Syrie: la 13e brigade de l’ASL a littéralement disparu

La 13e brigade de l’ASL (Armée Syrienne libre) a subi de lourdes  pertes humaines et ses entrepôts d’armements-fournis par l’Otan- pillés par des organisations rebelles radicales.

Cette unité de l’ASL a focalisé à elle seule l’ensemble des efforts de formation et d’équipement de  l’Otan en vue de mettre sur pied une force combattante fiable et susceptible de former le noyau dur d’une future armée d’un hypothétique gouvernement fantoche en Syrie.

Les équipements de l’ASL ont été capturés par l’armée de la Conquête, l’armée du Califat, Jabhat Ennosra et l’Etat Islamique ainsi que d’autres groupuscules extrêmement radicaux.

Résultat des courses: 95% des systèmes d’armes fourni par l’Otan à ce qu’il qualifie de rébellion modérée ont abouti entre les mains de groupuscules extrêmement radicaux…

Inutile de souligner que cette brigade n’existe presque plus.

C’est ce que l’on appelle un pillage en règle ou une mise à sac.

Publicités

3 commentaires

  1. Lorsque des terroristes, bandits de grand chemins, vouyous méprisables et répugnants servent les interrets de l’Occident, les US leur trouvent toujours des qualificatifs qu’eux seuls ont le secret. Ici « ASL », pour une bande de gangsters-terroristes qui servent les plans d’Israèl et des US. Toutefois les liens profonds entre les US et le crime organisé ne date pas d’hier.
    Cette histoire me fait rappeler à l’Afghanistan. N’a-t-on pas vu naguère le même cirque ? Lorsque les américains appelaient « Moujahideen », « combattants de la liberté » des petites ordures, des canailles abjectes. Puis quand ils se sont un peu émancipés, un tout peitit peu, ils deviennent comme par magie des « terroristes ». Cependant la complicité n’est jamais bien loin. Entre criminels, la réconciliation est facile hein ? Les pires ordures, criminels étaient redevenus pour la circonstance des « combattants de la Liberté ». Alors qu’en fait ça n’était qu’une bande de vauxriens, de délinquants. Que n’avez t-on pas entendu sur Massoud ? Les éloges étaeint telles sur cet individu qu’on aurait cru un demi Dieu, alors qu’en fait il n’était qu’une vulgaire canaille. L’Occident l’avait surnommé le « Lion du Panshir ». « Lion » pour un vulgaire baron de la drogue, comme son copain Heykmatiar. J’avais souvenir qu’au lendemain du retrait de l’URSS les masques étaient tombés. Ces soidisants « Moujahideens » comme les appellent l’occident s’étaient révélés au grand jour pour ce qu’ils étaient, et ce qu’ils ont toujours été. Il se déchirés comme une meute de chiens enragés, sur les décombres du peuple afghan, et le cadavre de l’Afghanistan. Les « Moujahideen » avaient montré leur vrai visage, tous, des barons de la drogue qui s’écharpaient pour le controle de la drogue. A l’époque l’Iran avait joué un role trés ambigu. En effet, la route de la drogue partait du Pakistan, empruntait l’Afghanistan, la République « Islamique » d’Iran, la Turquie -cette région est appelée croissant fertile-, pour venir en Europe via l’Italie. Comme on le voit pour la drogue, le biz, il n’y a ni sunnite, ni chiite, ni chretien, ni juif Hein ? Il y a le biz tout court! Le bon peuple on lui demande de croire à ce qu’on lui dit.
    Cette mascarade de guegueres sunnites-chiites ne trompe personne. Contre l’URSS, sunnites et chiites étaient tous unis en Afghanistan. Parce que quand les grands parrains qui se trouvent à Londres, Washington, Teheran, Ryadh, Tel Aviv ordonnent la gueguere, il y a gueguere, puis quand ils ordonnent réconciliation il y a réconciliation. Le malheur c’est que le bougre de la rue suit. Et comme vous pouvez le voir, d’une manière générale, les réligieux sont issues de la bourgeoisie, et ont une dent trés dure contre les gouvernements populaires. Mais le bougre de la rue, ne réfléchit pas, il obeit, quand il faut dire Non, il dit Oui, et quand il faut dire Oui, il dit Non. Cette opposition entre sunnites et chiites n’est rein de plus qu’une façade.

    En pensant à cette prétendue ASL, je ne peux m’empecher de faire le parrallèle avec l’Afghanistan. Il se trouve que le président Assad fait barrage au juteux buiseness occidental. Comme naguère les président Babrak Karmal, et Najibulah. L’histoire begaye!

    J'aime

  2. Et en attendant, les citoyens des pays de l’OTAN,sont surtaxés, pendant que d’autres crèvent de faim, froid et du mauvais logement. Incroyable !!!

    Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s