Le déclin tactique d’Al-Tanf

Ce qui se passe en Syrie méridionale sera non seulement étudié dans les académies militaires mais constitue désormais un cas d’école consacrant moins un bouleversement tactique qu’on basculement majeur marquant le déclin total de la première puissance militaire au monde dans le domaine de la tactique. 

À Al-Tanf, les forces US déployées au sein d’une base servant officiellement à mettre sur pied des troupes rebelles, furent stupéfaites par la célérité et l’efficacité des tactiques d’encerclement utilisées par des unités « allégées » des forces armées syriennes. 

À trois reprises consécutives, les troupes rebelles et des unités US subirent des revers tactiques face aux troupes syriennes et durent battre en retraite en sollicitant un appui aérien. L’intervention, à trois reprises consecutives,  des A-10 et des F-18 permit certes de stopper les manoeuvres d’enveloppement des troupes syriennes mais ne put empêcher la mise en pièces d’une unité d’élite rebelle dénommée Maghawir Al-Sahra (les commandos de choc du désert) par l’armée syrienne.   

Les forces syriennes dépêchées sur les lieux ne disposaient pas de couverture aérienne et manquaient cruellement de DCA, la raison pour laquelle plus de 88 soldats ont été fauchés par les projectiles en uranium appauvri des Warthog US dès le premier passage. 

Cependant, une contre-offensive conduite par les rebelles et les bérets verts de la CIA très peu de temps après les bombardements US a été mise en échec par les syriens.

Certaines unités syriennes, excédées par les pertes subies lors des interventions aériennes US, ont vite débordé sur les flancs rebelles et ont réussi l’une des plus parfaites manoeuvres​ d’encerclement du conflit. Les rebelles et avec eux des forces US et britanniques se sont retrouvés piégés et ne durent leur salut qu’à une très énergique intervention russe auprès des syriens. 

Le Pentagone à reconnu le rôle crucial de la Russie dans « l’apaisement à Al-Tanf ». 

Malgré trois interventions aériennes US, les rebelles ont perdu plus de 1300 hommes lors des tentatives visant à briser le siège ou à contre-attaquer. Les pertes US, jamais reconnues, sont classées secret defense. 

Cette situation dramatique a amené le Pentagone à déployer en urgence des systèmes de lance-roquettes multiples à Al-Tanf. Il s’agit du redoutable HIMARS (High Mobility Multiple Advanced Rocket System). 

A Al-Tanf, les militaires US ont été pratiquement incapables de faire face au sol à des unités syriennes aguerries certes mais ne disposant d’aucun soutien aérien (une politique délibérée de Moscou visant à éviter toute escalade avec Washington). En trois confrontations avec les syriens, les forces spéciales US combattant aux côtés des rebelles, se sont à chaque fois retrouvées encerclées sans autre possibilité d’être sauvées que par l’appui aerien. 

Damas a saisi cette opportunité pour pousser jusqu’à la frontière irakienne tandis que du côté US, on évoque sans trop de bruits des sanctions à l’égard de  certains chefs militaires accusés d’incompétence. 

Publicités

32 commentaires

  1. @S51. Mon père a été incorporé en 1915 un peu avant ses 20 ans. Il a commencé en tant qu’artilleur dans l’artillerie régimentaire du 346 ème RI affecté à la 73ème DI dite “Les loups de Bois-le-Prêtre”. En 1916, Verdun (rive droite), alors que la bataille basculait en notre faveur avec occupation d’un secteur du côté de Vaux-Chapitre, puis rive gauche du côté de la côte 304. En 1917, plutôt calme avc construction d’ouvrages défensifs à l’est de Nancy. Hiver1917-1918, en Sud-Alsace. En 1918 bataille de Somme-Py, la 73 ème DI a été jetée en bouche-trou et au fond de la poche lors de la 3ème bataille de l’Aisne. Elle a tenu, heureusement car il n’y avait plus de réserves derrière et mon pere y a eu 2 de ses 3 citations. La 73ème DI participe à la controffensive à partir du 20 juillet. Au moment de l’armistice, on la trouve en 1ère ligne du côté de Blamont, à l’extrême aile-droite de l’offensive de Lorraine (prévue 14/11/1918) qui aurait sans aucun doute conduit l’armée allemande à la capitulation en rase campagne avant qu’elle ait eu le temps de se replier derrière le Rhin. Les français auraient attaqué avec 20 divisions alors que les allemands n’y opposaient que 6 dont 3 de territoriaux. Récemment j’a trouvé sur le net une photo illustrant les passage du 346 ème RI le 17/11/1918 dans Blamont libéré. J’ai son oraison funèbre que je peux communiquer et qui détaille plus le parcours et la relation de mon père avec l’armée. Après une telle lutte, il avait du mal à croire en l’espoir de l’Europe et de sa Paix, ce qui le faisait voter plutôt extrême-droite.

    Aimé par 1 personne

  2.  » Les rebelles et avec eux des forces US et britanniques se sont retrouvés piégés et ne durent leur salut qu’à une très énergique intervention russe auprès des syriens »

    Pendant combien de temps encore les Russes vont-il ménager les Américains, car si à chaque fois qu’ils sont au fond du trou les Russes leur prête main-forte ça va duré encore des années cette histoire

    Aimé par 2 people

    1. Les Russes veulent avant tout éviter de donner un prétexte « légitime » pour une intervention grand format. Idem avec les Israéliens qui continuent à se balader dans le ciel syrien quand bon leur semble.
      On peut désapprouver mais le rapport de force n’est clairement pas à l’avantage des Syriens et leurs alliés. Les Russes en sont conscients et ils n’oublient pas qu’il y a d’autres fronts un peu partout sur la planète.

      Reste la méthode nord coréenne: mais à défaut de bombes nucléaires c’est un pari risqué.

      Aimé par 4 people

      1. Il n’y a pas d’autres fronts sur la planète. La pièce maîtresse se trouve évidemment en Syrie. C’est à partir de cette base que la Russie puisse s’étendre ou étre demandée par d’autres Etats régionaux. Tout cela dépend de sa réussite qui tranquillisera les éventuels postulants…Et ils sont nombreux

        Aimé par 2 people

  3. Cette histoire ne surprend pas, et meme pas du tout.
    Toute l’histoire tactique des USA ces soixantes dernières années n’a été que déclin . Si on sort des sentiers battus de la propagande -médias, et autres pseudo historiens, pseudo analystes, psedo experts etc… là pour la gamelle-, on s’aperçoit trés rapidement que l’armée US -comme l’armée Israèlienne dailleurs- ne vaut pas un clous. Ils essayent de compenser leur faiblesse en matière de combativité par un surcroit de technologie qu’ils croient determinant, et qu’ils pensent etre les seuls à detenir. Sauf qu’un RPG-7 -et encore ….je ne parle pas des autres systèmes anti chars bien plus modernes-bien tiré là où il faut comme il faut et quand il faut vous brule un char M1 Abrams, un Leopard A-3 etc…. Un A-10 ? Un AH 64 ? Un cannon anti aérien de 30 mm vous le transforme en feu d’artifice. La presse atlantiste parle à présent de bombardements chirurgicaux …la bonne blague. C’est sûr que contre les talibans restés à l’age de pierre, qui n’ont aucune DCA, en effet les A-10 et autre F-15 E font carton plein. Par contre face à une armée moderne comme l’armée syrienne, les américains et leur F-22, F-35, F-15, F-16, F-18, A-10 ne feront rien. Un simple cannon anti aérien suffira à neutraliser l’outil aérien. Leur seul point fort c’est la com, une com à outrance, ils en maitrisent tous les paramètres. C’est l’une des raisons je pense qu’ils n’hésiteront pas à utiliser les armes nucléaires tactiques, sauf qu’ils sont en retard d’une guerre, les autres pays ont aussi l’arme nucléaire.

    J’ai passsé des années et des années à eplucher toute la littérature dite scientifique des conflits israélo arabes et impliquant les US -et j’en ai épluché une pair je peux vous le dire-, il s’avere que preque tout ce qui se dit en Occident est faux.
    Juste deux petits rappels qui en disent long. En 1967 le politburo à Hanoi avait décidé de lancer simultanément l’offenssive du Tet, et l’encercelement de Khé Sahn. C’est la petite armée nord vietnamienne qui s’était lançée contre le géant US. Personne à l’époque n’aurait imaginé un tel scenario. Aprés plusieur mois de siège à Khe Sahn qu’ont fait les courageux US ? Ils se sont débinés. Qui aurait imaginé une telle issue ?
    En 2006 Israèl lance 30.000 -en plus des 60.000 autres qui attendaient leur mission, et des dizaines de milliers d’autres reservistes- soldats contre un groupe de petites milices Hezbollah moins de 3.000, si on ajoute le FPLP, et et le Parti comuuniste on arrivait à peine à 1.000. Malgrés 1 mois de bombardements atteignant un tel seuil de barbarie et de cruauté particulièrement contre les civils, les israèliens n’avaient meme pas penétré plus de quelques KM -et encore je maximise-, si ce n’est quelques petites unités d’elites qui subirent toutes de trés lourdes pertes. Leur blindés furent décimés.
    De ce que je sais, l’armée US ne vaut pas un clou, de meme que tout ceux qui suivent sson modele. C’est en tout cas la thèse que je defend.

    Aimé par 4 people

    1. La technologie moderne (avions et chars) craigne « le rudimentaire » mais se soucie peu du « moderne ». Une quelconque batterie ayant pour flair et ouïe les radars sera aisément détruit grâce à la guerre électronique qui brouille la vision et qui utilise justement les ondes radars pour repérer leur emplacement.
      En revanche certains armes qui n’utilisent pas de fréquences demeurent invulnérables face à la technologie moderne. Sauf que les moyens modernes -comme vous l’aviez souligné- ne peuvent remporter une victoire au sens vrai du terme(saisie et contrôle du terrain) ils ont un pouvoir de destruction catastrophique qui se répercute sur le moral des combattants et aussi de la population.Ici doit fermement intervenir l’organe habilité à dire le droit et prendre des mesure en conformité avec les textes en vigueur contre les agresseurs.
      Or dans ce genre de situation, on s’adresse toujours à la victime pour garder son sang froid….Autrement, elle devrait répondre de ses actes

      Aimé par 2 people

  4. Est-ce que les troupes US ont des blindés lourds dans le coin ? Quant aux sanctions envisagées, elles semblent normales. Pour mémoire, Limoges a beaucoup recruté au Debut De WW1, essentiellement car l’armee en temps de guerre avait une toute autre dimension et que le commandement de grandes unités n’a pu être assuré que via des rappels de retraités qui devaient leur carriere aà du copinage politique, Les Bons sur le terrain mais sans relations n’ayant pas ete promus. Petain n’éétait que colonel au debut de la guerre. Bref, pas de changement en la matiere quel que soit le pays.

    Aimé par 4 people

    1. Oui, ils ont des Abrahams. Mais les chars restent des systèmes d’armes de (relatif) contact et donc exposés à des pertes.
      Les HIMARS sont typiquement des armes d’artillerie de longue portée, donc de ligne arrière, destinées à ratisser large. C’est ce qu’on appelle des armes de saturation de zone et elles sont pratiquement impossible à contrer sans un support aérien digne de ce nom ou une infiltration (peu probable) de commandos. Leur grande mobilité leur évite des tirs de contre batterie. Leur portée est supérieure à celle des obusiers. C’est un bon choix pour sanctuariser une zone.

      Aimé par 1 personne

    2. Pour mémoire et pour montrer qu’il s’était passé des trucs peu communs au début de WW1, c’est que le général Bonneau (armée d’Alsace) a fait retraiter le 7ème corps d’armée soit de l’ordre de 2 divisions pour avoir constaté le déploiement de 3 ou 4 bataillons boches soit l’équivalent d’un régiment. On peut comprendre qu’un général aussi couillu qui fait retraiter 20 régiments car il y en a 1 ennemi qui se déploie soit renvoyé à ses chères études et au curage des chiottes de l’état-major.

      Aimé par 1 personne

      1. C’est un détail fort intéressant et peu connu de la première guerre mondiale. Je n’ai jamais compris les raisons de ce repli. La seconde guerre mondiale est parsemée d’anomalies aussi.

        J'aime

        1. J’avais un peu trop fait confiance à ma mémoire. Le repli ne concernait que la 14ème division commandée par le général Curé. Le journal du général Buat ( à lépoque lieutenant-colonel et chef d’état-major de l’armée d’Alsace), dit : L’ennemi montre 3 ou 4 bataillons et 1 ou 2 batteries….En conséquence la 14ème division se repliera sur… En venant s’expliquer au QG, le général Curé avait exhibé un ordre de son commandant de corps d’armée – général Bonneau – qui lui prescrivait d’éviter tout contact, et, en cas d’avance de l’ennemi de se replier sur… Le général Bonneau a été très rapidement versé définitivement en 2ème section (réserve retraite), ce qui lui allait d’ailleurs fort bien pour quelqu’un aussi féru en retraite.

          Aimé par 1 personne

        2. La bataille des frontières ayant été perdue à Morhange, il n’était plus possible de laisser l’armée d’Alsace seule en pointe car elle exposait ainsi sonn flanc et ses arrières, elle a donc été dissoute dans la foulée et le général Buat a été muté au GQG en tant que chef d’état-major de l’armée française. Petit rappel : WW1 me passionne car je suis fils de poilu, peut-être le plus jeune actuellement mais c’était ma petite soeur (née 1960, dcd 2006) qui avait sans doute le record 🙂

          Aimé par 1 personne

  5. La conclusion de la bataille de Al-Tanf vérifie l’opinion de Trotsky : « une armée véritable ne se forge que sous le feu de l’ennemi » !…( Evidemment, c’est la situation où il y a le plus de casse, mais les chefs de guerre qui furent les plus « marquants » de l’Histoire ne se montraient pas avares du sang de leurs soldats : Foch, Joukov, Giap, De Gaulle … )

    Aimé par 3 people

    1. C’est ce qui est arrivé à l’armée syrienne. De 150.000 hommes elle est passée à la moitié, 75.000. Mais leur efficacité ne fait plus de doute.
      Mais n’oubliez pas trop vite que’ ceux d’en face se battent eux aussi. Et eux aussi deviennent « combat proven » avec le temps.

      Aimé par 1 personne

  6. @ notre webmestre : il y a une grosse « coquille » dans l’article : la news sur la liste annonce « la frontière italienne » au lieu d’irakienne !… ( Un bug ?…)

    Aimé par 2 people

    1. Sur ce genre de coquille j’ai souvent le cas lorsque j’écris depuis la tablette qui bénéficie d’un correcteur orthographique automatique, le mot le plus proche étant choisi si le mot correct n’existe pas dans le dictionnaire du correcteur.

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s