Corée du Nord: une copie du RBS-70 opérationnelle?

Selon des indications recueillies, la Corée du Nord aurait mis la main en 2012, via un pays d’Asie du Sud, sur un exemplaire du système antiaérien suédois Bofors RBS-70, lequel a servi de base pour la fabrication d’un nouveau système de système de lance-missile Sol-Air de courte portée et/ou portable.

Comme d’habitude quand il s’agit de la production militaire nord-coréenne,  on ne dispose d’aucune information technique précise concernant ce système mais des sources chinoises évoquent des spécifications similaires aux meilleures missiles Sol-Air de courte portée actuellement en service dans le monde.

Certains analystes évoquent une copie chinoise améliorée du système suédois, toutefois il existe des différences entre les systèmes chinois et nord-coréen selon un analyste iranien.

C’est sur la base de ce système issu du reverse engineering du RBS-70 que l’Iran aurait produit l’un de ses meilleurs missiles Sol-Air de courte portée destiné aux unités navales du corps des Gardiens de la Révolution.
 

Publicités

12 commentaires

  1. Une petite correction au précédent post que j’ai fait, – hélas on ne peut pas editer avec WP-. J’ai confondu Oksa avec Igla, ce qui n’est pas vraiment la même chose 😉
    Sur les 40 aeronefs syriens abattus seul 3 et non 5 l’ont été par des MANPADS. Ce qui comme en Afghanistan pendant l’intervention sovietique represente environ un peu moins de 10% des pertes. Plus que jamais l’ennemi numéro 1 des chasseurs bombardiers, comme hélicoptères c’est les trés redoutables cannons anti aériens. Certes, les MANPADS representent une menace à ne pas négiliger, cependant elle n’est pas critique.

    Aimé par 1 personne

  2. Depuis le début du conflit en Syrie, on dénombre 5 aeoronefs de l’armée syrienne abattus par des Manpads – peut être 6-. Comme vous pouvez vous en rendre compte c’est pas peu, mais c’est pas énorme.
    Et comme je l’ai dit précedemment les américains ne sont pas privés pour livrer aux terroristes des RBS-70 avec où sans autorisation de la Suède. Ici une vidéo où des terroristes attaquent un Mil-8 Hip de l’armée syrienne.

    Comme vous pouvez le voir l’hélicoptère est frappé, sans doute endomagé, et l’équipage à mon avis certainement secoué. Mais le Mil-8 n’est pas abattu du fait même de sa structure et donc de sa conception. En conclusion les Sam sont une menace c’est indéniable, mais il faut relativiser, face à des contremesures modernes leur efficacité est limitée, -fort heureusement-. Ca ne m’etonnerai pas que des forces spéciales turques ont directement en charge les MANPADS, laissant les bougres, -donc au sous prolétariat- jouer aux djhadistes.

    J'aime

    1. Il ne fait aucun doute que les MANPADs représentent surtout une menace pour les aéronefs civils non dotés de contre-mesures au moment de l’atterrissage et du décollage.
      Une petite anecdote personnelle: il y a presque un année, dans un pays d’Asie, des jeunes désoeuvrés armés d’un AK se sont amusés à tirer sur des aéronefs civils à l’approche d’un aérodrome. Ils étaient en dehors du second périmètre de sécurité et donc à une bonne distance.
      Après une heure, un Airbus d’une compagnie du Golfe à été entouré par des commandos de police et des ambulances. On a tous été bloqués pendant de longues heures. Des Reporters de chaînes d’information locales nous avaient appris que hôtesse de l’air et un passager venaient d’être touchés par des balles 7.65×39.
      Une autre passagère a succombé à un malaise.
      Il a fallu cinq heures aux enquêteurs pour retrouver les deux impacts de balles sur le fuselage de l’appareil.
      Les auteurs de cette attaque ont été appréhendés la nuit même et le périmètre de l’aérodrome fut étendu de plus de 800m.

      Aimé par 1 personne

      1. @Strategika.
        Pas trés rassurant votre mésaventure ;-). Heureusement que ça c’est pas trop mal terminé. Espérons que le personnel touché n’a rien eu.

        J'aime

  3. Le Biz
    En fait le biz des armes c’est ainsi. Si un F-16 est vendu au Pakistan, les copies on ne sait comment se retrouve à Moscou, Pekin, Paris et Pyongyang. Si un Mig est vendu au Venezuela, où en Egypte la copie se retrouve forcément à Londres, Paris, Pekin, Seatle, et à Bethesda. Excepté pour les F-15 qui à ce jour n’ont eu de destination que pour 4 pays. Il en va de même pour tout les autres matériels de guerre.

    Histoire
    A mon avis on ne mesure pas encore l’ampleur du seisme suite à l’intervention russe en Syrie. Ce qui s’est passé au dessus du ciel syrien, c’est un peu ce qui s’est passé durant la bataille d’Azincourt en octobre 1415. A l’époque le chevalier bien que notoirement ineficaces étaient passé roi de la guerre. Une armée sans chevalier, était une armée méprisée et considérée comme défaite avant le début de la bataille. Parce que seul un royaume riche pouvait se payer des chevailiers. Il est possible aussi que les invasions monghols aient contribué à cette surenchère autour du chevalier.
    Durant la bataille d’Azincourt des archers issues des classes populaires avaient décimé la fine fleur de la chevalerie et donc de la noblesse européenne. Ce fut un choc. Depuis cette date le chevalier n’a plus jamais retrouvé sa place sur le champ de bataille jusqu’à la guerre 14-18 avec le début des tanks. Contrairement à une idée reçue la légende entourant les tanks, les Stuka, du Blitz et de Guderian a été stoppée net devant Moscou par Joukov.

    Modele industriel
    Puis aprés 1945 on a commencé à assister à l’emergence d’un nouveau modèle dans lequel vont s’engoufrer les américains suivis par les soviétiques, les français, les britaniques. Ce modèle consistait à « croire » dur comme fer que les missile guidés étaient la solution miracle du champs de bataille. Fini le champs de bataille réservé à la testosterone, le sang, la transpiration. On est dés lors, droit dans les théories creuses, fumeuses à la Judith Butler où des femmes peuvent participer aux combat. Egalité des sexes oblige! Avec le missile, il fallait les radars, la logistique qui va derrrière, et donc l’assise industrielle. Dans ce nouveau paradime, ne pouvait gagner que les pays hautement industrialisés et avançés.
    Pourtant dés la guerre du Vietnam on a pu mesurer oh combien ce concept foireux n’était pas viable, et ne pouvait certainement pas réussir. Les missiles air-air et sol air dans le meilleur des cas atteignaient péniblement les 4% d’éfficacité et encore. Le tappage autour du SA-2, c’était 50 missiles lançés pour abattre un avion, autrement dit seul les bombardiers lourds de type B-52 étaient concernés. L’essentiel des avions abattus furent le fait des migs et des cannons anti-aériens, et embarqués.
    Contrairement à une idée reçue durant les guerres du Golfe, d’Afghanistan, israèlo-arabes, et de Serbie la réussite des missiles air-air et sol-air ne fut pas non plus exceptionnelle. Les reussites ont tout au plus atteint les 5-7% et encore dans le meilleur des cas. Bien sur, si vous écoutez les conférence le Raytheon, on est pas loin du 100%.

    2016, retour aux fondamentaux

    Staline disait que « le cannon c’est le roi de la guerre », ça n’a jamais été aussi vrai. En 2016 aprés l’intervention russe il apparait que l’electronique sur lequel repose les missile peut être facilement neutralisée. Ainsi se pose la question de la domination des nations industriels sur le reste du monde. Un peu comme aprés Azincourt. Les conséquences vont être lourdes, parce qu’on change totalement de paradigme dans le champs de bataille. A moins d’une nouvelle révolution, les missiles sol air comme le RB-70, Sam, Stinger, air-air y compris le IRIS-T, anti chars – AT-14, le Hellfire etc.. -, n’auront plus leur place dans le champs de bataille du XXI° siècle. 2016 retour aux cannons et à la testosterone! On vit une époque formidable! 😉

    Aimé par 2 people

  4. Si je ne me trompe pas le RBS-70 n’est pas ce qu’il y a de plus moderne. Le seul « exploit » qu’on lui connaisse est d’avoir descendu un vieux Bronco OV-10 en 1992 au Vénézuela durant la tentative de coup d’Etat. Le Bronco est un petit bimoteur à hélices d’attaque au sol qui date de… 1967 !

    Depuis 2004 une nouvelle version du missile, dite Mark II, a sensiblement amélioré les performances. Mais je ne pense pas qu’un pays asiatique en ait acquis.

    Pour la petite histoire: j’ai lu cette semaine (mais où ?) que les EU pensent sérieusement à réhabiliter une aviation légère d’attaque au sol. Le modèle retenu pour des tests de terrain en Irak est ou ressemble furieusement au Bronco.
    A première vue cela peut faire sourire mais personnellement je trouve que ça a du sens. Ça fait même un petit bout de temps que j’y pensais à titre perso. Mais avec un zinc un peu moins tarte que le Bronco.

    Décidément la guerre du MO nous réserve bien des surprises.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/North_American_OV-10_Bronco

    Aimé par 1 personne

    1. Les RBS-70 est en service au Pakistan.
      Pour le Branco, l’Algérie et l’Irak s’y sont intéressés de près. L’Irak en a acquis une variante dont un s’est fait descendre il y a moins d’une semaine au dessus d’Al-Haouija.
      Pour revenir au reverse engineering, j’ai publié ce Post pour l’information que j’ai eu et que j’ai hésité de publier, faute de sources fiables (une copie du RBS-70 dont le missile peut atteindre une altitude de 7600m)-afin d’avoir un recoupement en retour.
      Il existe de drôles (très drôles) de connexions entre l’Asie du Sud et la Corée du Nord…

      Aimé par 2 people

  5. Merci pour l’info.
    Mais à mon avis il n’existe pas de meilleur système, tous ont des avantages et des inconvénients. Tous ont des points faibles. Il y a quelques décennies il était courrament admis que rien ne pouvait brouiller le laser aujourd’hui, les russes, français, américains arrivent à leurrer les lasers. Les russes sont passés maitres dans ce domaine. Leur systèmes dérivés de « President », neutralisent tous les missiles sol air comme air-air. C’est un vrai cauchemard pour les occidentaux, et singulièrement les US.
    Sur cette vidéo concernant un groupe de Mil-24 russes au dessus de la Syrie tout y passe, du Stinger, au SA-16-18 etc…jusqu’aux mitrailleuses lourdes 12.7, 14.5 mm et autres cannons anti aériens 23 mm, voir plus. Rien n’y fait.

    Les cannons arrivent à toucher les Mil-24, les ont sans doute endommagé, mais ne les ont pas abattu. Aucun missile sol air n’a touché les Mil depuis le début de l’intervention russe. Et à mon avis les américains ne sont pas génes pour les livrer aux terroristes. Tout arme a un point faible, le tout réside dans le R&D, la tactique et le savoir faire des soldats qui utilisent ce genre d’arme. Faut aussi reconnaitre que les pilotes russes sont loin, trés loin d’être des tocards.

    Aimé par 2 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s