‘Show us the evidence’: N. Korea invites US to prove Pyongyang’s WannaCry connection

‘Show us the evidence’: N. Korea invites US to prove Pyongyang’s WannaCry connection https://www.rt.com/usa/414241-north-korean-wannacry-attack/

4 réflexions sur « ‘Show us the evidence’: N. Korea invites US to prove Pyongyang’s WannaCry connection »

  1. La Corée du Nord a considéré comme fausses les archives du Kremlin concernant l’initiative de la guerre de Corée en 1950. J’ai l’impression qu’ils seraient capables de nier n’importe quoi, sauf ce qu’ils ont revendiqué officiellement genre essais balistiques et nucléaires.

    J'aime

  2. traduction :
    «Montrez-nous la preuve»: N. Corée invite les États-Unis à prouver la connexion WannaCry de Pyongyang
    Heure de publication: 26 Dec, 2017 07:42
    La Corée du Nord a demandé aux États-Unis de fournir des preuves à l’appui de ses affirmations selon lesquelles l’attaque du ransomware WannaCry aurait été orchestrée par Pyongyang. L’attaque a paralysé 200 000 ordinateurs dans 150 pays plus tôt en 2017.

    Les allégations de Washington sont simplement une « provocation sans fondement » utilisée pour générer des tensions entre les deux pays, a déclaré à AP, l’ambassadeur nord-coréen des affaires américaines à l’ONU, Pak Song Il.
    Pyongyang considère ces revendications comme une tentative de créer une «atmosphère extrêmement conflictuelle», a déclaré le haut fonctionnaire du Nord. « S’ils sont si sûrs, montrez-nous les preuves », a ajouté l’envoyé.

    Plus tôt en décembre, Tom Bossert, conseiller à la sécurité intérieure de la Maison Blanche, a écrit une lettre d’opinion affirmant que les États-Unis avaient la preuve que c’était la Corée du Nord derrière la cyberattaque WannaCry, citant une «enquête minutieuse». Bossert a nommé Pyongyang coupable de l’attentat, bien qu’aucune organisation particulière ou personne affiliée au gouvernement nord-coréen n’ait été spécifiquement nommée.

    En mai 2017, la cyber-attaque mondiale de WannaCry a ciblé des ordinateurs dans le monde entier. Pendant l’attaque, des données personnelles ont été volées à des utilisateurs privés et un paiement de rançon a été demandé sous forme de bitcoin.

    Suite à l’attaque ransomware, des spéculations ont émergé que la Corée du Nord pourrait avoir joué un rôle important dans le hack. Neel Mehta, un éminent chercheur en sécurité de Google, a révélé une ressemblance entre le code utilisé dans ce qui est dit être une première version de WannaCry ransomware, et celui d’un outil de piratage attribué au célèbre groupe Lazarus dans un post Twitter.

    Aimé par 2 people

  3. «  ….White House Homeland Security advisor Tom Bossert wrote an Op-Ed claiming that …..North Korea behind the WannaCry cyber-attack,… »

    Aujourd’hui, la puissance qui était si dominante -gros accident de l’histoire bien malheureux, parce que ces salopards n’ont gagné aucune guerre de façon franche depuis le début des années 50- n’en est plus réduite qu’à nous faire de l’intox, du cinéma, du bluff.

    Personne ne peut imaginer aujourd’hui, le niveau de desarroi qui règne auprés des élites US à Washington. Surtout la Corée du Nord est mille fois pires encore qu’était l’URSS. Ca doit etre un cauchemard pour les Etats Unis.
    Les US ne peuvent plus arreter la CDN, mais ne peuvent pas rester les bras croisés. Ils savent que le temps jouent à présent contre eux, mais ne savent plus où donner de la tete.
    Les recentes frappes de missiles yemenites sur l’Arabie, et les EAU ont convaincu tout le monde que des vieux missiles d’origines nord coréennes pouvaient neutraliser le prétendu bouclier anti missile US composé de de la dernière mouture du Patriot.

    Au travers de l’intox du WannaCry, l’objectif est surtout politique et psychologique, en occupant la scène médiatique comme ils le font, ils essayent autant que possible de détourner l’attention du monde sur les récents revers qu’ils subissent à présent partout et tous les jours.
    Un exemple parmi tant d’aautres et qui en dit long, j’avais longtemps considéré que la video de Massirah sur la destruction d’une fregate séoudienne Al Madinah était de l’intox -nos amis yemenites, bien que je les soutienne à fond dans leur lutte contre l’occupant, ont parfois tendance à nous prendre pour des cons, ils mentent effrontement aussi.-, mal m’en a pris, il s’avere que c’est exactement ce qui s’est passé :


    Le tout aussi avec des vieux missiles anti navires nord coréens. Devant les recentes humiliations que subissent les alliés trés proches des Etats Unis, les élites américaines ne pouvaient pas, ne pas réagir. D’où cette grotesque mise en scène à l’ONU et le WannaCry.

    Aimé par 3 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s