A retenir, en passant…

Article très remarquable de Thierry Meyssan au sujet des présidentielles en France sur Voltairenet: Kadima, En marche! 

Ce qui nous a profondément choqué dans ce scrutin est l’appel à voter Macron émanant de certaines parties aux intérêts divergents, voire opposés. S’y attarder rationnellement nous fera atterrir en prison.

Le lièvre professionnel, agressif  et trivial que fut Marine Le Pen a pleinement rempli sa mission. Place à l’entrisme, ou plutôt le centrisme, un concept marketing porteur et d’avenir.

A retenir et à méditer : la force prépondérante des Saint-Simoniens dans les pays du Maghreb.

Publicités

34 commentaires

  1. Que l’€ soit sous-évalué par rapport à la puissance de l’économie de l’Allemagne et des Pays-Bas (le florint ayant toujours été le petit frère du Mark), je veux bien l’admettre mais l’€ est tiré vers le bas par les pays du Sud et on peut difficilement faire reproche à l’Allemagne de la parité de l’€ car il n’y a pas qu’elle qui agit sur cette parité. Si les marchés ont confiance dans la politique de Macron, l’€ va augmenter et donc l’éventuel courroux américain diminuer.De même si les marchés apprécient peu la politique de Trump le $ va diminuer et donc par conséquence l’€ augmentera relativement.

    Aimé par 3 people

    1. nous somme donc d’accord sur ce point là ou nous divergeons, c’est sur la réussite du programme de Macron .
      je pense que sont programme va échouer et nous mener en récession puis ils viendrons nous dire que c’est parce qu’il n’en ont pas fait assez et donc plus de récession, belote et rebelote !

      Aimé par 2 people

      1. Les marges de manœuvre de politique économique sont étroites vu que fixées par les traités européens. Macron dont j’attends de voir quelles seront les premières décisions s’évertuera probablement à arrimer la France au groupe de tête européen constitué essentiellement par l’Allemagne et le Benelux.
        Toutefois il faut laisser à Macron sa volonté déclarée de réformer une partie du fonctionnement de l’UE. Entre actes et discours nous verrons bien ce qu’il en ressortira.

        Aimé par 1 personne

  2. S’il y a mise en place entre poids de la voix d’un individu et sa connaissance du sujet, sa formation ou son intelligence, l’extrême-droite a du souci à se faire…

    Aimé par 2 people

    1. On ne peut en aucun cas tenir compte d’autres critères que connaissance du sujet et compréhension des enjeux (implications comprises). Tout autre critère serait forcément discriminatoire. Et dans certains cas inopportun.

      Les questions de base et leurs réponses devraient être publiées par le monde politique (fruit d’une commission ad hoc) quelques mois avant le référendum. Une façon comme une autre de préserver le rôle du politique et de garantir un débat ouvert.
      Il devrait aussi être possible de ne pas répondre au questionnaire (aléatoire) et de malgré tout pouvoir s’exprimer. Mais avec un poids d’une seule voix alors.

      En fait ce système vise à obtenir un nivellement par le haut. Le système actuel favorise le populisme, les simplifications abusives, voire la promotion de contre vérités et donc une forme de nivellement par le bas. Ce que je trouve au long terme suicidaire. Il me semble difficile de
      contester ce dernier constat.
      Dernier avantage d’un tel système: le votant redevient responsable des choix qu’il porte.

      Aimé par 2 people

      1. « ….le votant redevient responsable des choix qu’il porte. »
        Le votant ne fait que donner son accord à un système, quelqu’en soit son vote. Les elections ne sont pas faites pour changer un système, mais le valider.

        Aimé par 1 personne

        1. Pour des élections globales vous avez raison. On ne peut pas être d’accord sur la totalité d’un programme (qui ne sera pas respecté la plupart du temps, et c’est légal). On vote donc par affinité générale. Ou alors, pire encore, on vote pour faire barrage à l’un des camps. En 2012 c’est en bonne partie le refus de revoir Sarkozy au pouvoir qui a poussé les Français a voter pour un obscur apparatchik qui n’avait clairement pas la stature d’un chef d’état.

          Lors d’un référendum on ne pose qu’une seule question à la fois. Rien n’est dilué dans un grand tout informe.

          Aimé par 1 personne

  3. Une analyse qui vaut se pesant de cacahuetes et qui ne concerne pas uniquement que la France, mais l’ensemble des pays occidentaux. C. Guilluy nous explique que le seisme du 1°tour s’inscrit dans la durée. C’est en gros la réemergence de la lutte des classes version 2017, une vieille constante historique en définitive.
    Son livre sur la France périphérique est un must à acheter pour comprendre les enjeux.

    La France périphérique va t-elle exploser ? Christophe Guilluy

    Aimé par 3 people

      1. « J’aime bien Polony. »
        A dire vrai Polony, comme pour l’ensemble des « journalistes » je n’y prette aucune attention. C’est Xtophe Guilluy qui m’interressait. J’ai acheté son livre la « France Peripherique » -que je vous conseille aussi-, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas été surpris par les résultats du scrutin.

        Comme vous avez pu le voir, il developpe un argumentaire objectif sans concession. Il parle bien de « lutte des classes ». Aujourd’hui en France, malheureusement aucun parti politique n’est capable de représenter ces 60% -au moins- d’exclus. Le PCF normaleement le plus apte ne le peut pas. La bande à Eric Laurent, et toute la clique empeche ce genre d’entreprise. Tout est fait pour laisser cette grande partie de la population errer vers un parti à orientations neo-fachiste, qui les menera null part. Le système politique français est ainsi completement bloqué.
        Vous noterez que cette analyse est valable aussi pour le UK, l’Allemagne, le Benelux, les Etats Unis etc….

        Aimé par 1 personne

        1. Laissez quand même à Natacha Polony le fait d’être un électron relativement libre, de bien connaître ses dossiers, d’être intelligente et de bien poser les questions. Dans le monde du journalisme contemporain c’est un oiseau rare. La même interview chez Ruquier ou Cohen aurait donné tout autre chose.

          Maintenant vous avez raison: l’essentiel n’était pas là. Je suis globalement d’accord avec ce que dit Christophe Guilluy. Mais comment ne pas l’être lorsque le constat est aussi flagrant.

          Aimé par 1 personne

  4. Dommage qu’il n’y ait pas une fonction modifier car j’en aurais bien besoin quand j’écris depuis la tablette. Pour moi, Meyssan n’est pas crédible dans son analyse.

    Aimé par 3 people

      1. C’est vrai que @cosworth57200 a raison, une fonction modifier le message serait la bienvenue. Surtout quand je vois mes fautes de grammaire, d’orthographe, d’elocutions…. 😦 ça m’arrive de regretter de poster.

        Aimé par 1 personne

  5. Meyssan a ecrit absolument n’importe quoi ces derniers temps, notament sur Trump et sur sa soit disant revolte contre l’etat profond americain.
    De plus, il a carrement parle de missiles vides sur MetaTV, tout en maintenant que Trump etait le sauveur.
    Meyssan s’est totalement decridibilise, et meme s’il a pu dire des choses tres interessante, il faut faire tres attention a ce qu’il dit, voir ne meme pas le prendre en compte dorenavent.

    Aimé par 4 people

    1. Je ne souscrit pas à la vision de Meyssan mais estime que son point de vue comporte une approche originale.
      Sa vision sur Trump relève probablement d’une technique orientée.
      Au demeurant, nous on observe et on juge sur pièce.

      Aimé par 3 people

    2. Rejeté par les grands medias et par les personnalités qu’ils soutiennent, Meyssan a vu en Trump une lueur et semble s’y accrocher. Il s’est pour cela démarqué d’autres collaborateurs de voltaire qui eux le prennent pour un va-t-en guerre. Difficile à ce stade de dire qui a raison.
      Macron c’est son Hilary française il représente ce que Meyssan a toujours combattu, normal qu’il l’ait mauvaise, par contre son soutien à Marine comme alternative je trouve ça moyen. Je pense que malgré de très bonne analyses il est un peu naïf.

      Aimé par 4 people

      1. la plus grande promesse de Trump est d’assainir le marécage !
        _n’est-ce pas ce qu’a du faire poutine en arrivant au pouvoir ?
        -combien de temps poutine a-t-il mis pour que cela commence a se voir dans la politique russe ?
        _la situation des USA ne s’est pas développé en un jour elle ne se règleras pas en un mandat !

        Aimé par 1 personne

  6. Personne n’évoque absolument pas les aspects du programme Le Pen qui prenaient les français à rebrousse-poils, à savoir sortie de l’UE et de l’€. Je veux bien croire qu’exilé en Syrie Meyssan ne soit plus au contact direct des français mais quand-même… Zapper cette histoire de sortie de l’UE et de l’€ et construire son raisonnement hors ces points ne rend pas ledit raisonnement plus crée mais plutôt moins. Le programme Le Pen était hors sol, il est fâcheux que Meyssan n’en tienne pas compte.

    Aimé par 3 people

    1. l’Allemagne ne seras pas le grand gagnant que vous semblez penser de la poursuite de l’aventure de l’€uro . leur principaux client sont les autre état européen et la crise qui s’annonce du fait de l’austérité budgétaire risque de leur couter cher .
      la crise de la Grèce l’Italie et l’Espagne on pu être compensé en partie par l’export a l’international mais la France est un gros morceau et avec Trump qui semble peu disposé a tolérer leur dumping monétaire le réveille risque d’être brutal !

      Aimé par 3 people

      1. La parité €/$ dépend des marchés. La parité initiale était de 1,168 $ = 1€. l’euro est descendu jusqu’à 0,85 $ et monté jusqu’à 1,60 $ sans qu’il y ait eu de scandale sauf erreur de ma part. Le léger glissement de l’€ par rapport à la parité initiale vient surtout à mes yeux des difficultés des pays du sud et non de l’allemagne. Nombre de candidats europhobes à la présidentielle ont prétendu que l’€ était surévalué pour l’économie française. Que devrait-on dire de cette éventuelle surévaluation concernant les pays du sud ? Argument qui me semble fallacieux et pré-justifiant une dégringolade du FF dans le ca où ces europhobes auraient été élus.

        Aimé par 2 people

        1. je prétend que l€uro est sous évalué pour l’Allemagne et la diminution de son marché intérieur (l’€uro-Zone ) l’obligeras a se tourner vers l’autre grand marché de grande consommation les USA . ils serons aidé en cela par un €uro plus faible qu’aujourd’hui du fait de la récession en France !

          Aimé par 3 people

    2. Le Pen voulait un référendum sur l’UE et l’Euro. Ce n’est pas la même chose qu’une sortie imposée d’office.
      Que l’on puisse de temps à autre se prononcer sur le maintien ou la sortie d’une union me semble normal et démocratique. Mais pas sans qu’il y ait une culture du référendum comme en Suisse par exemple. Sans cela l’enjeu réel est vite récupéré et vidé de son sens et les gens votent finalement pour tout autre chose.

      Aimé par 3 people

      1. je pense que c’est justement quand il y a très peu de référendum que l’enjeu est récupéré comme en France .
        en suisse les électeurs votent toujours pour répondre a la question posée !

        Aimé par 2 people

        1. Oui, c’est ce que je voulais dire. Lors du Brexit par exemple les Anglais ont finalement voté par rapport à d’autres enjeux. Je suis pour les référendum mais à la condition qu’on y aille progressivement.
          Et au risque de jeter un pavé dans la mare je pense que le principe d’un homme une voix doit être abandonné au profit d’un système à points basé sur l’étendue des connaissances de l’individu.

          Aimé par 3 people

        2. quoi le principe homme une voix doit être abandonné ; ce genre de connerie cela fini toujours par un vote réservé aux élites .
          en suisse c’est un homme une voix qui est appliqué et cela fonctionne très bien !
          quand ils ne donnent au peuple le droit de s’exprimer qu’une fois tout les quatre jeudi il en profite pour leurs cracher a la gueule et c’est bien normale !

          Aimé par 2 people

        3. Non, je pense que lorsque la question est claire (comme elle doit l’être lors d’un référendum) ce sont ceux qui ont la meilleure connaissance du sujet qui doivent être le plus écoutés. Cela pourrait facilement se faire au moyen d’un QCM. Il y aurait avant le vote une phase d’apprentissage où les différents courants de pensée pourraient faire part de leur point de vue.
          Je pourrais encore développer l’idée (ça fait un bout de temps que j’y réfléchi) mais j’en aurais pour des pages.
          En gros je dirais que quand je suis malade je vais pas voir mon boucher et que quand ma voiture est en panne je vais pas voir mon médecin. Affinez le principe et vous verrez comme moi qu’un homme une voix c’est un héritage du passé, un nivellement par le bas.

          Dès qu’un choix est multiple, un programme électoral présidentiel par exemple, le principe d’un homme une voix reste le seul applicable. Mais quand le vote porte sur un seul et unique sujet ce n’est plus le cas.

          Aimé par 2 people

        4. il font comment en suisse ? ? ? ? ?
          les 5000 ou 10 000 signature nécessaire pour soumettre une question a un référendum sert de filtre .
          si la question est insidieuse elle est éliminé !

          Aimé par 3 people

        5. Je suis d’accord avec vous. À mes yeux la seule démocratie d’Europe c’est la Suisse. Et son économie fait rêver. C’est donc la preuve que le référendum ça marche.
          Je dis simplement que le système peut être amélioré et que tant qu’on en restera au principe d’un homme une voix les tentations politiques de flatter et exploiter certains penchants populaires resteront présentes.
          Cela dit tout le monde doit avoir le droit de s’exprimer et de voter. Mais il est quand même mieux de le faire quand on a eu l’occasion de s’informer du sujet.

          Aimé par 3 people

        6. le problème a mon avis c’est le pouvoir donné aux élus .pas étonnant qu’ils en font un métier .
          si ils étaient obligé de faire voter par référendum les lois pour quelles soit adoptés il en feraient beaucoup moins et des meilleurs .

          Aimé par 2 people

    3. « ….programme Le Pen qui prenaient les français à rebrousse-poils… »

      Un programme ? Si le système a mis les curseurs vers le haut de la Miss Le-Pen et nièce, c’est pour des raisons trés précises.
      La seule et unique obssession des dirigeants du Front, c’est à ça a toujours été la haine de de l’autre. Qui est arabe ? Qui est noir ? Qui est juif ? Qui est franc-Mac ? Qui est protestant ? Y a rien dans le FN qui puisse tenir la route. Je n’aime pas la droite, mais une chose est absolument certaine, Fillon lui, avait un programme qui tienne la route, d’un point de vue néo-libéral. Vous constaterez que les médias du système ont tiré à boulets rouges contre lui, mais curieusement la Miss Le Pen était invitée, c’était soft avec elle. Les spin doctors connaissaient trés certainement l’issue. Comme le dit Guénolé, « meme une chèvre peut battre le candidat FN« .
      Le débat de l’entre deux-tours a trahi ce qu’était le prétendu programme du FN….du vent, hormis la haine des non blancs.

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s