L’Iran a accordé des facilités militaires directes à la Russie

L’Iran a accordé à la Russie des facilités militaires dans le cadre des efforts de guerre des deux pays en Syrie. 

Des bombardiers russes ont décollé d’une base aérienne de la République islamique d’Iran avant de survoler l’espace aérien irakien et pénétrer en Syrie orientale où ils ont ciblé des objectifs de ce que l’on appelle l’organisation de l’État islamique et des infrastructures du front Ennosra. 

L’Iran a également accordé des facilités à la marine de guerre russe, notamment à Bandar Abbas. 

Ces facilités interviennent alors que des militaires iraniens sont en Russie pour y subir une formation destinée à la création de nouvelles branches des forces spéciales relevant de la marine iranienne. 

Ce déploiement de l’axe Damas-Moscou-Damas-Moscou-Téhéran semble hautement optimisé en termes de moyens et de rendement, contrastant violemment avec l’immense gaspillage en ressources de la coalition menée par Washington et dont le rendement au Moyen-Orient depuis la chute de Baghdad s’apparente à un immense fiasco sans nom. 

Publicités

36 commentaires

    1. « Vous avez l’imagination débordante »
      Je trouve les interventions de Diablo trés sensées, intelligentes constructives et trés argumentées. Il est même hautement probale qu’il ait raison, et que j’ai tord. De ces interventions comme la plupart de ceux qui écrivent sur ce forum j’ai beaucoup appris. A 50 balais si j’ai retenu une chose de la vie c’est qu’à force de m’etre pris des « claques » -comme vous dites- en pleine figure c’est qu’il faut être modeste, humble, parce que fondamentalement on est pour la plupart des ignorants. La vie à chaque instant nous humilie. Déja ceux qui nous gouvernent ne cessent de se planter, alors imaginez nous qui savont rien!

      « S-400 rules … avez-vous oublié que depuis leur arrivée, aucun avion ne vole dans le ciel syrien? »

      Pour votre information, les avions de la coalition occidentale continuent à bormbarder sans interruption depuis le début de l’année. Y compris Israèl récemment. Il est vrai qu’un moment au vue du déploiement surprise des S-400 et des trés redoutables SU-30 SM la coalition avait suspendu ses raids sur le territoire syrien. Cependant cette suspension et non arret a duré le temps que russes et occidentaux mettent au point des nouvelles procédures d’identification.

      « Le Congrès américain, une gang d’orgueilleux psychopathes ignorants et débiles, croyant dans leur folie, a demandé une attaque mettant ainsi dans l’embarras Obama  »
      En effet il y eut des membres du congrés qui ont demandé à Obama d’attaquer la Syrie, mais entre des membres et tout le congrés des Etats Unis il y a une différence.

      « S-400 rules… »
      Sinon les S-400 ne dissuaderont en rien une attaque, mais la compliqueront terriblement. J’ai beaucoup critiqué par le passé l’US Air Force, et nombre de ceux qui sont dans ce forum peuvent en témoigner. J’ai critiqué l’incompétence de l’appareil militaire US, pas forcémeent les soldats. De plus pour votre info les pilotes US sont trés bien entrainés, surentrainés. Les mépriser serait une tres grave erreur. C’est des professionels hors pairs, pris separement. Leur entrainement clef consiste à esquiver n’importe quel missile air-air, où sol-air S-400 où pas. Je veux bien avouer que l’appareil militaire US est incompétent du fait de ses echecs en série, mais de là à affirmer que les pilotes et soldats US sont des bourrins releve de l’ignorance la plus grotesque. Pour votre info durant la guerre du Vietnam dans le meilleur des cas il fallait tirer 20 missiles SA-2 pour esperer abattre un chaseur bombardier. Géneralement des F-105 relativement moins maneuvrables que les autres. Les pilotes US ont esquiver à merveille les SAM. C’était pareil en Irak en 1991, en 1999 au dessus de la Serbie.

      Aimé par 1 personne

  1. L’implantation d’une base russe en Iran est plus qu’une surprise désagréable pour les états majors occidentaux et associés; c’est un tournant stratégique qui s’adresse à plus d’un acteur. Et parmi eux, et non le moindre en ce moment, il y a la Turquie dont le jeu reste obstinément trouble.
    Au second plan il y a l’Arabie Saoudite qui voit ses marges de manoeuvre sérieusement menacées.
    Enfin il y a les forces de l’Otan pour qui le message est clair et a jusqu’ici été entendu: « pas touche ! ».

    L’expansion de la Chine devrait aussi attirer l’attention. La Somalie n’est pas loin et la corne de l’Afrique est un point stratégique. Nous assistons à une redistribution des cartes à l’échelle planétaire que nos dirigeants et notre presse feignent d’ignorer.

    La possible victoire d’Hillary Clinton décide sans doute les uns et les autres à prendre les devants. On les comprends.

    Aimé par 3 people

    1. « La possible victoire d’Hillary Clinton décide sans doute les uns et les autres à prendre les devants.  »

      La victoire où la défaite de Trump/Hillary ne changeront pas grand chose sur les orientations de la politique US à l’étranger, dans la mesure où c’est des choses qui sont décidés longtemps à l’avance.
      Ce qui se passe depuis 2005 c’est le fait que, contrairement à une idée reçue, l’Amerique est en net recul partout et dans presque tous les domaines. Maintenant la question à se poser étant ce que vont/ont décider/é les géostratèges US pour cette fin de decennie qui montre bien une dramatique faiblesse structurelle.

      La guerre ?
      Une guerre ne peut se concevoir que dans la mesure où il y a des avantages à la mener. Ce que l’on gagne doit être plus important que ce que l’on perd. On ne fait pas une guerre pour faire une guerre. Or toutes les aventures guerrières des US depuis 1950, se sont dans le meilleurs des cas soldés par des demi victoires militaires. Même si les circonstances des prétendues victoires sont sujettes à caution -on en a suffisament parlé-. En l’état actuel des US, une guerre ne peut être envisagée que si et seuleument si ils ont mis au point une nouvelle arme miracle apte à vitrifier Chine et Russie. Es ce le cas ? Personnelement je ne sais pas. C’est une possibilité, mais vraissemblablement improbable. Dans le cas contraire et étant donné la montée en puissance des deux rivaux Chine, et Russie, un conflit a peu de chances de voir le jour.

      Nouvelle posture ?
      Au vue du marasme économique dans lequel se trouve plongé les Etats Unis, je ne vois pas qu’es ce qui pourrait changer.

      Il faut bien avoir à l’esprit que les américains sont tout juste entrain de sortir de deux campagnes militaires qui ont été un total fiasco sur presque tous les plans.
      Une attaque contre la Syrie serait peu probable parce qu’en l’état les américains ont trés peu de chances de la gagner, dans le cas où ils perdraient -ce qui est une quasi certitude-, ils signeraient leur expulsion définitive de la région et probablement de toute l’Asie.

      Statut quo ?
      C’est une possibilité qui serait la moins mauvaise solution, cependant l’axe anti etatsuniens se renforce de jour en jour, et finira quand même par expulser les Etats Unis de la région à moyen terme.

      Conclusion
      On en a longueument discuté, les locataires de la Maison Blanche ne sont là que pour donner une vitrine populaire-ce qui au demeurant n’a jamais existé- et accpetable de decisions de l’état profond. Un état profond qui décide-où a décidé- en fonction d’une situation catastrophique sur tous les plans.

      Aimé par 2 people

      1. L’Amérique n’est pas en recul mais bien les USA….ce n’est pas la même chose comme vous savez.

        Clinton ou Trump, on sait tous que le Président des USA est une marionnette qui sert à apporter aux citoyens, par le biais des médias à son service, la bonne nouvelle, le message qui a été décidé en coulisse par les vrais chefs…les banksters.

        Les USA sont en fait l’Organisation Terroriste No1 Mondiale ….

        Aimé par 3 people

      2. Derrière l’ écran médiatique nous servant Trump Vs Clinton , il y a un acteur majeur du pouvoir US , dont la prépondérance se mesure au silence média sur ses activités = l’ AIPAC .
        La seule façon d’ approcher le niveau de danger d’un groupe ou d’un individu politique aux US , c’est la réaction de l’ AIPAC à sa montée en puissance . Si les médias AIPAC commencent à incendier ce groupe ou cet individu , c’est qu’il représente réellement une chance pour l’ Humanité .
        J’ utilise ce truc comme réactif absolu , pour juger sommairement d’une info aux US , comme l’ ancien papier tournesol qui vire au rose. Peut-être primaire , mais d’une fiabilité absolue , si on veut une idée sure du pH .

        Aimé par 2 people

        1. «  Si les médias AIPAC commencent à… »
          Raisonement qui peut être interressant en ce sens que vous avez raison sur l’incroyable et inacceptable pouvoir démeusuré de ce lobby qui fait la pluie et le beau temps à Washington, alors qu’ils ne sont rien -en réalité l’annexe des grandes banques de Wall Street, et sa machine à laver les cerveaux Hollywood-.
          Cependant, se baser uniquement sur l’AIPAC pour se faire une idée peut être dangeureuse, parce que quelque part l’AIPAC a réussi à modifier votre façon d’être, d’apprehender par vous même. Dans la blogosphère alternative c’est un mal courrant. La réalité du pouvoir US est autrement plus complexe à comprendre.
          Ce qui nous amene au pouvoir démeusuré des banques qui peut être détruit en trés peu de temps. Tout repose sur l’usure. Et quand vous sondez autour de vous dans cette planète tout le monde où presque a validé l’usure en tant que nouvelle « valeur universelle », y compris dans les pays musulmans. Usure également validée par une grande partie du clergé musulman. Le clergé chrétien n’en parlons pas, y a qu’à regarder les banques qui gravitent autour du Vatican et pas seuleument pour s’en rendre compte. En somme on a des élites qui valident un pouvoir bancaire, et donc des lobbys asssociés, alors que les populations n’en veulent pas.
          A cela rien d’étonnant à ce que des machins comme l’AIPAC qui ne représentent qu’eux mêmes et contre les peuples apparaissent et hackent la direction des pays.

          Aimé par 1 personne

        2. Merci Fox , pour vos remarques et surtout vos infos . J’ ai noté précieusement les lieux concentrant cette entité :la City , Rome ( IOR ) et Washington . Moi j’ en était resté à la City ,Londres étant le plus ancien lieu de ce pouvoir totalitaire origine des autres métastases .

          Celle de Rome et du Vatican m’ est une surprise , quoique le virage pro sioniste du Vatican m’ était difficile à admettre .J’ avais fini mon étude du vatican lors de la fantastique époque des années 80 : assassinat JP1er, Banco Ambrosiano , loge P2 Marcinkus et les apparts de Londres bourrés de devises du sol au plafond ….
          Il faut que je raccroche sur la suite , comment le Lobby a repris la mafia des monsignores ( ç’était passionnant !)

          L' AIPAC ,comme le CRIF  en France sont les interfaces  "politiques " de cette organisation judéoBancaire   , et non l' organisation elle même .  Mais c'est par elles que - ne pouvant me perdre dans la complexité du mille-feuille américain ,n' ayant pas assez de connaissance d' icelui pour cela ,  je me sers de trucs  comme celui décrit plus haut , pour classer  un fait ou un mec  par  la réception que lui fait ce gang .
          

          Aimé par 1 personne

      3. <> dis tu . Mais par rapport à quels buts de guerre ? C’est un domaine très difficile à cadrer aujourd’hui . Si tu prends celui avoué par le lobby rothschild sur un très long terme , c’est un succès . Les peuples d’ Irak , de Libye sont détruits , et celui de Syrie souffre très fort . Si le but est  » destruction des peuples , chaos & affaiblissement des Etats d’ Europe  » , on ne peut parler d’ échec .
        Ces buts – très rarement avoués – sont énoncés dans de rares fuites comme la lettre de Baruch Lévy à Karl Marx vers 1885 (??) . Mais surtout ils se confirment de façon plus qu’ inquiétante dans le comportement global des peuples sous gouvernance juive .
        GAFA ( Google , Apple ,Facebook , Amazone ) a réussit à détruire le QI et toute intelligence critique dans les dernières générations européennes . (test = phénomène Pokémon récent Aout 2016 ) . Et la destruction des Etats  » amis  » , par des moyens  » soft  » donc , apparaît plus efficace que ceux de la guerre , bien que moins rapide .
        Bref , on vit dans un aquarium où la poussée d’ Archimède ne peut même plus certifier de la verticale .

        Aimé par 2 people

        1. « c’est un succès . Les peuples d’ Irak , de Libye sont détruits , et celui de Syrie souffre très fort . »

          Bon. Je voudrai répondre à cette idée courrament véhiculée dans la blogosphère dite alternative. Y compris, y compris et c’est une surprise par des gens cultivés et instruits comme F. Cousin, Soral, et bien d’autres. C’est une idée à laquelle je ne peux souscrire, pour de trés nombreuses raisons que je ne peux détailler ici parce que mon message prendrait des pages et des pages. Que personne ne lirait 😉

          Pour commencer elle part du postulat que l’Amérique est omnipotente, que les américains savent tout, font tout, quand ils veulent, et comme ils veulent, et ne peuvent se tromper. En réalité il n’en est rien.

          Par ailleurs, l’aventure irakienne a couté aux Etats Unis non seuleument une énorme perte de prestige, mais des dizaines de milliers de soldats, des centaines de chars, blindés, hélicoptères. Cette campagne militaire a couté au bas mot, au mois 3 voir 4 milles milliards $. Il faut savoir qu’actuellement l’Amérique ne s’en remet pas, son economie bat de l’aile, et le risque d’éffondrement économique et de partition du pays n’a jamais été aussi réel.
          En outre s’ils avaient vraiment voulu partiionner l’Irak, ils l’auraient fait dés le début en 1991 lorsque les chiites se sont soulevés contre Saddam au Sud, et les kurdes au Nord. Ca n’avait pas été fait, parce que les américains n’ont jamais voulu, ils ambionnaient de faire de l’Irak un nouveau pivot, une espèce de Japon, voir Allemagne Federale comme en 1945. Le but était de briser et se débarasser de tous les régimes y compris celui de Ryadh une bonne fois pour toute. Plan encore une fois messianique du point de vue US.
          Pourtant dés 2004 avec la bataille de Falloudjah, les américains se sont rapidement rendus compte que leur projet était infaisable pour diverses raisons qu’on aura l’occasion d’aborder plus tard. Pire! Ils avaient réveillé la fibre nationaliste arabe, celle là même qu’ils sont venus éliminer, grace à une des insurrection les plus subtile, les plus rusée qu’on ait connu à ce jour. C’est dans un climat de panique qu’ils ont appelé à la rescousse l’Arabie Séoudite et son sinistre clergé. Le but, casser de toute urgence l’insurrection qui devenait de plus en plus populaire et donc nationaliste. Quitte à ranimer la guerre civile irakienne. Et c’est avec zèle que les alliés séoudiens vont s’executer. Autrement dit, contrairement à ce qu’affirme le sois disant expert d’extreme droite Xavier Raufer -qui ne critique surtout pas Israèl, dailleurs dans cette chaine le sujet semble tabou. On comprend des lors la vision de la réiformation d’un autre sbire d’extreme droite Le Gallou- sur cette sois disante TV Liberté, l’insurrection irakienne nationaliste à la base n’a rien à voir avec ces répugnants terroristes et criminels que sont ces organisations DAECH, Nosra, FSA, Zarkaoui, Al Qaida. Ceux qui se sont levés contre l’armée US étaient d’authentiques résistants et nationalistes irakiens, dont bon nombre étaient chiites, kurdes, sunnites, Yazidis.

          Une fois qu’on a dit ça, si les américains avaient vraiment voulu partionner l’Irak, on pourrait alors appliquer cette veille devise fondamentale de la recherche « pourquoi faire simple, alors qu’on peut faire compliquer ? » .
          Sauf que dans cette histoire l’Amérique perd des plumes. Il est à noter que durant cette phase d’implosion de l’Irak, les américians ont eu l’appui decisif des services secrets turcs, jordaniens, séoudiens, egyptiens et même pakistannais.

          Aimé par 2 people

        2. Le coût des guerres d’Irak hantera Washington pour très longtemps encore.
          En réalité et à y voir de près, ce fut la dernière et la plus fatidique aventure des États-Unis en tant qu’hyper-puissance.
          Les saoudiens regrettent amèrement Saddam Hussein, eux qui ont financé 13 ans de guerre contre lui. Ils ont aidé les américains à fuir en y semant le chaos des dissensions confessionnelles (le fameux clivage Sunnisme-Chiisme cher à Bernard Lewis), ont tenté à d’affaiblir et de maintenir le triangle Sunnite en finançant les Sahwat d’Al-Anbar (le Surge que Petreaus va revendiquer) mais les faits sont là:
          Combien de trillions de dollars US ont été jetés en pure perte pour un résultat égal à zéro? De 1991 à 2010, certaines estimations indiquent que Washington et Ryad ont englouti près de 12 trillions de dollars en Mésopotamie (la malédiction irakienne). Côte pertes matérielles, c’est un record maintenu caché: 2554 véhicules blindés detruits dont une majorité d’Humvee et de Stryker, sans compter ceux volés ou revendus en pièces détachées. Officiellement il y eut 4000 morts (bilan aseptisé et politiquement correct) mais les vrais chiffres évoquent une bien autre réalité.
          Mais que sont-ils allés venus en Irak? S’écria un vieux scribe à moitié fou

          Aimé par 3 people

        3. Il est possible que présentement Israèl ait interet à la partition de l’Irak et de la Syrie et en tire profit. Mais ni les Etats Unis, ni Israèl n’ont les moyens de mettre en pratique cette partition.
          D’autre part celui qui a le plus à gagner de cette situation de chaos, contrairement à ce que disent les medias occidentaux, c’est le régime des décrépite de Ryadh. Il a par contre tout à perdre d’un Irak nationaliste, parce que les dirigeants séoudiens savent trés bien que le sort quil est attend c’est le même que le dernier roi d’Irak. D’où le zèle obssessionel de Ryadh à vouloir éliminer les régime laics d’Irak et Syrie, parce qu’ils sont des menaces existentielles.

          Aimé par 1 personne

        4. J’aurais plutôt dis en Afghanistan. Mais il est clair que l’Irak a été la guerre de trop.
          Pourtant malgré toutes ces errances le budget de la défense US reste toujours aussi faramineux et il y a fort à parier qu’après les (petites) coupes budgétaires d’Obama le prochain président débloquera les budgets.

          Aimé par 1 personne

    2. Ce que je voulais dire Diablo, c’est le fait que vous avez suffisemaant d’éléments d’informations pour anticiper par vous meme ce qui va etre décidés par les Etats Unis prochainement. Pas besoin d’écouter, de regarder, de lire l’essaim de répugnants bousiers de service du capital qui bossent dans les grands médias occcidentaux.

      Aimé par 2 people

      1. Mais soyons sérieux: imaginons que les EU décident de bombarder massivement la Syrie tout en prenant soin de ne pas toucher les infrastructures russes. Vu le nombre de bases qu’ils ont dans la région ça ne devrait pas être un gros problème. Que ferait la Russie (et les autres comme l’Iran ou la Chine p.e.) ?

        Rien ! Ils ne feront rien parce qu’ils ne prendront pas le risque d’une escalade majeure. Et que croyez-vous qu’il arrivera au plan international ? Rien ! Quelques condamnations mais aucune sanction.

        Et que ferons les Européens et pas mal d’autres: ils fileront doux.

        Qu’est-ce qui pourrait les amener à une telle extrémité ? Le fait de refuser une perte d’influence générale couplée à la volonté de faire passer un message.

        Je pense que cette extrémité qui n’est rien d’autre qu’une fuite en avant est à considérer avec réalisme. Même s’il ne dispose pas de tous les pouvoirs comme on a tendance à nous le faire croire le choix du prochain président aura donc de l’importance.

        Quant au volet économique je pense que les EU et le $ resteront encore « too big to fall » pendant 20 ans. Et 20 ans c’est parfois très long.

        Aimé par 2 people

        1. considérons qu’il s’agisse d’un bombardement non nucléaire .
          les russes ne laisserons pas s’approcher , bombarder, des avions us au mieux les avions us enfin la première vague larguerons leurs bombes comme d’habitude, de très très haut et seront abattus par des avions russes, syriens, iraniens ou des missiles russes, syriens, iraniens sur le chemin du retour !et là . . .

          Aimé par 1 personne

        2. « …considérons qu’il s’agisse d’un bombardement non nucléaire .
          les russes ne laisserons pas s’approcher,…
           »

          Les russes n’ont pas besoin de s’impliquer directement pour voir les Etats Unis humiliés.

          Aimé par 1 personne

        3. … Mais soyons sérieux: imaginons que les EU décident de bombarde etc…

          Vous avez l’imagination débordante…

          S-400 rules … avez-vous oublié que depuis leur arrivée, aucun avion ne vole dans le ciel syrien?

          Le Congrès américain, une gang d’orgueilleux psychopathes ignorants et débiles, croyant dans leur folie, a demandé une attaque mettant ainsi dans l’embarras Obama qui n’en a plus reparlé. Pourquoi?

          Parce que les généraux américains ont refusé d’attaquer. Ce sont eux aux commandes, pas le Congrès, par le Président. L’armée américaine, même avec l’Otan, est incapable de battre les russes. Et maintenant, les chinois en plus hahaha…

          Et là, qu’apprend-on en Turquie? Que les américains vont retirer leurs « armes nucléaires » de la base assiégée par Erdogan!!! Comme claque sur la gueule, c’est la meilleure depuis que les vietnamiens ont mis les USA dehors avec un pied au cul…

          Aimé par 2 people

        4. @ Dcembre,

          Je ne parlais pas de battre la Russie mais de bombarder la Syrie officielle. C’est assez différent.

          Mais allons plus loin et imaginons que les Russes prennent part au conflit:
          – Les S-400 sont efficaces mais ils ne peuvent pas faire de miracles. Ils seront vite saturés par le nombre de missiles tirés depuis la mer, la terre et les airs. Une batterie complète de S-400 c’est 24 tubes et rien de plus. Le temps de recharge est long.
          – Pour l’approche finale il reste les Pantsir et puis c’est tout.
          -Restent quelques navires entourés de toutes part. Ça risque d’être chaud.
          -Vous avez zappé la présence de l’aviation de l’Otan en Syrie. Et quand les Israéliens sont venus bombarder les S-400 sont restés dans leurs tubes.

          Aucun des deux grands camps ne prendra le risque d’un affrontement direct.
          Mais la probabilité d’une fuite en avant du prochain(e) président(e) US reste selon moi bien réelle.

          Aimé par 1 personne

        5. @Diablo
          « Mais la probabilité d’une fuite en avant du prochain(e) président(e) US reste selon moi bien réelle. »
          Etant donné la situation morribonde de l’économie US,
          c’est hélas une hypothèse qui pourrait être envisagée. Toutefois comme vous l’avez dit elle n’ira pas jusqu’à l’affrontement direct entre russes et américains, bien que possible néanomoins hautement improbable. En revanche il est certain, pour ne pas dire une quasi certitude que l’Iran se portera au secours de la Syrie, au grand dam de l’oligarchie iranienne. A ce moment les résultats changeront du tout au tout, pour la simple raison, c’est qu’au vu des piètres résultats -Gi’s comme Marines-des interventions US au sol en Irak et en Afghanistan, le haut commandement US ne s’attend pas à des miracles, et n’en a pas les moyens.

          S-400:
          Les bombardements US ne peuvent se concevoir que par l’utilisation des chasseurs bombardiers, bombardiers tactiques, et stratégiques, avec la cohorte des intercepteurs, et autres escorteurs qui vont avec. Certes. Cependant, ce que beaucoup oublient c’est le fait que ces bombardiers et groupes d’avions ne peuvent mener leur raids que grace l’ulitisation massive des AWACS, ELINT, et SIGINT. Sans ces élements les campagnes US de bombardement peuvent difficilement se concevoir. C’est là que les S-400 peuvent intervenir, et peuvent être extrement léthales, d’où la crainte US des S-400. Nos amis US vivent dans un monde idyliques où ils s’imaginent qu’il n’y a qu’eux et eux seuls qui ont cette possibilité. Ils s’imaginent que tous leurs adversaires vivent à l’age de pierre. Sauf que le prochain atterissage dans le monde réel, parce que cet atterisssage aura lieu de toute façon, sera d’autant plus douloureux à fortiori dans le cas d’un conflit au Moyen Orient.

          C’est pareil pour l’armée de terre. Les Gi’s et Marines ont été conditionnés à croire depuis leur jeune age que leur char M1 Abrams, M2 Bradley, sont necessairement invulnérables, déja parce qu’américain et en plus parce qu’ils peuvent de toute façon compter quoiqu’il arrive sur un appui aérien. En Irak le reveil fût un electrochoc.
          Pour la petite histoire, parce qu’il est utile de se remémorer ce genre de détails qui en disent long sur le moral de cette sois disante « première armée du monde ». Le Gen Norman Schwarzkopft qui commandait des militaires US pendant la guerre du Vietnam, lors d’un engagement, du fait d’un manque de soutien aérien, Mr Schwarzkopft refusera d’envoyer ses hommes en mission. On se demande comment les nord vietnamiens ont gagné la guerre dans ce cas ? Ca en dit long sur la combativité des soldats US, y compris des plus hauts gradés-primes pas assez élévées ?-. En gros pour que les soldats US gagnent il faut aboslument qu’ils aient la tache lègère, sans quoi ils se débinnent. Je ne vais pas revenir sur ce qui s’est passé pendant la guerre du golfe en 1991, on en suffisament parlé.
          En 1999 l’armée serbe les attendait de pied ferme au Kossovo. Qu’ont fait nos amis US devant la perspective d’une guerre non « easy » ? Ils ont tout simplement décliné l’offensive terrestre.

          Une chose est sûre, l’armée iranienne c’est pas l’armée irakienne en débandade, et les iraniens ne rigolent pas. En cas de prochain conflit, je suis sûr et certain de voir des prisonniers US par dizaines de milliers. Les hauts gradés le savent, mais les politiques vivent dans leur bulle coupés du monde réel, le reveil n’en sera que plus dévastateur.

          J'aime

    3. « Je pense que cette extrémité qui n’est rien d’autre qu’une fuite en avant est à considérer avec réalisme… »

      Malheureusement je n’en sais pas plus que vous Diablo. J’emets des hypothèses au regard de choses que je pense connaitre et des infos publiques qui nous sont fournis.

      Par ailleurs comme on en avait déja parlé si la Russie s’implique dans ce genre de conflit elle commetrait une erreur énorme. On en avait déja discuté, ni la Russie, ni la Chine n’ont besoin d’intervenir pour voir l’intervention US mise en echec une fois de plus.

      Je vous rappelle juste que durant les deux derniers grands conflits en 1991 et 1999. En Irak l’Amérique devant l’ineficacité presque totale d’une campagne de 45 jours de bombardements massif d’une ampleur sans précédent, l’armée irakienne avait été à peine égratignée. Il aura fallu une ruse sans équivalent dans l’histoire en matière de crime de guerre, pour que l’armée US fonde sur une armée irakienne en retraite. C’est comme ça qu’ils ont « libéré » le Koweit.

      En 1999 on en a beaucoup parlé aussi, malgrés une campagne de bomabardement sans merci sur la Serbie, les pertes de l’armée serbe furent négligeable. En outre ce que la plupart d’entre nous oublie tous, c’est le fait que non seuleument 99% des bombardements de la coalition n’ont servi à rien, mais en plus le Président S. Milosevic avait eu gain de cause sur tout ce qu’il avait demandé lors des négociations de paix en France. Ce qui relativise d’autant plus la victoire US.

      En 2003 pour faire défiler triomphalement les chars US en plein Bagdad et aussi facilement, les américains ont eu recourt à la corruption -certes c’est une arme comme une autre, mais ici on parle de combat impliquant la premieère armée du monde et son efficacité supposée- pour retourner les généraux de l’armée irakienne.

      Le tout rappelons le contre deux petits pays completement isolés à l’époque.

      Pire! En 2004 la première armée du monde avait galéré presque 8 mois pour venir à bout de Falloudjah, l’arme ultime fut encore la corruption. Les américains en étaient arrivés à soudoyer des clans sunnites afin d’aider l’armée US à rentrer. Ce qui n’est pas dit, c’est qu’un bon nombre de Gi’s et marines avaient tellement les petoches que beaucoup étaient sur le point de refuser de combattre. Il y eut nombre refus ce qui pourrait être considérés comme une muntinerie en temps normal. Mais on le sait c’est caché. En tout cas Il n’y a pas grand monde qui accepte de mourrir pour une solde de 20.000 $, le tout pour que Blackwatter, et Texaco en profitent.

      C’est pas fini! Le président Assad, et Ahmadijnedj au milieu des années 2000 avaient conclu un accord avec leur homologue russe pour l’achat de SS-N-26 Strobile alias Yakhont, des S-300, ansi que des Migs, et Sukhoi. C’est dans un climat de panique que secretaires d’état US, premier ministres israeliens, troikas européenne défilaient les uns aprés les autres à Moscou pour supplier à genoux la Russie de surseoir, voir d’anuler cette vente. Les carractéristiques de ces armes sont sur Internet.
      Dans ce contexte pas besoin d’être un Jeremy pour deviner l’issue d’un eventuel conflit qui impliquerait les USA. L’armée US n’a pas l’étoffe pour mener une guerre.

      Soit dit en passant durant la guerre du Vietnam il y avait un corridor naturel entre la l’armée chinoise et vietnamienne. C’est ce qui a causé le desastre US. Les facilités militaires offertes par l’Iran à la Russie, et les images de ses bombardiers russes qui décolent ostensiblement des bases iraniennes sont surtout un message sans équivoque aux USA, que les russes soutiendront quoiqu’il arrive et sans trop se mouiller l’axe Damas-Teheran. Un message qui n’est pas passé inaperçu à Washington, surtout au vue des douloureuses expériences du passé.

      Ca fait presque trente ans que j’étudie tous les conflits possibles et imaginables, y compris ceux impliquants l’armée US, ils ont nombre de points communs. La guerre, les guerres ont tous leur lois.
      je peux vous certifier sans beaucoup me tromper que si conflit il y a, pour les Etats Unis ça va se terminer comme pour Israèl contre le Hezbollah, mais avec des conséquences infiniment plus désastreuses pour Washington. Pour la simple raison c’est qu’ils n’ont pas les moyens de faire plus. Les US n’ont plus les moyens de leurs ambitions. Tout ça malgrés un battage médiatique pour nous faire croire que l’armée US a un siècle d’avance sur ses concurrents.

      Aimé par 2 people

      1. Les erreurs successives n’ont jamais empêché les EU d’entamer de nouvelles guerres. À chaque nouveau président sa petite guerre, parfois deux. Pourtant l’Afghanistan, la Syrie et d’autres avant (y compris le Kosovo) sont des désastres.

        Cela n’a pas empêché la Libye puis la Syrie. La nouveauté étant ici qu’après l’épisode onéreux des « contractors » de Blackwater ces dernières guerres ont surtout été faites sans troupes US au sol et que d’autres pays du bloc Otan se sont mis en avant. En apparence ils ont le premier rôle. Mais en apparence seulement.
        Rappelez-vous l’épisode libyen avec la pénurie de bombes françaises, l’arrêt forcé des bombardements, puis leur reprise lorsque l’oncle Sam a fourni de quoi continuer. La France a-t-elle remédié à ce problème d’indépendance stratégique depuis ? Non bien sûr.

        Israël à certes subi un échec de taille contre le Hezbollah mais derrière la ligne de front il a détruit la moitié du Liban. Et je ne vous parle pas des bombes à sous-munitions larguées dans d’incroyables quantités.

        Le Liban s’est plus ou moins relevé de cette guerre mais ni l’Afghanistan, ni l’Irak, ni la Libye ni la Syrie n’en sont là.
        Je crois que la théorie de la domination par un chaos créant des zones inaccessibles aux rivaux économico-politiques a encore de beau jours devant elle.
        Et les dirigeants européens sont trop cons pour s’apercevoir qu’ils sont au rang des victimes. Les peuples de moins en moins et c’est un signe encourageant.

        J'aime

  2. « l’immense gaspillage en ressources de la coalition menée par Washington et dont le rendement au Moyen-Orient depuis la chute de Baghdad s’apparente à un immense fiasco sans nom.  »

    Je viens d’écouter un expert à deux balles entrain nous éructer sa « science infuse » sur les ondes de RFI, avec comme d’hab toujours le même refrain: le régime, les gentils rebelles, les viilains daeshistes etc..
    http://www.rfi.fr/emission/20160809-francois-burgat-directeur-recherches-cnrs
    Insurpotable! :mrgreen: Bref la soupe quotidienne resservie 100 milles fois depuis 2011. Et pourtant ce genre de type est Directeur de recherches au CNRS….Avec ce genre de gars, on ira loin c’est sûr!
    En fait j’ai remarqué une chose par delà les interventions, et autres articles y compris de la blogosphère alternative.
    Presque personne n’a la capacité, où les capacités d’anticiper. Parce que dans les milleux occidentaux on ne connait pas grand chose, et ça se reflete sur la blogosphère, où sites alternatifs. Dans une certaine mesure, une certaine mesure je le précise, celui qui se trompe le moins sur certains pays d’Afrique, c’est B. Lugan, à part ça je pense qu’ailleurs on nage en plein brouillard.

    Cependant il est important d’observer qu’il y a des tendances lourdes, puis des évenements qui viennent parasyter notre compréhension.
    Les tendances lourdes
    – Depuis en fait 2005 les puissances occidentales mordent partout la poussière et dans tous les domaines, et ne font en fait que de la com. pour echapper d’une part aux réalités, et de l’autre pour tromper sciement leur opinions publiques.
    – Depuis les environs des années 2000 la réemergences des anciennes grandes puissances comme la Chine, la Russie. Contrairement à une idée reçue c’est pas une surprise.
    – Puis les puissances qu’on attendait plus : l’Inde, le Pakistan, le Brésil, les deux Corées, la Turquie et l’Iran.

    Dans le millieu des années 2000 on a assisté en direct à un tournant, mais les médias de masse habitués à truander les opinions, nous l’ont trés intelligement caché.
    La première c’était la fin de l’occupation US de l’Irak, due à une incapacité à faire face à une des inssurections les intelligentes de l’histoire -contrairement à ce que l’expert d’extreme droite Xavier Raufer, qui vient donner ses preches sur TV Liberté, cette insurection qui s’est levée contre l’occupation US n’a rien à voir avec DAECH. On peut le démontrer à l’infini-. C’est un traumatisme qui touche encore en profondeur les élites US qui ne réalisent toujours pas le désastre.
    La deuxieume étant la défaite d’Israèl face au Hezbollah.
    Si les US ont pu d’une certaine façon destabiliser nombre de pays arabes, il ne faut pas pour autant conclure à une quelconque omnipotence, celui qui le pense se trompe lourdement. Les US ont profité de plusieurs oppurtunités, et concomitences d’evenements. Par exemple l’expertise hors pairs des services secrets turcs, et l’endoctriment venant du clergé de la péninsule arabique-on en avait déja parlé-. Il y a également une volonté d’expansionisme turc qui s’est manifesté des la chute de l’URSS dans les républiques musulmanes d’Asie Centeale. Par ailleur le régime de Ryadh pour des raisons interrieures -crise économique et sociale trés grave, par exemple plus d’un jeune sur deux est homosexuel dans un des pays les plus rigoristes du monde, ce ce qui prépare dailleurs de terribles évenements à venir dans la peninsule- s’est echarper à faire porter l’attention de sa population en dehors de ses frontières.

    Conclusion

    En réalité les américains n’ont jamais été dans une tel état de faiblesse structurelle et à ce stade ils n’ont aucun moyens d’y remedier. De plus c’est tout l’hémysphere occidentale qui est dans le brouillard. La prochaine dépression risque de tout emporter.

    Aimé par 2 people

    1. Je viens d’apprendre que la plupart des blindés detruits de la coalition saoudienne au Yémen et dans l’extrême sud de l’Arabie Saoudite l’ont été par des missiles Nord-coréens. Vérification faite, il s’avère que la Corée du Nord fournit des armes à l’Iran et que ces systèmes d’armes sont hautement appréciés pour leur rusticité et efficacité.
      2. La Chine vient de rendre public ce que l’on savait depuis juin 2015: Pékin va intensifier son aide militaire à la Syrie.

      Aimé par 2 people

      1. « Vérification faite, il s’avère que la Corée du Nord fournit des armes »
        Merci pour l’info. A ce propos j’ai un bon sujet sur le Corée du Nord. En fait on s’imagine tous que ce pays arriéré est dans un état de famine, et de tel délabrement avancé qu’il va s’effondré hier, non pardon aujourd’hui midi, même si on est 22:00.

        Je pense que le grand switch vers le monde multipolaire s’est passé au milieu des années 2000 du fait de l’emergence des nouvelles puissances. A ce propos, sur l’Iran j’aurai volontier une question Strategika si vous le permettez… 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Нанесение авиаудара самолетами ТУ-22М3 с аэродрома Хамадан (Иран) по объектам террористов в Сирии

    Aimé par 2 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s