Syrie: l’armée turque a perdu dix chars LEOPARD 2A4 et un char M-60T à l’ouest d’Al-Bab

Le moral des forces armées turques semble au plus bas depuis le putsch manqué contre Erdogan. 

Intervenant aux côté de ce qui reste de l’armée syrienne libre (ASL), les forces turques ont essuyé des pertes significatives en tentant de prendre d’assaut la localité d’Al-Bab, sous contrôle de Daech, à l’extrême Nord de la Syrie. 

En l’espace de trois jours, les turcs ont perdu 10 chars de type Leopard 2A4 de fabrication allemande et un char M-60T de fabrication US ainsi que d’autres véhicules blindés. 

Les pertes en chars M-60 seraient bien plus importantes. 

La plupart des chars turcs détruits ont été touchés par des missiles antichar (Kornet, Konkurs, Tow)

Les pertes humaines des forces armées turques demeurent un secret défense mais d’après le bilan très lourd des pertes subies par les rebelles alliés de la Turquie à Al-Bab (estimations variant entre 70 et 110 KIA),  il semble que les militaires turcs  aient enregistré bien plus de pertes que ce que leur état-major avait prévu.

Personne ne s’est attendu à une telle débâcle. Sur la photographie prise par les terroristes de Daech, un char Leopard 2A4 et un bulldozer de l’armée turque, capturés par Daech. En premier plan, ce qui reste de l’armée syrienne libre (ASL) et d’une unité militaire turque.   

51 réflexions sur « Syrie: l’armée turque a perdu dix chars LEOPARD 2A4 et un char M-60T à l’ouest d’Al-Bab »

  1. Les mois passent, et le nombre de chars perdus ne cesse de croitre. Le niveau des pertes a atteint un tel point que l’état majors turc complétement désemparé ne sait plus où donner de la tete. La faute à qui ?
    Les criminels hauts responsables occidentaux qui ont gavé ces terroristes du nec plus ultra en ont fait un nouveau Frankenstein que plus personne ne peut arretter à présent. Missiles anti chars dernier cris, cannon anti aérien ultra moderne, fusil d’assult modernes, recrus par dizaines de milliers etc…de sorte que qu’aujourd’hui plus personne ne peut plus se mesurer à eux, sans subir de trés lourdes pertes. Chose que personne ne peut se permettre à l’heure actuelle. Aprés 5 ans de guerre l’armée syrienne est exsangue.
    Il est à préciser qu’en dépit de ce qui est dit dans certains médias, meme alternatif, l’aviation n’a presque plus d’utilité, encore moins les chars. Pour déloger les terroristes de DAECH, hyper bien camouflés, et protegés, il faut aller au corps à corps. Autant dire c’est mission impossible.
    L’objectif de cette politque criminelle étant le chaos dans toute la région, dans l’unique dessein de permetre à Israèl d’exister encore quelques années, même si tout le monde connait l’ineluctable.
    Pour info, aprés les Etats Unis, la Turquie est la pièce maitresse de l’OTAN. Son armée de terre est la plus puissante. Une fois la disparition de l’armée terre turque, c’est toute la mésopotamie qui va inexorablement basculer dans le chaos, puis par ricochet l’Afrique.
    Les troubles ne manqueront pas d’arriver en Europe.

    J'aime

  2. Je viens de lire sur Mediapart qu’Ankara aurait annoncé refuser de rendre Al-Bab aux troupes gouvernementales qui, du coup, font le forcing pour reprendre cette ville avant le camp turque. D’ici à ce qu’armées régulières syrienne et turque se tapent sur la gueule, il n’y a pas des kilomètres. Ce sera alors intéressant de regarder les réactions des grandes puissances à commencer par la Russie mais avec Trump on ne sait à quoi s’attendre.

    J'aime

  3. Il y a un article sur Mediapart évoquant l’incursion turque du côté d’El-Bab, les attentats de l’UE à Istanbul. Le niveau de pertes turques sur El-Bab envisagé dans l’article ne semble pas aussi important qu’indiqué ici.

    J'aime

  4. Hier j’ai entendu un des « experts » de BFM TV indiquée que la Turquie aurait perdu une douzaine de blindés lors de la bataille d’El-Bab et il me semble que c’était la première fois que ladite bataille était évoquée.

    Aimé par 3 people

      1. En règle générale, les communiqués officiels sont toujours de part et d’autres des « communiqués de guerre ». Les deux belligérants exagèrent toujours de leur cotés respectifs. Les uns maximisent les dégats qu’ils font à l’ennemi, les autres minimisent les dégats qu’ils reçoivent. Une technique ne date pas d’hier.
        Tous les belligérnants du monde entier exagèrent leur réussites et minimisent toujours leur bilan.
        Dans une telle bataille, connaissant l’extreme vulnérabilité des chars et des blindés, il est raisonable de penser que le bilan pourrait bien dépasser au moins le double de ce qui est annoncé officiellement. Quand je dis au moins, je me place du coté pessimiste de la chose.

        Aimé par 1 personne

    1. Je lisais aujourd’hui un papier annexe à la visite de Hollande (qui plane sec) en Irak. L’offensive de Raqqa est reportée sine die, celle de Mossoul devrait reprendre sous peu après de lourdes pertes dans les rangs irakiens qui s’évertuent à appliquer la doctrine de combat américaine.
      Certains alliés sont parfois pesants…

      Aimé par 2 people

      1. Alliés pesants… C’est au moins ce qu’a pensé le général Buat concernant les anglais (intellectuellement lourds, lourds à la compréhension et lourds à la manoeuvre), plein d’enthousiasme mais peu professionnels envers les américains qui, sans état-major et peu au fait des nécessités logistiques, dont un moment restés plantés lors de l’offensive Meuse-Argonne après avoir épuisés leurs chevaux dont les cadavres nonchalant leur route de progression.

        Aimé par 1 personne

        1. J’avais rectifié 😉

          Cela dit ça montre bien que rien n’est immuable. L’époque a changé et les doctrines ainsi que les mentalités ont évolué.
          Pas toujours vers un mieux.

          J'aime

  5. Je me suis réveillé de trés mauvais poil aujourd’hui.
    Je viens d’apprendre la disparition des choeurs de l’armée rouge. Vous pouvez imaginer aisément mon immense tristesse et chagrin.
    Chagrin qui s’est transformé en colère, d’autant plus que je m’apprettais à réserver pour aller les voir au carrefour pleyel. Et que cet accident m’a l’air d’un attentat.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/accident-d-avion-en-russie-60-chanteurs-des-choeurs-de-l-armee-rouge-parmi-les-disparus-25-12-2016-6493461.php
    Qu’ils reposent en paix.

    Aimé par 4 people

    1. Oui je les avais écoutés à maintes reprises. Un vrai chef d’oeuvre qui n’a tout simplement fait que relayer celle de prédécesseurs. Ils jouaient avec amour me donnant l’impression qu’ils s’adressaient à l’immensité su ciel et non à des étres sur terre. C’est avec une profonde amertume que j’écris ces petites lignes esperant toucher les familles de victimes en tant que témoignage d’union avec eux dans leur douleur

      Aimé par 1 personne

  6. À première vue on peut quand même s’étonner des trêves signées tant en Irak qu’en Syrie par les belligérants. Dans les deux cas il fut offert aux combattants de Daech, d’Ahrar al Sham (ex al Nosra-al Quaïda) et d’autres groupes affiliés de partir librement en convois sécurisés avec armes et bagages vers des cieux plus cléments. En gros les djihadistes se sont regroupés dans leurs fiefs avec l’aval tant de la Turquie que de la Russie et des USA.

    Le putsch raté de la mi-juillet contre Erdogan a définitivement brouillé les cartes à plusieurs niveaux. Les alliances d’hier que l’on croyait solides se sont soudainement avérées bancales. Le pilier turc que l’on croyait d’airain s’est fissuré de toutes parts.

    Déstabilisé, critiqué par ses alliés, l’ambitieux sultan s’est retrouvé coincé entre des tirs croisés. Si sa réaction brutale lui a permis de sauver son trône en un premier temps l’ampleur des purges successives dont on ne voit pas la fin l’ont très certainement fragilisé. Quel fonctionnaire ou militaire en Turquie peut encore se sentir en sécurité ?
    Combien parmi ceux chassés abusivement de leur poste rêvent aujourd’hui de vengeance ?
    Cette automutilation massive a durablement fragilisé les différents centres du pouvoir turc dont l’armée n’est pas le moindre.

    Dans ces conditions il est peu douteux que le moral de l’armée soit au plus bas. Contrainte de se battre non seulement contre les Kurdes elle doit aussi lutter contre ceux qu’elle avait soutenu à bout de bras depuis 2011.
    Les résultats sur le terrain ne peuvent que s’en ressentir.

    Aimé par 2 people

    1. Ce niveau de pertes laisse rêveur sur ce qu’elles pourraient être si les turcs veulent se débarrasser des kurdes qui pourraient être aidés par des armes américaines ceci si le renversement d’alliance turque se confirme.

      Aimé par 2 people

      1. Je pense que les pertes de l’armée turque sont en partie dues au fait qu’elle ne bénéficie plus de l’appui américain au niveau du renseignement. Je me demande même si cette aide stratégique qui est devenue indispensable dans les guerres civiles modernes ne bénéficie pas aux opposants de la Turquie.

        De leur côté les Russes ne doivent pas s’empresser de renseigner le sultan: celui-ci est trop instable et a la fâcheuse habitude de ne pas tenir ses engagements.
        C’est donc à un jeu d’équilibristes que nous assistons.

        Quelques images des déboires turcs:
        http://defence-blog.com/army/two-turkish-leopard-2-main-battle-tanks-were-destroyed-in-syria.html

        Aimé par 3 people

        1. j’ai personnellement du mal a croire a un renversement d »alliance .
          la Turquie d’Erdogan, son miracle économique et sa croissance +ou- 7% de ces 10 dernières année ne n’aurait jamais exister sans l’ouverture du marché européen et la pluie de dollars de crédit facile de la réserve fédérale !
          étrangement les USA n’ont pas étranglé la Turquie comme ils en ont les moyens .
          Obama aurait il décider de laisser cette épine dans le pied de Trump?
          si tel est le cas Erdogan sachant ses jours comptés tente désespérément de remporter une victoire ou au moins une réussite sur le plan militaire a présenter au peuple turc quand le clashe économique arrivera. la Russie en joue, se sert de ses troupes pour au moins occuper une partie des « terroriste mercenaires » en se gardant bien de permettre a Erdogan a l’armée turque d’atteindre ces objectifs.
          après la prise de fonction de Trump il sera toujours temps de voir si le sultan continue sont renversement d’alliance .

          Aimé par 3 people

        2. Comme l’a dit Roc, je ne crois pas au volte face turc. Il y a sans doute un réajustement de la diplomatie turque, pour essayer d’équilibrer ses relations avec l’est et l’ouest. Mais on ne m’enlevera jamais de la cervelle, que le régime turc a toujours été un etat predateur.

          Pour rebondir sur ce qu’a dit Roc, les US ne se permetront jamais de faire un embargo sur la Turquie. Ce pays est trop stratégique, trop important pour ça. Il y a vraissemblablement des pressions qui sont faites contre les dirigeants d’Ankara, cependant les US ne peuvent se permetre d’aller trop loin.

          Ainsi, la victoire des armées syrienne et russe à Alep ne doit rien au hasard. Cette victoire décisive n’a été possible que parce que les dirigeants d’Ankara sont entrain de lacher ses hordes d’assassins terroristes lançés par la tribu décrépite qui règne à Ryadh.
          Du coup les dirigeants séoudiens tétanisés par ce revirement turc, se rapprochent à toute vitesse d’Israèl. Ils n’ont plus de protecteurs.

          Aimé par 1 personne

        3. Brossage géopolitique clairvoyant dans la mesure où il a cité plusieurs pays et plusieurs causes dont l’analyse compléte aurait rempli un tome.
          De ma part j’estime que le facteur prédominant dans cette effervescence est l’entrée de la Russie dans la région. Plusieurs alliances ont été défaites tandis que d’autres -impensable dans le passé- se sont formées ou en voie de l’étre. Dans un dossier qui va paraitre bientot sur mon blog (lamrani.over-blog.com) intitulé: « La valse de M Sissi à trois temps avec un faux pas » j’avais bien décrit ces formations qui paraissent contradictoires mais qui sont en fait reliées. Prenons l’axe Iran-Syrie-Russie auquel s’est ajouté la Turquie aprés les deux désagréments (coup d’Etat avorté, rejet de son adhésion) Prenons encore la distance prise par le régime egyptien à l’égard des USA et son rapprochement de la Russie (manoeuvres militaires conjointes) puis sa défection envers ses principaux pourvoyeurs de fonds du golf pour voter en faveur du régime Assad. Prenons enfin l’alliance de l’Egypte avec Israel rapproché furtivement par les monarchies du golf. Celles ci demeurent de bons amis avec Washington sans toutefois négliger la Russie (contrat d’armes conclu)
          Finalement on peut se rendre compte qu’une dense toile a été tissée apparemment dans l’anarchie mais ses files s’entrecroisent et se relient. Pas pour longtemps . Le découpage se fera en temps opportun en fonction des intérêts certes mais surtout en fonction du crédit qu’aurait cumulé la nouvelle puissance dans la région.

          Aimé par 2 people

    2. Cher Diablo ton approche était presque justifiée mais un certain moment il me semblait que vous imputiez tous les déboires subis par la Turquie à cause de la purge menée p

      J'aime

      1. Non, non. Ce qui arrive est l’accumulation d’une série de choix et d’événements. La purge a été un facteur déterminant mais ce n’est certainement pas le seul.
        La plus grosse erreur selon moi est de s’être cru invincible (jugement subjectif de ma part, je reconnais) et de s’être autant impliqué aux côtés des terroristes dés 2011 (ça c’est factuel par contre). Erdogan a négligé un point essentiel: ni l’AS, ni le Qatar n’ont de frontière commune avec le « califat » et lui qui en a n’a apparemment pas anticipé un éventuel retour de bâton.

        Aimé par 1 personne

  7. Le premier à avoir completement démonté le mythe du char de combat en environnement urbain fût le Géneral Vassily Chuikov.

    Il a commandé la 62° armée soviétique à Stalingrad, et avait du affronter les chars de la VI° armée allemande, et notamment les redoutables tanks de la IV armée de panzer. Face à une superiorité technique écrasante des nazis, vous n’avez d’autres choix que d’innover. C’est ce que firent avec brio les soldats à Stalingrad qui se sont pris en plein dans les dents l’ogre nazis. On mentionne à juste titre l’extraordinaire génie de Joukov soit, mais celui qui lui a permis d’encercler les alleamands à Stalingrad c’est bien Chuikov.
    Un char en environnement urbain est extrement vulnérable, il l’était à Stalingrad, 70 ans plus tard c’est toujours le cas. Les techniques du Gen V. Chuikov sont toujours enseignées de nos jours.
    Les américains vont l’apprendre à leur dépens durant l’occupation du Vietnam, et de l’Irak. Les israèliens vont l’apprendre au Liban, et à Gaza. Malheureusement, c’est une arme à double tranchant, parce qu’entre de mauvaises mains, notamment comme les hordes de terroristes qui sévissent en Irak et en Syrie, ça peut faire de gros degats.

    Néanmoins on prend la pleine mesure de l’extreme vulnérabilité de l’empire. Leur rouleau compresseur marche que si les adversaires refusent de combattre, sitot que on se dresse contre l’ennemi, l’empire ne sait plus quoi faire, et se destabilise rapidement, et c’est immediatement la défaite..
    Les turcs, les sinistres séoudiens, comme les américains vont tous mordre la poussière en Syrie.

    Aimé par 2 people

    1. Au-delà des difficultés des chars en milieu urbain il faut également penser qu’elles sont multipliées en cas de bombardements préalables créant de nombreuses ruines causant autant d’obstacles offensifs et de postes défensifs.

      Aimé par 2 people

      1. « Au-delà des difficultés des chars en milieu urbain… »
        Vieille discussion qu’on a eu sur ce forum avec Diablo, Strategika, Roc, Caligulla, et les autres collègues…. 😉
        En fait pour résumer la guerre c’est un mec, son flingue, sa cervelle, et …ses deux couilles. Pas de queues plates autorisées! Désolé mais la guerre c’est pas un jeu!

        Dans ce siècle occidentalo-feministe morribond on veut nous faire croire que la machine -donc pas besoin de mecs- se substitue à l’homme. A chaque fois les faits prouvent exactement le contraire.
        Et à chaque fois, pour nos élites c’est l’humiliation.

        Aimé par 3 people

    2. Je ne suis pas tout à fait avec vos analyses. Je présume qu’elles ne sont pas impartiales. D’abord l’agonie des chars allemands devant Stalingrad ne provient pas d’un combat de rue. Ils ont été ‘épuisés’ bien d’arriver à pénétrer la ville à cause du manque de carburant et aussi à de sévères conditions climatiques.
      Puis pendant que vous releviez les faiblesses des chars au Vietnam et au M.O voila que vous en faites des louanges lorsqu’ils sont aux mains des terroristes. Puis-je me questionner. Comment ce matériel pourrait-il étre judicieusement employé par une organisation terroriste que par une armée de professionnels? La réponse demeure dans l’articulation de ces engins et leur déploiement inadéquat dans un environnement défavorable. Méme bévue en Irak (bientot sur mon blog : la reprise du Mossul) Cependant, certains responsables militaires ne veulent pas écouter d’autres voix qui prêchent le contraire de leur point de vue. Sur la scéne public, ils demeurent prédominants au niveau interne. Mais leur schéma ne résiste pas à un audit externe .
      Concernant notre général, j’adore bien sa coupe.

      Aimé par 2 people

      1. « …voila que vous en faites des louanges lorsqu’ils sont aux mains des terroristes….. »
        Je n’ai jamais fait en aucune manière une quelconque apologie des terroristes. J’ai surtout dit que les armes antichars du fait de l’éfficacité des techniques de combat asymétriques, entre de mauvaises mains et en particulier des hordes terroristes qui sévissent au Moyen Orient peuvent faire de gros dégats. Tout en soutenant la légitime résistance des palestiniens à Gaza -contrairement à une idée reçue il n’y a pas que le Hamas qui combat Israèl, mais aussi des communistes palestiniens-, des libanais au Liban -pareil, contrairement à une idée reçue, en 2006 il n’y avait pas que le hezbollah qui combattait Israèl, mais aussi le parti communiste libanais, et des membres du FPLP-. J’espère avoir été clair.

        Aimé par 1 personne

        1. D’accord. Dans une guerre asymétrique, la partie en infériorité numérique n’a pas intéret à aligner les gros moyens. Ils seront en totalité détruits, en plus ils handicaperont la mobilité facteur essentiel dans ce genre de combat.
          Cependant, avec des moyens simples comme vous l’aviez signalé les chars peuvent étre mis en echec par des fantassins déterminés dotés d’armes individuelles (lance roquettes et au mieux de missiles Tow ou Milan) Mais il faut vraiment avoir du courage pour défier une masse de féraille en mouvement.

          J'aime

  8. Les pertes turques en chars ne doivent surprendre personne. Ce sont des engins concus pour des opérations conventionnelles dans des manœuvres offensives (percer un dispositif ou exploiter en profondeur le succés) ou dans un combat char contre char mais pas pour déloger des terroristes s’abritant dans des milieux urbains (combat de rue) Ensuite, l’éfficacité des chars n’est pas tributaire exclusivement de sa puissance de feu (canons, missiles, et mitrailleuses) mais elle est surtout garantie par sa densité. Envoyer quelques chars dans la nature sans couverture de l’infanterie est une décision inappropriée car ils seront aisément cueillis par des snipers armés seulement de quelques roquettes anti char (RPG7 , Milan et le redoutable TOW) . Enfin persister à appliquer une telle conception pourrait entrainer davantage de pertes ce qui entamerait gravement le moral de la troupe. La Turquie recolte-t-elle le vent de la tempéte qu’elle avait semé? (Facilité de transit sur son sol de tout candidat à guerroyer?)

    Aimé par 3 people

    1. Je suis d’accord sur l’ensemble sauf….

      « ….des manœuvres offensives (percer un dispositif ou exploiter en profondeur le succés) ou dans un combat char contre char mais pas pour déloger des terroristes s’abritant dans des milieux urbains… »
      La Turquie -comme nombre de pays de la coalition occidentale- à ce jour n’a jamais lutté contre les terroristes, mais au contraire elle les couvre. L’unique obssession de la Turquie c’est les kurdes alliés des syriens. Les seuls armées qui à ce stade ont effectetivement llutté avec succés -au Moyen Orient- contre le terrorisme, sont :
      -la Syrie
      – la Russie
      – la Chine
      – l’Iran
      – l’Algérie
      – l’Egypte
      – le Yemen

      Aimé par 1 personne

      1. Le terme fort qui m’a plu est « n’a jamais lutté contre le terrorisme, mais au contraire elle les couve »
        Cependant, il me parait que le nombre de pays qui ont lutté contre le terrorisme est un peu exagéré. A mon humble avis je n’en retiens que la Syrie et la Russie. méme ces deux pays n’ont pas confronté reellement de vrais terroristes mais ils avaient à faire face à une armée rodée qui sans les apports extérieurs aurait rendu l’ame dés les premiers mois de son engagement.
        Enfin, il faut bien définir le terroriste: c’est celui dont l’effectif est en petit nombre agissant clandestinement qui frappe et disparaît pour réapparaître plus tard dans des endroits les moins attendus. J’estime que les pays que vous aviez mentionnés ne répondent pas à ces critéres. On ne peut considérer les fréres musulmans en Egypte comme terroristes de méme que les combattants des Huthis au Yémen

        Aimé par 1 personne

        1. « Terroriste » est une vieille lune : il traduit juste le souhait d’un Pouvoir qui veut faire paraître ses opposants politiques comme des criminels de droit commun !… Mes parents étaient des « terrorizts » traqués par la gestapo ( qui ne les a pas trouvés : je ne serait pas là autrement ! ) La révolution russe avait mis « la Terreur à l’ordre du jour » et son illustre aînée, la Révolution Française, en avait fait autant !… Mais quand on connaît les détails de la situation, notamment les crimes de la sinistre « Bande noire », ( Starwars, c’est gentillet ! ) , on comprends mieux les convulsions de cette période de Chaos !….Aujourd’hui, nous en sommes pratiquement à une guerre civile planétaire qui devrait logiquement surgir de la « Mondialisation » ….

          Aimé par 2 people

        2. Et en ce qui concerne les guerrillas islamistes ayant écumé les montagnes d’Algérie durant les années 1992-2000?
          Je me rappelle que l’armée algérienne a du utiliser tous ses moyens à partir de 1996-97 non sans de terribles pertes. En partie à cause d’un embargo européen (sauf l’Italie) sur les armes.

          Aimé par 2 people

        3. Et surtout que ces islamistes n’ont recu aucune aide éxtérieure. Autrement le conflit aurait du durer longtemps nivelant le terrain à l’architecture de Sykes-Picot

          J'aime

        4. Pas tout a fait d’accord avec lemodere, meme si il y a des élements que je partage.
          Je voudrai rajouter juste quelques petites précisions. Je ne considère pas les houthis comme faisant partie des groupes terroristes. C’est une légitime insurrection contre l’occupation illegale de leur pays par la coalition de Ryadh, dont l’un des buts est de s’approprier les richesses du Yemen.
          Comme l’a fait remarquer fort justement Diablo, en effet le Hezbollah est partie prenante, et c’est tout à son honneur. Cependant j’ai mentionné armée, et non des milices. Le Hezbollah même si son arsenal est trés important, il est propableement mieux équipé que des armées régulières comme celle du Luxembourg. Cependant à ce jour il n’a pas la qualification d’armée.

          Aimé par 2 people

        5. Pour qu’on se mette d’accord, je ne considére point terroriste celui qui frappe au grand jour avec le financement et la complicité extérieure. Les conflits actuels au Moyen Orient doivent étre interprétés non pas comme actes terroristes mais comme une conspiration ourdie par des intervenants etrangers mais conduite par des acteurs locaux

          Aimé par 1 personne

        6. Une chose qui me tracasse. Pourquoi on ne s’est mis jamais d’accord pour définir le mot « terroriste » A mon avis c’est pour laisser le champ d’interprétation aussi vaste que possible pour l’appliquer à tous ceux qui réclament leur droit. Ce qui est sur c’est que le terroriste n’agit jamais au grand jour et son « lieu de résidence est itinérant »

          Aimé par 2 people

        7. Terroriste est effectivement un mot bateau utilisé à toutes les sauces. Les Houtis et le Hezbollah sont clairement des milices d’autodéfense. Mais ils sont qualifiés de terroristes. L’ETA dont compte les victimes civiles sur les doigts de la main en 30 ans sont catalogués terroristes. Même chose pour les CCC belges qui ne visaient que des infrastructures (il y eu malgré tout deux pompiers morts dans une explosion bien que des tracts pour prévenir du danger aient été abondamment répandus sur le site par les CCC).
          Les FM d’Egypte ont des sections terroristes.

          Alors qu’est-ce qu’un terroriste ? Un groupe ou une armée qui utilise des kamikazes ? Non, l’armée japonaise de la 2GM ne pouvait en aucun cas être qualifiée de terroriste.
          Si c’était le cas on pourrait alors étendre cette définition aux « héros » partis se sacrifier pour un objectif important et qui ont reçu les plus hautes décorations à titre posthume.

          Pour moi un terroriste est un membre d’une organisation (voire une milice) qui vise délibérément des cibles qui ne sont pas partie prenante au conflit et dont le but est de propager la terreur. Comme le type qui se fait exploser au milieu d’un marché par exemple.
          Lorsqu’une armée rase délibérément une ville visant d’abord les civils, comme Dresde en 44 ou Londres en 41, on parle de crimes de guerre. Bien que la finalité soit la même.
          La distinction est donc mince et je pense que c’est avant tout une question de rhétorique.

          À propos de ville rasée sans s’encombrer des pertes civiles voici un lien sur un épisode récent de la guerre en Libye passé tout à fait inaperçu:
          http://www.liberation.fr/planete/2016/09/13/a-syrte-la-victoire-a-portee-de-fusil_1496031

          Aimé par 2 people

        8. Entiérement d’acc avec vous. On ne peut qualifier de terroriste une organisation qui agit en grand jour et qui recoit aide et assistance de ceux là méme qui la qualifient ainsi et brandissent l’épée prétendument pour la décapiter

          Aimé par 1 personne

        9. Le terme fort qui m’a plu est « n’a jamais lutté contre le terrorisme, mais au contraire elle les couve »
          Cependant, il me parait que le nombre de pays qui ont lutté contre le terrorisme est un peu exagéré. A mon humble avis je n’en retiens que la Syrie et la Russie.

          Pourtant l’Iran a subi des pertes considérables et parfois au plus haut niveau. L’engagement est réel.

          Aimé par 1 personne

        10. La définition que vous faites des terroristes répond parfaitement au contexte algérien. L’Algerie a eu a affronter ces groupes armés qui frappent et disparaissent,puis réapparaissent dans un autres endroit Ce n’était pas comme en Syrie une armée de terroristes équipée qui affronte frontalement l’armée régulière.En plus en Algérie il se cachent dans le maquis ou en clandestinité dans les villes,ce qui a rendu difficile la lutte contre eux.Un dénominateur commun par contre : le massacre collectif des civils.

          Aimé par 2 people

        11. Absolument d’accord. Espérons au moins qu’ils ne nidifient pas dans la région et recevront des aides similaires à celles accordées à leurs congénères.

          Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s