‘US, Saudi, Turkish Generals in Syria’s Khan Tuman’: Iran Official

In Tehran, a senior official said Turkey, Saudi Arabia and Qatar had recently supplied Takfiri militants with weapons and food to retake the Syrian village of Khan Tuman in Aleppo during the ceasefire.

Writing on his Instagram account on Wednesday, Secretary of Iran’s Expediency Council Mohsen Rezaei said Takfiri terrorists had received “weapons, ammunition, money and food from Turkey’s southern borders and its Iskenderun port.”

“In addition, Saudi Arabia and Qatar are providing aid to terrorists via the sea,” said Rezaei, who was the former chief commander of the Islamic Revolution Guards Corps (IRGC).

Iran’s Expediency Council Mohsen Rezaei, the former chief commander of the Islamic Revolution Guards Corps (IRGC)

According to the Iranian official, several US, Saudi and Turkish generals “specializing in special warfare” have recently joined Tafkiri terrorists and “directed the operation in Khan Tuman.”

“Aleppo has now become a matter of prestige for Saudi Arabia and Turkey; hence, they are intervening there with full force. Aleppo, in fact, is the ultimate showdown between the resistance and invaders,” Rezaei said.

“The Syrian army is resisting only with the help of Iranian advisers,” he said, adding Russia had mostly withdrawn its forces after a six-month stint.

“However, the Almighty God supports the oppressed and the Syrian nation and government and the resistance front is the ultimate winner.”

Takfiri militants took control of Khan Tuman on May 6, shortly before a 48-hour truce in Aleppo was due to expire.

The town has changed hands between Syrian army soldiers, Daesh Takfiri terrorists and foreign-sponsored militants over the past few months. Syrian soldiers had wrested control over Khan Tuman last December.

Jaysh al-Islam and Ahrar al-Sham are the Takfiri groups which assist Nusra Front and Daesh in the Aleppo battle.

On Tuesday, the US, Britain, France, and Ukraine blocked a Russian bid to add Jaysh al-Islam and Ahrar al-Sham to a UN blacklist of terrorist groups and sideline them from the Syria peace process.

The US mission to the UN said Russia’s proposal would undermine attempts to get a sustained halt in the fighting in Syria.

Jaysh al-Islam is part of Riyadh-based Syria opposition group, the High Negotiations Committee (HNC). Ahrar al-sham also took part in the latest round of Syria peace talks.

Moscow said on Tuesday that the 17-nation International Syria Support Group (ISSG) would meet in Vienna, Austria, on May 17 to try to get peace efforts back on track.

A truce, brokered by Russia and the United States, went into effect late February in a bid to facilitate negotiations between warring sides to the conflict.

However, top negotiators from Saudi-linked opposition group HNC quit the talks, citing what they claimed to be the Syrian government’s violation of the truce.

Syria has been gripped by foreign-backed militancy since March 2011. Over 400,000 people have been killed in the conflict, which has furthermore displaced over half of Syria’s pre-war population of about 23 million.

VETERANSTODAY

Publicités

1 commentaire

  1. in french :

    A Téhéran, un haut fonctionnaire a dit que la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar a récemment fourni des militants takfiri avec des armes et de la nourriture pour reprendre le village syrien de Khan Tuman à Alep pendant le cessez-le-feu .

    Ecrit sur son compte Instagram, mercredi, le secrétaire du Conseil de discernement iranien Mohsen Rezaei dit que les terroristes takfiri avaient reçu « des armes, des munitions, de l’argent et de la nourriture des frontières du sud de la Turquie et son port Iskenderun.”

    “En outre, l’Arabie saoudite et le Qatar fournissent une aide aux terroristes par la mer « , a déclaré Rezaei, qui était l’ancien commandant en chef de la révolution islamique Corps des gardiens (IRGC).

    Conseil du Discernement Mohsen Rezaei de l’Iran, l’ancien commandant en chef de la révolution islamique Corps des gardiens (IRGC)

    Selon le responsable iranien, plusieurs Etats-Unis, les généraux saoudiens et turcs « spécialisés dans la guerre spéciale » ont récemment rejoint les terroristes Tafkiri et « dirigé l’opération à Khan Tuman.”

    «Alep est maintenant devenu une question de prestige pour l’Arabie Saoudite et la Turquie; par conséquent, ils sont là-bas et interviennent avec force. Alep, en fait, est l’ultime épreuve de force entre la résistance et les envahisseurs « , a déclaré Rezaei.

    “L’armée syrienne résiste seulement avec l’aide de conseillers iraniens « , a-t-il dit, en ajoutant la Russie avait surtout retiré ses forces après un passage de six mois.

    « Cependant, le Dieu Tout-Puissant soutient les opprimés et la nation syrienne et le gouvernement et le front de résistance seras le vainqueur final. »

    militants takfiri ont pris le contrôle de Khan Tuman le 6 mai, peu avant qu’une trêve de 48 heures à Alep devait prendre fin.

    La ville a changé de mains entre les soldats de l’armée syrienne, les terroristes Daesh takfiri et militants parrainés à l’étranger au cours des derniers mois. soldats syriens avaient arraché le contrôle de Khan Tuman Décembre dernier.

    Jaysh al-Islam et Ahrar al-Sham sont les groupes takfiri qui aident Nusra avant et Daesh dans la bataille d’Alep.

    Mardi, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Ukraine ont bloqué une offre russe d’ajouter Jaysh al-Islam et Ahrar al-Sham à une liste noire des groupes terroristes de l’ONU et de marginaliser eux du processus de paix en Syrie.

    La mission des États-Unis à l’ONU a déclaré que la proposition de la Russie serait saper les tentatives pour obtenir un arrêt durable dans les combats en Syrie.

    Jaysh al-Islam fait partie du groupe Syrie opposition basée à Riyad, le comité de négociation élevé (HNC). Ahrar al-sham a également pris part à la dernière série de pourparlers de paix en Syrie.

    Moscou a déclaré mardi que le 17 pays du Groupe international de soutien Syrie (GSEE) se réunira à Vienne, en Autriche, le 17 mai pour tenter d’obtenir les efforts de paix sur les rails.

    Une trêve, négociée par la Russie et les États-Unis, est entré en vigueur fin Février dans le but de faciliter les négociations entre belligérants au conflit.

    Cependant, les principaux négociateurs du groupe d’opposition saoudien lié HNC quitter les pourparlers, citant ce qu’ils prétendaient être la violation de la trêve par le gouvernement syrien.

    La Syrie a été saisie par le militantisme soutenu à l’étranger depuis Mars 2011. Plus de 400.000 personnes ont été tuées dans le conflit, qui a en outre provoqué le déplacement de plus de la moitié de la population d’avant-guerre de la Syrie d’environ 23 millions.

    Aimé par 4 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s