Yémen: des bâtiments de surface de la marine iranienne au large du Yémen

Le conflit au Yémen constitue l’un des fronts les plus stratégiques du conflit mondial en cours. 

L’un des enjeux de ce conflit est le contrôle de l’entrée de la mer rouge par le détroit de Bab Al-Mendeb et la circulation entre la mer Méditerranée et la mer d’Oman.  

L’échec militaire de la coalition menée par l’Arabie Saoudite au Yémen oblige les États-Unis à intervenir plus ou moins directement afin d’éviter une stagnation du front au profit de la Russie, de la Chine et de l’Iran comme cela se passe actuellement au niveau des autres fronts en Syrie et en Ukraine. 

Des bâtiments de surface de la marine iranienne croisant au large des côtes Somaliennes font route vers le Yémen. 

Ce redéploiement de la marine iranienne au large des eaux territoriales yéménites intervient après le lancement par les États-Unis de missiles de croisière de type Tomahawk sur trois stations Radar relevant des forces de l’ex-président Ali Abdallah Saleh, le principal allié des Houthis. 

Ces Radars auraient aidé les Houthis à cibler le catamaran HSV2 affrété par les Emirats Arabes Unis. 

Parallèlement à ce développement que certains analystes qualifient d’escalade, les Houthis ont commencé à utiliser pour la première fois des vedettes rapides dotées de lances-missiles. 

Il est à noter que les Houthis ont nié avoir tiré des missiles sur un navire de guerre US au large du Yémen tout en accusant Washington de vouloir intervenir directement aux côtés des saoudiens au Yémen après l’échec de la très onéreuse campagne de Ryad. 

Publicités

6 commentaires

  1. L’affaire des tirs de missiles depuis les côtes du sud Yémen tenues par la rébellion houtie reprend de l’ampleur. Bien que les tirs en question soient restés loin d’atteindre leur cible (l’emplacement choisi tant pour le tir que pour la cible étant peu judicieux) aient toujours été vigoureusement démentis par les Houtis et que malgré cela ceux-ci aient fait l’objet de représailles de l’US Navy une partie de l’establishment américain réoriente aujourd’hui ses accusations vers Téhéran.
    Si certains médias secondaires accusent encore l’Iran d’être la principale source du terrorisme dans le monde et reprochent à Obama d’avoir sorti ce pays de son isolement sans que les juteuses contre parties économiques se concrétisent d’autres plus nombreux remettent en question le bien fondé de la participation très active des EU dans le conflit yéménite. C’est compter sans le lobbying très actif de l’Arabie Saoudite qui rêve ouvertement d’en découdre avec son grand voisin chiite.

    source: médias US

    Aimé par 1 personne

    1. Ouch ! Le vilain graphique ne passe pas à l’écran.
      Vous aurez noté qu’il émane du Global Terrorism Database, un truc vachement sérieux. Le voici sur sa page directe:

      https://www.graphiq.com/vlp/3YZEWqDHlXL?utm_source=viz&utm_medium=viz.referral&utm_campaign=viz.ref.681&utm_viz_id=3YZEWqDHlXL&utm_pubreferrer=www.foxnews.com%2Fworld%2F2016%2F10%2F13%2Fus-missiles-destroy-houthi-controlled-radar-sites-on-yemen-coast.html

      Aimé par 4 people

  2. Je viens de découvrir ce site fabuleux! ça change vraiment de la soupe merdique que l’on nous ingurgite matin et soir!

    Heureux de voir qu’il y a des gens qui se contrefichent des balivernes du système.

    Pour finir, je désire ardemment élaborer une sorte de quenelle historique dans le cul de Hollande. Excusez du peu et pardonnez moi cette profanité

    Aimé par 4 people

  3. YEMEN: IRANIAN NAVY WARSHIPS DEPLOYED OFF YEMEN

    « The conflict in Yemen is one of the most important fronts of the ongoing World War.

    One of the challenges of this conflict is to control the Red Sea entry through the Bab al-Mandeb Strait and there the circulation between the Mediterranean Sea and the Arabian Sea.

    The military failure of the coalition led by Saudi Arabia in Yemen requires the United States to intervene more or less directly in order to avoid stagnation of the front in favor of Russia, China and Iran as is happening at the other fronts in Syria and Ukraine.

    Iranian Navy warships have sailed off the Somali coast and are heading to Yemen.

    This redeployment of the Iranian Navy off the Yemeni territorial waters comes after the Unites States has launched Tomahawk cruise missiles at three radar stations under the forces of former President Ali Abdullah Saleh, the main ally of the Houthis.

    These radars would have helped the Houthis to target HSV2 catamaran chartered by the United Arab Emirates.

    Simultaneously with this development that some analysts describe as escalating, the Houthis have started using for the first time speedboats equipped with missile launchers.

    Note that the Houthis have denied having fired missiles at a US warship off Yemen while accusing Washington of wanting to intervene directly alongside the Saudis in Yemen after the failure of the very expensive Riyadh campaign. »
    https://strategika51.com/2016/10/14/yemen-des-batiments-de-surface-de-la-marine-iranienne-au-large-du-yemen/

    Aimé par 3 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s