Les militaires jordaniens s’opposent à toute aventure militaire en Syrie

Des généraux jordaniens ont exprimé pour la première fois leur totale opposition au Roi sur une éventuelle intervention en Syrie aux côtés des forces rebelles soutenues par des forces occidentales et arabes hostiles à la Syrie.

La fronde a débuté lorsque les chefs des divisions blindées ont refusé et c’est un fait rarissime,  de prendre part à des exercices conjoints avec des forces US et britanniques au Nord du Royaume, dans une région adjacente avec le Sud de la Syrie.

Cette opposition est partagée par les chefs des forces aériennes et ceux des redoutables forces spéciales, pour qui il est absolument hors de question que la Jordanie se batte pour Israël.

9.jpg

« Vous voulez vraiment sacrifier la Syrie pour le bénéfice exclusif d’Israël?! » se serait exclamé le Chef d’état-major des forces royales jordanienne en présence du souverain. Un autre responsable militaire a souligné qu’il lui est impossible d’avaliser l’envoi des unités blindées jordaniennes à l’abattoir en Syrie tandis qu’un autre s’est interrogé sur la finalité de sacrifier la Syrie pour Israël. « Qu’ils y aillent seuls [à propos des Anglo-Américains] dans cette aventure hasardeuse jouer aux Allenby (en référence au général Edmund Allenby) , ils s’enliseront cette fois dans un marécage sans fin! » a lancé le chef des opérations spéciales.

Cette attitude tranchée des chefs militaire du Royaume Hachémite affaiblit un peu plus la position d’un Roi accablé par d’énormes pressions internationales contradictoires, une terrible crise économique et faisant face à de formidables défis géopolitiques marqués par l’effondrement de l’ensemble des équilibres géostratégiques de la Mer Noire à la Mer Rouge et de l’Euphrate à la Méditerranée orientale.

L’affaiblissement du Roi de Jordanie inquiète au plus haut point Washington.

Les experts militaires jordaniens suivent avec attention les efforts israéliens visant à sécuriser la partie du Golan sous occupation israélienne, à travers notamment la construction, à un rythme effréné, d’un mur de défense avec la Syrie dans le but d’empêcher toute attaque du Hezbollah libanais ou de l’armée syrienne qui est en train de reconstituer ses unités décimées par la guerre.

Des informations rendues publiques ont évoqué une concentration inhabituelles de forces rebelles soutenues par des unités militaires US et britanniques à l’extrême Nord de la Jordanie et certains analystes ont interprété ces manœuvres comme le prélude à une nouvelle tentative d’invasion de la Syrie à partir de ses régions méridionales.

Damas a mis en garde Amman contre toute aventurisme militaire non-productif au profit de forces « ennemies » qui sera interprété comme un casus belli légitime susceptible d’entraîner une déclaration de guerre.

 

 

 

Publicités

30 commentaires

  1. Ca commence à sentir le roussi pour la coalition pro US, qui vient de perdre la Turquie. Non content de tout ça, voilà que l’Irak rallie l’alliance Damas-Teheran-Moscou-d’aprés le site israelien Debka-, ce qui prend à revers les quelques brigands kurdes qui ont rallié la cause US. Du coups les américains sans trop y croire essayent de pousser au sud leur mercenaires. A ce manque de « dévouement pour Israèl », l’AIPAC voit rouge ainsi Trump est directement de menacer d’ « Impeachment ». Aujourd’hui plus que jamais c’est l’AIPAC qui fait la pluie et le beau temps à Washington, mais c’est peut être le coups de trop pour le lobby israèlien.

    Aimé par 2 people

    1. En effet les américains ont effectué plusieur raids contre des milices pro gouvernementales. Neanmoins ça ne changera en rien l’issue des combats. Sans la Turquie la coalition pro US n’a pas la moindre chance de succés.

      Aimé par 2 people

      1. Les frontières de la Syrie touchent de nombreux pays. Ce qui ne peut pas être obtenu par le nord le sera peut-être par le sud ou par l’est.
        La confirmation d’une possible, pour ne pas dire probable, attaque de la coalition par le sud prend chaque jour plus de poids. Les tous derniers événements le confirment. La première tournée internationale de Trump (qui ignore superbement l’Europe) commence par Riyad et 380 Mds $ de vente d’armes à l’Arabie Saoudite. On ne pouvait pas être plus clair. Mais pour quand même bien enfoncer le clou le message américain dénonce encore au mépris du bon sens le plus élémentaire le rôle de Téhéran comme principal promoteur et acteur du terrorisme au moment même où Rohani, plutôt modéré, est réélu au premier tour à la tête de l’Iran.

        La Turquie ira là où son intérêt du moment le guide. Erdogan opérera une volte-face de plus au moment venu. Et il est même bien probable que l’UE subissant de fermes pressions américaines
        se voie imposer quelques accords favorables à Ankara.

        À ce stade rien n’est joué. Plusieurs acteurs jouent une partie de leur survie. Ce qui est vrai pour Assad l’est aussi pour Trump, pour Mohammed ben Salmane Al Saoud, pour Erdogan et dans une moindre pour le roi de Jordanie. Les Israéliens sont ceux qui s’en tireront le mieux.
        .
        .
        .
        PS Strategika: Salut, je suis en France. Le site n’est pas lisible depuis ma tablette et j’ai de grosses lenteurs depuis un Win 8.1.

        Aimé par 6 people

        1. Merci. Ici c’est Google qui fonctionne parfaitement chez moi.
          En fait j’ai vu que le chargement mouline sur une page en particulier (je devrais noter l’adresse et la publier ici) et il faut interrompre le chargement pour que ça cesse de tourner à vide. Dés que j’arrête la page s’affiche instantanément.

          Aimé par 2 people

        2. En fait ce qui se passe c’est que la page mouline non pas sur une adresse mais sur tout un tas de pages de pub qui ne s’affichent pas. Ce qui revient à faire un service denial puisqu’on sature le chargement. C’est assez bizarre.

          Aimé par 1 personne

        3. On s’est habitué à ça. Sur FB on supprime systématiquement nos billets. Maintenant on fait face à d’autres expédients. Il paraît aussi que quelques fanatiques démocrates (ceux que leurs adversaires appellent liberal democunts) ont été très mécontents de voir leur Hilarious accusée de crimes de guerre alors qu’elle croit dur comme fer qu’elle va rebondir …

          Aimé par 1 personne

        4. pour ce qui en est de Trump c’est sur qu’il joue sa survie !
          quand aux contrats de 380 Mds $ de vente d’armes à l’Arabie Saoudite il faut reconnaître que c’est une somme même pour l’Amérique . si les chiffres qui avait été avancés de 600 milliards de $ de réserve financière pour l’Arabie est exacte ; 380 Mds $ c’est une somme même pour l’Arabie Saoudite . cela pourrait encourager les Saoud a accélérer la mise en vente de leur compagnie pétrolière nationale ( on parle de 2000 milliard de $ ) .
          d’autre part il faut bien que Trump nourrisse la bête ( le lobby militaro-industriel ) histoire de la calmer un peu s’il ne veut pas être dévoré a sont tour . les Saoud étant de toute façon incapable de faire quoi que ce soit avec les armes de haute technologie US quand elle leurs seront livrées dans 3 ou 4 ans, cela ne représente pas un gros risque pour sa géo-stratégie dans l’avenir .
          en ce qui concerne la Syrie et l’Iran je pense que l’heure n’est plus a la question militaire .
          les Syriens ont un pays a reconstruire les Iraniens ont une économie a développer et du cash pour le faire ( pas besoin de leurs prêter des milliards de dollars comme avec l’Europe après la deuxième guerre mondiale ) cela pourrait entrer en résonance avec le plan ” amérique great again ” de Trump .
          dans ce cas le positionnement militaire ne serait pas là pour autre chose que de s’assurer de ne pas être évincer de ces deux superbe marchés solvable qui pointe a l’horizon par les chinois et les russes, tout en usant jusqu’à la corde les européens empêtrer dans leurs crises institutionnel, financière et migratoire .

          Aimé par 1 personne

        5. @Diablo

          « En fait ce qui se passe c’est que la page mouline …. »
          Par le passé j’avais eu pas mal de soucis.de ce genre. Le monde Windows ne m’est pas trés famillier. Je sais que j’ai eu de grosses, grosses difficultés à visualiser certaines pages de Strategika51. Au début, la paranoia l’emporte vite, étant donné les positions du blog. Puis je me suis aperçu qu’avec certains navigateurs ça se passait mieux que d’autres. Aprés j’ai compris un peu tard que ça venait de Ghostery -plugin anti pub que je mets systèmatiquement à tous mes navigateurs, adblocs n’étant lui qu’une vulgaire pompe à frics-. Dés que j’ai desactivé Ghostery ça se passe mieux.
          Essayez de voir vos plugins qui sont installés dans vos navigateurs. Sinon je ne vois pas d’autres solutions.

          Aimé par 2 people

      2. Une force paramilitaire pro-gouvernementale tentait de prendre par surprise la base de Tenef oú se trouvent des « conseillers britanniques » et des « instructeurs » de la CIA et du Pentagone. Inutile de vous décrire les rebelles qu’ils entraînent: de vrais rats (et je suis mesuré).

        Aimé par 2 people

        1. « Une force paramilitaire pro-gouvernementale tentait de prendre par surprise la base de Tenef….de vrais rats..et je suis…  »
          A mon avis les premiers rats sont bien les chefs religieux qui ont le cul bien au chaud dans de somptueuses villas, et emmetent des « Fatwas » pour demander au sous proletariat de se sacrifier. Ca c’est la vraie matiere fécale, puis vient ensuite les roiteltes, présidents et autres ministres.
          Comme on en avait déja parlé, les américains sont entrain de perdre pieds au Moyen Orient, tout au moins en Syrie. Si l’attaque surprise -US- contre des milices pro gouvernentales a réussi cette fois, elle ne changera pas l’issue du conflit. Sans la Turquie, Les américains ne peuvent pas faire grand chose.

          «  Sur FB on supprime systématiquement nos billets.  »
          Justement je m’appretais à contacter Strategika, pour signaler ce sujet extremement important. En fait il signe l’arret de mort du Web. La récreation est bientot terminée, le système ne veut pluis de ce genre de blog.
          http://www.numerama.com/politique/259353-les-etats-unis-votent-pour-decider-de-lavenir-de-la-neutralite-du-net.html

          Aimé par 2 people

  2. On pourra compter sur le roitelet d’Amman pour passer outre le refus de l’armée. C’est la génétique de la trahison qui va parler. En tant qu’étranger, la question que je me suis toujours posé, où sont les « frères » arabes de la Syrie ?
    Ou es ce seuleument le sourrire et les baisers longs et langoureux en façade, mais le couteau par derrière …?
    Les egyptiens pourtant menacés de démembrement aussi n’ont pas l’air de trop s’exciter. L’Algérie qui est la toute prochaine cible dans la liste américano-israelienne, on fait comme si on avait rien vu. A part quelques milices arabes, j’ai constaté que c’est surtout des non arabes qui viennent au secours du gouvernement syrien.

    Aimé par 1 personne

      1. « il peut être plus simple aux officiers supérieur de se débarrasser d’un roi que pour un roi de se débarrasser de ses officiers supérieur ! »
        C’est peut être vrai ailleurs, mais pas pour la Jordanie. Ce pays n’a quasiment jamais existé dans l’histoire -le royaume de Petra n’est pas le royaume de Jordanie, à ne pas confondre!-. Il ne repose sur rien. La presque totalité de la population est palestinienne. Ce « royaume », comme celui des Séoud -à qui les américains ont donné le nom à la Peninsule- sort de nulle part. Il sort des sables.

        Les occidentaux en traçant les frontières de la Jordanie avaient comme idée d’abord et avant tout la protection d’Israèl. Les frontières d’Israèl auraient pu aller de Medine jusqu’à Tel Aviv, simplement les les américains et britaniques avaient tout de suite compris que ça serait impossible. Ils ont crée une bande de terre qu’ils appellent royaume qui devait faire tampon avec les autres arabes. Dans ce royaume la direction a été confiée aux quelques bédouins, et un roitelet transfuge de la Mecque. S’il est un pays que les américains protegeront quoiqu’il arrive c’est bien celui de Jordanie, parce qu’il ne tient que grace aux occidentaux, et que sans la Jordanie, l’experience sionniste n’est pas viable.
        Et puis à la base, à la base, n’oubliez pas, cette sois disante armée de Jordanie qui semble se « révolter » contre son souverain -meme si j’y crois pas trop- n’est elle pas l’oeuvre d’un certain Glubb Pacha ? On ne change pas une génétique de la servitude comme ça…

        Aimé par 2 people

    1. L’Algérie est suffisamment occupée à chasser les terroristes sur son territoire ; par ailleurs, il me semble que, contrairement à d’autres pays arabes, elle ne participe pas aux coalitions anti-syriennes…

      Aimé par 1 personne

      1. Lise A., fais pas attention Foxhound a un problème avec l’Algerie,il prie tout les soirs pour la voir un jour s’effondrer,je sais pas pourquoi mais apparement il a un contentieux avec ce pays ,si tu lis tout ses post sur ce blog ,et Dieu sait combien il est présent dans chaque article ,chaque discussion,une vraie teigne ce gars ,tu pourras éventuellement le cerner ,avec un peu de chance. Mais bon ,moi il me fait plutôt rire,il connaît pas l’Algérie ,il n’y a jamais mis les pieds, et il en parle comme si sa grand mère y était prise en otage .

        J'aime

  3. Les Jordaniens se sont opportunément souvenus qu’après « Septembre Noir » , le royaume hachémite a été sauvé in extremis d’une insurrection civile menée par les différentes factions de la Résistance Palestinienne en 1970 par un corps expéditionnaire ( blindé ! ) envoyé par Hafez-El Assad !…

    Aimé par 3 people

    1. Lors de la guerre des 6 jours, ce sont avec les jordaniens que Tsahal a eu le plus de difficultés et ce n’est pas en 3 ans que l’armée jordanienne ait pu avoir une baisse qualitative l’empêchant de botter le cul aux palestiniens qui ont été expulsés manu militari au Liban. Que les généraux jordaniens aient exprimé leurs réserves, c’est bien possible mais il ne faut oublier que c’est le roi qui commande et en fin de compte donnera l’ordre d’y aller ou pas.

      Aimé par 1 personne

    2. @evhémere
      Si mes souvenirs sont bons, c’est dizaines de millliers de palestiniens qui avaiant laissé la vie. Et de ce que j’ai entendu, pour cette pseudo armée jordanienne, il était moins une. C’est alors que les légendes naissent….notamment l’aide syrienne, moi je dirai surtout israélienne, voir britannique. Etant donné que ce royaume, ces cartes avaient été tracées toutes droites à la règle par les occident dans le dessein de proteger Israèl. Aide dont le roi Hussein se souviendra, parce que quelques jours avant le déclenchement des hostilités en 1973, il ira prevenir en personne Golda Meir.

      L’armée jordanienne c’est un aggrégat de palestiniens, et l’élite, ceux qui commandent, la classe privilégiée est composée de bedouins venus de la péninsule, et quelques uns locaux. Ils avaient juré allégence devant les américains au roi.
      Au final ces bedouins étant donné leur position de classe dominiante aisée ont tout à perdre dans le cas d’une révolution. C’est la raison pour laquelle je suis vraiment étonné de cette info. A mon avis ils ont du s’exciter devant la perspective de se retrouver dans le champs de bataille qu’ils savent perdu d’avance.
      J’en toucherai mot ce soir, parce que sur Twitter en ce moment il y a pas mal d’infos.

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s