US Slams Israel for Sealing West Bank After Shooting, But Won’t Take Action

US Slams Israel for Sealing West Bank After Shooting, But Won’t Take Action

http://sputniknews.com/middleeast/20160610/1041154615/israel-netanyahu-palestinians-blockade-shooting.html

Publicités

14 commentaires

    1. En urgence, je viens d’apprendre quelques détails sur cette rencontre entre Maître Renard et Maître Escroc. Il semble bien que les choses se sont très mal passés pour Bibi au point où il a piqué une crise de fureur une fois dans l’avion.
      Poutine sait par instinct qu’il doit ménager cet individu très infatué de sa personne pour que la Russie n’endure pas un autre octobre 17 d’un type nouveau. C’est de la Realpolitik poussé à son paroxysme.
      Reste les marges. Chacun joue au chantage et à l’intimidation à peine cachée. Le compromis est toujours factice.
      Avez vous un quelconque souvenir d’un compromis ou d’un accord respecté par la clique de Tel-Aviv?
      Ceci dit c’est la corde raide pour tous.
      On observe et on juge par les faits.

      Aimé par 4 people

    2. Je pense que Poutine n’a en fait pas promis autre chose qu’une coopération renforcée entre leurs deux états.

      Nethanyaou est un peu l’Erdogan du PO. Il est capable de tous les grands écarts et assume les pires contradictions sans le moindre état d’âme. Ami avec la Turquie et l’Arabie Saoudite, encore toujours protégé par les EU (et la France qui en bon Iznogoud se rêve en secret de calife à la place du calife) il ne voit forcément aucun inconvénient à ajouter la Russie à la liste de ses « amis » improbables.

      Je doute qu’en face on soit dupe mais l’occasion est trop belle que pour la laisser passer. Et je ne crois pas du tout que ce rapprochement de façade soit un laisser-passer pour l’aviation israélienne en Syrie.

      Aimé par 2 people

    3. @Roc
      « chose promise chose due. j’attends toujours votre réponse ! »
      Vous me faites trop d’honneur … mon opinion n’est qu’un simple point de vue, perdu dans un forum sur Internet que personne ne connait 😉

      Pour commencer tout le monde peut se tromper, et moi le premier, et sur Poutine j’espère trés sincerement me tromper, même si hélas j’ai bien peu d’espoir.
      @Strategika
      « …la Russie n’endure pas un autre octobre 17 d’un type nouveau.  »
      Dans l’état où se trouve la Russie, livrée à des mafieux gangsters
      https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Russian_people_by_net_worth pendant que la population se pauperise, un nouvel Octobre 17, c’est surement pas moi qui vait cracher dessus, bien au contraire. En fait Strategika vous insinuez que c’est cette crevure de Netanyahu qui est en position de force ?

      @Ramos
      « La Fédération de Russie ne dispose en Syrie que du port de Tartous et d’une base aérienne. »
      Persone n’a demandé à la Russie de jouer aux gros bras, la seule chose qu’on lui demande c’est de répondre aux requetes notamment sur les ventes d’armes. Pour comprendre le problème, il faut sortir des sentiers battus de la propagande, et du prisme occidentaliste qui nous raconte absolument n’importe quoi. Les Etats Unis c’est pas des surhommes. Les derniers conflits ne sont en rien representatifs d’une quelconque domination occidentale.

      Durant la guerre d’Octobre 1973 en voyant les américains accourrir pour aider Israèl, Brejnev qui était loin d’être un tigre de combat n’avait pas hésité avec le Politburo à envoyer des Mig-23, et des Mig-25. Les avions israéliens et américains tombaient comme des mouches, les Fantom II, et Mirage ne rivalisaient en rien avec les Mig-21, Mig-23, et Mig-25. La situation pour Israèl était tellement désespéreé que les américains et israeliens n’avaient pas hésité à menacer d’utiliser l’arme nucléaire. Les sovietiques ont fait de même. Si ça n’était la trahison des hautes sphères du pouvoir central au Caire, Israèl n’existerait plus aujourd’hui, et Sharon aurait été pendu haut et court en plein Sinai.
      Si presentement la Russie livre 200-300 Mig-35, et 100 Su-30 la Syrie ne craint personne, comme aprés 1983, où Andropov à l’époque avait livré le matériel qui fallait. L’URSS avait livré les dernières versions des Mig-23 ML, il en a résulté nombre de F-15, et F-16 abattus. Soit dit en passant durant la période des années 80 au Moyen Orient presque 70 F-16 ont été declarés comme accidents. En réalité abattus par des SAM syriens et des Mig-23 ML dont américains et israèliens reconnaitront plus tard qu’il était un cran au dessus de leur F-15 A.
      Si en plus l’Iran achete 300-400 Mig-35, et 200 SU-30 il n’y a plus de présence US au Moyen Orient, ainsi la Russie gagne sur tous les tableaux. Cependant au Kremlin il a été decidé qu’il n’en serait pas ainsi, et donc l’Occident est tout puissant au Moyen Orient parce que la Russie ne va pas jusqu’au bout de sa logique et de ses interets, et va même à l’encontre des interets du peuple russe. Il se trouve que l’Oligarchie qui est Kremlin a quand même une sensibilité pro occidentale.

      Aimé par 3 people

    4. En relisant le message, il y a des choses importantes que j’ai oublié de mentionner. En 1973 si les avions US et israéliens en effet tombaient, les avions egyptiens et syriens tombaient aussi. Certes dans une proportion moindre que ceux claironnés dans les médias occidentaux, et notamment israèliens et américains. A point tel qu’americains et israèliens se sont résolus à utiliser l’arme nucléaire, c’est vous dire la situation désespérée.
      Par ailleurs, aprés l’éffondrement de l’URSS, il y eut des tests d’évaluation sur les derniers modeèles de Mig-23 -la version ML-, et les Mig-21 Bis -dernier modèle- . Dans les deux cas en combat rapprochés, en dogfight le Mig-21 Bis est équivalent sinon supérieur au F-16 A, quand au Mig-23 ML les occidentaux furent stupéfaits par les technologies à la fois rustiques, modernes mais extrement redoutables. De même qu’en dogfight, même si le Mig-23 ML n’a pas été du tout conçu pour, il tient la comparaison avec le F-16. Et son radar était loin d’être aussi déclassé. En réalité, nombre de ces évaluations sont restés, et resteront pour longtemps claissifiés, parce que beaucoup trop compromettante pour l’Occident. Dans la mesure où encore aujourd’hui l’essentiel de la flotte de guerre occidentale tourne autour des F-15, F-16 et F-18-le F-22 est un raté conceptuel, quand au F-35 n’en parlons pas-. Et nombre de pays ont encore les redoutbles Mig-23, et vous comprennez pourquoi qu’il y a toujours un black out.

      Il est un fait indéniable, en aucune manière les occidentaux pouvaient se targuer d’une quelconque supériorité. Il est vrai que le seul moment où les Etats Unis ont pris l’ascendant c’était pendant la période de 1995-2010. Cette supériorité étaient essentiellement numérique, parce que l’Uncle Sam pouvait se payer des avions modernes à crédit, crédit qu’il ne remboursera jamais, et que les pigeons paieront. Or aujourd’hui l’Uncle Sam, comme les pigeons sont fauchés. Ils n’ont plus de sous. Pendant ce temps russes, et chinois réarment et rattrapent à toute vitesse les Etats Unis voir les dépassent dans certains secteurs clefs.
      On peut raisonnablement estimer au train où vont les choses qu’à l’horizon 2020-2025 la supériorité occidentale n’existera plus, et penchera en faveur de la Russie et de la Chine. C’est la raison pour laquelle parier sur l’Occident, et singulièrement les Etats Unis n’a aucun interet.

      Aimé par 3 people

      1. commentaire intéressant même si pour ma part j’ai quelque doute sur l’infériorité technologique des usa au vu de ce qu’a raconter jean pierre petit sur la M.H.D ( Magnéto-Hydre-Dynamique )d’une part et vu la technologie de fusion nucléaire ( foudre en boule, micro foudre en boule, fusion froide ) utilisé lors de la destruction du W.T.C. ( World Trade Center ) !
        la prudence est donc de mise et la lute a caractère économique notamment par les différentes formes de boycottes et de dé-bancarisation des fourmis que nous somme me semble plus que jamais appropriée !

        Aimé par 1 personne

    5. « … j’ai quelque doute sur l’infériorité technologique… »
      J’ai jamais parlé d’infériorité technologique, ni des uns ni des autres. C’est l’Occident et singulièrement les Etats Unis et Israèl qui affirment efrontement sans aucune preuves à part du barratin mediatique que le matériel sovietique/russe et chinois leur sont necessairement inférieures. J’ajouterai qu’il est possible ça et là que les Etats Unis aient une certaine avance sur les autres en ce sens qu’ils ont massivement investi. Cependant cette avance n’est en rien significative sur le champs de bataille. Et même parfois contre-productive.
      S’il est une chose que je reconnaisse c’est une avance incontestatble des occidentaux dans certaines gammes de missiles air-air. Soit, cependant savez quel est leur ratio d’éfficacité au combat ? Dans le meilleur des cas, je dis bien dans le meilleur des cas un peu plus de 7%. Alors oui les AIM-120 C/D sont sans doute plus sophistiqués que les AA-X-9 Amos soit. Désolé mais 7% et en plus en maximisant ça fait pas lourd. En réalité avec les nouveaux avions russes et chinois si ça dépasse les 1% c’est déja enorme.
      Ils ont massivement investi dans la technologie Stealth mais ça ne marche pas davantage. Eux mêmes le reconnaissent.

      http://aviationweek.com/technology/new-radars-irst-strengthen-stealth-detection-claims
      Quand à l’armée de terre n’en parlons pas, foutre du GPS dans un char de combat, faut vraiement relever de la psychatrie pour croire que ça marche. En Irak durant l’occupation ils en ont perdu des centaines de chars M1 Abrams. Durant Desert Storm en 1991, j’au eu echo comme quoi prés de 100 chars M1 Abrams avaient eté détruits, et certains par des T-62. Là c’est vrai on mesure tout le paroxsystme de la débilité, foutre du GPS, investir dans des obus perforant 1000 mm de blindage à plus de 5-6.000 metres. C’est sur, ça fait + kitch, mais désolé ça fait pas gagner une guerre.

      Il est vrai qu’il reste un seul domaine de supériorité, pour pas dire de suprematie occidentale, c’est la thalassocratie. A mon avis la domination US et UK des mers n’est pas prete d’etre remise en cause dans un proche avenir. Cepedant cette suprématie ne sera plus décisivé pour y appliquer la politique US sur les cotes. On le voit aujourd’hui autour de la Mer de Chine, du Japon, de la Baltique.

      Sinon pour les autres inventions citées par JP PETIT ça existe certes, mais encore une fois, ça ne permetra pas aux Etats Unis d’en faire un outil de domination géopolitique significatif. Auxquels cas ça reste dans le domaine des laboratoires.

      Aimé par 3 people

  1. Voilà les raisons des visites successives de Netanyahu à Moscou.
    Coup de maitre de la diplomatie israélienne ? Affaiblissement structurelle des Etats Unis au point qu’Israèl se tourne vers un nouveau parrain ? Où la toute puissance du lobby juif moscovite qui devient aussi puissant qu’à Washington et New York ? Y a qu’à voir comment l’économie russe est en coupe réglée, le tout au profit des oligarques, une mafia où Poutine n’est que le guignol de service.
    Vous noterez que dans cet accord il y est dit
    « military sources add that, ahead of the exercise, the joint mechanism that coordinates Russian and Israeli air flights in Syrian airspace will be expanded. »
    En gros Israèl pourra bombarder quand il le veut où il le veut en Syrie. Quoi qu’il en soit Poutine ne vaut pas un clou…

    http://debka.com/article/25474/First-ever-Israeli-Russian-war-game-is-coming-

    « Russian President Vladimir Putin and Israeli Prime Minister Benyamin Netanyahu decided at their June 7 meeting in Moscow to deepen the military ties between the Russian and Israeli armed forces, debkafile reports exclusively from is military and intelligence sources. It was a historic decision that spells the end of the IDF’s unique relationship with the US military.
    The head of the IDF’s military intelligence branch, Maj. Gen. Hertzi Halevi, and Mossad chief Yossi Cohen also participated in the meeting.
    Our sources report that Putin and Netanyahu decided that a joint exercise by the Israeli and Russian naval and air forces will be held this summer as part of the first stage of expanded ties.
    It will mark the first time in modern Middle East military history that Russian military planes take off from an Arab country, Syria’s Hmeymim airbase, and Russian warships sail out of their bases in Tartus and Latakia, for joint maneuvers with the Israeli air force and navy.
    debkafile’s military sources add that, ahead of the exercise, the joint mechanism that coordinates Russian and Israeli air flights in Syrian airspace will be expanded.
    According to those sources, the bilateral decision for the joint war game was tied to an agreement to allow Russian gas companies to compete for contracts to develop Israel’s Leviathan and Tamar offshore gas fields.
    Netanyahu said June 7 in Moscow, “Our doors are open now to all companies from all countries that have substantial experience in developing gas fields, including Russia of course.”
    Putin had tried repeatedly to win a foothold for Russian companies, especially energy giant Gazprom, in the development of Israel’s offshore gas fields and export industry. The Russian leader tried to convince Netanyahu by saying that the presence of the Russian navy and air force in the area would guarantee that no Arab or Muslim military force, such as those of Iran, Syria and Hizballah, would attack the gas fields.
    debkafile’s military sources point out that increased cooperation between the navies of the two countries could serve as a basis for regional and economic cooperation and for the defense of any future Gazprom energy infrastructure in the Mediterranean.
    In the long term, the combination of Russia’s massive warships and Israel’s smaller and faster vessels built for rapid response to any attack along its coast, may provide an effective defense of energy assets in the Mediterranean basin, especially in the region of Cyprus, Greece, Turkey and Israel.
    These assets would include shipping routes, drilling platforms, gas pipelines and undersea optic cables, among others.
    Alongside the advantages, cooperation with a world military power like Russia holds operational, intelligence, tactical and strategic risks.
    Although the joint exercise will be of limited scope, it needs advance preparation, a careful division of tasks, missions and resources, assignment of flight paths and sea routes, and goals preset as benchmarks for measuring the joint drill success. Radio and other communication networks must be set up and the degree of intelligence sharing determined. Both the Russian military and the IDF appreciate that this shared maneuver may result in mutual exposure of some of their military secrets.
    To play it as safe as possible, Putin and Netanyahu decided to hold their joint exercise high in the sky and far out at sea, in an effort by both to guard their military secrets as far as possible. »

    Aimé par 2 people

    1. Regardez une carte du Moyen Orient : La Fédération de Russie ne dispose en Syrie que du port de Tartous et d’une base aérienne. A comparer avec les bases de l’OTAN en Turquie + l’aviation israélienne (400 avions de combat), sans compter l’aviation embarquée US qui croise en méditerranée. V Poutine ne peut que composer, d’autant que la Fédération de Russie entretient de bonnes relations avec l’Etat Hébreu depuis de nombreuses années.

      Aimé par 3 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s