L’avenir du Bitcoin semble incertain

Phénomène de mode, innovation technologique, monnaie du futur ou simple schéma frauduleux s’appuyant sur les plates-formes numérique, le Bitcoin semble non seulement susciter la méfiance de certains gouvernements mais une vague de réactions plus moins négatives à travers le monde.

Le Bitcoin a t-il un avenir?

Sans verser dans une paranoïa luddite, il semble désormais établi que des pays aussi importants que la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, le Japon et la Russie se méfient au plus haut point du Bitcoin et des crypto-monnaies circulant sur le net. Outre des réserves de principe, le Bitcoin vient d’être déclaré contraire aux principes de la religion musulmane et de facto « illicite » par Al-Azhar d’Égypte, une partie du Clergé du Royaume d’Arabie Saoudite et les autorités religieuses de la Turquie.

Pour certains érudits musulmans, le Bitcoin est assimilable aux jeux de hasard et donc proscrit; pour des économistes indiens, le phénomène Bitcoin relève clairement du système de Ponzi; pour les stratèges russes et chinois, les crypto-monnaies cachent de nouveaux outils d’une guerre financière universelle, le financement d’activités terroristes ou d’opérations de changements de régimes;  pour certains analystes occidentaux, le phénomène Bitcoin est une sorte de bulle spéculative non régulée et hors de contrôle.

En Israël, la Banque centrale a émis un avertissement en interdisant toute transaction en Bitcoin.

L’avenir du Bitcoin semble donc compromis vu que les principaux acteurs du système financier mondial s’en méfient mais ni son usage ni sa valeur n’en sont pour autant affectés. Loin s’en faut puisque le Bitcoin est devenu un instrument de choix entre les mains d’acteurs non-étatiques et de groupes hétéroclites et variés aux motivations diverses.  Il semble surtout que certains États s’en servent à des fins non déclarées. Et c’est cela qui compromet le plus son évolution en véritable monnaie.

 

 

 

 

2 réflexions sur « L’avenir du Bitcoin semble incertain »

  1. Pourtant la FED ne s’emble pas être inquiétée par le Bitcoin même que les banques américaines serait détentrices à l’heure actuelle du plus grand nombre de Bitcoins en circulation.
    « … the Fed does not differentiate between Bitcoin and any other type of currency — the central bank is responsible for supervising other banks, regardless of the currency being used. »
    Tout s’écoule 😉

    Aimé par 3 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s