Une frappe israélienne a visé un PC du Hezbollah à l’aéroport international de Damas

Une frappe israélienne a visé, mardi 10 mai 2016, un poste de commandement fortifié du Hezbollah situé à l’aéroport international de Damas, avec au moins un missile Air-Sol anti-bunker de nouvelle génération.

Dans un premier temps, Tel-Aviv et le Hezbollah avaient tous les deux démenti toute information relative à une éventuelle frappe israélienne contre des cibles de l’armée syrienne ou du Hezbollah dans les environs de Damas.

Toutefois, ce démenti confortait la véracité de l’information.

Le Chef militaire du Hezbollah en Syrie, Mustapha Badreddine, dit Dulfiquar (une épée mythique liée au mythe d’Excalibur et de la Durandal), théoricien de la guerre asymétrique et l’un des principaux tacticiens du mouvement en Syrie,  a été la cible de la frappe israélienne.

Des soldats syriens postés autour de l’aéroport international de Damas ont été les témoins d’une gigantesque explosion, laquelle ne pouvait résulter que de l’usage d’une arme de très forte puissance, que les forces rebelles ne pouvaient en aucun cas posséder.

« Selon les informations préliminaires, une grande explosion a visé l’un de nos postes près de l’aéroport international de Damas, tuant le frère commandant Mostafa Badreddine et blessant d’autres personnes », a indiqué le Hezbollah sur son site officiel en poursuivant qu’il allait « poursuivre l’enquête pour déterminer la nature et les causes de l’explosion et savoir si elle est due à un bombardement aérien, à un missile ou à un tir d’artillerie »

Peu de détails émergent de cet énième engagement des forces armées israéliennes en Syrie, un domaine relevant du tabou puisque Tel-Aviv, bien que l’un des principaux protagonistes de la guerre en Syrie, fait tout son possible pour y demeurer à l’écart, du moins aux yeux de l’opinion publique, en présentant cette guerre comme une simple guerre civile.

D’après des sources militaires syriennes, les israéliens ont utilisé pour la première fois un nouveau vecteur et une nouvelle génération de missiles anti-bunker d’une portée et d’une puissance jusque-là inconnues en précisant que les appareils ayant délivré le missile n’avaient pas pénétré l’espace aérien syrien.

 

 

Publicités

16 commentaires

  1. @diablo
    @foxhound

    http://www.debka.com/article/22566/

    Part of israeli website Debka’s article

    DEBKAfile Exclusive Report November 26, 2012, 9:05 PM

    rebelles syriens capturés base militaire Marj al-Sultan dans un grand coup à la capacité de combat de l’armée de Bachar el-Assad contre les ennemis extérieurs, les rebelles syriens ont détruit leur station radar d’alerte électronique le plus important face à Israël – M-1 – Lundi 26 novembre DEBKAfile rapports exclusivement à partir de ses sources militaires.

    Cette station de construction russe surveillée décollage et d’atterrissage des activités de l’aviation israélienne sur des bases aériennes dans le Néguev et Hatzerim dans le sud et les suivis jusqu’à la frontière syrienne. L’installation a été conçue pour guider les missiles syriens ciblant un point quelconque sur la carte israélienne, en synchronisation avec des équipements de défense aérienne au sud de Damas et sur les hauteurs du Golan.

    La portée du radar a également couvert les mouvements de la marine dans les eaux de la Méditerranée au large des côtes d’Israël et le Liban….

    ….Il A donc paralysé, mais pas complètement démantelé, la capacité de Bachar al-Assad à obtenu à la guerre contre Israël, la Jordanie ou l’Arabie Arabia.M-1 radar a également balayé toutes les parties de la Jordanie et le nord de l’Arabie saoudite, où la base importante de l’air Tabuk est situé. il Déployé en plus de l’Armée de l’Air Arabie sont des chasseurs-bombardiers français prêts à partir en guerre contre Syria.M-1 a également relayé les données actuelles sur les mouvements militaires israéliens au Hezbollah et aurait été une source vitale de l’intelligence dans un potentiel de chiites libanais offensifs contre l’Etat juif.

    Le dirigeant syrien et ses porte-parole ont souvent menacé depuis l’éclatement de l’insurrection populaire que si Assad avait le dos au mur, l’ensemble du Moyen-Orient allait en flammes, en particulier Israël…..

    …. le régime d’Assad conserve encore deux stations radar clés: M-2 dans Shanshar au sud de Homs, qui couvre la Syrie centrale et septentrionale; et M-3, près de Latakia, qui garde un oeil sur la région du nord jusqu’à la frontière turque et de la Méditerranée orientale à Chypre.

    Aimé par 3 people

  2. A l’avenir, ayez bien ces images en tete.
    Commençons par une carte physique de la Syrie :

    Maintenant examinons une carte Liban Syrie Israèl et observez bien où se trouve Damas -lieu des frappes-.

    Et maintenant regardons en direction du Golan Occupé, et observons que le mont Sheikh Jebbel -sous occupation israèlienne- culmine à plus de 2.700 Metres-element trés important-.

    Point important on constate qu’autour de Damas l’environnement est montagneux., vous allez en comprendre l’importance dans quelques instants.

    Carte des bases aériennes de l’armée de l’air syrienne : Acig.info

    Zone de couvertures des radars syriens : ACIG.info

    Et puis, et puis, et puis….

    à droite les hauteurs du golan occupés par Israèl, au milieu le mont Sheikh Jebbel presque 2.800 Metres. Ensuite le Mont Liban, puis à l’extreme gauche la Mediterannée.
    Les limites des radars aux sols :

    L’armée de l’air syrienne a besoin d’Awacs, mais la Russie refuse de les lui vendre. Les awacs séoudiens eux sont aux mains des américains. D’autre part, il faut noter que la distance entre le mont Sheikh Jebbel et Damas est d’environ 50-60 km. Ainsi un missile lançé à Mach 3 ne met que 50 secondes pour arriver sur Damas et ses environs, un avion pas plus 1 minute 30, soit 90 secondes. En d’autres termes il n’y a pas de miracle et encore moins d’exploits, surtout qu’Israèl dispose d’une cinquieme colonne qui détruit toute la Syrie, grace au clergé des Séoud.

    Lors de la présence de l’armée syrienne au Liban l’avantage stratégique était énorme. La DCA syrienne pouvait installer des radars au Liban et observer tous les mouvements de l’armée de l’air israélienne et proteger ainsi le Liban, et la Syrie. Mais le tas d’ordure de Signora, Harriri, Gemayel -ils crevent tous les uns aprés les autres-, Geagea, Joumblat, avec l’aide sans reserve de la tribu Séoud en ont décidé autrement. Ils ont tout fait pour expulser l’armée syrienne du pays du Cedres.






    On comprend ainsi le role de chacun.

    Aimé par 4 people

    1. Tout à fait.
      Pour revenir à l’assassinat du chef militaire du Hezbollah en Syrie, il semble que ce soit une très grosse opération combinée menée par une demi-douzaine de services de renseignement dont des agents libanais.

      Aimé par 3 people

      1. La question qui s’impose étant de comprendre à quoi joue les russes ?
        L’armée de l’air russe qui fait du trés bon travail au dessus de la Syrie, fait patrouiller un avion A-50 le seul apte à détecter n’importe quel aéronef, y compris les B-2, et autres gadgets que sont les F-22, et F-35.

        Les israèliens et américains ont il attendu les rotations de l’avion ? Le moment de repos de l’équipage ? Tout est à prendre en considération. Où alors les awacs russes ont detecté quelque chose, mais ils avaient ordre du Kremlin de laisser faire ? Les américains ont ils developpé un aéronef apte à echapper aux radars russes, y compris invisible aux AWACS russes ? Ca m’étonnerait.
        Une chose est certaine cet acte terroriste n’a pu se mener qu’avec l’aval des russes, et des complicités chez les syriens, et au sein même du Hezbollah.

        Aimé par 1 personne

        1. C’est un peu ce que je craignais. Décidément cette guerre mondiale qui ne dit pas son nom se mène sur bien des fronts.

          Deux possibilités se dégagent: soit un missile hypersonique, soit un missile furtif. Quoiqu’il en soit la patate chaude reste aux mains des Russes: il faudra bien expliquer ce ratage.

          Au-delà de ce tir moyennement ciblé (ils ont vu large) il y a aussi un message très clair: on vous a quand on veut et comme on veut.

          Aimé par 1 personne

    1. Aussi spectaculaire soit il ce genre d’arme est rarement decisive toujours et tout le temps. Il peut être dévastateur car il a utilisé l’effet surprise.
      En 1991 lorsque les US claimaient haut et fort le succes de leur F-117, et de sa prétendue invisibilité, il faut savoir qu’une équipe de beret verts et forces spéciales de l’OTAN aidés par des traitres au sein de l’état major irakien, ont détruit d’abord les radars type VHF-ce vieux radar encore aujourd’hui, peut detecter n’importe quel avion stealth, mais a l’inconvénient d’être voluminueux-. Une fois cette mission accomplie, alors les F-117 pouvaient commencer leurs attaques, car ils étaient invisibles aux autres radars.
      Pour en revenir à cet assault, personne n’en connait les circonstances. Il est possible que les radars aient été neutralisés. Comment et pourquoi, on en sait rien. On l’apprendra peut etre un jour. Par contre ce qui est sûr et certains c’est le fait que des balances au sein de l’état major syrien, et des proches du Hezbollah ont renseigné Israèl et les Etats Unis. Il est meme possible que des complicité au sein du Hezbollah ont aidé à illuminer la cible. Quoiqu’il en soit plus qu’Israèl, c’est les Etats Unis qui ont mené et guidé la frappe, et c’est contre eux que Hezbollah va vraissemblablement s’en prendre.

      Aimé par 2 people

        1. Course aux armement peut etre, sans doute, oui.
          Toutefois les armes en elles memes sont rarement décisives, ce qu’il est en revanche c’est le facteur humain. Il y a eu des complicités au sein des hautes sphères de l’armée syrienne, si ce n’est pas dans l’entourage direct d’Assad, et des complicités au sein même de l’appareil militaire du Hezbollah.
          Encore une fois l’efficacité de ce genre de frappe est surtout due aux renseignement, le restant n’a que peu d’importance. Une chose est certaine si l’axe de la résistance est uni, ni l’Amérique, ni personne ne peuvent quelque chose.
          Il y a quelques temps c’était des hauts responsables du Hezbollah, et iraniens qui ont été tués dans une frappe. Au tout début du conflit, la Russie avait livré à la Syrie, un système radar ultra sophisitiqué qui pouvait detecter n’importe quel aéronef. Les brigants mafieux terroristes appellés « Armée Syrienne Libre », où « Nosra » -ce qui est la meme merde, on est bien d’accord- l’avaient détruit. Aujourd’hui c’est une équipe du Hezbollah qui est décimée. Etant donné la situation de guerre civile qu’il y a en Syrie, j’opterai pour des défaillances au sein de l’appareil syrien aussi.
          Par ailleurs l’attitude trés ambigue de la Russie peut aussi expliquer la réussite de ce genre d’opération. Dans la mesure où je ne connais pas les relations entre le Hezbollah et la Russie -sans doute mauvaises- . Par contre une chose est sûre et meme certaine, les relations entre les hautes sphères du Kremlin et Israèl sont excellentes, pour pas dire intimes.

          Aimé par 1 personne

        2. Au tout début du conflit, la Russie avait livré à la Syrie, un système radar ultra sophistiqué qui pouvait détecter n’importe quel aéronef. L’ Armée Syrienne Libre », où « Nosra » l’avaient détruit.

          Je connaissais pas cette info. Elle dit pourtant bien des choses.
          Pourquoi une armée ou une organisation paramilitaire qui ne possède pas de force aérienne irait engager des moyens relativement importants pour aller détruire des infrastructures (en général bien gardées) qui ne lui posent aucun problème ? Poser la question c’est y répondre.

          Pour le reste de votre post je pense comme vous que le pouvoir syrien est noyauté par des espions et des agents doubles qui croient naïvement qu’en jouant sur les deux tableaux on est fatalement toujours du côté des gagnants. C’est oublier un peu vite qu’à moins d’être un agent infiltré un donneur d’ordre ne fait jamais confiance à un traître.

          La Russie a des relations compliquées avec bien du monde. C’est la multipolarité qui veut cela. Contrairement à vous je pense que les relations entre le Kremlin et Tel Aviv sont plutôt tendues mais que la liberté de manœuvre est fortement entravée par les oligarques binationaux.

          Aimé par 2 people

    2. @Diablo.

      « …Je connaissais pas cette info. Elle dit pourtant bien des choses. »
      Malheureusement je n’ai pas conservé cette information en totalité qui pourtant est capitale et qui explique bien des choses comme vous dîtes. Le lien donne vers un article payantt, et c’est surement pas moi qui vait payer pour un site d’extreme droite juif israèlien.
      Je vais expliquer ultérieurement pourquoi que les raids aériens qui ont lieu sur Damas et ses environs sont souvent courronés d’un succés relatif. Parce qu’il faut pas exagérer la propadande.
      En règle générale, les armes en elles mêmes aussi puissantes soient elles, aussi modernes soieent elles sont rarement decisives. Trés rarement. L’element fondamental c’est le facteur humain, et ça tous les militaires du monde le savent. Il est vrai que la qualité des armes aident à gagner, mais ne suffisent pas.
      On nous a persuader par exemple que les conquistadores – à ma connaissance l’un des rares gap technologiques réel entre deux béligerants- disposaient d’une supériorité techniques inégalable sur les amerindiens. C’est vrai! Cependant Pizzaro, comme Hernando Cortes ont gagné surtout du fait des guerres fratricides entre amérindiens. Il en va de même aujourd’hui entre arabes, puisque la Tribu Séeoud, mobilise l’argent et son clergé contre la Syrie, appuyé par un autre pseudo pays la Jordanie, mais également le Maroc, le Soudan.

      « http://www.debka.com/article/22566/

      Part of israeli website Debka’s article

      DEBKAfile Exclusive Report November 26, 2012, 9:05 PM

      Syrian rebels captured Marj al-Sultan military base in a resounding blow to the combat capabilities of Bashar Assad’s army against external enemies, Syrian rebels destroyed their most important electronic warning radar station facing Israel – M-1 – Monday, Nov. 26, debkafile reports exclusively from its military sources.

      This Russian-built station monitored Israeli warplanes’ takeoff and landing activities at air bases in the Negev and Hatzerim in the south and tracked them up to the Syrian border. The facility was designed to guide Syrian missiles targeting any point on the Israeli map, in sync with air defense facilities south of Damascus and on the Golan Heights.

      The radar’s range also covered naval movements in Mediterranean waters off the shores of Israel and Lebanon….

      ….It has therefore crippled, though not completely dismantled, Bashar Assad’s ability to got to war against Israel, Jordan or Saudi Arabia.
      M-1 radar also swept all parts of Jordan and northern Saudi Arabia where the important Tabuk air base is situated. Deployed there in addition to the Saudi Air Force are French fighter-bombers ready to go to war against Syria.
      M-1 also relayed current data on Israeli military movements to Hizballah and would have been a vital source of intelligence in a potential Lebanese Shiites offensive against the Jewish state.

      The Syrian ruler and his spokesmen have frequently threatened since the eruption of the popular insurrection that if Assad had his back to the wall, the entire Middle East would go up in flames, especially Israel…..

      …. the Assad regime still retains two key radar stations: M-2 in Shanshar south of Homs, which covers central and northern Syria; and M-3 near Latakia which keeps an eye on the northern region up to the Turkish border and the eastern Mediterranean up to Cyprus. « 

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s