La Corée du Nord a testé un Missile Balistique à portée Intermédiaire (IRBM) Hwasong-12

Publicités

8 commentaires

  1. @strategika51
    Suggestion d’article
    https://www.machinetoolsonline.com/doc/north-korean-precision-manufacturing-develops-0001
    Pour faire les missiles, IRBM, SLBM, GLCM, MRBM, MARV etc…il faut des machines outils…Le nerf de la guerre reste, et restera pour longtemps encore le facteur humain. Et tout particulièrement la machinerie outil qui demande un haut niveau de savoir-faire. De ce point de vue, la Corée du Nord fait partie au moins du top ten mondial. C’est ce qui permet ces succés absolument impressionant au regard du petit pays que c’est.

    « North Korean Precision Manufacturing Develops Computer Numerical Control (CNC)

    In its 2011 New Year editorial, North Korea emphasizes the need to become a powerhouse of science, technology, knowledge, and economy. Kim Jong Eun, the designated successor to Kim Jong­ Ill, is reputed to be a computer expert. It is said that based on CNC (Computer Numerical Control), presented as a great achievement of Kim Jong­ Eun, North Korea expects great progress in science and globalization.
    In general, CNC is one of the most advanced disciplines in contemporary science and technology. CNC in machine tools is often referred to as the mother of machinery. It is a highly advanced, proprietary technology that only a few countries in the world such as Germany (Siemens) and Japan (Mazak, Fanuc) master. Despite this, the North Korean government openly maintains that our CNC technology has solidly reached the world’s highest level. Although North Korea tends to hyperbole, it is not an exaggeration given North Korea has launched satellites, indicating North Korean CNC technology is already highly advanced.

    1. Status of North Korean Machine Tools

    The term, machine tools for CNC, appeared in North Korea for the first time when Kim Jong­il found it on a trip for onsite training on April 29, 1995 and titled it Ryonha Machinery. Later, Ryonha Machinery became a broad term that covers various advanced machine tools manufactured in North Korea. The reports revealing North Korea’s current capacity to process machine tools for CNC include the development of two-­four axis standard machine tools for CNC in the 1990s, five ­axis center lathe in the 2000s, and high ­performance eight-­nine axis machine tools for CNC and the
    development of nine-­axis turning center lathe as the most advanced machine tool for CNC by Ryonha Machinery, according to the Korean Central News Agency (KCNA) of the Democratic People’s Republic of Korea on September 11, 2010.

    This means that North Korea has achieved complete independence in developing eight or nine-­axis machine tools as well as five-­axis tools that are already universal among advanced countries.
    As of yet, no accurate materials on the current status of precision of North Korean machine tools for CNC are available in South Korea. However, an article entitled CNC technology on the N. Korean newspaper Tongil Sinbo from January 2010 reports that from the 1980s, the precision level of l/1,000mm(l0), unimaginable before, has become common and the super precise processing up to 0.l0 (100nm) has become our reality. While a precision of up to 5nm is required for high­resolution electro­optical cameras used in satellites, given N. Korea’s two satellite launches in the 1980s mean its processing capacity for 100nm, North Korean machine tools have reached world-­class levels that can compete with Germany and Japan. This assumption can be confirmed from the fact that the USA selected the factory at Ryonha Machinery for sanctions. The USA has been aware of the power and level of North Korean technology for CNC for a long time. On October 21, 2005, the United States selected the factory (Korea Ryonha Machinery Joint Venture Corporation) for sanctions so that North Korean machine tools could not be exported overseas, which is still in place today.

    2. The significance of North Korean technology for CNC

    As mentioned previously, CNC technology is divided into mechanical processing and automatic control technologies. It is said that currently, North Korea applies CNC technology to machinery factories such as Pyongyang Textile Machine Factory, Guseong Machine Tool Factory, Ganggye Tractor Factory, Yongseong Machine Complex, and Taean Heavy Machine Complex. Additionally, CNC technology for automatic control has been introduced to sweets and food manufacturing bases such as Pyongyang Goksan Factory and Pyongyang Flour Processing Factory. This has removed manual labor and many companies have realized the potential of CNC processing to increase production. Chollima Steel Complex realized CNC application reaching 10,000 tons in press.

    The significance lies in that North Korea has represented CNC technology as a symbol to break free from US economic sanctions, and as a hope for independent rehabilitation. North Korea, the subject of US economic sanctions for several decades, has independently developed the world’s most advanced technology in defiance of such sanctions and is now seeking practical gains to contribute to the improvement of its people by introducing advanced technologies to overall industries. North Korea aims to break away from US economic sanctions and become an economically sound country, as it aims to become a powerful country in 2012, at the occasion of 100th anniversary of the birth of the country’s founder, Kim Il Sung. The major import of North Korean development of CNC technology is that its power production is gradually stabilized. As for machine tools, the precision level of machines is important but power shall be steadily supplied for precise processing. According to figures released by the Ministry of Unification, North Korea has developed ‘about 1,000 small and medium­-sized power plants in 1999, 130 in 2000, 80 in 2001, 40 in 2002 and several tens in 2003. The urge to build various small and medium-­sized power plants for power supply seems to have contributed to solving the power shortage, leading to stable power supply sustaining the processing of machine tools. (Of course, stable power supply does not mean that the power status has changed to provide power to all areas of its society and economy sufficiently. The fact that North Korea aims to construct a light-­water reactor via uranium enrichment technology implies that it has not solved the power problem fundamentally as well as its potential demand. « 

    J'aime

    1. Bonjour Foxhound,

      Loin de moi l’idée de vouloir critiquer, la RDCN, je me permet tout de même d’apporter un point de vue technique sur le sujet.

      Mon métier consiste à concevoir de machines de production automatisées en France. Ces machines, ou plutôt assemblage de machines, intègrent des robots, des CNC, des presses, bref, des sous ensembles techniques produits à l’étranger.
      Avec un peu de réflexion et d’ingéniosité, on arrive aujourd’hui à faire faire des chose impressionnantes à ses assemblages de machines. On est arrivé aujourd’hui à pouvoir produire de manière complétement automatisée des produits complexe sur leur fabrication, leurs assemblages, leurs conditionnements, etc…

      Ces quasi-machine, (robot, CNC…) comme on les nommes dans le jargon, sont majoritairement en provenance du Japon (Mazak pour les CNC, Fanuc pour les robot, les presses, Motoman, Omron, etc…) et d’Allemagne. (Siemens, Trumpf…) En France, nous avions un fort savoir faire dans l’usinage et la fabrication de machines à usiner, mais le fonctionnement de l’UE à fait que notre industrie a abandonné la production et la conception des CNC et des robots… Cependant, notre savoir faire en conception de ces machine reste très en avant sur bon nombre d’autres pays, mal-grès ce qui ce dit à ce sujet.
      Ce savoir faire est mondialement reconnu, même si il est aujourd’hui maquillé est fondu dans la masse. Je m’explique sur ce point, par un exemple concret, l’aéronautique :
      – La conception d’un avion dans son ensemble regroupe une force de travail conséquente et internationale, l’UE à jouée son rôle régulateur sur ce point. Aujourd’hui dans mon métier, (je refuse de travailler pour l’automobile, c’est des cons et pour l’armement, question d’éthique) je travail beaucoup pour l’aéro civil. Mais en tant que sous traitant, de sous traitant, de sous traitant… Les grosses sociétés ont, au fil du temps, acquis le pouvoir et la puissance monétaire, mais pour toujours plus de rendement, ils se sont aussi débarrassé des “cerveaux” qui coûtent. A tel point qu’aujourd’hui, SAFRAN, par exemple, sous traite à CLEMESSY (EIFFAGE) la conceptions des moyens de production pour leur moteurs d’avions. CLEMESSY sous traite principalement dans des pays de l’est la conception “simple” (bâtis mécaniques, études électriques) et la réalisation de sous ensembles simples. (Bâtis des machines, armoires électriques…) Par contre, ils n’ont plus les ressources interne pour assembler le tout et mettre au pont les process. Ils sous traitent donc aussi cette tâche. Et là viens se poser le problème de la maîtrise de ces techniques… Faire ce que l’on veux d’une CNC ou d’un robot 6 axes n’est pas si simple qu’on le dit et là, la sous traitance à l’étranger attend ses limites rapidement. Ils sous traitent donc ces tâches en France, aux personnes maitrisant ces techniques.

      Dans le but de tirer les coûts vers le bas, ces grands groupes se tournent bien évidement vers des quasi-machines de provenance asiatique : Chine, Taïwan. En UE, interdit de commercer avec l’Iran, la RDCN…
      Je suis donc petit à petit passé du matériel complétement Allemand, ou complétement Japonnais, à des intégration hybrides avec des CNC Chinoises, des robot Japonais, des automates Taïwanais,
      Par expérience approfondie, (mon métier m’imposant non seulement de maitriser l’utilisation de ses machines, mais aussi leur fonctionnement, car régulièrement je ne peut réaliser les tâches souhaitées avec, je suis obligé de modifier et d’améliorer la façon dont elles fonctionnent, principalement de la programmation) le matériel en provenance de chine et de Taïwan présente des défauts de conception et surtout des défauts techniques, que les matériels Japonnais ou Allemands ne rencontrent plus depuis 20 ans… Certes, ils font de belles copies, mais sans maîtriser les techniques utilisées dans ces machines… Et je ne parle pas de la moindre qualité de fabrication et d’assemblage, ce qui diminue grandement la durée de vie et la fiabilité des machines, mais aussi leur coût.

      Autre puissance complétement absente sur ce marché, les US, qui ne produisent plus grand chose. Les Rolls Roys (moteurs d’avions) et autre General Electric ou General Motor, sont aujourd’hui complétement largués. (General Motor sous traite à CLEMESSY (en France) la conception et la réalisation des moyens de contrôle pour la fabrication de leur moteurs de voiture et on y intègre principalement du Fanuc et du Siemens)

      Je n’ai jamais vu ni intégré de machines Nord Coréennes, mais je serais curieux de pouvoir y mettre le nez dedans, pour pouvoir comparer de manière technique.
      Si ils ont atteint le niveau de la Chine, je trouverais déjà cela impressionnant, mais comparé au savoir faire que nous maîtrisons, ils ont encore du retard…

      Je ne dis pas cela pour crier Cocorico, ce n’est pas mon genre, bien au contraire. Je travail dans une petite boite à mon compte, je choisi (j’en ai le loisir, alors je ne me prive pas !) pour qui et dans quel domaine je travail. Mais ce que je constate est ainsi. Nous avons un savoir faire et une capacité d’innovation, qui certes n’est plus dans les grands groupes, mais qui en terme de Recherche et Développement fait forte impression à l’internationale.
      Ces choix des grands groupes de sous traiter à outrance commence leur porter préjudice et notre avance s’amenuise de jours en jours. Mais nous conservons une matière grise et une innovation qui se disperse actuellement (depuis les années 2005 – 2008) dans le paysage des TPE…
      Bientôt les grands groupes ne seront plus que puissance financière, dépourvus de savoir faire, où tout sera externalisé et sous traité. Reste aux ingénieurs indépendants le choix de pour qui et pour quoi travailler. Et là, l’étique personnelle peut de nouveau entrer en compte, ce qui va modifier le paysage industriel Français et Allemand.

      Voilà un point de vue d’un tout petit qui joue dans le monde des grands et découvre avec stupeur l’évolution de l’industrie mondiale. J’espère que la chute des grands sera rapide et que les petits sauront rebondir intelligemment à cela.
      Imaginez, l’industrie de demain, complètement automatisée, financée par des grands groupes financiers, mais aux mains de TPE-PME. Finis les boulots ingrats, l’esclavagisme inutile. On pourrait même espérer un état intelligent qui prendrait ce train en marche pour promouvoir ce phénomène en en tirant partis pour l’ensemble de la population.
      Imaginez un État intelligent, mettre à disposition des moyens pour mettre en place ce genre d’industrie, et de redistribuer une toute petite part des profits aux financiers et aux personnes travaillant dans cette industrie (boulots beaucoup plus agréable que la production à la chaine) et tout le reste à la population française, sous forme de sécu gratuite, chômage, retraite, ou pourquoi pas même sous forme d’un salaire couvrant les dépenses nécessaire à vivre dignement…
      Elle est belle l’utopie d’un monde merveilleux…
      😉

      Je profite de ce message pour saluer l’ensemble des contributeurs de ce blog, ainsi que son tenancier pour sa tenue et son contenu.

      Amicales salutations.

      Aimé par 3 people

      1. @Unlecteur
        Tout d’abord bonjour et merci pour votre article qui est trés interressant, mais aussi trés intructif. Nous ne demandons qu’à ce que vous interveniez beaucoup plus, c’est un plaisir de vous lire.

        « Voilà un point de vue d’un tout petit qui joue dans le monde grand…. »
        Nous ne faisons pas l’histoire, et nous ne décidons de rien, à ce titre nous sommes tous des petits sans exception, et moi le tout premier petit des plus petits. Neanmoins j’aurai quelques elements de réponses par rapport à ce que vous dites. Pour commencer je ne sais pas tout, et loin s’en faut il est meme possible que je me suis trompé, et je me trompe souvent. Cet article je l’ai trouvé dans un site spécialisé sur l’industrie et la machine-outil.
        A la base j’ai un DUT Genie Mecanique, la commande numérique ça me parle, mais… il y a plus de …30 ans -aujourd’hui je bosse dans un tout autre secteur, l’analyse et le developpement informatique, comme quoi on tourne mal parfois… – 😦 A l’époque concernant les machines outils on ne jurai que par les suisses, allemands, italiens, les français bien sûr….les japonais c’était dans le meilleur des cas de la médiocre copie. Les machines outils nippones ne valaient pas un clous, personne n’aurait parié un kopeck. 30 ans aprés, vous constaterez avec moi que cet état d’esprit n’a plus de sens.

        « Autre puissance complétement absente sur ce marché, les US, qui ne produisent plus grand chose. Les Rolls Roys (moteurs d’avions) et autre General Electric ou General Motor, sont aujourd’hui complétement largués. »
        En revanche j’y mettrai un gros bemols au regard de ce que vous dites. Effectivement pour une certaine gamme de produit de machines outils les américains sont absents, mais sur d’autres domaines trés stratégiques ils sont toujours là. Leurs armements dernier cris comme les F-22, B-2, M1 abrams, porte avions, sous marins, satlittes etc…sont faits avec des machines outils ultra secretes que personne n’a accés. Et n’oubliez jamais la big arnaque des brevets. En dernier ressort le departement de la guerre, autrement dit le Pentagone, s’ils estiment que la sécurité des Etats Unis est menacé, se reservent le droit de voler des brevets japonais, allemands, français, chinois, etc…Par contre l’inverse n’est pas vrai. Donc oui ils sont absents dans une certaine gamme de produits, ceci étant ils peuvent trés rapidement revenir en force. D’autant plus qu’ils ont parié sur deux choses la finance, et l’industrie d’armement stratégique. En occident ils n’ont pas de concurrents.

        « … le niveau de la Chine, …mais comparé au savoir faire que nous maitrisons, ils ont encore du retard… »
        Pareil je ne suis pas tout à fait d’accord. Meme si vous avezz partiellement raison. J’ai nombre d’amis qui sont restés dans la mécanique comme vous, et les echos que je reçois d’eux sont à peu de choses prés les memes que ce que vous dites, avec un mais. Jusqu’aux années 2010, les machines outils chinoises étaient importées surtout et avant toutes choses pour leur prix trés bas. Il est evident que si vous y mettez le prix, vous aurez la meme qualité que celles des allemands. De toute façon si les chinois déploient aujourd’hui des satelittes comme le reseaux Beidou, qui est beaucoup plus précis que le GPS, c’est bien du fait des machines outils trés sophistiquées. Aujourd’hui les chinois sont entrain de tester et de produire le moteur WS-15 -qui est beaucoup plus puissant que son homologue US- qui devrait propulser leur J-20, s’ils sont aussi confiants c’est bien parce qu’ils ont l’outillage adéquate que nous ne connaissons pas. Et des cette deadline atteinte, les choses vont completement se transformer dans le monde. Par ailleurs comme je l’ai deja dit, la Corée du Nord n’existe que du fait de la Chine.

        Un autre élement que vous avez oublié et qui est de taille, c’est la révoluition de l’impression 3D-millieu des années 2010-, c’est ça qui a boosté les industries chinoises, de la Corée du Nord, des Etats Unis et meme de l’Iran. L’impression 3D est ressentie comme la 3° révolution industrielle

        Je suis d’accord en gros dans ce que vous dites sur le fait que notre savoir faire est toujours là, malgrés les délocalisations, néanmoins, à ce state une chose me parait quasimeent sûre, l’Occident a perdu définitivement la suprématie dans la plupart des domaines techniques et il est impossible que les pays occidentaux puissent retrouver cette suprematie dans un avenir prévisible. A l’horizon 2020 le centre de gravité et d’innonvation du monde se déplacera en Asie. Dans le sillage de la Chine, les Etats Unis n’auront d’autres choix que de faire des gigantesques transferts technologiques en direction de l’Inde pour contre-balancer les chinois, ce qui va lourdement nous pénaliser aussi-faut pas se voiler la face-. Les années qui viennent vont etre riches en bouleversements de tout genre.

        Aimé par 2 people

        1. Foxhound: j’ai moi aussi mal tourné malgré moi 🙂

          Je me rappelle des outils russes bon marché fabriqués entre 1994 et 1999: peu précis, pas fiables du tout, tordus, à croire que ceux qui les ont fabriqué étaient ivres…du coup j’avais demandé du matériel Allemand, ce qui m’a valu d’être viré. Plus tard j’ai su qu’au temps de Yeltsin, les ouvriers manifestaient très souvent leur grogne en baclant le travail ou en sabotant le processus de production.

          Puis vint la déferlante chinoise, presque au sillage de la vague taïwanaise et hong-kongaise. Toutes sortes de machines à des prix imbattables mais légères, à l’assemblage plus ou moins approximatif et fragiles. Avec le temps, les Chinois ont su assimiler très vite. En 2014, j’ai eu l’occasion, unique et impossible de se renouveler, de monter dans un chasseur polyvalent chinois qui n’a presque rien à envier au Typhoon (Les Chinois ont du s’en inspirer très fortement) mis à part le siège éjectable (importé de Grande-Bretagne et très très peu confortable, pour moi en tous cas), le HUD et le logiciel bon marché issu du civil et utilisant le bon vieux langage C++…La motorisation venait de Russie mais j’avais cru entendre qu’un moteur maison était en cours d’études et les Chinois avaient sous l’oeil un SNECMA M53-P2 (le moteur du Mirage 2000) Bref, ils copient vite et mal mais évoluent encore plus vite.
          Pour la Corée du Nord, je n’ai vu que leurs Smartphones, qui se différencient des Huawei mais ressemblent beaucoup aux Lenovo. Ce ne sont pas des foudres de guerre comme les derniers Samsung mais ils fonctionnent et sans Androïd et autres applications Google. À la place ils utilisent un OS maison assez lent qui semble être une copie du Symbian (des similitudes avec le N8)

          Aimé par 2 people

      2. Merci infiniment pour ce commentaire passionnant décrivant​ les bouleversements en cours dans le domaine des machines outils et de l’ingénierie industrielle de pointe.

        Il y a une politique délibérée de fondre le savoir-faire ou de le « domestiquer » dans un cadre mondialisé si étriqué au point de perdre sa marque de fabrique qui caractérise toute conception technologique. D’où le nivellement par le bas en ce qui concerne la qualité de certains produits. L’automobile illustre bien les dérives de cette tendance. À quand remonte la dernière automobile réellement fabriquée par des ingénieurs ? Vers la fin des années 80. Depuis, l’ingénieur a été mis sous la coupe des gestionnaires financiers n’ayant aucun savoir-faire technique mais dont l’unique objectif est le profit.
        Dans le domaine aéronautique, la démultiplication de la sous-traitance transversale continue au point où il est devenu impossible pour une entité unique d’investir ce domaine.

        De par votre metier, vous êtes un résistant au vrai sens du terme.
        Un résistant technologique face au rouleau compresseur. J’en connais qui ont baissé les bras (dont un brillant ingenieur ayant contribué dès 1990 à concevoir des drones terrestres)

        Cela force le respect et l’admiration.

        Merci encore pour ce témoignage et c’est moi qui vous salue fraternellement car vous êtes en quelque sorte un frère d’armes.

        Aimé par 1 personne

  2. Il est probable que ce tir a été l’occasion de tester nombre de technologies, dont le MARV, ainsi que le propergol solide dans un IRBM mobile. Ce qui menacerait l’ensemble du dispositif US dans la région, et meme la politique US en Asie. D’où l’extreme nervosité et animosité des autorités américaines qui sont à présent completement désemparés. On a pas fini d’en voir avec la DPRNK.
    Si M. Khadafi, S. Hussein, et S. Milosevic avaient eu la meme sagesse que les dirigeants nord coréens et iraniens, le monde serait completement différent aujourd’hui. Ils ont préféré collaborer avec la bete immonde, et ont tous fini comme on le sait.
    Le constraste est saisissant avec les dirigeants de Pyongyang qui mettent les Etats Unis au pied du mur, surtout devant la perspective de l’exportation du savoir-faire et de l’expertise nord-coréens.

    J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s