Ministère de la vérité, type 1

Le ministère de la vérité est devenu une réalité. 

Nous allons donc délivrer nos propres vérités ici. 

À commencer par l’ignoble mise en scène d’un père affligé par la perte de ses deux enfants à Idlib et dont la photo fait la Une d’un journal US.  

L’acteur professionnel incarnant le rôle d’un père de famille syrien n’est ni marié ni père d’une quelconque progéniture. Après un passage par l’Université américaine de Beyrouth, ce type se retrouve à Idlib, fief terroriste en Syrie, en train de se produire pour des films de propagande qu’Hollywood a officiellement adoubé en decernant un Oscar à un film de propagande terroriste. 

Liberman, le bouillonnant ministre de la guerre israélien se montre particulièrement enthousiaste à accuser Damas d’avoir mené une attaque aux gaz de combat à Idlib. 

Cela renseigne en soi sur l’étendue de cette nouvelle supercherie.

Les réseaux dormant du Mossad à Jobar ont échoué à rallumer le front de Damas. Aucun succès non plus à Homs. On remet l’histoire des armes chimiques. Oú? À Idlib. Le coeur de toutes les nébuleuses terroristes et leurs soutiens de l’Otan et du Golfe Arabo-persique. 

Le ridicule n’a pas de fond.

16 réflexions sur « Ministère de la vérité, type 1 »

  1. Décidément ça se passe toujours pareil, ont nous montre des photos à l’ONU ensuite ont nous montre des images d’un bateau qui tirent des missiles de croisière puis le bal des hypocrites qui vient nous expliquer que ce n’est pas eux les méchants.
    Le vieil adage qui dit que l’histoire n’est qu’une fin et un recommencement n’as jamais été aussi d’actualité

    Aimé par 5 people

    1. « Décidément ça se passe toujours pareil,…. »
      Comme on l’a déja dit les puissances occidentales n’ont pas besoin de raison, les pretextes meme les plus cons ils les fabriquent au mépris de leur opinion publique. L’invasion de l’Irak a été enclenchée suite à la mascarade des armes de destruction massives. La guerre contre le Vietnam avait été declenchée suite à la pseudo attaque du golfe du tonkin, l’agression barbare israèlienne en 2006 avait été declenchée suite à la réponse des provocations de l’état hebreux sur les populaitions du sud Liban, l’attaque contre l’Egypte du president Nasser en 1956 avait été declenchée suite à la nationalisation du Canal de Suez etc….
      Ca ne date pas d’hier, maintenant il convient de dresser le rapport des forces, et de se poser les bonnes questions. Quelle en sera l’issue de cette enieme agression barbare occidentale au vue du rapport des forces ?
      Une chose est quasimement sûre et certaine l’Occident n’a pas la moindre chance de gagner quelque chose.

      Aimé par 4 people

    1. L’attitude des Etats Unis, d’Israèl n’a jamais changé d’un iota. C’est toujours la meme technique, coups tordus, provocations, et interventions militaires grace à des pretextes falacieux, repris en choeur par les Gluksman, Finkelkraut, et autres Kouchner, BHL, mais aussi… l’abject clergés séoud via les chaines satelitaires. Ca ne date pas d’hier. C’est la nature meme, l’essence meme du systeme occidentaliste, la prédation. Ils ont gagné militaireement contre l’Irak, qu’au bout d’un long siège et blocus -l’un des plus cruel et des plus barbares de l’histoire- de plus de 15 ans. Contre la Serbie, ils n’ont rien gagné militairement, mais politiquement seuleument du fait d’un concourt de circonstances. Au Vietnam ils ont perdu militairement et politiquement. Puis in fine en Irak ça s’est terminé par poudre d’escampette. J’ai l’impression qu’en Serbie, c’est aussi une victoire à la Pirrhus pour l’Occident. La Serbie recuperra la Bosnie Herzegovine, et le Kossovo, ça n’est qu’une question de temps.

      Dans toutes guerres, s’il y a beaucoup de malheurs, elle apportent souvent un renouveau, et cette guerre qui a officiellement commencé aujourd’hui va sonner le glas de cet empire abject, qui va se terminer par le gibet pour de cette vermine parasyte d’usuriers qui ont initié cette guerre.

      Aimé par 3 people

      1. Au Vietnam, la défaite fut militaire, politique … et sociale : aveuglés par leur haine d’une idéologie et contaminés par leur propre (!) cupidité, les US ont livré leur pays à la drogue : la péninsule indochinoise fut un long couloir de plantations de pavot sur les hauts plateaux et Air America ( la Compagnie aérienne de la CIA ) achemina les cargaisons livrées par les féodaux locaux jusqu’aux super-bases de l’Océan Indien et des Philippines !… Pour se venger de la jeunesse révolutionnaire « Freak » des années 60 qui avait osé dénoncer « l’héritage » ( à travers les Beatniks, « Hippies » , Yippies, Black Panther, etc…) , l’establishment n’a pas hésité à pourrir son avenir en tant que Nation !…

        Aimé par 2 people

  2. La colère et la frustration m’ont fait oublié de répondre à l’article.
    « Ministère de la vérité, type 1 »
    Les régimes barbares et criminels israéliens, US, et séoudiens n’ont jamais eu besoin de faits pour agresser un pays. Les excuses ils les fabriquent à leur guise, ils ne comprennent que la parole des armes. En la matière ils ne gagnent pas à tous les coups.
    Aujourd’hui l’atout principal des israèliens comme des US c’est le clergé sunnite de Ryadh qui a pris fait et cause pour l’empire. S’il y a guerre, et si les américains où israèliens y vont seuls, ne vous souciez surtout pas de l’issue. Ni Israèl, ni les Etats Unis ne sont en mesure de renverser le gouvernement légitime des syriens. Si le clergé sunnite prend fait et cause pour Israèl, et les Etats Unis, c’est à dire pour l’empire contre les masses populaires du Moyen Orient, cet abject clergé va précipiter sa perte, ainsi que l’abjecte tribu qui règne à Ryadh.

    Aimé par 3 people

  3. Alors que les bruits de bottes se font de plus en plus assourdissants, et que l’armée US devrait où pourrait dans les heures qui viennent s’attaquer au gouvernement légitime de la Syrie, poussé de tout son poids par les trés influent lobby juif US regroupé autour de l’AIPAC. On a tous conscience que si la Syrie tombe aux mains des barbares c’est à dire explicitement les états prédateurs que sont le régime nord américain de Washington, le régime sionniste de Tel Aviv, et l’infame régime féodal des Séouds via son abject clergé, c’est la catastrophe. Or si la Syrie tombe, c’est l’Iran qui tombe, c’est la Russie, et la Chine qui seront desintegrés. Alors que nous vivons en pleine période obscurantiste, c’est le voile noir qui va tomber sur l’espece humaine. Toutefois le reve de ces paraystes que chiméres, parce qu’ils ne pourront jamais arriver à leur fins. C’est l’histoire récente qui nous l’enseigne et nous le démontre.

    Pour bien comprendre le rapport des forces, il est important de revenir sur un evenement qui s’est passé il y a plus de 40 ans et qui en dit long sur les aptitudes supposées, où avérées des Etats Unis à mener une vraie guerre frontale.
    C’était en 1972, l’offensive de Paque
    https://en.wikipedia.org/wiki/Easter_Offensive plus communéement appellée offensive

    D’un coté on avait un petit pays de 20 millions d’habitants. Certes aidé par la Chine, et l’URSS. En face de la petite armée nord vietnamienne, on y trouvait l’armée sud vietnamienne suréquipée en matériel US. Qui pouvait mobiliser prés d’1 million d’hommes. A l’époque le Sud Vietnam était considéré comme l’Israèl de la région, pour les Etats Unis, c’était le vérrou géostratégique essentiel en Asie du Sud, sans quoi ils redoutaient ce qu’ils appellaient l’éffet domino. De plus il fallait compter sur les Etats Unis bien sur, à leur coté on avait la Coree du Sud, la Thailande, l’Australie, les Philippines, la Nouvelle Zealande, les Khmer cambodgien, le Royaume du Laos et pour finir, Taiwan, tous avait des soldats sur place. Sans compter que les américains allaient immediatement déclencher leur va-tout l’opération Linebacker -on en parlera dans quelques instants, plus bas-.

    A la surprise générale le gouverneement nord vietnamien va déclencher l’offensive de Paques 1972. Aprés des succés initiaux spectaculaires, l’armée sud vietnamienne trois fois plus nombreuse reussira à en endiguer, puis à repousser les assauts nord vietnamiens -PAVN-, sans pour autant réussir à liberer totalement le territoire de republique de Vietnam du Sud, encore moins pénétrer au Vietnam du nord. Si la propagande avait mis l’accent sur la puissance de feu US, et notamment aérienne, qu’on la présentait comme invicible -on va en parler plus bas- la réalité elle, est bien plus mitigée. Déja pour commencer les nord vietnamiens avaient lançé l’attaque non sans comprendre que sans une DCA digne de ce nom, ils auraient été à la boucherie.
    Au coté des divisions blindées composées de chars T-54, type 59 et T-34, PT-76, ils les protegeaient des trés efficaces cannons anti aériens, 23 mm, 37 mm, et surtout 57 mm, le celebre AZP S-60. Mais ce S-60 était special car motorisé c’est le fameux ZSU-57-2.

    Les avions US -à l’exception des B-52 – ne purent jamais réellement apporter un appui feu décisif et réelement efficace parce que les raids se faisaient au dessus de 8.000 métres. Beaucoup trop haut pour être précis. Les nord vietnamiens avaient de fait neutralisé l’outil aérien US. Les succés sud, furent du fait de l’armée de terre du Sud Vietnam -rappellons le, 3 fois plus nombreuse que les soldats du Nord-, épaulée il est vrai par au moins 60.000 soldats US, déguisés en sois disant conseillers militaires. L’autre élément qui explique le succés de l’alliance US-Sud Vietnam, c’est le fait que le Nord va lancer ses divisions blindées qui se feront laminer par les missiles anti-chars Tow livrés en grande quantité au Sud. A partir de là les choses ont commencé à aller trés mal pour la PAVN. Une fois les armées du nord tenues en echec, le sud va décider lui aussi lancer dans des contre offensives via ses divisions blindées équipés de chars M-48, et M-60. Et c’est là où ils vont faire la cruelle connaissance des missiles anti chars AT-3 Sagger. Ainsi d’une guerre de mouvements, on est rapidement passé à une guerre de positions, puis à un enlisement, voir un status quo. Pour autant la PAVN conservant l’avantage du territoire conquis. L’autre élement fondamental, c’est le fait que si le sud avait gagné en endiguant le Nord mais à quel prix ? C’était pour commencer une victoire à la Pirrhus, en effet au moins la moitié des armées du sud furent désintégrées.

    Humilié à la face le monde entier, surtout devant des alliés européens stupéfaits, hagards, par cette offensive de Paques, provenant d’un petit pays de 20 millions d’ame, les US voulant absolument la vengeance de Khe Sahn -qui fut le Dien Bien Phu US- se devaient de réagir. Ils se sont auto-proclamés l’arsenal des democraties.
    Nixon ne va pas lésiner sur les moyens. Des centaines d’avions US seront envoyés au dessus du Nord afin de le détruire. Cette campagne aérienne l’une des plus cruelles de l’histoire restera à jamais gravée comme parmi les plus criminelles. L’operation s’appellera Linebacker I et II. Malgrés cette debauche de moyens, l’aviation US n’a jamais pu reussir à stopper réellement les la VPAN, et encore moins fermer la piste Ho Chi Minh .
    Les propagandistes du système essayeront par tous les moyens de dissimuler ce fiasco militaro stratégique. Cependant les faits sont tetus.

    Aprés Linebacker I
    « Les acccords permirent au Nord de conserver son armée, et ses territoires conquis sur le Sud  » Pire, la reconnaissance du Le Gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud Viêt Nam essentiellement communiste, de plus les américains acceptèrent de se retirer complétement du Vietnam. Terme diplomatique qui voulait dire en réalité déguerpir la queue entre les jambes.

    Le fin du fin c’est aprés Linebacker II
    Le 27.01.1973 fut signé un traité de paix. Il stipulait entre autre que le Vietnam était une pays souverain, le gouvernement US était d’accord pour ne pas s’imiscer dans les affaires internes du Vietnam et du peuple vietnamien. Les américains allaient cesser toute attaque contre la république démocratique et populaire du Vietnam et retirer toutes ses troupes du Vietnam. Au 29.03.1973, aucun soldat US ne resta au Vietnam. Une humiliation d’anthologie, qui fait encore froid dans le dos des geo-stratèges US.

    Avec tout ça qui peut croire les chiffres ridicucules avancés par le US DoD ? C’est à dire 134 avions perdus pour Linebacker I, dont une grande partie dus auxx mots magiques d’ « accidents« , voir d’ « Ennuies mécaniques<> ». Pour Linebacker II, le DoD admettra prés de 34 avions perdus. Qui peut croire à un tel bilan ?

    La réalité elle est sans appel, on ne saura jaamais le nombre d’avions US abattus, les deux camps exagerant de part et d’autre, cependant si les américains se sont retirés comme ils l’ont fait, c’est à dire comme un chien la queue entre les jambes, alors le bilan réel des pertes US est necessairement plus proche des chiffres avancés par le Nord Vietnam. Nixon admetra lui meme que les bombardements US sont « nulls », ils parlaient de « Zilch ». Linebacker I&II fut comme l’appelle les vietnamiens un Dien Bien Phu aérien US. Plus tard les indiscretions du KGB qui avaient écouté les US, parleront d’un fiasco, et les américains à Linebacker II étaient au bord de l’éffondrement.

    Ma conclusion ici c’est de presenter les faits, pas comme un communiste -même si ma sympathie va et vous l’aurez compris pour l’héroique gouvernement vietnamien de 1972 qui n’a rien à voir avec les pourritures qui sont au pouvoir à Hanoi aujourd’hui. Qu’on soit bien d’accord- or il s’avere qu’un petit pays de 20 millions d’habitants à force de courage et de tenacité a reussi à humilié la principale super puissance occidentale. Ce que le Nord Vietnam avait réussi hier, la Syrie le peut sans problème aussi demain.
    D’autant plus que si l’on examine les guerres depuis 1968, jamais les américains n’ont été en capacité de gagner une victoire décisive en combat réel. La seule victoire qu’ils ont eu, c’était en 1991, cependant c’était en massacrant une armée irakienne en pleine retraite. Ce qui n’est pas la meme chose.
    Je rappelle que les résultats des bombardements impitoyables contre la Serbie étaient aussi calamiteux. L’armée serbe attendra de pied ferme les US, qui n’oseront jamais intervenir.

    Aimé par 5 people

  4. Une fois de plus les hypocrites sont de sortie.
    Je ne supporte plus de les voir mentir et de nous faire le même remake a chaque fois.

    Cela permet de voir que Trump est un président des États-Unis comme les autres.

    Aimé par 6 people

    1. la question qui me vient a l’esprit en lisant votre commentaire est :
      que se passerait il si Trump disait le contraire et s’opposait ouvertement aux service de renseignement qui lui donnent de fausse informations ?
      Trump est encore en vie et il est encore président .
      JFK n’a pas empêché l’intervention de la baie des cochon il a juste interdit a l’aviation d’y prendre part .
      bon il est mort pas longtemps après . . .

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s