Golan: un drone peut en cacher un autre…

YassirUAV

Le drone en provenance de Syrie ayant survolé durant plus de 63 minutes la portion occupée du plateau du Golan le 17 juillet 2016 serait, selon un site proche des milieux militaires israéliens, un UAV de fabrication iranienne dénommé « Yasser« ياسر et serait une copie améliorée (reverse engineering) d’un drone US ScanEagle ayant été piraté puis abattu par la défense spatiale iranienne au dessus de leur territoire le 17 décembre 2012.

Ce type de drones est utilisé par le Hezbollah libanais mais également l’armée syrienne. Le 17 juillet, un drone similaire a survolé une zone militaire israélienne interdite au Golan et a pu revenir à sa base sans être intercepté. Deux F-16 I Sufa israéliens ont vainement tenté d’abattre l’appareil sans pilote au moyens de missiles AA (Air-Air) Python après qu’une batterie de missiles Patriot ait échoué à le détruire.

Les missiles Patriot et Python ont fait l’objet de mesures de brouillage électronique puisque les deux missiles intercepteurs se sont auto-détruit en plein vol-on évoque une collision, alors qu’un missile AA lancé par l’un des F-16I a dévié de sa trajectoire en se dirigeant vers le sol.

Les technologies embarquées par le ScanEagle US ayant été capturé par les iraniens en 2012 étaient classifiées et faisaient partie d’un programme avancé supervisé par la DARPA (Defence Advanced Research Projects Agency). Une partie de ces technologies a été fournie par les iraniens aux russes et aux chinois.

C’est en quelque sorte le fruit d’un transfert de technologies par conflit interposé…

Advertisements

9 commentaires

  1. Il aura fallu trois semaines à la propagande occidentale pour élaborer un scénario qui soit le moins humiliant possible. Bizarre ce comte de fée! N’avaient ils pas dit dans un précédent article que la Russie produisait des drones mais conçus par Israèl ? Puis maintenant le drone est supposé russe, donc peut être israèlien…on y arrive! Apparement les psychatres chez Tsahal y a que ça qui fonctionne bien. Ca me fait rappeler à ce mythe tenace du printemps 1982 où israèl était sensé abattre 100 migs syriens contre 0 perte israèlienne. Alors que les échos du champs de bataille nous donnaient un démenti catégorique. Mais qu’importe quand Israèl dit, c’est la vérité infuse!
    Là où c’est risible c’est qu’ils évoquent un drone au lieu de deux. 2 Missiles sol air Patriot, et 1 missile air-air -à peine ? o_O -. Sans blague! Et le drone n’aurait franchi que 4 km …on s’en doute, mais alors pourquoi l’évoquer si c’est à peine 4 km ?
    Comme je l’ai dit dans les messages précédents je pense que l’iran avec l’aide de la Chine et la Corée du Nord, ont mis au point des nouvelles technologies aptes à changer le cours du champs de bataille en cas de futurs affrontements. Non seuleument les drones ont pénétré profondément à l’interrieur de l’etat d’Israèl, ils ont filmé, photographié des installations militaires et spatiales d’IDF, et les ont transmis online au QG du Hezbollah, sans compter qu’il sont rentrés tranquillemetn à leur bases. C’est pas un camouflet, c’est une catastrophe pour Israèl et les Etats Unis.
    Ca va avoir un impact stratégique lourd de conséquence à l’avenir. Non seuleument le Hezbollah peut disposer de micro-awacs, diriger la défense anti aérienne, diriger l’artillerie, ce qui devient de facto un cauchemard pour l’état major israèlien.
    Pire! les missiles sol-air, et air-air les plus sophistiqués de l’arsenal occidental ont été tous incapables d’abattre ces drones que sont les Python équivalent du AIM-120 C/D AMRAAM, Patriots qui sont à la base du THAAD.
    On comprend à présent pourquoi qu’ils minimisent ce qui est catastrophique.

    http://www.ibtimes.co.uk/russian-drone-entered-israeli-territory-idf-could-not-shoot-down-uav-1574745

    « Russian drone entered Israeli territory but IDF could not shoot down UAV

    Lebanese militant group Hezbollah earlier claimed its fighters had sent the drone.

    A Russian drone is thought to have entered Israeli territory in what is considered a human error. It was initially believed that the unmanned aerial vehicle (UAV) belonged to Lebanese militant group Hezbollah.

    The aircraft entered the Israeli airspace on 17 July from Syria and went as far as 4kms into Israel. The Israel Defence Forces (IDF) tried to shoot down the vehicle at least three times but were unsuccessful. The IDF acknowledged the incident but said they were not aware who sent it.

    Two surface-to-air Patriot missiles and another air-to-air missile from a fighter jet were fired at the drone but missed their target. The UAV went back to Syria after the brief aerial encounter.

    Though Hezbollah had initially claimed responsibility for the drone, it has now emerged that the UAV belonged to Russian forces, reports the Israeli daily Haaretz. The newspaper said Russian officials have admitted that the breach was caused by human error. However, Israeli media outlets have also speculated that it is possible the Moscow’s forces are checking Israel’s defence capabilities by sending a drone.

    Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu and Russian President Vladimir Putin have held a phone call over the matter in which the Russian leader clarified it was an accident, added the report.« 

    J'aime

  2. Gag! La dernière bonne blague à la monde! Le drone du hezbollah qui a penetré en territoire israèlien ne serait ni iranien, ni syrien, mais russe et proviendrait de technologie israèlienne.
    Le gag de l’année c’est cette phrase :
    « …the reconnaissance drone developed by Israel and manufactured by Russia…« . Mieux encore que les vannes de Dieudonné.
    Developpé par Israèl, et simplement produit par la Russie, si on est pas en plein délire! Assertion qui releve bien évidement de la psychatrie.
    On se demande bien qu’es ce que la technologie israèlienne sans les US et sans les russes. Ce qui s’est passé au lendemain de la chute de l’URSS, il y eut certains chercheurs sovietiques israèlites qui se sont taillés en Israèl en pillant tout ce qu’ils pouvaient trouver. C’est comme ça que les israèliens ont copié les technologies des drones, des radars, missiles air-air -python-, sol-air comme le système prétenduement israèlien « Dome d’acier », le système de protection des chars Arena, qu’ils ont appelé « Trophy » -qui ne vaut pas un clous-. Connaissant la vérité, rien d’étonnant à ce que Poutine ex-membre du KGB, qui connait trés bien la vérité, ait envoyé buller les officiels israèliens. Soit dit en passant la technologie ukrainienne une des plus avancée au monde, devant l’état de déliquéscence du pays a été rachetée à vil prix par des mafieux oligarques internationaux, pour la plupart israèliens, et c’est ainsi qu’ils prétendent que c’est des technollogies israèliennes.

    http://debka.com/article/25566/Russian-arms-for-Hizballah-cross-Israel%E2%80%99s-red-line

    « Russian Forpost UAV asrd on Israel’s Searcher drone
    President Vladimir Putin turns aside all Israel’s complaints about Russian arms supplies to Iran’s Lebanese proxy, Hizballah, whenever he talks to Prime Minister Binyamin Netanyahu – roughly every week-to-ten days. The issue is also raised without results by Israeli officials on trips to Moscow, including the visit by Yossi Cohen, Director of the Mossad, to the Russian capital on July 1.
    Nonetheless, Netanyahu persisted in complaining again about the Russian arms reaching the Lebanese terrorist group in his latest phone conversation with Putin on Saturday, July 23. He made the call, DEBKAfile military sources say, primarily to raise another topic at issue, the UAV (Unmanned Aerial Vehicle) flights from Syria into Israeli airspace on July 17.
    After their conversation, the Kremlin issued a bland statement saying that the two leaders discussed issues related to the war on terrorism, and that both agreed to continue the ties between the countries at “various levels.”
    Our military sources report that the conviction gaining ground now among IDF intelligence (AMAN) and Air Force chiefs is that the drone was not Iranian or Hizballah’s but Russian. They take a grave view of the episode – especially when the unmanned aircraft, which hovered for some hours over the Golan and northern Israel, appears to have been a “Searcher,” the reconnaissance drone developed by Israel and manufactured by Russia as “Forpost” under Israeli license.
    Moscow is making use of the sophisticated Forpost UAV for surveillance and intelligence-gathering in Syria, Ukraine and terrorist targets in the Caucasian mountains.
    If IDF chiefs are correct, then a Russian drone developed by Israel was used to spy on Israel after it was launched from an Iranian or Hizballah base in the Syrian Qalamun Mountains. This action crossed more than one Israeli red line.
    Adding insult to injury, the drone’s electronic jamming devices were activated to disarm the missiles and aircraft Israel scrambled to intercept it.

    This issue is a further irritant on top of the Russian arms supplies to Hizballah, which elude Israel’s efforts to interrupt them by two covert tactics:
    1. Russian weapons consignments to the Syrian army are in excess of the recipient’s requirements; the surplus is secretly diverted to the Hizballah. Israeli air strikes only smash the Iranian and Syrian weapons convoys known to be heading out of Syria to Lebanon on the strength of data provided by Israeli military intelligence (Aman). But the traffic missed by Aman goes through to its destination.
    By this tactic, our military sources report, Hizballah has succeeded in basing most of its fighting units, not only in Syria, but also in Lebanon, on Russian weaponry – last year, at a battalion level; by June 2016, including company level. Their hardware is not limited to personal side-arms from Russia, but also anti-aircraft and anti-tanks missiles.
    Where do they come from?
    2. The Russian military industry is the main supplier of raw materials for Syria’s arms manufacture, including missiles. Without this assistance, the Assad regime would not have been able to manufacture the Scud C mid-range ground-to-ground missiles or the Fateh-110 missiles.
    Some of these made-in-Syria missiles are quietly consigned to the Hizballah.
    Our sources have found that Putin habitually acts surprised and feigns ignorance whenever Netanyahu raises the issue of the Russian weapon supply to the Hizballah. He then promises to look into Israel’s complaint and get back to him with an answer. Weeks go by and the Russian president informs the prime minister that the thorough examination he ordered found no evidence of any Russian military or civilian body supplying Hizballah with weapons.
    Netanyahu shows his disbelief and continues to raise the issue each time he speaks with Putin.Meanwhile, the Russian arms supply to Hizballah goes on with Israel constrained from interfering.
    DEBKAfile: These occurrences demonstrate that the military and intelligence relations between Israel and Russia are in fact a far cry from the entente cordiale presumed in Israel and Western capitals. Indeed, working relations are handicapped by the effect of such incidents to erode even the limited understanding the two leaders reached to coordinate military intelligence and air force operations in the Syrian arena.
    « 

    Aimé par 1 personne

  3. Vous ecrivez: » d’un drone US ScanEagle ayant été piraté puis abattu par la défense spatiale iranienne au dessus de leur territoire le 17 décembre 2012″

    Si le ScanEagle avait été abattu, il aurait été détruit et les Iraniens n’aurait pu l’etudier sur toutes les coutures. Non, les Iraniens, qui ne sont pas des barbares, ont pris le contrôle du drone et l’ont fait atterrir en douceur sur leur sol et pouvoir ainsi l’étudier. ce qui dénote une grande maîtrise et un niveau élevé des compétences iraniennes. . .

    Aimé par 3 people

    1. @Yasmina
      « Non, les Iraniens, … ne sont pas des barbares, … »

      Jamais personne n’a prétendu une telle chose. Toutefois, par le terme abattre nous voulions dire electroniquement descendu. C’est à dire prendre le controle de l’engin sans pilote, sans l’endomager, et le mettre hors d’état de nuire.
      Au contraire nous sommes tous ici agréablement surpris par les compétences des experts iraniens qui répondent aux occidentaux.

      Aimé par 2 people

  4. Décidement les Patriots n’ont vraiment pas la cote ces derniers temps. Voilà que l’armée yemenite a lançé une attaque aux missiles sol-sol -sans doute des SS-21 Scarab, trés difficile à intercepter- contre une base de l’armée des Séoud, théoriquement protégée par le nec plus ultra des versions de Patriots. Dommage qu’elle a pas emporté un Séoud.

    https://www.almasdarnews.com/article/saudi-base-goes-flames-yemeni-missile-strike-video/

    « 
    Saudi base goes up in flames after Yemeni missile strike: video
    By Leith Fadel –
    20/07/2016 1

    The Yemeni Army’s missile battalion struck another Saudi military installation near the imperative town of Najran on Tuesday night, causing much of the base to go up in flames.

    According to local reports, the Yemeni missile strike hit the Saudi National Guard’s headquarters near the Yemeni-Saudi border.« 

    Aimé par 2 people

  5. « C’est en quelque sorte le fruit d’un transfert de technologies par conflit interposé… »
    Oui mais enfin c’est ce que disent les israèliens et américains. Quand le camps d’en face lance un programme quelconque, d’aprés les occidentaux, ils sont forcément en retard. Puisque l’Occident s’auto proclame « la technologie », « la culture » etc …
    Puis quand Chine, Russie, Iran rattrapent les US, ils « ont forcément copié » sur ces pauvres US toujours aussi naifs. Sans déconner! 😈

    La réalité étant plus complexe, puisque tout le monde copie sur tout le monde. Certains un peu plus, je dis bien un peu plus que les autres.
    Ca me fait penser que les stratèges israèliens doivent avoir des sueurs froides. Le prochain conflit risque bien d’être le dernier pour l’état hébreux. Un drone peut être trés utile à l’artillerie adverse, ainsi qu’à la défense anti-aérienne -surtout si ce drone embarque des capteurs passifs, comme des IRST par exemple-, et si par malheur pour Israèl les missiles air-air sont inefficaces -et c’est précisement le cas- l’aviation israèlienne -et US- ne servira plus à rien, parce qu’elle se fera broyer par les cannons anti aériens, et peut être les missiles anti aériens.
    En réalité si Israèl ne montre pas une suprematie dans tous les domaines, ajoutée à une prédation avec un rascisme barbare et agréssif institutionnalisé la colonnie sionniste ne peut continuer à survivre longtemps.

    C’est à ça qu’est due l’angoisse, voir les sueurs froides des occidentaux. Par ailleurs si Israèl reste les bras croisés et en face le camps ne cesse d’améliorer ses dispositifs, du coups l’état hébreux se retrouve entre le marteau et l’enclume de la disparition.
    Et les officiels israèliens ne s’y trompent pas, dérrière des déclarations qui cachent mal un profond désarroi, voir une panique. Parce que ce sont des communiqués officiels, en coulisse ça doit geindre comme jamais.
    Il y a quelques temps Gaby Eshkenazy avait dit que 60 ans aprés, Israèl est toujours entrain de se battre pour sa « survie ». Il emploi le terme de « survie ».
    Quand aux autres que cela soit Meir Dagan, où les anciens militaires haut placés personne ne cache son inquiétude en public.

    Aimé par 2 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s