Crise du Golfe: Doha sollicite en extrême urgence une médiation algérienne

Alors que le Koweït tente une médiation entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, ce dernier vient de solliciter en extrême urgence la médiation d’Alger dans le conflit extrême  qui déchire le Conseil de Coopération de Golfe.  

On ignore pour l’instant la réaction d’Alger dans un contexte aussi délicat et non moins dangereux, car le moindre faux pas ou la suspicion d’être en faveur d’une des deux parties  sont susceptible d’entraîner de très sérieuses représailles sur les plans économique, militaire et diplomatique. 

20 réflexions sur « Crise du Golfe: Doha sollicite en extrême urgence une médiation algérienne »

  1. On décrie souvent l’immobilisme algérien en terme d’actions militaires hors de ses frontières, mais les principes qui dictent la conduite diplomatique et militaire algérienne qui refusent l’ingérence dans les affaires internes des autres états-nations trouvent ici un écho de crédibilité et de respectabilité.
    Il est effectivement difficile d’imaginer meilleur médiateur pour un conflit qui n’est malheureusement qu’un caprice d’enfants gâtés, qui veulent tous les 2 le même jouet !
    Le petit Qatar dont le ministre des affaires étrangères Hamad bin Jassim al-Thani avait menacé son homologue algérien en 2012 par ces mots « Arrêtez de défendre la Syrie parce que votre tour viendra et peut-être que vous aurez besoin de nous ».
    La suite nous la connaissons tous et aujourd’hui, tel est pris qui croyait prendre…

    Aimé par 1 personne

    1. Tout cela est un piège….je pense que le qatar est definitivement dans le camp us israel et cie….on nous fait croire qu il serait dans le camp de l iran pour en faire un agent double tout simplement…..c est une technique de renier un espion pour faire croire au camp d en face qu il a tourné sa veste….

      Aimé par 2 people

  2. c’est étrange l’Angleterre n’intervient pas dans cette crise .
    elle négocie sans doute a un autre niveau . mais alors de quoi s’inquiète Doha ? peut être d’être broyer dans la querelle des géants !

    Aimé par 1 personne

    1. Le Qatar a deux choix possibles maintenant soit se réconcilier avec ses voisins soit passé du côté Iran Russie.

      Je pense qu’on arrive à une période où chacun va être Sommer de choisir son camp.

      Aimé par 2 people

        1. En effet on assiste à une reconfiguration radicale des prises de position et de postures stratégiques insoupçonnées. Pour les alliances, il y a un double jeu à l’intérieur de chaque camp. Ça ressemble un peu à la mécanique des fluides en ce moment.

          Aimé par 2 people

  3. nous sommes dans un cadre de grand classe néo politique qui implique aussi bien trump qu’israel et embrasse l’irak la syrie et bien sur l’iran::l’la fonction a plusieurs X? Y? mathematiquement l’ALGERIE peut jouer en impliquant derriére les rideaux la russie:::pour une paix régionale

    Aimé par 3 people

    1. Je me souviens que durant la guerre Iran-Irak, les deux belligerants avaient appellé à la rescousse la diplomatie algérienne. Malheureusement cette médiation n’avait pas plu à tout le monde, l’avion transportant les diplomates algériens s’était écrasé -pour de mysterieuses raisons- les tuant tous, laissant le conflit s’eterniser, les vendeurs d’armes s’engraisser, et hélas préparant la funeste arrivée des Etats Unis dans la région en 1991.

      Aimé par 4 people

        1. L4IRAK DE SADAM //2LIMIN2 notre ministre des AE::BENYAHIA:il nous a décapité mais l’ALG2RIE n’est pas stérile

          Aimé par 1 personne

        2. C’est une thèse récurrente mais il semble que l’assassinat du chef de la diplomatie algérienne à l’époque n’a jamais été revendiqué.
          Lors de la guerre Iran-Irak, Alger penchait en faveur de Teheran.

          Aimé par 1 personne

        3. On en parle très peu mais ce conflit perdure et l’enjeu du Congo est tel qu’il a figuré dans la dystopie d’Orwell en 1948 comme la frontière du front entre les trois puissances mondisles imaginaires de l’ouvrage.

          Aimé par 1 personne

  4. « …Alger dans un contexte aussi délicat et non moins dangereux, car le moindre faux pas ou la suspicion d’être en faveur d’une des deux parties….  »
    Les diplomates algériens sont connus pour leur professionalisme et leur savoir faire, je pense qu’il n’y a rien à craindre de ce coté là.

    Aimé par 2 people

    1. « Les diplomates algériens sont connus pour leur professionnalisme et leur savoir faire »

      Oui, mais encore faut-il qu’ils aient les coudées franches. Il suffit de se remémorer Lakhdar Brahimi qui s’est cassé les dents sur la guerre syrienne. S’il n’avait pas fait partie de l’ONU les choses auraient pu être différentes ; d’un autre côté, s’il n’avait pas fait partie de l’ONU, il n’aurait jamais pu négocier quoi que ce soit…

      Il était juste un prétexte, un alibi. Mais il s’est très bien débrouillé selon moi, et restera un des meilleurs diplomate, avec Lavrov.
      En France on avait Fabius. Comme diplomate français il était absolument nul, mais pour un diplomate israélien, il se défendait bien, enfin, il défendait bien Tel-Aviv…

      Maintenant on a Le Drian. Après cinq années à déployer des militaires français tout autour de la planète, il tente sa chance dans la diplomatie (!) …
      D’ailleurs il commence très fort : https://www.romandie.com/news/Paris-propose-a-l-ONU-de-deployer-une-force-anti-jihadistes-au-Sahel/802905.rom
      Histoire de clore le chapitre ?

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s