Tripoli condamne l’ingérence militaire française en Libye

Le gouvernement libyen installé a Tripoli a vivement condamné « la violation de la souveraineté de la Libye par des mercenaires français » après la mort de trois sous-officiers du service Action de la DGSE près de Benghazi. 

Des manifestations de rue contre l’ingérence française ont même été organisées ce matin dans plusieurs localités de la Tripolitaine. 

De leur côtés, les forces loyales à l’ancien régime, regroupées autour des brigades du renseignement militaire (c’est cette force qui s’est portée au secours des Navy Seals US lors de l’assaut sanglant contre le consulat US de Benghazi) ont annoncé que tout « espion français ou jordanien identifié comme tel sera systématiquement exécuté sans aucune forme de procès ».

Contrairement à leurs homologues britanniques, présents en Libye depuis févier 2011, les opérateurs français en Libye n’agissent pas pour le compte de leur pays mais pour les intérêts d’un État du Golfe Arabo-persique tentant de jouer un rôle de premier plan dans les sables très mouvementés du chaos libyen en soutenant les forces du général Hafter et une faction du gouvernement de Tobrouk. 

La France et l’Égypte ont mis leurs avions de combat au service de Hafter. On parlait alors d’avions de combat non-identifiés bombardant lors de missions de CAS des positions hostiles aux forces de Hafter. 

la présence d’opérateurs clandestins allemands, britanniques, français, italiens ou turcs  n’est pas nouvelle en Libye. Des informations non confirmées à ce jour imputent la localisation et l’interception du Colonel Gaddafi après sa survie à deux bombardements aériens successifs ayant visé son convoi près de Syrte en octobre 2011 à l’intervention d’une unité de mercenaires franco-allemands « embedded » au sein des rebelles de Misrata.

Publicités

3 commentaires

  1. Oui mais voilà, le gvt de Tripoli n’est pas reconnu par la Communauté Internationale et n’a donc pas grand chose à dire.
    L’éclatement du pays et le désarroi de la population favorisent la guerre et le recrutement par les Daech et consorts. Mis sous pression il n’est pas étonnant que le mal se déplace et gagne de nouvelles régions.
    Tant que nous continuerons à agir en sous-traitants de quelques états du golfe les choses continueront à empirer. Et comme un changement radical de politique n’est pas à l’agenda la suite est connue.

    Aimé par 2 people

    1. Je peux me planter, mais je crois que c’est l’inverse, c’est celui de Tripoli qui serait « reconnu », mais on soutient l’autre. Enfin c’est un tel bourbier, et nous l’avons créé, que ce n’est pas facile de s’y retrouver, de toute façon on ne fera que des conneries puisque les décisions viennent de Washington/Tel Aviv et qu’on les suit aveuglément.

      Aimé par 2 people

      1. Effectivement c’est le gouvernement D’union nationale (une coalition de frères ennemis) qui vient de pondre le communiqué. A consommation interne car on sait que les opinions des membres de ce gouvernement sont variables selon les subsides qu’ils reçoivent des uns et des autres.

        J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s