Washington a ordonné à Daech d’attaquer l’armée syrienne après le raid de Deir Ezzor

Damas vient d’affirmer que l’armée syrienne avait réussi à intercepter les communications entre l’organisation terroriste Daech et l’armée US avant et pendant le raid US sur des positions militaires syriennes à Deir Ezzor.

Les américains avaient ordonné à Daech d’attaquer les positions de l’armée syrienne après un raid mené par des avions de combat US en provenance d’Irak.

Washington avait tenté de se disculper en qualifiant ce raid visant l’armée syrienne d’erreur. Mais personne n’est dupe, l’US Air force est la principale force aérienne de Daech.

Pour Moscou, les militaires US n’écoutent plus Obama et ce dernier fait face à une véritable fronde du complexe militaro-industriel acquis au milieux sionistes internationaux.

Publicités

5 commentaires

    1. En fait pour le cas présent les preuves ont déjà été données sur le terrain. Une attaque aérienne étasunienne et tout de suite dans la foulée une grande offensive terrestre daechienne, même sans les enregistrements on comprend que ces deux évènements ne sont pas fortuits et bien coordonnés !

      Aimé par 2 people

    2. Cette information sera disponible au grand public d’ici 8 à 12 heures.
      C’est une information déjà diffusée au Moyen-Orient.

      Information officielle émanant des déclarations de la présidente de la chambre basse syrienne faites à Téhéran les 25 et 26 sept 2016.

      Info disponible depuis quelques heures sur l’ensemble des vecteurs médiatique iraniens.

      Merci de votre intérêt.

      J'aime

      1. Sauf que dans une guerre tout le monde tire la couverture à soi. Il est donc de « bonne guerre » que la Syrie et ses alliés dénoncent une coordination des attaques entre la coalition US et les forces de Daech.

        Une attaque aérienne massive qui dure près d’une heure se voit de loin et il ne faut pas être un génie pour comprendre qu’il y a là une opportumité à saisir. Il y avait-il meilleur moment à saisir pour Daech que celui-là ?

        En l’absence de preuves radios probantes les accusations syriennes ne valent pas plus lourd que les accusations de la coalition US contre la Syrie et ses alliés qui ont suivi après la destruction d’un convoi humanitaire de l’ONU revenant à vide d’Alep.

        Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s