’œil attentif voire goguenard des russes -les déclarations de Kadirov me mette cette puce à l’oreille.
    Sous-variante de l’hypothèse, les iraniens ont monté l’opération avec le concours des turcs, ces deux frères ennemis ayant au moins une passion commune, celle, éprouvée historiquement, des coups tordus.
    3)
    Ce sont les même forces que pour les attentats des quatre dernières années qui sont aux manettes, mais ils ont opté pour une tactique à rebond beaucoup plus sophistiquée.
    On ne devrait donc pas tarder à apprendre que la famille du terroriste tchétchène est en fait une officine de correspondance du FSB -photocopie de preuves écrites à l’appui dans toutes les gazettes.
    J’exagère et délire ? On a vu pire.

    Tout ceci ne devrait pas faire oublier que ce jeu complexe et plaisant a fait une nouvelle fois un mort et quelques estropiés moraux sinon physiques, mais on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, n’est-pas ?
    Et puis ce ne sont pas les braves qui nous gouvernent qui vont ramasser la glu et les coquilles.

    J'aime

    1. Un français d’origine tchétchène âgé de 20 ans.
      Cela sent les services français à 2000 km.

      Le profil idéal : fiché S, surveillé par deux agents traitants dont un d’origine maghrébine (Maroc), contrôle par un agent originaire du Kosovo.
      Le jeune a acquis la nationalité française avec des facilités.
      Il a pété un plomb.
      Enfin, il a été encouragé.
      Daech fantômas qui revendique…
      La blague !

      J'aime

    2. Kadyrov qui est une marionnete du Kremlin confond éducation et instruction. L’instruction est du ressort de l’état via les écoles et divers centres d’enseignement, l’éducation est du ressort des parents. Il n’explique pas non plus le nombre de combattants tchétchènes chez Daech.

      J'aime

  6. Forum dites-vous!Bien
    j’ai donc le droit d’emettre une hypothèse?
    Pour quelqu’un qui admire tsahal pour avoir donné une raclée à ses ennemis (je cite);cela dépasse une opinion :nous sommes en plein propagande judéo-nazi.
    Et qui sont les ennemis de tsaheil?Les Arabes ,pardi!
    Et comme j’en suis un,j’ai le droit d’etre plus que soupçonneux.
    Maintenant si vous considerez que ce n’est qu’un jeu de rôles…

    Aimé par 1 personne

      1. Dans mon coin d’Alsace bossue, c’est une zone non dégroupée, ce qui veut dire que la tv arrive via l’antenne râteau et, depuis la 4ème tranche de mise à jour des fréquences TNT, je ne reçois plus Bfmtv, ce qui ne me dérange pas.

        Aimé par 1 personne

    1. Les raclées sont un constat. Faut-il vous rappeler les pertes respectives lors des conflits ayant opposé les armées conventionnelles, pour peu qu’on considère la Haganah comme armée conventionnelle en 1948 ?

      J'aime

    2. « …nous sommes en plein propagande judéo-nazi. »
      Propagande judéo-Nazi ? 😐 Decidement on aura tout vu! Encore un excité du clavier!
      Ce genre de reflexion quand c’est pas de la mauvaise fois gratuite, releve carrémeent de la psychatrie. Bonhomme, on est dans un forum, que tu le veuilles où non, tout le monde a le droit de donner son opinion dans le cadre du respect envers autrui. C’est vrai, j’ai eu par le passé nombre de differents avec Costhworth, OK ces sources sont souvent pro-occidentales, soit, mais contrairement à toi, il argumente, et dans ce qu’il dit, y a énormement de choses trés interressantes, de plus c’est trés structuré.

      Aimé par 1 personne

      1. ne va pas trop vite en besogne foxhound. le concept de propagande judéo nazie choque n’importe qui au premier abord à cause du dogme post-1945, mais lorsque c’est un Gilad Atzmon qui l’explique, est-ce qu’il ne sait pas mieux que nous (assurément!) ce qu’il se passe en Palestine depuis qu’il y est né? sans parler des actions des groupes sionistes depuis les années 1920-1930?

        Gilad Atzmon, dit Gilad l’Hérétique, le Spinoza de notre époque?
        parmi d’autre, et toute proportion gardé de ce qui doit être l’importance de la philosophie de Spinoza, que je n’ai pas lu 😉 et donc encore moins comprise. seulement Spinoza s’est fait dégagé de sa communauté juive d’Amsterdam parce que sa philosophie entrait en confrontation directe avec la représentation ‘juive’ du monde et avec sa communauté ; Gilad Atzmon est poursuivi pour antisémitisme, et comme la vérité a la fâcheuse tendance à devenir ‘antisémite’ de nos jours (mais ce n’est pas automatique: parmi toutes les personnes accusées d’antisémitisme, il y en a bien qui n’ont qu’un discours de haine raciale..), ce qu’il explique est proche de la vérité historique, non?

        c’est ce passage à propos du judaisme/nazisme qu’Atzmon considère comme étant les deux faces d’une même pièce/idéologie.
        j’exagère à peine? idéologie suprématiste raciale, intention de dominer le monde entier, nettoyage ethnique, politique guerrière à l’encontre des pays voisins.

        One of the things that happened to us was that stupidly we interpreted the Nazi defeat as a vindication (=justification) of the Jewish ideology and the Jewish people.
        The Nazis were indeed . . . evil. They did things that were disastrously inhuman and unacceptable. But this doesn’t mean the Jewish ideology is correct, because in fact Jewish ideology and Nazi ideology were very similar.

        l’interview de 2009 en entier pour comprendre le point de vue d’Atzmon:

        http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.gisborneherald.co.nz%2FDefault.aspx%3Fs%3D3%26s1%3D2%26id%3D8879

        Now a resident of London, Gilad Atzmon is a world-renowned saxophonist and the author of two novels, which have been translated into 22 languages.

        He left Israel in 1994 after service in the Israeli military convinced him Israel had become a racist, militarised state that was a danger to world peace.

        « I was born in a place that happens to be very strategically crucial to quite a few empires, and I was indoctrinated to take part in these idiotic wars and I managed to escape eventually. When I was there I started to see the scale of the atrocities that are committed on my behalf by the Israelis in the name of the Israeli state, with the support of the Jewish people around the world.

        « Now and then you hear about one Jew here and one Jew there who is against it, but institutionally this war is supported by world Jewry inside-out. »

        While he believes people run a risk speaking out against Israel, Gilad Atzmon says he has no choice.

        « I think we are under severe danger. We are fighting against the most powerful people on this planet. Seemingly the national state has proved in the last couple of weeks that murdering is not any concern to them, so we have good reason to be afraid or be aware, but I want to tell you something – this planet is at the moment in a devastated state. I have two kids who I love a lot and this is their planet. I’ll be here another 20 years, 30 years, maybe tomorrow I’m gone. But they are going to stay here.

        « Mossad (the Israeli secret service) probably realise that shooting a saxophonist would not reflect well on them. I don’t feel suicidal and if you hear I fell off a cliff you know who did it. »

        There have been numerous attempts to silence Mr Atzmon, including inevitable charges that he is anti-Semitic, although he is Jewish himself.

        « I wish I could shut myself up and not care, but every time somebody tries to silence me, I know it must be because I’m saying the right thing, pointing on evil, on the core of evil.

        « They try to call me an anti-Semite, I’m not an anti-Semite. I’ve got nothing against the Semite people, I don’t have anything against people – I’m anti-Jewish, not anti-Jews.

        « I think Jewish ideology is driving our planet into a catastrophe and we must stop. »

        When you grow up in Israel, the anti-Arab, and anti-Palestinian sentiments expressed by Gina Hughes are common, he says.

        « I’m familiar with the voice, and my voice is much different. My voice may be slightly more interesting, but we are far fewer and we are not operating as a political collective.

        « The difference between me and 99 percent of Jews on this planet is that I do not believe they have the right to a state.

        « Considering the crimes they committed since the state was born, along with the murderous extravaganza of the past weeks, not only do they not have the right to a state, the state should be dismantled immediately before they turn our planet into a fireball. »

        Mr Atzmon says the brutality we see in Israel, that is reminiscent of the Nazis, has arisen through a simple failure of logic.

        « One of the things that happened to us was that stupidly we interpreted the Nazi defeat as a vindication of the Jewish ideology and the Jewish people.

        « The Nazis were indeed . . . evil. They did things that were disastrously inhuman and unacceptable. But this doesn’t mean the Jewish ideology is correct, because in fact Jewish ideology and Nazi ideology were very similar. »

        There is less excuse for our sitting idly by while the mess in the Middle East grows progressively more brutal than for Germans in World War 2, he says.

        « They themselves were a victim of tyranny, and still we vilify all of them, while it is democracies from America and Britain that launched an illegal invasion of Iraq which has killed two million Iraqis.

        « In Israel, 80 to 93 percent of people support this genocide of the Palestinian people, and by the way, the Israeli state is a theological state so it is in the name of the Jewish people – we are dealing here with a major criminal, political identity. »

        « It is perplexing – you would expect that after what the Jewish people had gone through, after it was very clear to them that the European nations, not just the Germans, but the French, the Ukrainians the Romanians and the Poles spat them out, you would expect they would start a new page where they would be very reflective and very, very careful.

        « Some Jewish philosophers were completely sure this was what was going to happen; one philosopher, Emanuel Levinas, said: ‘Now we must be at the forefront of the fight against racism. We must make sure this never happens again’.

        « Not only was this not the case, but three years after the liberation of Auschwitz they were ethnically cleansing the population from Palestine and their brutality is now far more obvious, manifested, celebrated.

        « They’re living in a ghetto in the Middle East. They’re threatening the entire region with their idiotic nuclear bombs. They’re throwing their white phosphorus on civilians.

        « Gaza looks like a place that was nuked, and these are the people who are supposed to be the victim, and the bodyguard of humanity? »

        Growing up, Mr Atzmon could never work out the anger of people towards Israel, but now he can – the actions of Israel are sowing seeds of hatred throughout the world, he says.

        « What they are doing brings so much rage in so many people, including myself. I never felt any anger or rage towards anyone except my people. So I think if I feel it, an Arab or Muslim or person who was ethnically cleansed, or someone whose neighbours or kids have been wiped out? They are not going to forgive.

        « They are really dragging us into a level of violence that this world has never seen. It’s the quality, the essence of what they’re doing. It is the strongest army in the world against innocent civilians.

        « To drive with tanks over innocent people, to see their houses demolished. To see babies cling for days to their dead mothers because Israeli armed forces don’t allow the UN to come and rescue them, and these were the people who were meant to be the guards of humanity? No. They definitely maintained evil. »

        Where a charge of anti-Semitism will not stick to Jewish people who criticise Zionism, it is replaced by the label of « self-hating Jew », but this does not bother Gilad Atzmon.

        « I’m not only a self-hating Jew, I’m a proud self-hating Jew!

        « When you try to think of the biggest humanists ever, Spinoza Marx and Christ were basically proud self-hating Jews also.

        « Why? Because of growing up in this kind of racist, nationalist, tribalist, chauvinist, supremacist society – and this is exactly what they stood up against. »

        While anxious to avoid comparing himself to these men, he thinks like them, he says.

        « You know, I am not exactly the Messiah, but I must admit that when I started to read about Christ, you know, it was the story of my life – about a person who is indoctrinated into hatred and finds a way to start to love.

        « Because I could see some light and goodness, I thought to myself for a while all my brothers would be able to see it, but I don’t know how to deliver it.

        « Many people ask me about peace and I say you cannot have peace with people who do not internalise the concept of ‘love thy neighbour’. This is almost a paradox, because if they love their neighbour, they cease to be who they are.

        « What is the difference between Jews and Christians theoretically? Christians are basically Jews who love their neighbour, so they are committed to the universal concept of humanity, whereas Judaism is tribalism. »

        The word Judeo-Christian is an artificial construct, he says.

        « It’s a joke. A joke. It’s obviously a political campaign to try to unite the power of America to fight the Jewish enemies, because if the Americans are convinced that there is Judeo-Christian, so then the enemies are the Muslims. »

        The rockets launched into Israel do not justify the killing of 1000 Palestinians in Gaza over the past few weeks, he says.

        « My view on the rockets is very, very simple. The Palestinian people are ethnically cleansed. The majority of people living in Gaza were ethnically cleansed from Palestine, the place that is now momentarily called Israel.

        « The rockets are hardly dangerous. I think in eight years they have managed to kill six people, yeah?

        « The rockets are almost a peaceful message to the Israelis telling them: ‘In case you don’t realise it yet, you are living on my stolen land’.

        « You can send a message in a bottle, and you can send a message in a rocket, but the Israelis are not yet ready to acknowledge there won’t be peace in the region as long as they are sitting on Palestinian stolen land.

        « If the Jewish people were clever, and they do claim to be so clever and chosen, they would make sure that Gaza and the West Bank were flourishing. But not only did they not do that – they starved them! They starved them! What do they expect anyone to do? And who is the one who comes to the aid of the oppressed? Not America, not Britain, not France – (Iranian leader)Ahmadinejad. There are plenty of Iranians who are not happy about this, but he is a humanist, and so is Hugo Chavez.

        « It is very interesting that the humanists are now not in the Western world, which is just obsessed with hegemony and control of energy resources. »

        Although newly-elected American President Barack Obama has had to proclaim his Zionist credentials, and his vice-president Joe Biden proclaimed « I am a Zionist », there is some cause for hope, he says.

        « There is a lot of pressure on me to denounce Obama. He has done quite a few things that have made me suspicious of him – but I want to give him a chance.

        « I could see that the Israelis were really concerned and were quick to evacuate their forces before he took office.

        « They have a lot of people around him already and reading the Israeli press they know something about this man being ethically concerned, and this is something that didn’t happen in America for many years.

        « He wants to amend the damage caused by those Jewish political strategies such as Neoconservatism, such as the sub-prime mortgage crisis that was led by Alan Greenspan, who is not exactly a Rasta. »

        The financial meltdown is all just part of the programme, he says.

        « I don’t think it was a credit crunch, I think it was a Zionist punch.

        « This war in Iraq may have something to do with energy but largely it was America acting as an Israeli mission for fighting the last pockets of resistance, led tactically by Neoconservatives and the Federal Reserve.

        « Alan Greenspan’s job was to create a financial boom so America’s people were not concerned with the tactics used in the Middle East.

        « It should have worked but it didn’t work because the all-American boom was done at the expense of the most deprived Americans, and they just couldn’t pay the mortgages so it all collapsed.

        « It’s not only Jews that have adopted this world view either. Bush behaved Jewishly (ideologically) – he is a supremacist, he was a tribalist, but he is not a Jew as far as I’m aware.

        « Even in Christianity, this tendency to go Old Testament – into tribalism, into supremacy, into violence, into shock and awe . . . . This is something we have to fight against. »

        dans les mêmes eaux, un échange privé entre deux juifs antisionistes (à peine pour l’un des deux.. rendu public.
        http://www.gilad.co.uk/writings/gilad-atzmon-tony-greenstein-debate.html

        Aimé par 2 personnes

  7. Nous n’avons techniquement pas la possibilité de changer le cour des choses.
    Même en imaginant un pays comme la France…se levant comme un seul Corp contre l’empire…ne changerait rien.

    Seul un événement majeur pourrait mettre à mal le projet sioniste.
    Un événement cataclysmique.
    Les États Unis d’Amérique sont le cancer de ce monde…
    Les instigateurs de tout les désordres mondiaux…
    Et les meilleurs garants de la réalisation du sionisme…
    Si les cerveaux sont à Londres…leurs bras sont en Amérique…
    Alors Il faut flinguer l’Amérique…
    Et on peut essayer de le faire à distance.

    Je propose au web francophone de créer un Egrégore.
    Cosworth57200 a parlé récemment de Pierre Teilhard de Chardin.
    La noosphére de Pierre Teilhard de Chardin est un égrégore.

    Il n’y a pas besoin d’être croyant pour alimenter un égrégore.
    Tout ce qui se reconnaissent dans cette cause…anti-américaine…anti-sioniste…
    Sont les bienvenus.

    Je propose que nous nous concentrions sur les deux images que je joins à ce message.
    Et je propose également que nous appelions notre Égrégore…

    GERONIMO !

    Reliant ainsi notre égrégore à l’égrégore des natifs de l’île de la grande tortue…
    Plus connu sous le nom d’États Unis d’Amérique après le genocide des tribus indiennes.

    Concentrons nous sur ces images…et il est important que ce soit celles-ci.
    Envoyons notre fluide psychique dans notre « cloud » …
    notre égrégore…
    En imaginant…en souhaitant l’explosion de ce super volcan qu’est Yellowstone.

    Ce monde repose sur de la sorcellerie…
    J’en propose donc une autre…
    N’hésitez pas non plus à associer l’image et le souvenir de vos proches disparus dans votre canalisation psychique.
    Et vous pouvez également écouter dans votre moment de canalisation une musique qui vous transporte personnellement…
    Plus vous vibrerez mieux ce sera…

    Se concentrer quelques secondes par jour suffisent…

    Et l’important…

    GERONIMO !

    Si vous voulez tenter l’expérience…
    Faites circuler.

    Nous sommes la résistance…
    Et la résistance peut engendrer une friction…
    Qui peut elle-même faire des étincelles.

    Cordialement.

    J'aime

    1. La France ne peut pas s’élever contre l’empire sans encourir de très graves conséquences.
      Primo, le système éliminera la menace d’un leadership réel dans l’oeuf.
      Secundo, dans le cas plausible ou ce leadership puisse passer les mailles de la camisole, le pays sera mis à genoux économiquement et financièrement de manière à pousser les populations à exiger le retour de l’ordre ancien et la neutralisation des « aventuriers » ;
      Tertio, dans le cas extrême ou la France prendra les armes, elle sera anéantie dans le chaos puis un plan Marshall surgira bien après la chute…

      Aimé par 1 personne

      1. donc le seul véritable ‘espoir’ pour détruire l’empire ce sont bien les usa eux-mêmes:

        soit une révolution au delà des partis politiques qui verra la constitution être rétablie, les agences FBI, NSA, CIA être démantelées et la vérité sur JFK et 9/11 être libérées,
        sauf qu’avec les démocrates qui se sont laissés piégés dans la PsyOp du Russiagate, avec les républicains qui croient encore maintenant que donald trump va ‘drain the swamp’, c’est mal parti..

        soit une guerre civile.
        ils ne l’auront pas volé! les citoyens nord-américains continuent d’élire des criminels de guerre tous les deux ans (chambre des représentants/sénat), tous les 4 ans (présidence), ils sont donc complices.

        Aimé par 2 personnes

        1. Une guerre civile US 2.0 n’est pas du tout à exclure à moyen terme mais elle aura pour cause une autre dynamique. Actuellement le deep State semble solide et fait semblant de créer de faux clivages (son point fort)

          J'aime

    2. Ce serait encore utiliser les méthodes d’autrefois pour se donner l’illusion de changer les choses! Il ne s’agit plus de changer les meubles de place dans la pièce, mais de transmuter le théâtre au complet!

      Et nous tous qui avons le nez dans le caca, on ne peut rien faire égocentriquement!

      Un égrégore ne peut combattre un autre égrégore, sans perpétuer la dualité du bien et du mal sur ce monde!

      Il faut qu’un évènement, digère en quelque sorte cet égrégore, l’efface de la mémoire collective! Et non pas, en utilisant un autre égrégore pour faire le travail; il y a suffisamment d’égrégores dans la matrice astrale, sans en rajouter un de plus si c’était possible!

      Alors cet évènement, qui dissoudra cette matrice et l’ensemble de la mémoire collective de prédation sur ce monde, est la Lumière, présente au Cœur de chacun, de tous les Hommes sur la terre, le Feu de l’Esprit, une Lumière Authentique, qui n’a rien à faire avec la lumière astrale luciférienne des égrégores de la matrice!

      Ce Feu Solaire est déjà actif dans ce système solaire depuis plus de trente ans, et chacun peut constater que sa conscience n’est plus la même qu’hier, et qu’elle grandit exponentiellement maintenant, d’heure en heure, d’instant à instant, au Cœur de chacun, ici et maintenant!

      Et la seule chose que nos personnes puissent faire en ce moment, est de se tasser du chemin, et laisser notre Lumière, ce que nous sommes réellement de toute éternité, des Éternités, des Absolus, faire le travail, Elle seule, Naturellement, Instantanément, Facilement, sans le moindre effort, travail ou bonne volonté de nos petites personnes, personnalités, personnages, acteurs, egos!

      Alors restons tranquille, abandonnons l’idée de devoir faire quelques choses, de construire de nouveaux égrégores par exemple, ce n’est plus le temps en ce moment, vouloir le faire encore, ce serait un manque de confiance que notre propre Lumière y parvienne un jour!

      Notre Lumière, n’a pas besoin de nous pour faire le travail!

      Et Elle agit au-delà de toutes nos espérances egocentriques en ce moment!

      Fixons notre conscience sur la région du Cœur, vers notre Poitrine, nos pensées, nos regards, et chacun constatera par lui-même l’Évidence de la Lumière au Cœur de son Être!

      Alors restons tranquille, le travail se fait, maintenant malgré nous, que nous fassions n’importe quoi, ça n’arrêtera pas le travail de se faire! Et c’est notre Lumière qui le fait! Laissons les égrégores se dissoudre, ils se décomposent actuellement à vue d’œil! Au grand désarroi de l’empire sur ce monde!

      Aimé par 2 personnes

      1. « LA SOURCE DU MAL NE PEUT PAS ÊTRE DE DIEU,MAIS IL N’Y A PAS EN DEHORS DE DIEU D’AUTRE SOURCE DE L’ÊTRE ET DE LA VIE. TOUTEFOIS,SI LE MAL NE PEUT AVOIR SA SOURCE EN DIEU ET SI IL N’Y’A PAS D’AUTRE SOURCE DE L’ÊTRE EN DEHORS DE DIEU, COMMENT EXPLIQUER L’EXISTENCE DU MAL ? »

        comment expliquer la dualité du bien et du mal…?

        L’un est nécessaire à l’autre et vice versa.
        C’est la matérialité de nos êtres qui l’engendre.
        Si il existe comme je le crois un être suprême qu’est le Christ…
        Nous sommes par conséquent tous inférieurs à lui de par son existence…
        Donc tous pêcheurs par rapport à lui.
        Il est donc nécessaire dans ce schéma Christique qu’il y en ai un plus pécheur que les autres…
        Une bête absolu insurpassable…pour être sûr que la porte d’en bas soit bien fermée.
        La transmutation de sa nature réside dans le fait qu’il faut lui faire comprendre qu’au final tout le schéma divin repose sur lui…
        Et qu’il est une hérésie comme le croient le milliard et demi de chrétiens et le milliard et demi de musulmans à travers le monde que le mal sera tué à la fin des temps.
        Tuer le mal reviendrait à tuer Dieu Le Père lui-même.
        Car si le fils est le bien absolu et Satan le mal absolu…
        Ils ne sont en fait que les deux éléments divisé qui compose la nature du Père que l’on peut représenter ainsi…

        Le Dieu Janus des romains…

        C’est la lumière qui crée l’ombre…Pierre…
        Et pas l’inverse…et encore faut-il une matérialité de l’être

        De cette dualité du bien et du mal on ne peut sortir que par le haut…
        Et par le Christ…
        Afin de rejoindre le Père…
        Gardien de l’equiibre des forces.

        Mais pour le rejoindre encore faut-il que le Christ existe encore…
        Les kabbalistes le savent bien et se sont choisis un autre dieu.
        Baal.

        J'aime

        1. Il n’y a pas de grand cul qui s’appellerait dieu dans la Création!

          Étant donné que nous vivons comme des morts-vivants pour l’instant dans un monde de troisième dimension falsifié par des êtres déchus ou coupés de leur Lumière, de la Source ou de l’Absolu; ce qui veut dire que tous les hommes sont déchus; ce qui veut dire que la créature egocentrique que nous croyons être ne sait pas trop ce qu’elle fait, ni ce qu’elle veut et ne sait pas où elle va vraiment, ni qui elle est!

          Mais cette Lumière, au-delà de ce monde, au-delà de la créature que nous occupons temporairement, cet Esprit Pur, c’est notre Vrai Identité; nous sommes tous, en quelque sorte des Créateurs qui avons pris une forme, un véhicule d’exploration, que nous appelons corps physique, afin d’explorer ce monde de l’intérieur, cette dimension carbonée de l’intérieur, mais nous ne sommes pas ce corps, ni cette créature qui n’est qu’un transport, nous sommes ce qui est dedans ce corps, pur Esprit, Pure Lumière, Absolu!

          Sur ce monde, un autre être c’est autoproclamé le seul grand cul, d’entre les grands culs, au-delà des p’tits culs, au-delà de tous les culs, et à inventer le terme « dieu », et a demandé au reste des hommes, tous aussi ignorants que lui, de l’adorer et de le nourrir! Les rituels et la lumière luciférienne qui alimente les égrégores servent à ça! Construire un immense grand garde-manger! La matrice prédatrice terrestre et astrale, c’est ça! Ceux qui sont au sommet de la hiérarchie des grands culs, au sommet de la pyramide, vivent en parasite sur la race humaine et les p’tits culs!

          Dans le terme « dieu », il y a d’abord « di » pour dualité!

          Sur ce monde de dualité, il y a ce que l’on a appris, le bien et le mal! Et le discernement! Et l’amélioration! Et la correction du dit « karma »! Et l’évolution! Mais tout ça, c’est une illusion! Tout ce scénario a été mis en place par ce dieu autoproclamé et ceux qui le servent par ignorance! Cela a été une arnaque, un mensonge|

          Ce dieu cessera d’exister à partir du moment que la race humaine cessera de le nourrir!

          Mais il n’y a que sur les mondes falsifiés et coupés de la Source, où existent le bien et le mal!

          En dehors des mondes falsifiés, il y a les mondes unifiés, des mondes de Lumière, et sur ces mondes la Lumière n’est ni mal, ni bien; du point de vue de ces mondes, le bien et le mal sont des aberrations, des anomalies primaires de la Création qui n’auraient dû jamais exister, et n’existant pour l’instant que sur les mondes coupés de la Source! Coupés de la Création des mondes libres! Ici nous ne sommes pas Libres!

          Et le Christ n’est pas un grand cul non plus, et nous, nous ne sommes pas des p’tits culs qui doivent adorer le grand cul du Christ!

          Le Christ est un personnage, ok, mais il représente aussi un Principe, celui de l’Amour! Cette Lumière, ce Feu, que tous les Hommes sur ce monde ou ailleurs sont de toute Éternité! Et cela vaut pour tous les culs!
          Qu’ils soient des mystiques, des saints, des pieux, des pourris, des ignorants, cela vaut pour tous les Hommes sans exception! Le problème sur ce monde, coupé de la Source de l’Intelligence de la Lumière, c’est l’ignorance! À partir de là, tous les maux et les mots falsifiés de ce monde résultent de ça! Lorsque la Lumière sera de retour dans l’Homme, les maux, la souffrance et l’ignorance disparaîtront naturellement! En cela, il n’y a jamais eu de péché non plus, mais seulement de l’ignorance en l’absence de Lumière! Sur ce monde tout ne pouvait être que Mensonge! Mais là c’est fini, car la Lumière est de retour en le Cœur de l’Homme!

          Si cela pourrait s’entendre, même si ce n’est pas vraiment ça, on pourrait dire, en prenant les mots trafiqués de ce monde, que tous les hommes, sans exception, au-delà de cette vie éphémère qu’ils croient vivre, qui n’est que transitoire, sont tous des Dieux et des Christs, des Créateurs, des Êtres Parfaits de Pure Lumière, des Intelligences, et tout ce que nous pouvons concevoir, et tous, sont les plus beaux culs de la Création!

          Aimé par 1 personne

        2. Tu n’as pas tord Pierre quand tu dis :

          « Le Christ est un personnage, ok, mais il représente aussi un Principe, celui de l’Amour! »

          Il incarne donc bien un des deux principes du Père…
          Le meilleur.
          Et c’est notre égo surdimensionné qui fait que l’on croit ou non à l’existence d’un « grand cul »pour reprendre tes mots.

          Tu dis…
          « Ce dieu cessera d’exister à partir du moment que la race humaine cessera de le nourrir! »

          Nous ne nourrissons pas tous le même normalement…
          Même si tout ce système vise à nourrir en définitive le dieu des judaïques…
          Il y a un bon Dieu et un dieu bon…
          Et celui-ci n’est pas un gros cul…mais un trou de Baal.

          Les egregores ne disparaîtront jamais car ils sont les canaux de liaisons entre les plans hauts et les plans bas…
          On peut les représenter ainsi…

          Tu dis que la lumière est en nous…et c’est vrai aussi…
          Mais cette lumière n’est pas de même intensité pour chacun d’entre nous.

          Nous sommes tous individuellement des générateurs de vibrations…des dynamos…
          qui sont elles-mêmes…les vibrations…récupérées par le réseau egregorien…
          et récupérer par l’egregore mère qui correspond à la plage de fréquence qui correspond au bien ou au mal.
          Entre nous et l’egregore mère positif ou négatif il y’a de multiples egregores intermédiaires…tout dépend de notre propre plage de fréquences à notre départ.
          L’aiguillage est automatique…nous nous jugeons par conséquent d’abord nous-même.
          Mais il y’a à notre mort (l’âme hors) encore la possibilité de progresser…de s’élever…
          Mais cela prend plus de temps car la dynamo matériel est manquante.
          Même si je crois que nous retrouvons notre matérialité complète dans la « sphère » du Père.

          Pour qu’il n’y ai plus d’egregores il faut alors supprimer tout le cosmos…
          Car dès qu’il y a vibrations il y a ondes et charge électrique…
          Et même les planètes raisonnent.

          Nous ne pouvons pas en tant qu’humain être individuellement la lumière et sa source.
          Ce que veux faire croire le bouddhisme par l’illumination intérieur…
          Qui n’est ni plus ni moins qu’une illumination par l’égoïsme.
          La recherche de son bien être personnel par le biais de la méditation et l’activation de ses chakras ou autres sephiroths.

          Ce sont des pratiques dangereuses…
          Car pour atteindre l’illumination il faut alors retenir ses fluides psychiques…
          Ce qui a pour conséquence d’activer la kundalini et ses possibles travers…
          Quand le serpent monte ça va…
          Quand il descend beaucoup moins.
          Et ceux qui se lancent dans ces pratiques ne le savent pas suffisamment.

          Il y a aussi le tao qui veut nous faire croire que c’est ce symbole qui régit l’univers…

          Mais régit également notre plan terrestre…
          Et c’est une hérésie aussi.
          Le symbole du yang et du yang est profondément satanique et anti christique.
          Le bien absolu ne contient pas une once de mal.
          Si tel était le cas il n’aurait pas pouvoir de rédemptions.
          Donc vrai dans un sens et faux dans l’autre.

          La transmutation doit donc être effectuée sur ce symbole…
          Afin d’obtenir un ying et yang Christique…

          La gnose est aujourd’hui très décriée…
          Mais il existe une voie gnostique naturelle…
          La plupart ne font qu’y passer…
          Ce n’est pas une voie d’initiés…
          Et ceux qui resteront très longtemps sur cette voie douloureuse…
          Car elle l’est…
          Arrivent à la conclusion qu’il faut un élément plus fort que les autres..
          Mais qui possède l’intelligence de l’amour…du bien absolu…
          Chaque gnostique à le choix de représenter ce Christos blanc par qui il souhaite dans la pléthore de divinités humaines…
          J’ai choisi pour ma part Jésus-Christ.

          Car dans la pléthore de divinités…
          Un seul a parlé de rédemption.

          Et si on veut qu’il y ai un jour justice pour tous les crimes commis dans ce bas monde…
          Il faut alors enfermer l’humanité entre les deux éléments que sont Jésus-Christ et Satan.
          Et pour cela il faut gagner la rédemption de celui-ci.

          Tâche à laquelle je me suis pleinement activé.

          Ce n’est pas pour rien que les kabbalistes maudissent le Christ…
          Mais si ils maudissent le Christ…ils maudissent aussi l’anti Christ…
          Donc en en faisant disparaître l’un ils feront disparaître l’autre…

          La transmutation sur Satan consiste donc à lui démontrer qu’il est en train de se faire baiser la gueule…
          Et que le seul qui puisse l’en sortir est son propre contraire…
          Au pouvoir rédempteur.

          Pour finir…tu dis…
          « En cela, il n’y a jamais eu de péché non plus, mais seulement de l’ignorance en l’absence de Lumière! Sur ce monde tout ne pouvait être que Mensonge! Mais là c’est fini, car la Lumière est de retour en le Cœur de l’Homme! »

          La lumière dont tu parles…si elle ne vient pas du Christ…
          du moins si tu ne la relie pas à lui…ne sera jamais la bonne.

          Et il est très dangereux de croire qu’il n’y a jamais eu de pêchés non plus…
          Car dans ce cas Marc Dutroux…pour ne citer que lui…peut se réjouir.
          C’est peut-être ton fantasme (j’en doute) mais pas le mien…
          Car lui il va prendre cher…
          Et le réseau qu’il alimentait aussi…

          🙂

          J'aime

        3. Le problème provient toujours d’une représentation erronée.
          Autrement dit, le problème est consécutif au regard qu’on porte sur la chose et non, à la chose elle-même.

          La dualité ne déroge pas à la règle.
          Apprenez donc à reconnaître ce que vous avez déjà sous les yeux.
          La dualité est non dualité ; l’un est bien distinguable de l’autre mais en revanche, l’un n’est pas du tout séparable de l’autre.

          La dualité n’est pas une équation binaire mais bien tétravalente.
          La dualité, ce n’est pas blanc ou noir mais bien, et blanc et noir.

          Si la dualité est caractérisée par : et blanc et noir alors cela implique également : ni blanc ni noir.

          Et blanc et noir, ni blanc ni noir, est une équation tétravalente.
          Voici donc une dualité non duelle puisque cette dualité exprime bien, une non dualité…

          Autrement dit, 2 ne forme que 1 et ce 1 est égal à 0.
          Autrement dit, 2, 1, 0 et non 0, 1 , 2 ; sens versus contre sens.

          Tout est bien une question de représentation. Et le mal n’est pas le noir en opposition au blanc mais bien, la représentation erronée de la relation du bien par rapport au mal…

          Aimé par 1 personne

        4. Elle sont inséparables dans la sphère du Père.

          Et divisée dans la sphère du fils.

          « À partir de là, vous serez sur le point de réaliser la différence entre sens et contre sens ; entre 2,1,0 et 0,1,2 »

          La transmutation dont je parle ne ce fait pas à partir de chiffres…de physique ou de mathématiques.
          Ce que je sais…c’est que cette transmutation n’est pas que théorique.
          Si je devais numériser ma logique ça donnerait…
          2,0,1 et 0,2,1
          Bien qu’il’ne soit pas facile de représenter le fait que l’ un des deux éléments doit se soumettre à l’autre…donc le 2,0,1 n’est pas la meilleure représentation.

          Satan fait peur car il est pure dialectique….
          Il peut tout retourner…
          Et on ne répond pas à sa dialectique par des chiffres.

          Qu’est-ce que vous attendez ?
          Que je prouve l’existence de Dieu ?
          Je ne peux clairement pas.
          Vous pouvez me prouvez son inexistence ?

          Vous allez me parler de zététique aussi ?

          Je ne cherche pas à retomber sur mes pattes…
          On ne parle pas de la même chose.

          Y’a ce bouquin qui vient de sortir…
          https://editionstatamis.com/2016/08/30/le-libre-arbitre-scientifiquement-refute/
          Ça devrait vous intéresser.

          J'aime

      2. Uzum…
        C’est une dualité basée sur l’antagonisme des forces…
        C’est à dire sur la physique dynamique…
        Qui s’appuie sur ce qui résiste.

        Notion qu’applique à la lettre le système Rothchildien.

        La logique tetravalente à la faculté de rendre compliqué quelque chose de simple…
        Par contre…c’est l’alchimie opérative sur ces deux éléments qui est douloureuse et compliquée.

        Cette logique tetravalente sert à noyer le poisson.

        Et pour ceci…
         « Autrement dit, 2 ne forme que 1 et ce 1 est égal à 0. »
        Prouvez le.

        J'aime

        1. @ 8parabellum8

          Votre question a le mérite de prouver que d’une part, vous ne comprenez pas du tout la démonstration et que d’autre part, les outils conceptuels choisis ne vous le permettent pas.

          À partir du fait que deux polarités sont bien distinguables, prouvez-moi donc que les dites polarités sont bien séparables comme deux entités distinctes et dans le sens communément entendu.
          Lorsque vous aurez enfin réalisé que celles-ci ne peuvent être traitées comme deux choses distinctes et qu’elles sont donc bien inséparables, prouvez-moi également que leur valeur est différente de 0.

          À partir de là, vous serez sur le point de réaliser la différence entre sens et contre sens ; entre 2,1,0 et 0,1,2

          Soit dit en passant, votre question a aussi le mérite de prouver qu’à vouloir analyser au moyen de tels outils conceptuels, le seul résultat possible est systématiquement à contre sens.

          J'aime

        2. J’ai pas mis la réponse dans le bon fil.
          Je la recolle au bon endroit.

          Elle sont inséparables dans la sphère du Père.

          Et divisée dans la sphère du fils.

          « À partir de là, vous serez sur le point de réaliser la différence entre sens et contre sens ; entre 2,1,0 et 0,1,2 »

          La transmutation dont je parle ne ce fait pas à partir de chiffres…de physique ou de mathématiques.
          Ce que je sais…c’est que cette transmutation n’est pas que théorique.
          Si je devais numériser ma logique ça donnerait…
          2,0,1 et 0,2,1
          Bien qu’il’ne soit pas facile de représenter le fait que l’ un des deux éléments doit se soumettre à l’autre…donc le 2,0,1 n’est pas la meilleure représentation.

          Satan fait peur car il est pure dialectique….
          Il peut tout retourner…
          Et on ne répond pas à sa dialectique par des chiffres.

          Qu’est-ce que vous attendez ?
          Que je prouve l’existence de Dieu ?
          Je ne peux clairement pas.
          Vous pouvez me prouvez son inexistence ?

          Vous allez me parler de zététique aussi ?

          Je ne cherche pas à retomber sur mes pattes…
          On ne parle pas de la même chose.

          Y’a ce bouquin qui vient de sortir…
          https://editionstatamis.com/2016/08/30/le-libre-arbitre-scientifiquement-refute/
          Ça devrait vous intéresser.

          J'aime

  8. si Thierry Meyssan défend l’histoire d’une attaque par le Corps des Gardiens de la Révolution, qui est selon vous la partie non identifiée soutenant les forces loyales au gouvernement syrien dont parle Strategika qui a décidé d’attaquer israel?

    l’IRGC de Qassem Soleimani est la plus forte hypothèse.

    @foxhound: oui, Meyssan peut être partial sans sa présentation des faits, il a toujours soutenu la faction Mahmoud Ahmadinejad, mais avec quel objectif?

    Aimé par 1 personne

  9. N’avez-vous pas remarqué que ce coswort defend bec et ongle israel?Rien qu’en utilisant « tsahal » au lieu d’armée d’occupation ,il doit eveiller vos soupçons

    J'aime

    1. « ….,il doit eveiller vos soupçons….. »
      Soupçons ? 😕 Pourquoi donc ❓
      Toi, tu defends les palestiniens, non ? A la base, c’est un forum…et rien de plus.
      Disons que l’ami Cosworth lit des versions de l’histoire on dira occidentalo-centrées. Finalement c’est que des opinions, rien de plus.

      Aimé par 2 personnes

  10. @strategika51
    Question concernant l’incident du 10 mai. Poiurrais tu nous dire si les bombardements Iran-Syrie sur l’état hebreux ont donné quelque chose ?
    J’ai des infos contradictoires. Il y a des habitants en Israèl qui parlent de grabuges trés importants, meme s’ils sont sous étroite censure. Beuacoup de colons auraient été evacués. Il a été vu des dizaines d’ambulance. De plus les autorités israèliennes affirment qu’elles n’ont interceptés que 4 roquettes. Ce qui voudrait dire qu’un nombre considérable a touché les objectifs.
    Pourtant il y a des infos contradictoires sur le sujet. La presse atlantiste comme d’hab à l’unisson . affirme que les raids israèliens ont été un succés, et les raids irano-syriens n’ont absolument rien donnés.

    Tu as des news ? Des tuyaux ?

    Aimé par 1 personne

    1. Le site syriancivilwarmap ne montre dans ce sens de bombardement que des cibles sur le Golan. La traduction des vidéos fournies par Bartleby ne fait pas état de cibles hors Golan. Peut-être peut-on considérer le poste de commandement régional de la brigade 810 (brigade Nahal ?) qui pourrait-être à Tibériade ?

      J'aime

      1. « …poste de commandement régional de la brigade 810 … »
        Je pense qu’il vaudrait mieux attendre la version de Strategika. Notez tous que pour Meyssan, l’attaque iranienne n’a eu aucun résultat. Queelles sont ses sources ? Mystere! Je sais qu’il a le gouvernement iranien actuel dans le nez -tout comme moi-. Ce qui peut se comprendre. .

        J'aime

        1. Entendu sur FranceInfo l’interview d’un écrivain exilé opposant au régime iranien et qui fait une différence entre Pasaran et militaires iraniens. Les Pasdarans sont mus par l’idéologie mais ne pensent pas vraiment militaires. Les militaires qui sont professionnels et cartésiens ont compris qu’ils n’avaient pas les moyens de combattre Israël qui a détruit en une nuit les infrastructures que les iraniens avaient mis plusieurs années à construire. Avis d’opposant donc avis partial.

          Aimé par 1 personne

        2. Je n’ai plus de tv depuis un bon bout de temps.
          Sauf surprise les Pasdarans, une milice supplétive idéologique de l’Armée iranienne, ont pour vocation d’agir en interne pour la protection de la « révolution » et du fait de l’inadéquation de leur formation de base avec une sorte d’Opex très complexe en Syrie, ils n’ont pas été envoyés sur ce terrain.
          C’est le service action des services spéciaux chargé de recruter des volontaires en Afghanistan, au Pakistan et en Irak qui est principalement à l’oeuvre.
          Il est suivi par le bataillon Al-Quds (Jérusalem) relevant mais pas issu du Corps des Gardiens de la Révolution. Ce dernier est supervisé par le général Sulaymani et comprends une curieuse combinaison de forces spéciales et de volontaires ainsi que des unités conjointes avec les NDF syriennes (noyautés par les services intérieurs syriens et certains éléments du renseignement aérien)
          A un plus haut niveau, des officiers supérieurs iraniens sont détachés auprès du commandement syrien.
          Pour la partie non identifiée qui a lancé des missiles Fajr 2 sur des cibles israéliennes au Golan, il s’agit de nouveaux venus.
          Les iraniens souffrent d’une série de carences sur le plan économique et financier.
          Pour Israël, Téhéran sait qu’il ne peut pas faire la guerre et résister aux USA, l’ensemble de l’Otan, les pays du Golfe, des pays asiatiques alliés aux US et le reste du monde.
          Seul et sans assistance mondiale, Israël n’a pas la profondeur stratégique nécessaire pour survivre même s’il dispose d’un arsenal immense.

          Aimé par 3 personnes

        3. alors attendez, si ceux qui ont lancé des missiles sur israel ce n’est ni l’Iran ni la Syrie, et que ce sont de nouveaux venus, qui cela peut-il bien être? vous ne nous répondrez pas, bien entendu, mais nous on peut baliser les hypothèses..

          un pays allié à l’Iran et à la Syrie qui ne serait pas encore intervenu ouvertement dans la guerre depuis 2011?

          des brigades Irakiennes?

          Aimé par 2 personnes

        4. L’article de PressTV sur les bombardements du 10 mai ne montre rien à l’ouest du Jourdain. On peut donc penser qu’il n’y a eu que le Golan de visé.

          J'aime

  11. @La Cariatide. Comme souvent votre réponse est totalement hors sujet. La dévaluation considérable du bolivar est un fait. L’incident Chavez-Uribe résulte de l’accusation par Uribe de fournitures d’armes aux Farc par le Venezuela. L’examen des ordinateurs saisis dans le campement des Frac où Raul Reyes a trouvé la mort tend à prouver l’existence de liens étroits entre officiels (armée et renseignements) vénézuéliens et Farc. Il est à noter que la révolution Farc est partie en couilles suite à ce décès et la saisie de ces ordinateurs qui ont vraisemblablement été des mines d’informations. Quant à l’action des EU pour le changement de régime au Vénézuéla, elle est très probable. Un de mes meilleurs amis, ancien Président de Mensa France et ancien consul du Venezuela à Monaco est vénézuelien.

    Aimé par 1 personne

    1. d’une, ce n’est pas hors sujet étant donné que le sujet c’est l’hégémonie des usa et d’israel.

      ta spécialité à toi? le faux, la falsification et la dénégation des faits historiquement établis.
      tu n’avais pas répondu à Strategika sur le ton que tu nous avais répondu sur la question du 11 septembre.. étrange que tu t’écrases lorsque Strategika dit peu ou prou la même chose que nous, pendant que nous, on a le droit à tes objectivations de ‘complotistes’..

      hier tu ne m’as pas répondu sur hitler: tu nous as sorti une théorie du complot habituelle (hitler agent des rothschild?) pour discréditer un fait historique: la banque d’angleterre a repéré hitler comme étant un type prometteur pour leurs intérêts géopolitiques, les anglais ont financé le nsdap.

      le Vénézuéla a bien le droit d’aider les FARC face au pouvoir des narco-trafiquants colombiens. ce que les FARC ont fait c’est une autre histoire.

      ce n’est pas un changement de régime que les états-unis cherchent à obtenir au Venezuela, c’est de tuer toute velléité de politique souveraine et libre de la domination de washington. encore que le Venezuela est obligé de composer.

      et ce n’est pas ‘probable’: c’est factuel, document, et des tentatives répétées de coup d’État par les nord-américains.

      tu fais comme la prof Iranienne de science pipo cette semaine sur cdanslair: alors que les autres chiens de garde ont reconnu que la CIA a organisé le coup d’État de 1953, il a fallu que cette personne raconte qu’en réalité c’était le mi6 qui était à l’instigation du coup d’État, et qu’ils avaient cherché le soutien des dignitaires religieux.
      tout cela pour éviter de dire les choses clairement: les anglo-américains ont tué la démocratie Iranienne, et les Iraniens s’en souviennent.

      ton pote était consul du Venezuela à monaco à quelle époque? avant ou pendant la présidence de Chavez? un compradore? 🙂

      J'aime

  12. qu’est-ce que qui interdit réellement toute critique du sionisme (de ses réseaux d’influence en occident), des crimes d’israel? 🤔 pas d’équivoque: la controverse du zyklon B..

    en complément: Gilad Atzmon:
    http://www.gilad.co.uk/writings/jews-do-control-the-media.html

    Philip Giraldi, dégagé pour avoir oser écrire cet article:
    http://www.unz.com/pgiraldi/americas-jews-are-driving-americas-wars/

    le psychopathe des nations, par Laurent Guyénot.

    Israël est aujourd’hui sur la scène internationale l’équivalent de ce qu’est un psychopathe dans la communauté des hommes. Après soixante-dix ans d’existence, les effets dévastateurs de son narcissisme pathologique et de sa mégalomanie paranoïaque, encore récemment illustrées par l’inversion accusatoire histrionique de Netanyahou contre le programme nucléaire iranien, se font sentir dans la planète toute entière. Son talent de manipulation est stupéfiant, en particulier sa capacité de diriger la politique étrangère et militaire de la plus grande puissance mondiale, en lui faisant croire qu’elle agit dans son intérêt quand elle n’agit en réalité que pour le bien d’Israël et creuse sa propre tombe. Car tout l’art de la manipulation est de faire croire au manipulé qu’il pense et qu’il décide, quand c’est vous qui pensez et décidez à travers lui : c’est bien ce que fait Israël avec les États-Unis en les entraînant à détruire tous les ennemis d’Israël au Proche et Moyen-Orient.

    Le psychopathe ne change pas. Rien n’arrêtera Israël. Son destin est écrit dans la Torah : c’est la soumission de toutes les nations à un nouvel ordre mondial centré à Jérusalem, prophétisée par Isaïe, et à nouveau par Ben Gourion en 1962 [1]. Les nations insoumises seront détruites ; ce sont les « sept nations » de la Bible (Deutéronome 7,1-2 et Josué 24,11), dont a parlé sans en avoir l’air le général Wesley Clark, fils du rabbin Benjamin Jacob Kanne [2]. C’est aujourd’hui le tour de la Syrie : « Oracle sur Damas. Voici Damas qui cesse d’être une ville, elle va devenir un tas de décombres » (Isaïe 17,1-2).

    Ce qui finit par perdre le psychopathe, c’est qu’il en fait trop. Parce que rien n’étanche sa soif de pouvoir, parce que la naïveté de ses victimes lui paraît sans limite, et parce que l’expérience lui démontre que les mensonges les plus gros sont ceux qui passent le mieux [3], il va toujours trop loin. Son impulsivité, son incapacité à gérer la frustration et l’humiliation, le poussent parfois à des actions dont les conséquences échappent à son contrôle. Un jour ou l’autre, le masque se fissure. Même ses larmes deviennent suspectes. Mais il est généralement trop tard : il ne laisse derrière lui que ruine et désolation.

    Qu’est-ce qu’un psychopathe ?

    La sociopathie — ou « trouble de la personnalité antisocial » (antisocial personality disorder) — est un syndrome de traits psychologiques. La « psychopathie » décrit sensiblement le même diagnostic. Mais ne soyons pas dupes des mots : le phénomène humain dont il est question est complexe, mystérieux, et peut être analysé indépendamment de ces catégories diagnostiques récentes et relativement arbitraires (lire par exemple Les Gens du mensonge de Scott Peck). La notion de « perversion narcissique », davantage vulgarisée en France à partir des travaux de Paul-Claude Racamier [4], recouvre sensiblement la même réalité, même si certains s’efforcent de les distinguer.

    Le Canadien Robert Hare a établi une liste de critères diagnostiques de la psychopathie qui fait autorité [5]. Les traits les plus marquants sont l’absence d’empathie et de conscience morale. Le psychopathe est un dominateur ; sa jouissance est de contrôler les autres en les privant de leur libre-arbitre, et sa capacité de nuisance n’est inhibée par aucun scrupule ou remord. Étant incapable de se mettre à la place des autres, le psychopathe est aussi incapable de porter sur lui-même un regard critique. Convaincu en toute circonstance de son bon droit, il considère le ressentiment de ses victimes comme une haine irrationnelle.

    Les critères diagnostiques de la psychopathie incluent aussi le mensonge chronique, la duperie (cunning) et la manipulation. Le psychopathe n’a pas de sentiment profond, mais il développe une grande aptitude à donner le change. Il peut être charmeur et charismatique, et ment avec un aplomb déconcertant. Il est incapable de ressentir de l’empathie, mais apprend à la simuler, avec parfois une tendance à l’histrionisme. Bien qu’immunisé contre la culpabilité, il se rend maître dans l’art de culpabiliser pour dominer. Le mensonge est tellement dans sa nature que la question de sa sincérité est presque sans objet. La vérité se confond pour lui avec la version des choses qui l’arrange. Il ne lui importe pas que ses paroles soient vraies, mais qu’elles soient crédibles.

    Selon Hervey Cleckley, pionnier dans ce domaine clinique (The Mask of Sanity, 1941), le psychopathe « présente une apparence technique de bonne santé, avec souvent même une haute performance intellectuelle, et il n’est pas rare qu’il réussisse en affaire ou dans ses activités professionnelles [6] ». Certains psychiatres jugent donc que le psychopathe n’est pas techniquement « malade ». Il n’a pas intériorisé la loi morale, mais il maîtrise les règles du jeu social.

    Du point de vue psychanalytique, cependant, le pervers narcissique refoule une blessure archaïque et vit sous la perpétuelle menace de la « dépression narcissique ». On peut en effet supposer qu’il refoule une honte de sa propre inhumanité ; qu’il projette sa « haine de soi » sur les autres ; qu’il veut se faire craindre parce qu’il se sait indigne d’amour. Ce sont là des suppositions sur son « inconscient ». Sur le plan cognitif conscient, en tout cas, il sait que son pouvoir réside dans le mensonge, et que, si les autres voyaient à travers son masque, il serait renvoyé à son néant. Comme il suppose les autres aussi cruels que lui (c’est le principe de l’inversion accusatoire, largement documenté par Hervé Ryssen [7]), il craint d’être littéralement détruit. Il doit donc mentir toujours plus, toujours mieux. Sa compulsion à la domination est le pendant de sa peur de l’anéantissement.

    L’avenir d’une manipulation

    Dans L’Avenir d’une illusion, Sigmund Freud a qualifié la religion de « névrose obsessionnelle universelle de l’humanité ». Il ne désignait pas une névrose au sens strict. Au contraire, écrivait-il, en adoptant la foi religieuse,

    « le vrai croyant se trouve à un haut degré à l’abri du danger de certaines affections névrotiques ; l’acceptation de la névrose universelle le dispense de la tâche de se créer une névrose personnelle [8] ».

    Freud visait le christianisme. Nous pouvons adopter une approche similaire du judaïsme, mais en nous tournant vers une autre catégorie de pathologie mentale que les névroses. Notre hypothèse est la suivante : par certains aspects essentiels, la judéité est une forme de sociopathie ou psychopathie collective.

    Dire cela ne signifie pas, bien entendu, que les juifs sont des psychopathes. La différence entre la psychopathie collective et la psychopathie au sens clinique est la même qu’entre la névrose collective et la névrose individuelle selon Freud : la participation à une mentalité psychopathique collective permet aux membres de la communauté, non pas de s’immuniser contre le trouble de la personnalité, mais de canaliser dans une large mesure les tendances psychopathiques vers l’extérieur de la communauté, et maintenir au sein de celle-ci un haut degré de sociabilité.

    L’idée est facile à illustrer : l’individu qui se perçoit comme intrinsèquement supérieur et qui exalte sa pulsion destructrice est un dangereux mégalomane. Mais Maurice Samuel est simplement un juif communautaire très engagé lorsqu’il écrit dans son livre de 1924 You Gentiles (« Vous, les Gentils ») :

    « toutes les différences entre vous, les Gentils, sont triviales comparées à ce qui vous sépare tous de nous ».

    « Nous les juifs, nous les destructeurs, resterons pour toujours les destructeurs. […] Nous détruirons à jamais car nous avons besoin d’un monde à nous, un monde-Dieu, qu’il n’est pas dans votre nature de construire [9]. »

    Autrement dit, c’est uniquement lorsque les juifs pensent et agissent en tant que représentants des juifs et au nom des juifs — lorsqu’ils disent « nous, les juifs… » — que leurs comportements à l’égard des non-juifs et leur conception des rapports avec les non-juifs trahissent une structure psychopathique.

    Lorsqu’un juif dit « nous, les juifs… », il ne fait que reproduire un discours communautaire. Or, ce discours communautaire est un discours élaboré par les élites communautaires, dont les premiers furent la caste héréditaire des Lévites. L’idéologie dominante au sein d’une communauté est presque toujours l’idéologie insufflée par les dominants. Lorsqu’un juif est mû par sa judéité, il est mû en réalité par ses élites passées et présentes. C’est pourquoi le poète Samuel Roth écrivait, dans une étude très critique de sa propre communauté : « the evils of Israel are the evils of leadership. » Tous les malheurs des juifs, il les met en dernière instance sur le compte de « l’hypocrisie et la cruauté incroyables qui nous sont imposées par nos dirigeants fatals ».

    « En commençant par le Dieu d’Israël lui-même, ce furent les chefs successifs d’Israël qui, l’un après l’autre, ont rassemblé les juifs pour diriger leur tragique carrière — tragique pour les juifs et non moins tragique pour les nations voisines qui les ont subis [10]. »

    Lorsque nous parlons de psychopathie collective, nous voulons donc parler d’un système par lequel un nombre relativement restreint d’élites machiavéliques s’efforce de maintenir l’ensemble des juifs sous leur emprise pour leur faire reproduire leur mode de pensée. Pour le comprendre, faisons une comparaison avec un autre type de collectivité. Dans The Corporation : The Pathological Pursuit of Profit and Power, Joel Bakan fait remarquer que le comportement des grandes entreprises « est très similaire à celui du psychopathe [11] », par leur complète indifférence à la souffrance de ceux qu’ils écrasent dans leur course au profit. Or la culture d’une entreprise, à laquelle participe chaque employé à un degré ou un autre, est impulsée par son élite dirigeante (Enron est un cas d’école) [12]. Et une étude psychologique, publiée sous le titre Snakes in Suits, a montré qu’on trouve chez les cadres dirigeants des grandes entreprises une proportion anormalement grande de traits psychopathiques [13]. L’analyse que je fais de la psychopathie tribale juive repose exactement sur le même raisonnement.

    Étiologie de la judéité

    Selon l’ethnohistorien juif Raphael Pataï, auteur de The Jewish Mind (1977), le critère ultime de la judéité (Jewishness) est « la conscience d’appartenance [14] ». Être juif, confirme Alain Finkielkraut, « c’est me sentir impliqué, concerné, compromis parfois par ce que font les autres juifs. C’est un sentiment d’appartenance, d’affiliation [15]. » Cela revient à dire, ni plus ni moins, que la judéité est un tribalisme ; la mentalité tribale signifie que chacun des membres du groupe se voit lui-même et les autres membres prioritairement comme des parcelles du groupe, et ne se reconnaît de responsabilité qu’à l’égard du groupe.

    Ce tribalisme n’a pas la même intensité chez tous les juifs. On peut concevoir la judéité à l’image du champ gravitationnel d’une planète, qui décroît avec l’éloignement. Dans les sphères intérieures gravitent les juifs durs, totalement dévoués à la cause d’Israël et à ses ambitions les plus folles ; ceux que Racamier appellerait un « noyau pervers ». À la périphérie, comme des satellites éloignés, les juifs les moins engagés sont maintenus par une force gravitationnelle faible, et susceptibles à tout moment de quitter l’orbite. La planète elle-même, qui génère la judéité, est la Bible hébraïque.

    Le tribalisme n’est pas pathologique en soi. Mais le tribalisme juif présente la particularité unique de ce combiner avec une prétention marquée à l’universalisme. Il ne s’agit pas de deux identités contradictoires, qui formeraient une complexité psychologique : c’est presque toujours en référence à leur judéité, et non en dépit d’elle, que les juifs se sentent et se proclament universalistes. Ils ne sont pas tiraillés entre tribalisme et universalisme : au contraire, c’est dans et par leur tribalisme qu’ils se sentent universalistes. L’universalisme des juifs est donc un universalisme juif, qui fait partie intégrante du tribalisme juif. C’est ce paradoxe qui trahit le mieux la nature irrationnelle, c’est-à-dire pathologique, de ce tribalisme juif. Il n’y a pas à l’intérieur de l’identité juive de dissonance cognitive entre universalisme et tribalisme, parce que l’universalisme juif est, en réalité, un tribalisme exacerbé de type narcissique et psychopathique. Il est l’expression d’une conviction inébranlable que les juifs savent mieux que le reste de l’humanité ce qui est bon pour l’humanité, parce que la judéité est l’essence de l’humanité. Cela va sans dire — et sans même réfléchir —, ce qui est bon pour l’humanité se confond avec ce qui est bon pour les juifs.

    L’universalisme juif signifie que les juifs sont au centre de l’univers. Qu’ils le sont de droit, et qu’ils doivent l’être de fait. L’universalisme juif est donc, de façon plus ou moins inconsciente, un fantasme de domination. C’est aussi, de façon plus ou moins consciente et calculée, un message aux nations pour endormir leur méfiance : « Nous, les Juifs, nous vous aimons ! Faites-nous confiance, laissez-nous vous guider. » C’est le masque du tribalisme dominateur. En tant que masque, il cache une peur profonde de la dangerosité potentielle de l’humanité du reste des hommes, si elle venait à démasquer l’imposteur. C’est le second paradoxe de la judéité : les juifs proclament haut et fort leur amour universel de l’humanité, tout en se disant à eux-mêmes être « le peuple élu par la haine universelle » (Léon Pinsker dans son Avertissement d’un juif russe à ses frères [16]).

    Comme la psychopathie, la judéité se caractérise donc comme une volonté de domination enracinée dans une terreur de l’extermination. Dominer pour ne pas disparaître ; et dominer toujours plus pour se prémunir contre l’hostilité qu’engendre cette domination. À l’arrivée, martèlent les élites juives, ce sera Jérusalem-capitale-mondiale ou Re-Shoah. Ainsi, en entretenant chez les juifs, par le culte mémoriel de la Shoah, ce que Gilad Atzmon nomme un Stress Pré-Traumatique permanent, les élites les font coopérer à l’agrandissement de leur propre pouvoir.

    Cette structure cognitive paranoïaque, inhibitrice de toute maturité psychologique, est sortie du moule de la Bible hébraïque, avec son dieu jaloux au double message : promesse de domination, menace d’extermination. Comme je l’écrivais dans un article précédent, le message de Yahvé à son peuple élu est en substance le suivant : « Ne fréquentez pas les peuples que vous côtoyez, méprisez leurs traditions et, lorsque c’est possible, exploitez-les, asservissez-les, exterminez-les. Si, après cela, ils vous font violence, c’est de votre faute : vous n’avez pas obéi assez scrupuleusement. » Telle est la désastreuse logique intériorisée depuis une centaine de générations, qui enferme les juifs dans une psychopathie collective, sans aucune chance d’en jamais sortir, sauf à rejeter l’autorité de Yahvé, à reconnaître en lui une idole monstrueuse, l’usurpateur diabolique de la divinité suprême.

    Malheureusement pour les juifs, les chrétiens ne les aident pas en cela. Depuis les Pères de l’Église, ne leur reproche-t-on pas, précisément, de ne pas avoir été assez fidèles à Yahvé, de ne pas lui avoir obéi assez scrupuleusement ? Dans ces conditions, comment peut-on leur reprocher aujourd’hui leur tribalisme dominateur ? La question juive est, en dernière analyse, aussi une question chrétienne.

    Mai 68 : le meurtre du père et l’esprit révolutionnaire juif

    Dans mon récent article sur Kafka et le « complexe d’Isaac », j’approfondissais ma réflexion (que je conçois comme contribution à une réflexion collective) sur le rôle du père juif en tant que représentant de Yahvé : « le Dieu juif est un père psychopathe, et le père psychopathe est un Dieu juif. » On sait que du point de vue freudien (qui doit toujours être pris comme le point de vue d’un juif sur la psychologie juive), Dieu, le père et le superego sont une seule et même chose, de sorte que la judéité elle-même peut être comprise comme un « complexe d’Isaac », soit, selon la définition de Jean-Pierre Fresco, « l’ensemble des conséquences pour le psychisme du fils d’un père vécu comme psychiquement menaçant, destructeur ou meurtrier. »

    Cet article a suscité un commentaire signé H.M. que j’ai trouvé stimulant, et qui suggérait deux choses : d’une part, un lien entre l’esprit révolutionnaire juif et la haine refoulée du père « abrahamien » ; d’autre part, une explication du fait que l’esprit révolutionnaire juif ne s’attaque jamais au père juif, c’est-à-dire au judaïsme, mais toujours au père goy, c’est-à-dire à tout ce qui incarne l’autorité paternelle dans les nations. Je résume et reformule le commentaire de H.M. :

    « Et si cette rage révolutionnaire à détruire la culture des autres venait précisément de cette incapacité, liée à la culpabilité écrasante instillée par “le père juif” et son équivalent structurel dans la communauté, à “tuer le père” à l’intérieur de la tribu ? Autrement dit, chez moi, je ne peux pas le faire, alors je vais le faire chez les autres. Ainsi, je reste ad vitam aeternam sous la domination de mon père, mais je peux malgré tout continuer à vivre, parce que je me soulage dans toutes les autres structures hiérarchiques où je vis. »

    L’autorité paternelle juive, suspendue à Yahvé, est intouchable parce qu’elle est traumatique. L’esprit révolutionnaire juif serait donc une haine du père juif « abrahamien » (représentant et substitut de Yahvé) refoulée massivement et détournée vers le père goy. C’est une projection au sens freudien, analogue au processus de l’inversion accusatoire : incapables de haïr consciemment leur père, les révolutionnaires juifs disent aux Gentils : haïssez votre père. Le processus est bien illustré par la manière dont Évariste, alias Joël Sternheimer, inspira à Renaud, alors âgé de 16 ans, sa chanson Crève salope ! et lui assura son succès, alors que lui, Sternheimer, ne se serait jamais permis de chanter ça à son père mort à Auschwitz. Et il est pitoyable de voir Renaud aujourd’hui rongé par le remords d’avoir « tué » son père. Tout un symbole !

    Il faut bien distinguer l’esprit révolutionnaire juif en tant qu’état d’esprit chronique, des mouvements révolutionnaires qui peuvent s’élever, chez tous les peuples, contre des « pères » oppresseurs. Comme l’a bien souligné Félix Niesche à propos du bolchevisme, le premier peut se greffer sur les seconds pour les détourner. Mais dans le cas de Mai 68 — qui, selon Romain Goupil, se voulait un remake de 1917 —, il semble que les juifs aient réussi à initialiser une révolution sans même s’appuyer sur un début de révolte légitime. Mai 68 fut, par excellence, le meurtre culturel du père, et Alain Soral a raison de souligner la cassure profonde et durable qu’il en a résulté dans la psychologie des générations nées après cette date. Le plus extraordinaire est que seule la paternité goy a été abattue. Rien n’a vraiment changé dans les milieux juifs : si l’on en juge par le retournement des trotskistes en néoconservateurs ultra-sionistes, et par l’exemplaire loyauté filiale observable dans leurs milieux familiaux, c’est plutôt le contraire qui s’est passé.

    En définitive, la question juive est une question psychologique. Sans découvrir les ressorts psychologiques de la judéité, les mouvements juifs demeurent mystérieux. On imagine aisément que des crypto-sionistes influents comme René Cassin, président de l’Alliance israélite universelle, complotent pour faire tomber De Gaulle après ses déclarations du 27 novembre 1967, mais comment expliquer la soudaine mobilisation de la jeunesse juive et sa capacité d’entraîner en masse les étudiants français ? Qui a donné le mot d’ordre ? Les chefs de file juifs de 1968, les Cohn-Bendit et les Goupil, étaient-ils conscients de l’enjeu sioniste ? J’en doute. Je pense que Gilad Atzmon a raison lorsqu’il dit que la plupart des juifs « ne sont pas conscients de leur rôle particulier dans le système tout entier ». Il y a de l’inconscient collectif dans cette affaire.

    L’hypothèse est donc que les élites juives disposent, dans la jeunesse juive, d’une réserve explosive de haine du père refoulée, c’est-à-dire d’une masse révolutionnaire dormante toujours prête à être déchainée. Il suffit de leur dire quel père ils doivent tuer. Et d’ailleurs, si l’on réfléchit sérieusement à l’impact de la circoncision au huitième jour, traumatisme provoquant une dissociation massive et irréparable dans le psychisme par refoulement de la terreur du père castrateur, ne sommes-nous pas dans une forme de contrôle mental évoquant certains rituels sataniques ? Ce démon de Yahvé a d’autres moyens de travailler le cerveau des juifs, mais la circoncision reste tout de même le verrou profond ; le jour où elle sera interdite (remplacée par la coupure symbolique d’une banane, par exemple), la « question juive » sera résolue en deux générations.

    Notes
    [1] Il envisageait pour le quart de siècle suivant que Jérusalem « sera le siège de la Cour Suprême de l’Humanité, où seront réglés tous les conflits entre les continents fédérés, comme l’a prophétisé Isaïe » (David Ben-Gurion et Amram Duchovny, David Ben-Gurion, In His Own Words, Fleet Press Corp., 1969, p. 116).

    [2] « en commençant par l’Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l’Iran », Wesley Clark, Winning Modern Wars, Public Affairs, 2003, p. 130.

    [3] Comme le disait Joseph Goebbels, en parlant non pas de la propagande nazie, comme on l’imagine souvent, mais des mensonges juifs.

    [4] Paul-Claude Racamier, Le Génie des origines. Psychanalyse et psychose, Payot, 1992.

    [5] Robert Hare, Without Conscience : The Disturbing World of the Psychopaths Among Us, The Guilford Press, 1993.

    [6] Hervey Cleckley, The Mask of Sanity (1941), cité dans Paul Babiak et Robert Hare, Snakes in Suits : When Psychopaths Go to Work, HarperCollins, 2007, p. 20.

    [7] Hervé Ryssen, Psychanalyse du judaïsme, Éditions Baskerville, 2006.

    [8] Sigmund Freud, L’Avenir d’une illusion (1927), PUF, « Quadridge », 2013, p. 38-39.

    [9] Maurice Samuel, You Gentiles, New York, 1924 (sur archive.org), p. 12, 155.

    [10] Samuel Roth, Jews Must Live : An account of the persecution of the world by Israel on all the frontiers of civilization, 1934, sur archive.org.

    [11] Joel Bakan, The Corporation : The Pathological Pursuit of Profit and Power, Free Press, 2005. Voir aussi le documentaire du même titre.

    [12] Voir le livre de Bethany MacLean et Peter Elkind, The Smartest Guys in the Room : The Amazing Rise and Scandalous Fall of Enron, Penguin, 2004, et le documentaire du même titre (2005) sur Youtube.

    [13] Paul Babiak et Robert Hare, Snakes in Suits, op. cit. Thématique relayée par le documentaire I am Fishead (2011).

    [14] Raphael Patai, The Jewish Mind, Wayne State University Press, 1977, p. 25.

    [15] « Juif ? Selon Finkielkraut », sur Youtube

    [16] Léon Pinsker, Autoémancipation. Avertissement d’un juif russe à ses frères (1882), Éditions Mille et Une Nuits, 2006, p. 16-17 et 20-21.

    [17] Gilad Atzmon, Quel Juif errant ? Anatomie du peuple élu, , 2012, p. 37.

    Aimé par 2 personnes

    1. De quoi faire réfléchir (et pas que sur les seuls Juifs, on peut étendre cela à toutes les structures familiales tyranniques, avec ou SANS circoncision, une castration symbolique peut très largement donner les mêmes effets 😉

      Aimé par 1 personne

        1. Comme tu me poses la question, disons que je pense à ces populations qui dans le monde occidental s’étendent de ce qu’on appelle les classes moyennes à la très grande bourgeoisie. Populations dont la réémergence est d’ailleurs assez récente puisqu’elle remonte à la fin du XVIIIème siècle et le renouveau urbain qui a accompagné la Révolution industrielle.

          Ou, dit autrement, ce qu’on appelle plus communément les classes bourgeoises qui peuvent encore se définir comme des populations non prolétaires ie qui n’ont pas besoin de travailler de leurs mains pour assurer leur subsistance et dans lesquelles on peut inclure les cadres moyens.

          A minima, ces populations sont capables d’assurer la subsistance de leur progéniture jusqu’à ce que celle-ci puisse disposer d’une sinécure transmise par voie d’héritage ou de relations qui lui permettra de s’assumer « seule », sous réserve qu’elle ne déroge pas à sa classe. Les plus aisées sont également en capacité de transmettre du patrimoine de leur vivant ou par voie d’héritage.

          En fait de tyrannie, dans un contexte de chômage de masse où les réseaux de relations qui sont d’abord des relations familiales n’ont jamais été aussi importantes pour accéder à des sinécures de moins en moins nombreuses, renier le père (ou plus largement renier sa famille) c’est risquer quasiment à coup sûr de déchoir et rejoindre les rangs du prolétariat. Et ne parlons pas des transmissions de patrimoine et/ou du soutien financier familial…

          A contrario, dans les classes prolétaires, la parentèle n’ayant jamais été en mesure ni de soutenir financièrement indéfiniment sa progéniture en attendant qu’elle trouve un travail, ni de lui transmettre un patrimoine, ni même de lui assurer un travail, le reniement du père n’a jamais été une question. (Je mets à part les questions dites d’assistanat, les allocations familiales, etc etc… qui brouillent les pistes) Eventuellement, on pourrait parler de reniement forcé dans le cas de l’exode rural, mais certainement pas de reniement consécutif à une rébellion de la progéniture.

          Par ailleurs, les classes bourgeoises sont aussi des classes soucieuses de l’éducation intellectuelle de leur progéniture. Mais loin d’assurer leur émancipation, leur bagage culturel/intellectuel contribue surtout à leur faire prendre conscience de l’enfermement doux mais non moins tyrannique dans lequel elles vivent. C’est même un enfermement d’autant plus tyrannique que les moyens de subsistance excèdent, et même parfois très largement, le strict seuil de survie.

          A cette aune, détruire les pères des autres, ce n’est pas tant détruire le père qu’on n’ose détruire soi-même que mettre la main, d’abord, sur leurs biens faute de pouvoir mettre la main sur ceux de sa propre parentèle et assurer les conditions de sa propre indépendance, voire acquérir les moyens de s’opposer à sa parentèle.

          Bien évidemment (façon de parler), plus une communauté est soudée ie plus les parentèles se connaissent, et plus il faudra chercher en dehors de la communauté des parentèles à dépouiller de leurs biens. De manière générale, ce sont les aînés qui ont du bien, et ce sont donc les seuls qu’il est intéressant de chercher à dépouiller.

          Le fait est que historiquement, et ironiquement, le métier de banquier consiste fondamentalement à jouer le père contre le fils et convaincre un père qu’on aura convaincu de la malignité de son propre fils de confier ses biens à votre bonne garde. Et plus le fils aura des raisons réelles ou supposées de jalouser son père, ce qui sera d’autant plus probable que les sinécures se font rares, et d’autant plus facile à croire que le fils se sera violemment opposé au père, plus il sera facile de convaincre le père de la nécessité de mettre ses biens à l’abri de la convoitise du fils.

          (NB : Il va sans dire qu’à ce jeu-là, des populations de proto-fonctionnaires, càd des populations sachant lire, écrire et compter depuis des temps quasiment immémoriaux, et cela peut évidemment inclure des populations dont l’histoire se confond avec celle de leur livre, ont quelque avance sur des populations tout juste sorties de la paysannerie…)

          Aimé par 2 personnes

    2. Bonsoir

      Je suis moi meme juif (je ne pratique pas moi meme mais suis juif « de culture ») et je ne comprends pas du tout le sens de ce message. En quoi le rôle castrateur du pere est en rapport avec un quelconque conservatisme ou révolutionnarisme juif.

      Pour autant je vous rejoint sur un certains « delire de persecution » des juifs et cette peur irrationnel de l’extinction de certains d’entre nous ainsi que ce coté injuste et tres dure de dieu.

      Mer ci d’avance pour votre réponse

      Aimé par 1 personne

      1. bonjour, je ne pourrai pas vous expliquer mieux que Laurent Guyénot, désolé de ne pas maitriser ces concepts pour vous les expliquer sans faire de la simple paraphrase!

        au début de la partie qui vous intéresse, Laurent Guyénot parle de son article sur kafka.
        le voilà. (il va falloir vous échouer sur les rives d’égalité et réconciliation, sorry not sorry, cela pourrait pis, comme l’im-monde):
        https://www.egaliteetreconciliation.fr/Kafka-la-judeite-et-le-complexe-d-Isaac-50796.html

        tous les articles de Laurent Guyénot publiés sur égalité et réconciliation: 11 septembre, assassinat de John Fitzgerald Kennedy et de Robert Kennedy, l’action des réseaux sionistes sur la politique internationale.. (les 2 guerres mondiales, les guerres contre les pays Arabes)

        https://www.egaliteetreconciliation.fr/Laurent-Guyenot.html

        avez-vous lu la Parabole d’Esther de Gilad Atzmon?
        http://www.editionsdemilune.com/la-parabole-desther-anatomie-du-peuple-elu-p-42.html

        Aimé par 1 personne

  13. Quoique très difficilement au début Tsahal a résisté en 1973 à 5 divisions syriennes. Est-il raisonnable de penser que le Hezbollah, avec son équivalent d’une division et son bataillon blindé est de nature à retenir Tsahal sur un terrain parfaitement connu depuis 50 ans ?

    J'aime

    1. En 1973 tsahal a pris une raclée par les forces armées égyptiennes.La seule chose qui a sauvé israel en 1973 fut la menace de la destruction du barrage d’Assouan a l’arme atomique. C’est le retrait des forces armées egyptiennes qui a sauver israel.

      Aimé par 1 personne

      1. L’Egypte a conquis les fortins (tous sauf un celui le plus au nord) de la ligne Bar-Lev. Quand l’armée égyptienne le 14/10/1973, sur demande de la Syrie pour deserrer l’étau israélien au Golan s’est lancée à l’assaut des cols du Sinaï, il y a eu une énorme bataille de chars (2000 chars sur 140 kms) dont l’issue a été défavorable à l’Egypte. Le risque d’arme nucléaire n’a concerné que le Golan vu l’absence de possibilité stratégique de recul. Apparemment vous ignorez que Tsahal a traversé le canal de Suez et encerclé la 3ème armée égyptienne qui était positionnée entre le sud des lacs Amer et la Mer Rouge sur la rive orientale du canal de Suez.

        J'aime

      1. Pour le Hezbollah de l’ordre de 5.000 hommes au début et 10000 au cessez-le-feu soit l’équivalent d’une brigade au début et d’une division à la fin, l’équivalent d’une division étant encore en réserve, pour Israël, l’équivalent d’une division au début et 3 au cessez-le-feu.

        J'aime

  14. La preuve que votre source (media du gouvernement iranien) raconte des conneries. Jabal al-Cheikh ( 33.339476 N, 35.947514 E), proche d’Henneh est en territoire syrien, bien après la zone du Golan occupée par Israël.

    J'aime

    1. « Le mont Hermon (appelé en hébreu : הר חרמון, Har Hermon ; et en arabe : جبل الشيخ, Djabl as-Sheikh, soit « montagne du cheikh » ou « mont enneigé » ou Haramoun) est une montagne de l’Anti-Liban, culminant à 2 814 mètres d’altitude.

      Le sommet se situe à la frontière entre la Syrie et le Liban. L’extrémité méridionale de la montagne se trouve sous occupation israélienne depuis sa conquête à l’issue de la guerre des Six Jours en 1967 »

      Ça te va ?
      Malgré ta peine il faut bien admettre que l armée syrienne a infligé un grand coup à l’armée d’occupation sioniste en visant et atteignant avec précision plusieurs sites sensibles. Plusieurs sources concordantes font état de dégâts importants sur les objectifs visés.
      https://m.facebook.com/syrianmilitary/photos/a.349106328504089.83004.349059891842066/1710999095648132/?type=3

      La seule indication à confirmer c’est le nombre de victimes côté sionistes. Black out total de l’armée d’occupation.

      Aimé par 2 personnes

      1. Le mont Hermon ne comporte qu’un observatoire et n’est pas un lieu où seraient situés des sites sensibles selon ce que pressTV indique : « les unités de l’armée syrienne ont alors tiré 12 missiles tactiques cette fois contre Jabal al-Cheikh, là où se situent des sites ultrasensibles. » La carte des sites israéliens visés fournie avec cet article de Press TV montre des cibles hors Golan occupé !!?? et ne montre pas de cible sur le mont Hermon.

        J'aime

    1. Oui, le pauvre Venezuela va devant une grosse tempête. Et il est malheureusement bien seul pour y faire face. La géographie fait qu’il ne pourra être aidé par la Russie et la Chine, et la récente « reprise en main » de l’Amérique latine par l’oncle Sam l’isole aussi sur le continent (Brésil et Argentine ont basculés, la Colombie fidèle allié historique des usa attend son heure pour le « régime change » vénézuélien.

      Aimé par 1 personne

        1. Des nationalisations dans indemnisation, c’est une spoliation. Les américains n’étant pas prêts à céder au chantage ont porté l’affaire en justice, dont le résultat était connu d’avance. Le plus étonnant est qu’il existe des auteurs d’articles s’étonnant de décisions de justice qui étaient évidentes. Quant à l’intérêt de savoir qui étaient les destinataires des stocks potentiellement saisis, c’est dans aucun intérêt, la seule question qui vaille étant qui est propriétaire de ces stocks ? Si ce sont les chinois parce que stocks déjà payés ils sont insaisissables, à défaut, et réputés propriétés de la compagnie pétrolière vénézuélienne, ils sont saisissables.

          Aimé par 1 personne

      1. La courbe du bolivar imite depuis un moment celle du mark papier post WW1, ne pas oublier comment s’est terminée l’hyperinflation allemande. Quant au prétendu pacifisme vénézuélien, le nombre de morts enregistrés dans les manifestations doit être une fake news et l’incident Chavez-Uribe une autre invention, Chavez ayant oublié que l’effectif de l’armée de terre colombienne et sa grande expérience acquise dans la lutte contre les Farc promettaient une branlée mémorable à l’armée vénézuélienne.

        J'aime

        1. décidément, cosworth09.11.2001, tu les collectionnes!

          tu crois que cela date d’aujourd’hui l’impérialisme nord-américain contre les peuples d’Amérique Centrale et du Sud?

          Philipp Agee, ancien agent CIA, l’a expliqué il y a déjà longtemps.
          http://www.voltairenet.org/article17199.html

          les états-unis n’ont jamais cessé de vouloir renverser Hugo Chavez par un coup d’État.

          en 2013: http://www.voltairenet.org/article178205.html

          en 2015: http://www.voltairenet.org/article186802.html

          as-tu lu l’article de la journaliste Stella Calloni?
          il est essentiellement basé sur le document top secret de SouthCom.

          la même propagande de guerre que contre la Syrie depuis 2011: tout ce que les media occidentaux racontent est falsifié. mais comme tu refuses de lire ce que rapportent les media conspirationnistes, tu es condamné à venir jouer au Hasbara ici, étant donné que Strategika va même jusqu’à relayer les articles de Gordon Duff! 🙂

          oh la belle bleue, oh la belle bleue, oh tiens, un fasciste, que c’est original!

          http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L400xH300/Voltairenet-org_-1_1-152-d4ab3.jpg

          J'aime

  15. Bonjour ! Avez vous les informations sur les pertes israéliennes? Longue vie à toi dans la santé sous la protection divine

    J'aime

      1. Je pense aussi, en plus des sources concordantes confirment que les missiles ont atteints leurs cibles et que le « performant dôme d’acier » n’a intercepté que très peu de missiles. 10 sites ultra sensibles visés. Si ce que l on dit n est pas la réalité et bien que l armée d occupation nous montre les missiles interceptés ( tous interceptés d’après leurs dires). L entité sioniste à pris un sacré coup car l armée syrienne de la phase défensive est passée à l offensive. Après on ne saura jamais réellement le nombre de victimes côté sionistes car le black out est total

        J'aime

  16. Les élections irakiennes et libanaises sont terminées avec une victoire éclatante de la Résitance. La Résistance a vaincu les armées proxy en Syrie, Irak et au Liban. Attendonn-nous à l’Arggadémon. On arrive donc à la terrible équation : la Liberté ou la Mort.

    Aimé par 3 personnes

    1. Il fallait bien sûr lire « l’Armageddon » au lieu de ce fantaisiste «l’Arggadémon », je ne suis pas superstitieux, mais le démon semble être à mes trousses.

      Aimé par 1 personne

  17. Voilà qui nous ramène à ce que nous n’arrêtons pas de rappeler aus ânes :
    1) La dernière riposte contre israél émane d’un Axe, celui de la résistance.
    2) Cette réponse n’était pas tactique, mais stratégique (cf. les sites visés).
    3) Les règles d’engagement ont changé, à chaque agression correspondera une réponse plus grande.
    4) A terme, les jours du Joulan (Golan) sous occupation sioniste sont comptés, à long terme, l’existence de l’Entité a fait son temps.
    Vive la Dialectique ; Vive la Souveraineté (Héraclite et Parménide réunis).

    Aimé par 3 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s