Du déclin de l’art militaire

L’art de la guerre ou la science militaire sont en net déclin. Sinon personne n’aurait jamais pensé à recourir à des systèmes d’armes partiellement ou même totalement autonomes sur un champ de bataille sans réels points de repères. 

L’usage de robots de combat par des forces spéciales US à Mossoul n’a pas forcé le sort des armes. Pis, ces engins à la forme étrange sont passés sous le feu quasiment inapercus. En témoigne l’histoire de ce sniper retranché dans une maison abandonnée. Il aura fallu recourir à des frappes aériennes et d’artillerie pour l’en déloger. 

La lente progression de l’offensive de Mossoul ne peut s’expliquer uniquement par des motivations politiques sous-jacentes tentant d’exploiter l’épouvantail adverse pour de sordides calculs de basse politique. Il faut finir par reconnaître le déclin de l’art militaire. 

La guérilla n’est plus ce qu’elle était. Les armées professionnelles aussi. Il n’y a qu’à voir ce qui ce passe à Mossoul ou à Alep pour s’en convaincre. 

Publicités

15 commentaires

  1. Il y a à cette apparente inefficacité militaire plusieurs causes.

    Tout comme JM Ravina je pense effectivement que nous vivons une époque de transition et que d’une certaine façon l’Histoire nous repasse les plats. Au début du 20ème siècle, lors de la première guerre mondiale, les aviateurs partaient seuls à bord de leurs petits triplans dépourvus de toute arme. Ils n’avaient qu’une mission de renseignement.
    Courtois, ils se saluaient lorsqu’ils venaient à se croiser. Jusqu’au jour où l’un d’eux eu l’idée de tirer au revolver sur son homologue du camp d’en face.
    À partir de ce jour les avions furent équipés d’armes et volèrent en escadrille. On connait la suite.
    Cent ans plus tard l’histoire est la même. J’en veux pour preuve ce qui n’est pour l’instant qu’une anecdote: à Mossoul Daech équipe de petits drones quadricopters de grenades…
    Encore en développement les drones seront bientôt amenés à opérer en groupe. Dans les airs comme au sol. Et là la donne changera.

    La deuxième cause est en bonne partie à l’origine de la première: la fameuse doctrine du « zéro mort » si chère aux idéologues et stratèges américains. Cette doctrine motivée avant tout par des intérêts politiques venus des EU est née à la fin du 20ème siècle (guerre de Yougoslavie) et connu un tournant lors des guerres US-Otan d’Afghanistan et d’Irak. Elle fut en partie à l’origine de la RMA (revolution in military affairs) et de la MOUT (military operations in urban terrain) qui virent le jour lors. Pourtant là non plus rien de bien neuf puisque la base de la MOUT qui se veut avant tout une doctrine de contre insurrection était basée sur ce qui s’était fait en Algérie au cours des années 50 et les militaires américains étudiaient la tactique en visionnant « La bataille d’Alger ».

    Dans les faits les hommes politiques ne veulent plus prendre le risque de voir rapatrier les corps des soldats dans des sacs noirs par avions cargo entiers. La seule façon d’éviter cela est d’avoir recours à des bombardements distants ou de haute altitude (Yougoslavie) sans engager de troupes au sol ou comme dans les deux guerres suivantes en faisant massivement appel à des sociétés privées de mercenaires hors de prix. Aujourd’hui la tendance serait plutôt de faire appel aux tribus locales mais dans un MO/PO aux alliances tribales mouvantes et éphémères cette technique montre clairement ses limites.

    Enfin s’il y a une chose qui me frappe c’est le nombre ridiculement bas de morts causé par ces conflits (je ne parle pas ici de guerres internes tribales comme ce fut le cas en Irak après la rapide victoire des forces d’invasion). L’Afghanistan la Libye et la Syrie en offrent de bons exemples: en Syrie à peine plus de 300.000 morts en près de 5 ans de conflit ! Au Mali les pertes sont symboliques.
    J’ai presque envie de demander où restent les 100.000 morts en un jour de bataille de nos guerres d’antan.

    Ces guerres qui détruisent mais ne tuent pas ne résolvent rien. Du Mali à l’Afghanistan elles sont amenées à perdurer dans le temps. Et sans « bonnes » guerres il ne saurait y avoir de bonnes paix.

    Aimé par 1 personne

    1. Un petit mot pour S51:

      Bravo pour le nouveau site. C’est plus clair et plus rapide. Toutefois une chose me manque: la liste des réponses. Les contributions qui sont souvent drôles et/ou intéressantes me font venir ici aussi souvent que les articles.

      Aimé par 3 people

    2.  »Encore en développement les drones seront bientôt amenés à opérer en groupe. Dans les airs comme au sol. Et là la donne changera. »
      lors de la 2ième guerre mondiale les français avait répartis leurs chars parmi les compagnie d’infanterie alors que les allemand, qui avaient l’expérience de la guerre d’Espagne, les utilisaient déjà en meute !

      Aimé par 2 people

  2. Cher Jean Michel, je ne sais pas si Tsahal est un peu moins efficace qu’auparavant, par contre je suis certain que le Hezbollah libanais l’est de plus en plus, en particulier dans les domaines des combats de rue et de la guérilla… C’est une bonne nouvelle, excellente même 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Je partage globalement votre avis. Le Hezbollah a quitté la catégorie milice pour atteindre celui d’armée non régulière, pas du niveau de Tsahal. Vu que le Hezbollah s’est engagé en Syrie, je me demande quel est son niveau de pertes. S’il est important, Israël pourrait être tenté de lui liquider son compte, s’il est faible le Hezbollah pourrait être tenté pour une nouvelle confrontation, ce qui serait risqué. En effet, en 2006, le chef d’état-major de Tsahal était un aviateur et l’échec stratégique a été tel que revoir un aviateur à la tête de Tsahal n’est pas pour demain. Depuis, tous les chefs d’Etat-Major viennent des commandos ou des forces spéciales. Cela peut conserver la culture du raid, cher aux israéliens à moins qu’ils ne soient retombés dans le travers des gros bataillons, ce qui me semble peu probable. Vu la paix avec l’Egypte et la Jordanie, seule subsiste la Syrie qui n’a clairement pas les moyens (avant la guerre contre les terroristes) et qui en sortira dans un état vraisemblablement pas superbe. D’ici que la Syrie lèche ses plaies soit une bonne dizaine d’années, elle ne sera pas en état de reprendre les armes contre Israël.

      Aimé par 2 people

  3. « L’infanterie est la reine des batailles » Pour moi l’homme reste le pilier principal de la guerre. Il est apte à combattre en toute circonstance, de jour ou de nuit, en hiver ou en Eté, par temps de brouillard ou par éclaircissent. Cet homme qu’intègre l’infanterie devient redoutable s’il constitue des ilots de résistance, se fonde parmi la population ou se réfugie dans des agglomérations comme dans les cas actuel à Mossul. Pour le déloger avec un minimum de perte, il n’y a qu’un seul moyen: pratiquer la notion de la terre brûlée ou comme on dit en termes militaires « la reconnaissance par le feu » :Avant d’investir une zone, il faut qu’elle soit terrassée par les bombardements aériens et le pilonnage de l’artillerie de différents calibres.
    Les drones récemment utilisés,certes, iils épargnent des vies humaines, mais ne peuvent se saisir du terrain. Or on sait qu’une victoire ne se réalise que par la conquéte du terrain. La mauvaise expérience des USA au Vietnam en est un exemple d’echec malgré la supériorité militaire en particulier aérienne.
    De son coté, le fantassin, tapi dans un trou ou dans une décharge publique, armé d’une lance roquette peut détruire un char de plusieurs centaines milliers de dollars. Ajoutons aussi les attentats suicides, les voitures piégées et autres ingéniosités inventées au gré des circonstances.
    Enfin, la méthode de la guerre conventionnelle -comme l’a souligné l’article- doit étre révisée. La partie la moins puissante n’a aucun intéret à s’engager frontalement. « La désertion de la 3 ou 4 armée du monde » devant l’armée américaine en 2003 lors de l’invasion de l’Irak est la meilleure méthode pour affaiblir l’occupant. Si Sadam aurait ordonné un alignement de 100 chars pour repousser l’attaque , ils seraient en totalité calcinés en 10 ou 15 mn avec zero perte de la partie adverse.

    J'aime

  4. Je relis les ouvrages de Pierre Razoux concernant les guerres israélo-arabes et l’histoire de Tsahal. Je ne suis pas certain que Tsahal ait conservé son niveau qualitatif de l’époque vu que la période de paix n’est pas très propice à la révélation de stratèges et de tacticiens de qualité. Bien entendu je ne regrette pas cette période de paix mais force est de constater qu’un conflit constitue le meilleur entraînement possible.

    J'aime

  5. Je pense qu’il faut laisser du temps au temps et que les militaires s’habituent. Cela doit également dépendre des domaine. Plus personne ne met en doute l’utilité des drones aériens même armés alors que leur début ne comportait que des missions de reconnaissance. Sans aller jusqu’au Terminator, l’évolution de l’infanterie passe par des exo-squelettes et des capacités de charge sans commune mesure avec les capacités physiques normales. Suite à un avc qui a entraîné une forte hémiparésie, sans atteinte significative en terme cognitif, je sais que ce développement technologique permettra de remettre plus rapidement certains blessés sur pied et en capacité de combattre de nouveau, à la différence des hôpitaux de la Wermacht qui avaient obligation de déclarer guéris tel pourcentage de blessés qui, du fait de leurs séquelles, étaient plus une charge qu’un apport pour leurs camarades de combat.

    Aimé par 4 people

    1. En fait, la propagande de Daech a exagéré cette histoire qui est en train de se hisser au rang de mythe. Mais ce qui est certain est que la performance des forces irakiennes et les petites unités des forces spéciales US opérant des « robots de combat » laisse à désirer.

      De plus je ne crois pas trop au mythe de l’invincibilité.

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s