Échec complet de l’agression tripartite contre la Syrie

L’agression tripartite contre la Syrie est un échec complet. 

Israël a fourni les coordonnées des objectifs à détruire mais il semble que l’opération ait vite tourné au fiasco. 

A Damas, la vie est tout à fait normale et les militaires reprennent possession des locaux du Ministère de la défense qu’ils ont évacué peu de jours avant l’attaque. 

Update :  

Premier bilan syrien : 

Tués :  néant.

Blessés : néant. 

Publicités

68 réflexions sur « Échec complet de l’agression tripartite contre la Syrie »

  1. un aparté, mon cher webmaster (appelé également webmestre ou administrateur de site) Strategika51, il n’est absolument pas dans mes habitudes (sauf lorsque je suis nommément attaqué) de pratiquer les attaques ad hominem, mais il règne actuellement sur notre site une telle ambiance pestilentielle, et ceci grâce à l’aimable participation (assez inhabituelle) d’un groupe de gros nases (pour ne pas dire de gros cons) que c’est pratiquement de « la légitime défense » (et d’ailleurs il ne s’agit pas d’une personne, mais d’un groupe de gros, de gros cons, etc.)

    en-dessous de mon post vous aurez « l’«immense joie» et le « grand plaisir » de lire quelques beaux spécimens de pleurnicheries (allez-y franchement les bouses, larmoyer, pleurer, lamenter vous, rependez-vous, liquéfiez-vous, ça nous donne tellement « de baume au cœur » de constater un si bel état de décrépitude avancée) par contre, il serait judicieux de votre part, de ramasser, vos déjections (beurk !) sans grand intérêt, car elles dénaturent franchement l’harmonie d’un si magnifique site futuriste voire avant-gardiste. On ne vous retiendra pas, bye, bye …

    Aimé par 1 personne

      1. il est vrai que l’étiquette « site avant-gardiste » est trop connoté plan-plan, il faut dire… et « site prospectiviste » (malgré que ce qualificatif soit on ne peu plus adapté à l’identification du site), aurait quand même * »sonné » « marchand de cravates à la sauvette sur les grands boulevards » dommage… (je rigole)
        * hé oui, musicien dans l’âme, et d’ailleurs, ça me rappelle foutrement les concerts de cloches sur le parvis de Saint Eustache, à Paris… dément ! (on vibrait et bourdonnait de partout, comme de vraies cloches!)

        Aimé par 1 personne

    1. tu as trop bu de vodka
      ca ne sert à rien de t exciter derrière ton pc
      ce site est un échange d opinions, pas de horions
      alors, du calme, et essaies d apporter ton opinion sans vouloir jouer les matamores

      J'aime

  2. et tout ce cinéma anglosioniste (les injures, les menaces, les montages foireux d’opérations bidon d’attaques chimiques, etc., etc.) l’armée syrienne y a répondu en interceptant les 2/3 des a utilisé des 110 missiles (dont une quarantaine soi-disant « intelligents ») avec le tir de S-125 et S-200…, et pour l’interception desdits missiles, notre brave armée n’a utilisé que des systèmes anciens (mais apparemment moins cons que les missiles dit « intelligents » étasuniens) ! D’ailleurs selon la Défense russe, l’aéroport militaire al-Damir, à l’est de Damas, qui était aussi visé par 12 missiles (certainement ceux décrits comme « intelligents »), ont tous été interceptés (la Défense russe a déclaré : « … Un nombre important d’entre eux ont été interceptés avant qu’ils n’atteignent leur cible… »), et plus tard dans la matinée du samedi (c-à-d aujourd’hui), le ministère russe de la Défense a assuré que 110 missiles ailés et air-sol avaient été tirés depuis les porte-avions américains en mer Rouge et depuis les avions tactiques au dessus de la Méditerranée et les bombardiers B1B, depuis la base al-Tanaf, située à cheval entre la Syrie, la Jordanie et l’Irak. (les fameux bombardiers B1B, dont parlais notre ami Strategika51, et que l’AAS essayaient d’abattre)
    et pour finir : « … La télévision syrienne a souligné que la DCA syrienne a abattu 13 missiles dans la région d’al-Kaswat, dans la province de Damas. « La défense anti-aérienne syrienne » est entrée en action contre « l’agression américaine, britannique et française », a-t-elle rapporté. … » je vous épargnerais le baragouinage des médias occidentaux et autres, de plus en plus lamentable…

    Aimé par 2 personnes

  3. visiblement, il y a anguille sous roche:
    -une opération militaire sans veritable objectif ( les américains ont très probablement informé les russes des cibles choisies, et pas un seul mort… )
    -une couverture médiatique modérée. Donc, pas de gain non plus à ce niveau.
    Cela ressemble plus à:
    je t embrouille, tu m embrouilles…et je tire un lapin du chapeau.
    Mais qui est le dindon de la farce?
    j avoue ne rien comprendre à cette opération de guignol.

    Aimé par 1 personne

    1. Dans les apparences on peut dire que Poutine a perdu cette bataille (ponctuellement) mais est clairement en train de gagner la guerre !
      Cette agression sera clairement la dernière :
      Il a promis une réponse, ce ne sera pas des frappes de rétorsion, mais la fourniture de S-300 ou S-400 à la Syrie. De fait, ça fera de la Syrie une puissance régionale qui n’a rien à voir avec la Syrie d’aujourd’hui.
      Poutine vient encore de jouer un coup de maître et j’ai envie de dire Echec et Mat..

      Aimé par 2 personnes

  4. Meme, si sa retenue, peut etre compréhensible, la russie se décrédibilise, au yeux, de nombreuses personnes, étant de leur coté .
    Ce qui est regrettable, c’est qu’elle n’a meme pas fait semblant de riposter, ce qui permet à ces criminels oxydés, qui agissent en violant le droit internatonal, de fanfaronner devant leur public moutonnier, et de se placer en défenseur, façon bhl . Ils aurait fallu au moins que les radars des s 400 les verrouillent, cela aurait calmé leur ardeur belliqueuse, et aurait rassuré, tous ceux qui soutiennent la syrie martyrisées, en voyant, que leurs alliés sont bien là à leur coté .

    Aimé par 1 personne

    1. tss, tu juges sans savoir ce que les Russes ont fait et dit à leurs ‘partenaires’ occidentaux.

      pour le moment, cela ne va surement rien changer à l’orientation de la guerre depuis le 30 septembre 2015: la libération de la Syrie!

      maintenant, oui, si la Russie avait descendu des avions anglais et français, cela n’aurait été que justice pour ces larbins..

      Aimé par 3 personnes

      1. Il est aussi vrai, qu’on ne peut etre qu’agacé, lorsque l,on voit, les deux guignols parly et le drian, fanfaronner sur leur agression pitoyable et illégale et le micron en donneur de leçon .

        https://news.sfr.fr/actualites/societe/la-france-les-etats-unis-et-le-royaume-uni-ont-realise-des-frappes-aeriennes-contre-des-objectifs-en-syrie.html

        La France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont réalisé des frappes aériennes contre des objectifs en Syrie

        Aimé par 1 personne

        1. On est loin, bien loin, vraiment trop loin de Sevastopol 1854.

          Les guignols de l’info se sont incarnés pour de vrai !!

          Remarquez que les vrais guignols de l’info ne sont pas vraiment aussi rigolos ou pertinents qu’avant.

          J'aime

        2. ah-ah, les faussaires de media-à-part-mon-cul-sur-la-commode, les chiens de garde du Système..

          (image trop grande?)

          alors cosworth, qu’est-ce que racontent ces chiens? 🙂

          Aimé par 2 personnes

        3. Cela fait plus de sept ans qu’ils tentent de d’affaiblir par tous les moyens possibles. Entretemps, il vient de se doter d’une nouvelle armée plus efficace que la précédente, aussi pléthorique fut-elle.

          Bref les médias officiels sont morts.

          Aimé par 2 personnes

        4. oui et non. oui parce que si l’on a réussi (?) à se libérer des chaines de l’esclavage, on voit bien l’écart entre ce qui est réellement et ce qui est raconté dans les media dits dominants. réellement, de ce que nous occidentaux pouvons obtenir comme informations par l’Internet.

          non, parce que les media sont là pour encadrer notre vie. billet de Slobodan Despot, d’origine Yougoslave, qui a connu la couverture médiatique de la guerre en / contre la Yougoslavie..

          Le vrai rôle des médias de masse, ou la burqa de l’homme blanc 😭

          ‘Dans l’Occident moderne, l’altruisme émotif n’est pas une vertu, ni même une option: c’est un devoir. C’est un camouflage obligé pour sortir de chez soi, tout comme l’est la burqa pour les femmes en Arabie Saoudite.

          La rumeur parcourt l’«antisphère» depuis l’élection de Trump: les médias officiels sont morts! Ils ont tout misé sur Hillary ils ont donc tous perdu et plus personne le leur accorde le moindre crédit. Circulez, y a plus rien à en tirer!

          C’est évidemment une vue de l’esprit. Les médias ne sont pas là pour dire le vrai, ils sont là pour organiser notre vie. Ils sont, dans un sens général (englobant donc aussi les «antimédias»), le filtre par où nous recevons les 95% de notre connaissance du monde qui nous entoure. Le paysan du XIXe siècle pouvait encore se prévaloir d’un rapport presque direct à la réalité, construit par une expérience immédiate patiemment accumulée tout au long de sa vie et validé par une tradition immémoriale. Le paysan d’aujourd’hui n’a, de ce lointain ancêtre, que le nom. Pour acquérir un bien agricole en UE, il doit franchir une vingtaine d’étapes administratives qui supposent davantage de familiarité avec la bureaucratie qu’avec les bêtes. Son contact avec la terre est lui-même médiatisé par les roues de son tracteur. De l’observation du ciel et des vents, il ne tire plus rien, ayant des applications météo gratuites dans son smartphone. Un smartphone sur lequel il tue le temps comme n’importe qui en labourant à la vitesse du pas les sillons interminables de ses champs de taille démesurée qu’impose l’agriculture industrielle.

          Supposez que les services de météorologie lui donnent de fausses informations, que la bureaucratie change soudain ses critères en fonction de la théorie du réchauffement climatique, qu’une vague de suspicion frappe la céréale qu’il produit en monoculture ou que son fournisseur lui vende des semences stériles qu’il devra racheter contre bon argent l’année suivante s’il veut semer à nouveau. Il est mort! Il est totalement dépendant, totalement démuni, lui dont l’aïeul, tout en n’ayant pas le sou, était seul maître dans son enclos après Dieu. Une inflexion du cours des denrées, une entourloupe de Monsanto peuvent entraîner des vagues de suicides parmi les paysans désespérés, comme cela se voit aujourd’hui en Inde et ailleurs.

          J’ai pris l’exemple du paysan comme un archétype de l’humain «archaïque» et antimédiatique — tout en sachant que c’était un faux exemple. Le paysan moderne est un technicien connecté, comme tout le monde dans notre société. Même des monastères régis par des règles de silence et d’isolation sévères dépendent de la vente de leurs produits sur l’internet. Ils dépendent de leur médiatisation! Et il n’est pas un secteur d’activité dont la prospérité, et la survie même, ne dépendent de la pensée industrielle: de sa capacité de rationalisation, d’optimisation, de simplification. De la loi aveugle du nombre!

          L’altruisme obligé, ou la burqa de l’homme blanc
          C’est dans ce contexte de mécanisation et de déshumanisation systémiques qu’est née la civilisation la plus sentimentale de tous les temps. L’humain de l’ère industrielle — cœur dur et tripe molle selon Bernanos — vit avec une larme perpétuelle au coin de l’œil. Mais c’est le contexte médiatique qui va décider à quel moment, et à quel propos, sa larme va grossir en goutte et rouler sur sa joue. Téléthon: on récolte des millions pour le malheur médiatisé, mais on n’aura pas la moindre mansuétude pour le nécessiteux qu’on croise sur son palier. Migration: on met en scène la générosité de l’accueil, mais on n’a aucune pitié pour les parias qui se retrouvent à la rue pour n’avoir plus pu assumer les charges d’une société où une part croissante des taxes part justement… dans la générosité obligatoire!

          La critique est facile, sur un plan général. On peut aisément en faire un système de pensée. C’est le système de pensée qui fonde le discours de ces mouvements dits «populistes» voire d’«extrême droite» qui constituent essentiellement le lobby des gens sans lobbies. Lesquels mouvements risquent bien, une fois arrivés, de remplacer une inhumanité par une autre. Entretemps, comme les révolutionnaires de jadis dans la civilisation bourgeoise, ils renvoient à cette société l’image la plus cruelle et la plus juste. Et, tout au fond de cette critique, se niche le plus petit dénominateur commun qui, par-delà les intérêts politiques et économiques, rassemble prolos et bourgeois, fils d’immigrés et vieux aristos sous les mêmes bannières: la volonté d’être non pas fascistes ni blancs ni Français ni Allemands; la volonté de rester ce qu’ils sont. De rejeter le camouflage imposé. Autrement dit, de rejeter la médiatisation qui les force dans un moule d’idées et de comportements qui les dénature.

          Dans l’Occident moderne, en effet, l’altruisme émotif n’est pas une vertu, ni même une option: c’est une obligation. C’est un camouflage imposé pour sortir de chez soi, tout comme la burqa pour les femmes en Arabie Saoudite ou dans les quartiers sous charia d’Angleterre. Et, de même que leur voile intégral recouvre parfois des jeans serrés, voire des dessous de dentelle provocants, de même notre altruisme de façade recouvre une sécheresse de cœur encore jamais vue dans cette espèce dont nous sommes issus et qui s’appelait l’humanité.

          A l’abri du sens
          En un mot, nous nous sommes accommodés à vivre dans une hypocrisie permanente et absolue du fond de laquelle nous dénonçons l’hypocrisie des autres milieux ou des autres époques. Le «fond» de notre pensée, nous l’exprimons à mi-voix et uniquement à des proches et plus personne n’est assez fou pour clamer tout haut les évidences les plus cuisantes. De temps à autre, des «fuites» impliquant des ministres bien-pensants ou des vedettes de show-biz (se souvient-on de John Galliano?) nous rappellent à quel point le langage public de leur caste doit être corseté pour qu’ils finissent, quand ils se croient «en cercle privé», par s’épancher en des grossièretés explosives. Un seul mot malheureux peut mettre fin à une carrière par ailleurs exemplaire. Le discours des responsables politiques ou économiques est soigneusement lissé par les spin doctors afin de ne jamais laisser dépasser le moindre coin de bois rugueux sous la nappe satinée des euphémismes et des platitudes. Il importe de ne rien dire qui fasse sens! Lorsque vous franchissez cette limite, lorsque vous exprimez du sens, vous tombez dans la marmite du «populisme», d’où que vous soyez parti (voir à ce sujet le scandale soulevé par le banquier socialiste Thilo Sarrazin, en Allemagne).

          Il importe de bien comprendre que cette terreur du «politiquement correct» n’est pas spécifiquement… politique. Comme le rappelle Angelo Codevilla), la correction politique passe avant l’exactitude factuelle parce que le Parti ou l’avant-garde éclairée (autrement dit le détenteur du monopole du langage public) incarne une réalité supérieure à la réalité elle-même. Une réalité «2.0», dirait-on aujourd’hui. Or depuis que nous sommes sortis du millénarisme marxiste et de ses illusions, plus aucun parti politique ne peut prétendre à une telle ambition: réécrire la réalité elle-même. La seule instance dotée des pouvoirs et des instruments d’un tel projet est le complexe académico-médiatique que les autorités publiques et l’économie entretiennent, mais qu’elles craignent plus que tout. L’université demeure aujourd’hui le dernier bastion des utopies collectivistes du XIXe siècle et en même temps le creuset des recherches de pointe en biotechnologie, cybernétique ou intelligence artificielle qui prétendent redéfinir concrètement l’être humain et son environnement. Sans l’assistance des médias (dont elle forme l’ensemble des cadres), l’université ne pourrait jamais justifier les crédits colossaux alloués à des recherches sans aucun intérêt ni écho pour les populations qui les financent, et encore moins s’assurer couverture et soutien pour des projets d’ingénierie humaine susceptibles d’accorder un droit de vie et de mort sur le «matériau humain» à une étroite et obscure avant-garde de technocrates. Il est aisé de voir que la théorie du genre elle-même avec ses ramifications constitue une stratégie d’intimidation et de prise de pouvoir sociétale, doublée d’un formidable désinhibiteur pour l’expérimentation la plus sacrilège: celle portant sur le sexe et la reproduction de notre espèce.

          L’altruisme des sangsues
          Au refaçonnage en laboratoire de la réalité biophysique correspond le remplacement de la réalité éprouvée par une réalité de synthèse au travers des médias. En ce sens, le processus est agnostique et apolitique. N’importe ce que vous pensez, pourvu que vous pensiez artificiel: c’est pourquoi, par exemple, le grotesque nazisme ukrainien ne dérange absolument pas les médias de grand chemin! N’importe ce que vous croyez voir, pourvu que vous le voyiez à travers nos lucarnes. Tout ce que nous sentons, tout ce que nous pensons est passé au crible des médias et des valeurs qu’ils colportent. Les contradictions ne leur font pas peur, au contraire. Elles contribuent à désorienter le cobaye — et donc à le rendre encore plus dépendant. Les médias ne servent pas à informer la meute, ils servent à la dresser.

          D’où cette insistance sur le culte de l’Autre en tant que négation du Même (de soi), couplée à la dérive émotionnelle qui court-circuite les garde-fous rationnels. Tandis qu’on nous intime d’être altruistes dans le contexte général, il nous est permis et recommandé d’être cupides comme des sangsues dans notre vie privée («Vos intérêts», «Faire fructifier votre argent», «profiter de vos avantages», etc.). En couplant la générosité abstraite à la mesquinerie concrète, on façonne des masses d’humains écervelés, abreuvés de slogans de fraternité et de partage, mais mus par un égocentrisme strict excluant tout esprit de sacrifice et toute confiance en l’autre, conditions premières d’une identité collective.

          C’est pourquoi les mouvements identitaires (= défense du Même) sont proscrits, c’est pourquoi le réalisme politique, social ou éducatif est a priori décrié, c’est pourquoi les individus au langage franc et à l’engagement sacrificiel sont inévitablement poussés vers l’«extrême droite». N’échappent à la mise au ban que les grégaires et les veules qui acceptent de brouter l’herbe entre leurs quatre pattes sans s’intéresser au destin du troupeau.

          Et c’est aussi pourquoi la faillite totale du système médiatique sur la victoire de Trump n’était pas une simple erreur d’appréciation. C’était littéralement une «erreur système»: la faillite momentanée d’une matrice informatique mise en place non pour rendre compte de la réalité, mais pour la fabriquer.’

          Slobodan Despot (Antipresse n° 54).

          Aimé par 2 personnes

        5. Je voudrais faire remarquer, que partout ou je peut commenter, je ne met jamais de majuscules aux nom des oxydés et particulièrement à ceux qui ne représentent aucunement la France, celle si bien chantée par notre regretté Jean Ferrat

          Aimé par 1 personne

    2. Les ricains on ptete leur raisons bonnes ou mauvaises, mais la france a frappé pour detruire les capacités chimique du pouvoir. Heureusement qu’ils l’ont fait ! quand je lis vos commentaires c’est a croire que vous cautionnez tout ces morts a l’arme chimique qui de plus ne sont ni soldats ni dangereux… et que l’intention de la France est d’aider le peuple.
      S’exprimer c’est bien mais debiter de la merde pareille c’est meriter d’etre dessous une de ces armes chimique. Arretez la stupidité.

      J'aime

      1. Azetyulop : Bravo ! vraiment vous avez raison ! depuis ces frappes le monde va mieux ! d’ailleurs depuis 1492 il ne cesse d’aller mieux ! C’est très étrange plus, plus le bloc où soleil se meurt aide les autres peuples, plus ils s’appauvrissent, plus ils disparaissent, plus c’est le chaos…vraiment peut-être que la meilleure aide serait d’arrêter d’aider ces gens qui sont incapables de bien profiter de nos aides. Peut-être qu’il finirait par s’aider eux-mêmes ? qu’en pensez-vous ?
        Les pays du bloc où le soleil se meurt on vraiment un trop grand coeur. Qu’ils déposent pour quelques temps leur fardeau, afin que leur exceptionnalité et leur indispensabilité éclate au grand jour..pouf !

        Aimé par 2 personnes

      2. Quelle armes chimiques ?
        Vous delirez j’espère.
        La France a lancé deux missiles, un a été bien intercepté du reste.
        Les britanniques, quatre missiles. Un a été abattu ; le second brouillé et perdu.
        Le gros a été consenti par les américains. Les généraux US ne veulent pas de cette guerre.

        Ben il faut changer de lecture mon vieux. Le mythe du javel c’est du côté de Libération ou Le Monde.

        Aimé par 2 personnes

    3. Non. Les russes ont parfaitement raison de ne rien faire (de visible) et de patienter. Il ne faut pas faire pour faire afin de juste satisfaire le besoin de communication. La Chine, la Russie, la Syrie, l’Iran forment une alliance naturelle. Ils n’ont pas besoin d’être dans la démagogie. Ils savent d’instinct que la défaite d’un seul aura des conséquences pour tous les autres. Et puis maintenant que le bloc où le soleil se meurt est censé avoir détruit les installations chimiques, il va falloir réinventer autre chose ou répéter inlassablement jusqu’à l’absurdité la même rengaine comme ces hôpitaux d’Alep qui ne cessaient de renaître et de renaître et de renaître pour justifier de nouvelles attaques. Visiblement, le bloc craint de démarrer la 3e guerre mondiale, il craint de s’en prendre aux soldats russes, voir même aux Iraniens ou au Hezbollah. Il semble donc que le choix le plus judicieux pour les russes est de renforcer, fortifier la Syrie en lui livrant de nouveaux matériels (S300, S400…) afin de dissuader ou d’augmenter le prix des prochaines attaques. La situation est : le bloc a pour mission la destruction tandis que la Syrie se défend. Elle n’a pas besoin de répondre aux coups si les coups ne lui portent pas préjudices et ne menacent pas son intégrité. Si le mur d’enceinte est suffisamment fort pour supporter les coups autant laisser l’adversaire s’épuiser. C’est un bras de fer psychologique pour joueur d’échec de haut niveau. A quoi sert de prendre un pion si on a un plan pour mettre en échec et mat les coups suivants ? Donc puisque le bloc craint les alliés de la Syrie, il faut renforcer la Syrie….

      Aimé par 1 personne

  5. 101 missiles. Pourquoi 101 ? Je ne suis pas versé dans l’ésotérisme. Mais 101 en binaire équivaut à 5 en base 10. 14 avril. 1+4(100)=5. 5 pentagone, étoiles à 5 branches…101 ou 5 sont des nombres premiers…. LOL

    Aimé par 2 personnes

    1. « 101 missiles. Pourquoi 101 ?… »
      Officiellement les communiqués occiddentaux parlent d’au moins 110 missiles tirés, incluant des missiles de croisières, et air sol.
      C’est des communiqués millitaires, n’escompte pas en attendre une quelconque information. Il est possible qu’ils aient tiré plus de 200, peut etre seuleument 70 ? 80 ? Peut etre 110, cependant personne ne peut le confirmer.
      Prend le chiffre 110 comme une indication, et non comme une information. Tant que tu ne les a pas vu de tes propres yeux, personne t’apportera la vérité sur un plateau.

      Aimé par 2 personnes

  6. Apparemment, les britanniques et français n’ont fait que de la figuration. D’après Alain Corvez sur RT, 3 sites de lancements ont été utilisés, une base américaine en Syrie même, une plateforme en Mer Rouge, et une en Méditerranée…

    Aimé par 3 personnes

  7. La presse occidentale et surtout arabe jubile. Il faut noter que tous les médias arabes du Maroc à L’Egypte, de la Jordanie à Oman souhaitaient tous la pleine réussite des raids US.
    Je m’étonne de voir des régimes comme l’Egypte, l’Algérie, sérrés les poings et baissés la tete tels des putes terrassées par leur Mac, Alors qu’ils sont les tous prochains sur la liste. Juste un rappel, en 1967, l’attaque israèlienne contre l’Egypte avait débuté vers 6:00 du matin, vers 9 h:00, la plupart des avions egyptiens du fait de l’attaque surprise avaient été détruits au sol. Vers 11:00 les Migs algériens survolaient la Libye, pour trés rapidement prendre part au combat contre Israèl. En 1967 grace au pilote algériens, entre autre, Israèl avait perdu au moins 70 avions.

    En 1973, l’armée algérienne avait pris part au combat au coté des egyptiens. Notez le contraste aujourd’hui. Alors que l’Algerie dispose de SU-30 equipé de missiles croisière supersoniques, qui peuvent sans probleme couler à tout moment porte avions, destroyers, croiseurs, US comme français. Notez comment les dirigeants d’Alger et du Caire actuels, se couchent devant Israèl.

    Il semblerait que l’operation occidentale de SEAD -suppression des systèmes de defenses anti aériennes- ait été un fiasco comme on pouvait s’y attendre. Reste à confirmer. Il n’est pas necessaire de jeter un coups d’oeil sur les médias occidentaux, c’est du bourrage de crane, on y apprendra rien.
    C’est les faits qui vont nous le dire dans les tous prochains jours. Si l’operation SEAD d’hier a été un succés, elle sera forcément suivie par d’autres attaques occidentale de plus grande ampleur. Si le bilan avancé par l’armée syrienne est exact, alors il est peu probable qu’on aille au delà.

    Communiqué de l’armée Syrienne

    « This is an initial post-battle assessment, it is as accurate as we can make it however subject to change as more of the « Fog of war » clears.

    ~100+ Long-range cruise missiles were fired at targets in Syria, most of the intended targets were in Damascus countryside and one in Homs’ countryside.

    From the ~100 missiles less than 10 reached any of their targets, our numbers suggest 7; one hit a civilian neighborhood in Damascus where some office buildings of the Syrian Military were located, also a warehouse in Damascus countryside was hit, and an ex-Syrian military site that was abandoned over 5 years ago was also hit.

    In Homs, the missile was not destroyed mid-air but was jammed and it did not reach its target, it landed 10km from its intended target according to our intel (which is again subject to change to a certain extent)

    Furthermore, at least 2 small sized drones were destroyed as they attempted to enter and assess the aftermath of the US strike.

    We all await the official statement but this is as close as it gets to the facts, although we are not an official page but who follow us for years know how much we are very confident of our sources

    Finally, the interception, and all the actions were carried by the Syrian Air Defenses; with all do respect, appreciation and acknowledgment of the Syrian Allies; we are not denying their efforts, and their contributions to Syria’s security and stability, we are simply sharing facts.

    Syrian Arab Army« 

    Aimé par 3 personnes

    1. à Foxhound
      bonjour mon cher « camarade » j’espère que ça s’arrange un peu pour toi? en ce qui concerne le reste (le bobard assourdissant de la presse occidentale et surtout franco-française) pour l’instant on en est toujours à l’étape de « bombez le torse, bombez » attendons la suite, si suite il y a ? bon courage

      Aimé par 2 personnes

      1. « …j’espère que ça s’arrange un peu pour toi?  »
        Merci à toi, en effet ça s’arrange, docuement mais surement.
        « le bobard assourdissant de la presse occidentale et surtout franco-française…  »
        En l’état c’est la seule chose que puisse faire les occidentaux, se congratuler eux memes, en étant sur de ne rien risquer. Comme ils ne peuvent pas changer le régime, pourtant objectif initial, il faut bien qu’ils se rassurent avec quelque chose, le fait d’avoir bombardé des endroits desafectés et evacués depuis longtemps est pour eux une victoire.
        Meme s’ils savent tous que c’est une victoire à la Pirrhus.

        Aimé par 2 personnes

    2. Sur CNN il arrive qu’on le voit des choses étonnantes. L’anayste et specialiste de la région tempere quelque peu les l’enthousiasme et le bilan elogieux des medias.
      https://edition.cnn.com/politics/live-news/us-trump-syria
      Pleigen affirme :
      « The scope of this intervention was a lot smaller than many [people] thought….So far, these strikes do not appear to have depleted the conventional capabilities of the Syrian army.  »

      Par ‘…do not appear to have depleted…’ comprenez le raid n’a servi à rien, juste confirmer ton article. Pleitgen qui a sans doute des gros tuyaux ne peut pas en dire plus. Déja pour commencer ses employeurs ne l’accepteraient pas, de plus ça pourrait produire un mouvement critique au sein de l’opinion.
      Cependant le message est bien présent. Les rads en gros n’ont servis à rien. Ca confirme ton article sur le bilan —–> null.
      Pour ceux qui suivent les perfs. des armées occidentales depuis 1950, c’est paas une surprise.

      Aimé par 2 personnes

    3. Que veux-tu que l’Algerie fasse? qu’elle envoie un contingent se battre en Syrie? On en a eu les resultats de 67 et 73, ou aux cotes des egyptiens, des militaires algeriens sont morts debouts, pour que dans les annees 90, ceux-la meme qu’on a aide et defendus tournerent le dos aux algeriens, ils se sont retrouves seuls face a la bete immonde, au moins les syriens ont avec eux les russes, iraniens (et affilies) et chinois, les algeriens n’avaient personne je dis bien personne pas meme les russes (sous Eltsine), on a ete oblige de compter sur noe propres ressources. Si d’ici demain, le tour de l’Algerie venait tout comme celui de la Syrie, il faudra compter sur nos propres forces car personne ne nous viendra en aide, en fait je voudrai dire qu’on ne fera pas dans nos frocs, je dirai meme que de grosses surprises les attendra, ils ont en pas idees. Et toi mon cher Foxhound, de quel cote seras-tu? seras-tu de ceux qui cognerons sur l’Algerie, ou seras-tu de ceux qui la defende?

      J'aime

  8. Cette action « ne restera pas conséquences » dit un dignitaire russe bien placé. Cette frappe n’est donc que le début d’un processus très dangereux. L’usage des missiles prouve par ailleurs que la maîtrise aérienne n’est plus occidentale. Les trois coups d’une nouvelle tragédie ont été frappés. Le pire est donc sans doute à venir, et pas forcément pour la Syrie.

    Aimé par 2 personnes

  9. Bjr, maintenant que pour les uns on fete l’echec, pour les autres on a sauve la face, que devient le scenario de guerre mondiale « eclair et guerre d’usure » comme en 1914 ?

    Aimé par 1 personne

        1. Merci à vous !
          Nous vivons un moment historique.
          L’empire veut garder le simulacre et en est à quémander aux autres à faire semblant d’y croire.
          Des gens me demandent d’eriger cet espace en un média en bonne et due forme.
          J’y réfléchis.

          J'aime

      1. en Syrie leurs mascarade devrait les calmer pendant quelque temps,
        en Asie la rencontre avec la Corée Du Nord devrait geler les provocations reste l’Ukraine là c’est le gouffre financier qui devrait refroidir les ardeurs des va t en guerre !
        << Le plus dur reste à venir. >>
        vous voyez çà ou ?

        Aimé par 1 personne

  10. la Russie vient de perdre la face.
    En tous cas , c est ce que la majorité des gens vont comprendre.
    Sur cette frappe US sur la sYRIE, la Russie n a meme pas fait intervenir sa défense anti aérienne !!!!
    Alors qu un de ses alliès était attaqué !
    C était une occasion unique de montrer l efficacité de leur defense anti aérienne et de prouver au monde que la Russie ne laisse pas tomber ses alliés !
    au lieu de cela, ils vont aller pleurnicher à l ONU…
    Quelle déception ! Je ne crois plus en la Russie.

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne crois pas qu’il soit possible de dire çà. Une batterie de DCA n’a pas une portée sur des centaines de kms. Si vous regardez la vidéo de l’interception de quelques missiles israéliens, il y a grosso modo 5 secondes entre la mise à feu d’une munition Pantsir et l’éclair lumineux montrant l’interception. En supposant que la vitesse moyenne de ladite munition soit sonique, l’interception se fait à 1,5 km environ du poste de tir. Si les bases où il y avait des russes et/ou des iraniens n’ont pas été visées, aucun missile occidental ne serait passé à portée de la DCA russe. Je ne suis pas du tout pro-Assad mais il convient de rester réaliste par rapport aux données géographico-techniques de la DCA russe.

      Aimé par 2 personnes

    2. ne tire pas des conclusions sans savoir ce qu’il en est réellement.
      si la Russie a réussi à convaincre les yankee qu’ils allaient répondre en cas d’attaque massive, les +100 missiles sont alors une victoire de la Russie. surtout si moins de 10 missiles ont touché leurs cibles..

      regarde en avril 2017 à Khan Sheikhoun, l’attaque des 59 missiles n’a pas impacté le cours de la guerre et n’a pas empêché la Syrie de continuer de libérer SON pays.

      J'aime

      1. @ : La Cariatide

        C’est toi qui a entièrement raison .
        Les seuls gagnants dans ce bras de fer sont les russes et haut la main.
        Certes la coalition atlantique n’en restera pas la.
        Dès maintenant ils commenceront à préparer leurs revanches même si cela prendra des années.
        Si les amerloques et leurs caniches étaient indéniablement les plus forts et que c’est eux qui étaient les bosses.
        Croyez moi aujourd’hui aurait été le début de la 3 ème guerre mondiale puissance 10 en comparaison et en joignant ensembles la 1er et la 2 ème guerres mondiales .
        Certains fanfaronne ici comme par regret que les choses n’ont pas été plus loin.
        Je leurs dirai aller au turbin sur les lieux des conflits avec vos femmes et enfants vous faire canarder et la vous pourrez palabrés comme des effarouchées.
        Dieu merci que nous sommes passés à un cheveu d’une situation APOCALYPTIQUE .
        Voilà ce sur quoi il faut être joyeux et pas le contraire.
        Certains ici sont pires que Donald Trump et ces caniches suiveurs.

        Aimé par 1 personne

        1. Un bémol cependant, il faut arrêter de placer Donald Trump et le « deep state » sur le même pied! Si ce théâtre fut un succès gagnant-gagnant comme le dit si bien Donald Trump, c’est que les généraux américains qui supportent Donald à la cachette, et les généraux russes de Poutine, complices dans l’affaire, ont orchestrés un scénario tape à l’œil pour la galerie internationale des va-t’en guerre afin de mettre en échec les plans machiavéliques de l’Empire, qui voulait une troisième guerre mondiale dévastatrice et non une mise en scène pour grand-mère!

          Aimé par 2 personnes

    3. c’est encore pire pour l’occident…
      la simple defense syrienne moyenageuse aurait executé les deux tiers des attaques..
      Assad peut se defendre tout seul et c’est une vraie victoire strategique

      Aimé par 3 personnes

    4. La Russie vient surtout de démontrer qu’elle a un sens aigu de la responsabilité contrairement aux zigotos du bloc où le soleil se meurt. Elle a parfaitement raison de laisser la Syrie répondre seule si elle pense qu’elle peut le faire et visiblement la Syrie a su le faire. La Russie, l’Iran, la Chine, La Corée du Nord… n’ont aucun intérêt à s’engager dans une troisième guerre mondiale. Ce sont les puissances et la classe des  »voraceraptors » en déclin qui en ont besoin. Ils ont besoin du chaos pour espérer maintenir leur système inique. Mais idéologiquement, ils n’ont plus rien, plus aucun projet à proposer au monde. Ils sont à découverts et il ne leur reste plus que la violence et l’hystérie. A quoi bon montrer sa force quand on en a pas besoin. La force , c’est pas de l’or. A force de l’exposer, elle se corrode, s’oxyde. Regardez du côté du bloc où le soleil se meurt qui ne cesse de bomber le torse et de montrer les muscles ne voyez vous pas que la peur est entrain de changer de camp. Il y a le pouvoir et le bon usage du pouvoir. Celui qui ne sait pas faire un bon usage du pouvoir sera détruit par le pouvoir. L’empire ne sait plus faire un bon usage du pouvoir. La Russie et les autres doivent le laisser se ligoter lui-même à cause de ses mauvais usages du pouvoir. Le temps joue en faveur des russes et de ses alliés et des anciens pays colonisés. Les alliés russes sont suffisamment intelligents pour comprendre que la guerre se confond pas avec la bulle de communication. Que les fanfarons fanfaronnent.

      Aimé par 2 personnes

      1. Digression (suite à la Russie vient surtout)…
        Le pouvoir peut s’acquérir par la force, mais un bon usage du pouvoir nécessite de la sagesse et un certain sens moral, une certaine éthique. Une civilisation dont l’élite n’a pas d’autre objectif que de s’enrichir plus et toujours plus au détriment du plus faible des plus faibles, qui ne sait plus faire la différence entre le bien et le mal, entre mensonge et vérité ne peut pas survivre. Non pas que mensonge et vérité, bien et mal soient des catégories absolument transcendantes mais toute société doit définir pour elle-même son sacré sans quoi elle ne peut que s’effondrer. Ce sacré ne peut pas être l’argent ou le diable car le diable est ce qui divise et le sacré est ce qui unit. Or l’argent ou le diable est ce qui est donné aujourd’hui comme sacré. Le Diable est assis sur le trône de Dieu. Diable et Dieu ne doivent pas être considérés comme des entités existantes mais des figures de l’imaginaire et qui lui donnent sa structure, tout comme la distinction entre homme et femme structure notre imaginaire et notre réalité. Aucune des deux figures ne doit être supprimée au profit de l’autre. Chacune doit rester à sa place. Chacune à son domaine. Ce qui n’empêche pas leur collaboration comme on peut le lire dans le livre de Job. L’hermaphrodite, l’indifférencié, c’est la fusion, c’est le chaos.
        Fusion du Diable et de Dieu + fusion de la femme et de l’homme= INDIFFÉRENCIATION= CHAOS. La promesse implicite de l’élite du bloc où le soleil se meurt, malgré tout le clinquant et l’attrait de la technosphère, c’est une régression vers l’âge mythique de toute l’humanité, l’âge de l’indifférenciation. L’humanité ne peut tout simplement pas accepter ça. L’hystérie de l’élite actuelle témoigne de sa confusion, de son incapacité de plus en plus grande à percevoir le différent, à l’accepter puis à tisser des liens. Tout ceci paraît hors sujet . Mais le plus grand danger que semble avoir déceler Poutine, Lavrov (formés dans le système éducatif de l’URSS) et les iraniens est : la grande confusion mentale de l’élite au pouvoir dans les pays du bloc où le soleil se meurt. Penser, c’est tisser des liens entre des mondes différents. Ce n’est pas les détruire. A chaque fois que les pays du bloc où le soleil se meurt ont rencontré des cultures différentes, ils les ont détruites. Gageons qu’il n’en était pas ainsi dans les civilisations polythéistes….

        Aimé par 2 personnes

    5. La dca russe avait-elle besoin d’intervenir ? Pas du tout. L’opération est un fiasco, les russes n’ont pas été testés et ils ont une excellente raison de transférer de la technologie aux syriens. Qui a gagné ?

      Aimé par 2 personnes

  11. il n’y aura pas de tribunal militaire pour les 3 criminels de guerre occidentaux, les occidentaux sont des esclaves..

    Aimé par 1 personne

  12. Quelques remarques :
    -Mac Cain a fait une sorte d’apologie de la trumpette ce soir,
    -aucune cible russe ou iranienne n’ été visée.
    – les S 300 ou 400 n’ont pas été utilisés, mais semble -tîl seulement des Pantsi,
    – le discours menaçant de Nasrallah a eu son effet dissuasif,
    A Damas, on fête l’échec flagrant de l’agression salapo-sioniste.

    Aimé par 2 personnes

  13. C’est terminé? Tu ne dors jamais?

    Je ne sais pas ce que vaut cette information?

    La Syrie déclare la guerre à Israël

    Publié par wikistrike.com sur 14 Avril 2018, 03:52am

    Aimé par 1 personne

      1. Effectivement ils sont toujours en guerre officiellement, c’est d’ailleurs une pomme de discorde avec l’Egypte qui a trahit en signant une paix séparée avec le sionistan.

        Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s