Vers la fin de guerre au Levant, un autre Printemps Arabe en préparation pour 2017

Le porte-parole du commandement des forces armées syriennes dans leur version 2.0, le général de brigade Samir Suleiman a annoncé que l’armée gouvernementale contrôle 45 à 50% des territoires d’Alep-est. 

L’avancée de l’armée syrienne, soutenue par ses alliés russes et iraniens, dans la province d’Alep, marque le début de la fin d’un long conflit et l’échec définitif de l’une des plus grandes insurrections armées de l’histoire contemporaine.

Les sponsors occidentaux et arabes de la rébellion, y compris dans ses segments classés comme terroristes,  ne veulent toutefois pas accepter la réalité du terrain. Des dizaines de tonnes d’armes et de munitions sont toujours acheminés vers les groupes armés tandis qu’au niveau politique, ils tentent l’impossible pour prolonger le conflit jusqu’au pourrissement total. 

Mais l’Alliance russo-syro-iranienne vient de mettre un terme à l’ensemble de leurs projets. 

C’est la raison pour laquelle on se prépare à une  seconde opération de type printemps arabe, prévue durant le premier trimestre 2017 et visant 5 pays de la région Afrique du Nord et, fait nouveau, du Golfe arabo-persique. 

Publicités

11 commentaires

  1. Je suis perplexe quant au nombre annoncé de 5 pays en Afrique du Nord et dans le golfe persique.

    Si on regarde pays par pays :
    Maroc : pas impossible au vu de la structure de classes de la société, ou alors par contagion depuis l’Algérie, mais à mes yeux peu probable car le pays est tenu et le roi est le Commandeur des croyants, titre difficilement contournable pour les religieux, même si le calife de Daech se l’ait auto-attribué également.
    Algérie : Bien possible avec la déliquescence de Bouteflika mais il me semble que l’armée tiendra le pays.
    Tunisie : déjà fait donc sans objet a priori.
    Lybie : Le bordel est tel que je ne vois pas un soulèvement populaire coordonné.
    Egypte : Tenté mais échoué et ne pas oublier que l’armée a toujours été un soutien du pouvoir sauf si lutte politique en son sein. Là elle est au pouvoir. J’estime donc que c’est extrêmement peu probable.
    Pays du golfe persique
    Koweit : Bien trop tenu par les américains.
    Autres : Point d’interrogation pour moi. A mes yeux, trop riches pour sauter dans l’inconnu. Un ras-le-bol des contraintes religieuses excessives et rétrogrades me semble plus probable mais serait-ce qualifiable de printemps arabe ? Les peuples concernés ont-ils envie d’envoyer par-dessus les moulins leurs royautés ou équivalent ?

    Aimé par 1 personne

    1. bonjour
      1°) vous écrivez : Les peuples concernés ont-ils envie d’envoyer par-dessus les moulins leurs royautés ou équivalent ?
      – les acteurs des printemps n’ont que peut a voir avec  » les peuples  »
      2°) l’heure n’est peut être plus a la mis en place de gouvernements obéissant mais (pour l’Arabie ) a la création d’un cas de force majeur qui pourrait
      -d’une parts dispenser les banques internationale de rembourser leur dettes
      -d’autre parts permettre a ces même banque de mettre la main sur le magot des saouds !

      J'aime

      1. Pour le cas de l’Arabie, quel type de cas de force majeure ? Pas un envahissement en tout cas sauf éventuellement iranien qui devrait déjà passer par l’Irak et le Koweit, l’Iran n’ayant pas de flotte permettant une grosse opération amphibie, ce qui ferait peu de cas de la présence américaine. De plus, votre hypothèse de captation du magot des saouds ne semble pas s’inscrire en logique avec l’article de départ qui envisage plutôt un soutien russo-syrio-iranien.

        J'aime

  2. Il y a toujours des hypothéses qui échappent aux prévisions des meilleurs tacticiens. Le cas de la Syrie constitue un exemple. Tous les plans ont été dressés pour renverser le régime de M Assad. La preuve est illustrée par la transformation d’une poignée de civils revendiquant ses droits en une véritable opposition armée embrigadant des milliers d’aventuriers (qui avait facilité le transit et le recrutement?) dotés d’un armement équivalent à celui d’une troupe gouvernementale (Qui avait conclu le contrat et les intervenant qui ont facilité son acheminement). Jusque la le déroulement des opérarations suivait l’itinéraire tracé qui allait débouché sur la concrétisation de son but. Mais un obstacle s’y est dressé juste au moment où l’on commencait à se frotter les mains. M Assad a demandé assistance à la Russie qui s’est précipité avec enthousiasme à se placer sur l’échiquier du M.O avec l’intention de rester en Syrie et probablement de s’y étendre en dehors.
    Les victoires enregistrées par l’armée réguliére syrienne pourraient étre attribuées à l’efficacité des raids menés par l’aviation russe à l’inverse de celles exécutées ailleurs par les différents coalitions.
    Cependant -comme l’article l’a souligné- la situation risque de pourrir à cause de l’intransigeance de l’Occident et la détermination de certains pays arabes à vouloir la peau du dirigeant Syrien. Remarquons -et toujours comme cité dans l’article- le chaos persistant constitue un facteur idéal pour déplacer sa méche à d’autres pays selon l’agenda dressé bien des decennies auparavant.
    Le blocage doit provenir des forces vives du pays. Elles doivent en outre bien comprendre les dessous du ce séisme – qui par hasard- ne touche que les pays arabes.

    Aimé par 1 personne

  3. Le nouveau printemps sera celui de la reconstruction et de la prise de conscience par les peuples du complot dont ils sont l’objet par des élites sans scrupules. Cela est un voeu pieux je l’admet… je veux tout de même bien y croire.

    Aimé par 2 people

    1. Il n’existe nulle trace du « printemps ». Les vrais printemps ont réussi seulement en Tunisie et en Egypte. Pourtant, on a tout fait pour faire revenir les figures de des anciens régimes et ils ont réussi bien entendu avec la complicité extérieure. Quant aux autres soi disant printemps en Libye et en Syrie, ils étaient fonciérement l’oeuvre des occidentaux soit par une intervention directe (la Libye) soit par des manipulations flagrantes (la Syrie)
      La question posée est de savoir si les peuples de la région ont suffisamment pris conscience du péril qui les menace ou existe-il encore des acteurs locaux qui désirent eux aussi tenter leur chance sous la houlette des mêmes pyromanes. Ou enfin les perturbateurs d’aujourd’hui ayant retenu les lecons de leur échec dans les foyers de tension actuels, ne serait-ils pas tentés de les appliquer ailleurs dans la méme region?

      J'aime

      1. « Les vrais printemps ont réussi seulement en Tunisie et en Egypte. »

        Pas vraiment ! En dehors du MO/PO on pourrait considérer que la chute de l’Ukraine de Yanoukovitch est une réussite. Disons que la débâcle est moins totale que dans le Caucase.
        En ce qui concerne le MO/PO en Tunisie le « printemps » est bancal et en Egypte c’est plutôt d’un « contre printemps » dont on doit parler. C’est Morsi, le frère musulman, qui fut d’abord plébiscité par les Égyptiens et encensé par l’Occident et ses sponsors turcs et quataris avant d’être rapidement contesté par le peuple puis renversé par l’armée. L’accession au pouvoir du maréchal al Sissi fut d’ailleurs contestée par l’Occident et les pays exportant la doctrine des Frères Musulmans.

        L’Arabie Saoudite qui promeut le wahhabisme/salafisme une doctrine rivale, quoique proche sur le fond, de celle des Frères Musulmans était à cette époque en pleine lutte d’influence avec le Qatar, siège politique et financier de la doctrine d’Hassan el Banna. L’ascension fulgurante de l’influence des Frères Musulmans avait été rendue possible par l’un de ces renversements d’alliance dont les États-Unis (comme tous les grands empires) ont le secret. Ces derniers s’étaient momentanément détourné de l’Arabie Saoudite, leur allié historique.

        Pour en revenir à l’avenir des pays ravagés par ces « printemps » aussi démocratiques que salvateurs je pense que la fin du chaos n’est pas pour demain. La principale raison étant que la plupart de ces pays sont des constructions héritées de la colonisation et dont les frontières ne tiennent pas compte du facteur ethnique.
        L’éclatement de la Libye ou du Soudan en sont de parfaits exemples. La Mali et d’autres ne dérogent pas à la règle.

        Aimé par 2 people

        1. Quant à la « sagesse » des peuples j’ai quand même quelques doutes. Quand on voit que les espiègleries d’un petit singe (paix à son âme) font que l’on tire au canon et mette la ville à feu et à sang on peut se dire que c’est pas encore gagné.

          Aimé par 2 people

        2. Oui cher Diablo. Je suis d’accord avec vous sur une partie mais pas la totalité. M Morsi n’avait pas été renversé par une contestation populaire. Celle ci a été bien l’oeuvre des candidats hostiles au changement qui ont poussé ceux qui ont voté pour M Ahmed Chafik (on le voit plus) concurrent de M Morsi. Vous savez trés bien comment on peut organiser une contestation. Celle ci dans le cas égyptien n’avait pas atteint le chiffre record de 20 millions de manifestants, car -selon des urbanistes- le métre carré aurait servi d’éspace à 150 manifestants au minimum.
          Ensuite l’intervention de l’armée sur ordre du général Sissi (1000 morts en une seul journée) est une action qui est manifestement cautionnée par des grandes puissances qui assurait l’impunité au chef des armées.
          Enfin les troubles dans la région n’émanent pas exclusivement du tracé du colonialisme (aucune guerre n’a eu lieu pour les différends frontaliers)mais surtout pour les ressources énergétiques et les positions stratégiques. Concernant le Soudan, il renferme ces intérets en plus d’une large superficie qui est une cible pour les apotres du chaos ayant pour objectif de diviser l’indivisible. Le cas de l’Irak n’est qu’un préambule à ces partitions. Notons au passage le réveil du mouvement kurde au nord de la Syrie, un balbutiement des Touareg en Algérie, le probléme du Sahara Occidental et les projets de divisions ne se limitent pas seulement à ces pays

          Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s