No Happy End in Sight? ‘Turkey Won’t See Any Stability in Near Future’

No Happy End in Sight? ‘Turkey Won’t See Any Stability in Near Future’

http://sputniknews.com/politics/20160716/1043128930/turkey-stability-near-future.html

Publicités

9 commentaires

  1. En Ukraine, la troisième croisade pour la paix a commencé.

    Parties de l’Ouest du pays, 200.000 personnes se sont mises en marche et, à chaque ville, à chaque village qu’elles traversent, de nouveaux participants se joignent à elles. Les « croisés » pourraient être un million à l’arrivée.
    Les putschistes de Kiev et les fascistes du Maidan exigent qu’on tire sur les manifestants et qu’on les empêche d’arriver jusqu’à la capitale. Les mass media les traitent de séparatistes et de terroristes excités par la Russie dans le but de déstabiliser l’Ukraine.

    Odessa. Une foule de croyants se rassemble et se met en marche

    Il n’est pourtant pas étonnant que l’Ouest de l’Ukraine se soulève comme l’a fait l’Est. Il suffit, pour le comprendre, de savoir que les dernières augmentations du prix de l’énergie sont telles que le gaz, pour maintenir un appartement hors-gel, coûte trois à quatre fois le salaire mensuel d’un ouvrier.

    On ne saurait démontrer plus clairement que le gouvernement mis en place par l’Occident ne peut plus faire autre chose qu’exploiter le peuple Ukrainien sans aucune mesure.
    

    Et espérer qu’il se laissera faire ?

    La situation au Donbass passe ainsi à l’arrière-plan.

    Si le gouvernement de Kiev fait effectivement tirer sur cette foule [la police ? l’armée ? NdGO] et si une partie seulement de cette foule arrive à Kiev sans que les dirigeants politiques y aient fait assez rapidement leurs valises, il est difficile d’imaginer ce qui se passera.

    On peut néanmoins essayer : QUER-DENKEN.TV pense que l’armée ukrainienne ne voudra pas tirer sur le peuple et se rangera de son côté. Mais si ce sont les bandes nazies ?

    C’est la panique au sein du gouvernement.

    Car, par ailleurs, une foule de 20.000 Ukrainiens, de l’Est ceux-là, orthodoxes et russophones, avec femmes, enfants, bref en familles, et eux aussi croisés pour la paix, sont partis de Kharkov et se dirigent également vers Kiev, distante de 150 km, en passant par Poltava. Combien de jours faut-il pour faire 150 kms à pied avec des enfants ? On dit que lundi soir, ils étaient déjà 50.000.

    L’arrivée du gros des marcheurs à Kiev est prévue pour le 27 juillet.

    Est-ce qu’on les laissera arriver jusque là ?

    Les milices nazies promettent un bain de sang, mais cela ne semble pas impressionner les marcheurs. Pourtant, elles en sont capables…

    Des troupes ont été rappelées du Donbass.

    Étrange : ni RT ni Sputnik n’en ont rien dit. Et il ne faut pas compter sur les merdias occidentaux pour informer sans malhonnêteté sur un événement de cette importance. Ils feront l’impossible au contraire, pour organiser à leur habitude le ni vu ni connu ou, à défaut, pour enfumer par des mensonges.

    Vont-ils oser dire que ces foules sont manipulées par Poutine ? Évidemment oui.

    Osera-t-on les noyer dans le sang ? Oui, si on laisse faire.

    Seule une énorme mobilisation de l’opinion publique occidentale et le regard du reste du monde peuvent forcer l’OTAN à l’inaction et la contraindre à museler ses tueurs.

    Seul Internet peut y aider. Il suffit que nous le voulions en assez grand nombre.
    Au diable les vacances et le Tour de France ! Le temps presse. À VOS SOURIS !
    Source :
    https://sansapriori.net/2016/07/16/969-le-peuple-ukrainien-sest-mis-en-marche-pour-la-paix/
    http://quer-denken.tv/ukrainer-stehen-auf-zigtausende-auf…

    Aimé par 2 people

  2. Il y a nombre de choses que je ne comprend pas dans cet étrange coups d’état.
    Pour commencer je ne crois pas au mythe qui consiste à penser que les putchistes ont fait des erreurs. Et encore moins à ce mystérieux Fethullah Gulen. Il y a les communiqués officiels qui ne sont en général que des conneries, et ce qui se passe en coulisse, gardé bien à l’abri du public.
    Pourtant, il y a quelque chose qui cloche dans tout ça. La révolte de la population turque n’a eu qu’un impact limité sur l’issue. Ca n’a pas marché parce qu’une grande partie de l’armée n’a pas suivi, où n’a pas été fidèle aux putchistes. Ce qui voudrait dire que l’armée est divisée, auquel cas la Turquie va au devant de gros problèmes à l’avenir.
    Les américains ont ils perdu la main sur la Turquie ? Où ont ils mis Erdogan à genoux ? Le fait est qu’Erdogan aurait repris la main aprés être passé sur CNN me laisse penser qu’il y a eu négociation entre Erdogan et l’adminstration Obama et donc feu vert des US. Où tout simplement un coups d’etat qui a foiré parce que mal prépraré ? C’est louche tout ça, surtout au lendemain de l’étrange attentat à Nice, au moment de crucial négociations entre l’Europe et l’Asie en Mongolie.
    Cette histoire soulève plus de questions q’uelle n’apporte de réponse.

    Aimé par 4 people

    1. Erdogan ne contrôle plus rien il y a un État dans l’état voici une réflexion qui pourrait répondre à pas mal de question

      « je ne souhaitais pas donner de commentaire sur la tentative de coup d’Etat en Turquie, avant d’avoir des informations plus ou moins fiables. Je ne partageai pas l’exaltation de certains surtout que l’on ne savait pratiquement rien sur les motivations politiques des putschistes. Etaient-ce des progressistes kémalistes (pro-Atatürk) comme certains voulaient le croire, des islamistes ou des personnes dirigées depuis l’extérieur , surtout au moment où plusieurs forces occidentales ne sont aucunement contents de voir le début de re-rapprochement russo-turc ? On ne pouvait pas répondre à toutes ces questions hier dans la nuit.

      Recep Erdogan a quant à lui accusé Fethullah Gülen, leader du mouvement Hizmet, exilé aux USA depuis 1999. Le maire de la capitale turque Ankara, Ibrahim Melik Gökçek, a lui aussi accusé Gülen de la tentative de putsch et a également affirmé que parmi les putschistes se trouvait l’un des pilotes turcs ayant abattu en novembre dernier l’avion russe Su-24 dans le ciel syrien et qui selon lui serait membre du mouvement Hizmet. Il a en outre accusé ce même mouvement Hizmet d’être responsable de la déterioration des relations entre la Russie et la Turquie et de tentative d’isoler la Turquie sur la scène internationale. Le maire d’Ankara a par ailleurs affirmé « avoir reçu hier un conseiller de Vladimir Poutine qui partage son opinion », sans nommer ledit conseiller. Des informations donc pour le moins contradictoires mais qui en disent long sur les divisions existantes à l’intérieur de la Turquie. En tout cas et connaissant les derniers développements, y compris le début de normalisation des relations russo-turques, il faut analyser les choses d’abord avant de sauter de joie sans connaitre forcément les commanditaires.

      Ce qui est certain c’est qu’il y a bien une contestation à l’intérieur de la Turquie vis-à-vis de la politique d’Erdogan, y compris au sein de l’armée. Les erreurs impardonnables et criminelles du président turc en politique extérieure, en premier lieu en Syrie, ne l’aident certainement pas. Difficile aujourd’hui de les corriger. La question qui reste et qui doit surtout nous intéresser est de savoir si cette contestation (qui peut-être amplement justifiée) ne profitera pas à des forces extérieures malsaines, que l’on connait bien.
      de Mikhail Gamandiy-Egorov
      https://afriquerussie.wordpress.com/

      Aimé par 4 people

      1. Le coups d’état est intervenu, au lendemain d’un méga attentat en Turquie. En plus, Erdogan avait coupé les ponts avec DAECH, et c’est aprés ça que l’organisation terroriste avait annoncé qu’elle se préparait à l’impensable, la disparition de ce pretendu etat islamique. Il est bien évident que sans l’aide trés efficace de la Turquie cette organisation terroriste n’a aucune chance de perdurer.
        Par ailleurs comme le dit Egorov, Erdogan est en phase de normalisation avec Moscou, mais aussi Pekin, et Téhéran à la grande fureur de Washington. En Turquie tout le monde est sensible au grand projet de route de la soie en Yuan. Le coups d’etat intervient dans un contexte de réorientation géostratégique de la Turquie. Il est utile d’ajouter que sans ce levier les américains sont mal, ils riquent de perdre tout le moyen orient, et le premier allié qui risque de tomber prochainement c’est le régime décrépite des Séouds eux et leur sinistre clergé. Si l’Arabie Séoudite tombe, je ne donne plus trés cher des chances d’Israèl, de la Jordanie -autre régime féodal- d’exister davantage.

        Aimé par 3 people

      2. « Sans oublier bien sur la monarchie marocaine :))  »

        Je n’aime pas davantage la monarchie maroccaine comme toutes les monarchies à travers le monde, et l’histoire.
        Objectivement parlant, je pense qu’à la différence du régime des Séoud, sorti du fond des sables, avec aucun antécédents historiques, hormis le miracle de l’or noir, et l’aide inconditionnel des occidentaux. Le regime de Ryadh c’est un troupeau de primates avec deux mains gauches, bon à rien, et mauvais en tout, aucun point commun avec la monarchie de Rabat.
        Le Maroc qu’on le veuille où non, c’est un pays qui a une trés longue histoire. Pour commencer, il ne faut pas oublier que ce pays était un protectorat, et pas une colonie. Même si rien n’est impossible, le pouvoir à Rabat a montré durant ces 90 dernières années une étonnante résilience. Il a traversé les decennies de turbulence qu’étaient les années 20, 30, 40, 50, 60, 70 et 80. Par ailleurs je ne vois pas l’occident renverser la monarchie maroccaine, ce pays est beaucoup trop stratégique pour eux. J’ai vu les cartes de Peters, je suis pas mal ce qui se dit, et le Maroc, à la différence de l’Algérie, n’est pas concerné par une éventuelle partition. Ce qu’on ne dit jamais assez, c’est le fait que les accords de Camp David le Hassan II a pris une place prépoderante. La monarchie de Rabat reste un allié sûr de Washington et Tel Aviv.
        Au final, objectivement parlant, le Maroc a toutes les chances de récupérer la mise dans le cas d’une partition en Algérie, où là le régime me semble beaucoup plus fragile. Tout le monde peut se tromper, et moi le premier, mon souhait le plus fort c’est qu’il finisse renverser la tete dans une poubelle, aprés tout, le Shah d’Iran avait une histoire de plusieur siècles aussi, et les américains avaient fini par le lacher.
        Cependant concernant le Maroc, j’ai des doutes, la monarchie de Rabat peut même sortir renforcé.

        Aimé par 2 people

        1. Si je comprends bien il faut se soumettre au diable au risque de voir son existence anéantie. Quel monde injuste dans lequel on vit des fois je me dis qu’on mérite bien ce qu’il nous arrive .

          Aimé par 3 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s