250 éléments des forces spéciales US en renfort pour former les rebelles syriens

Les Etats-Unis d’Amérique viennent d’annoncer l’envoi de 250 instructeurs militaires en renfort en Syrie.

Existe-il une base militaire US en Syrie? Aucun document du Pentagone ou du Département d’Etat ne l’atteste et Damas refuse totalement la présence de forces de l’Otan sur son sol ou du moins les territoires sous contrôle gouvernemental en assimilant une telle éventualité à une « agression étrangère » telle que définie par la Charte des Nations Unies.

Restent les zones sous contôle rebelle et plus particulièrement celles régentées par Jabhet Al-Nosra (Al-Qaïda en Syrie), Daech et autre Jeish Al-Islam ou Al-Fath (respectivement Etat Islamique en Irak et au Levant, Armée de l’Islam et Armée de la Conquête) ou alors les zones sous le contrôle des milices kurdes.

Les Kurdes se méfient de Washington. Ils savent que des « conseillers » US ont toujours été présents et continuent à l’être au sein de certaines unités de l’Armée turque chargées de la lutte contre le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) et une présence militaire US un peu trop visible au Nord d’Alep n’est sûrement pas le meilleur moyen de réarmer Al-Qaïda en exploitant le cessez-le-feu plus ou moins en vigueur entre , d’un côté, Damas, soutenu par ses alliés iranien et russe, et de l’autre, une kyrielle d’armées mercenaires soutenues par l’Arabie Saoudite, les Etats-Unis, La France,  Israël, le Royaume-Uni et la Turquie.

Aussi surprenant que cela puisse paraître si l’on se fie au discours « Novlangue » de l’Otan où il n’est question que de lutte contre Daech et le terrorisme, ce sont Al-Nosra et consorts qui seront chargés d’accueillir les 250 nouveaux éléments des forces spéciales US. Ces derniers, dont des vétérans portant la barbe à l’Afghane et la Keffieh, sont spécialisés dans la formation de guérillas Islamistes destinées à lutter contre des armées gouvernementales.

La logistique y afférant suit de près cet effort en transférant des armes bulgares et des véhicules 4X4 (Toyota Tacoma et Hilux) via la Roumanie et surtout la Turquie.

Voilà à quoi sert un cessez-le-feu.

8787

 

 

 

 

 

Publicités

8 commentaires

  1. Bonsoir, je me pose une question (en forme de constatation)
    Sur la question des migrants-réfugiés Syriens, qu’est devenue la convention de Genève de 51? (protection des peuples persécutés)
    L'(infâme) agitation européenne a pulvérisée la convention?
    La question Syrienne peut être traité par les conventions de Genève de 51 si tel est le cas?

    Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s