De la fragilité d’une trêve…

L’Iran a affirmé aujourd’hui avoir procédé à des tirs de plusieurs missiles balistiques à partir de silos souterrains disséminés à travers l’ensemble de son territoire.

Ces essais interviennent alors qu’en Syrie septentrionale, les forces armées syriennes et la force d’intervention aérospatiale russe ont repris l’offensive en capturant des collines stratégiques dans le gouvernorat d’Alep, attaquées la veille par des phalanges de l’Armée de la Conquête ou « Jaish Al-Fath » (une armée rebelle fortement soutenue par la Turquie)

D’autres actions sont menées par les forces syriennes et russes contre des positions de l’Etat Islamique (Daech). Dans un communiqué, le commandement militaire d’Alep a prévenu que toute rupture du cessez-le-feu sera contrée par des actions énergiques et appropriées.

En Irak, la 16e Division de l’armée irakienne, soutenue par les forces du rassemblement populaire et les redoutables forces tribales continuent d’avancer dans la province de Salaheddine (Tikrit-Mossoul). Le Hezbollah libanais a reconnu pour la première fois que ses forces sont en action en Irak, étendant ainsi son champ d’intervention à l’ensemble du Moyen-Orient.

En Turquie, les provocations directes et indirectes continuent. Des tirs d’artillerie d’origine non déterminée en provenance du territoire syrien ont causé la mort d’une personne et des blessures à une dizaine d’autres dans le sud du pays. Le gouvernement turc, très fortement impliqué dans l’imbroglio en cours tente de faire de la question des réfugiés à la fois une carte à jouer et un moyen de chantage face à l’Europe. Les propos du Premier ministre turc à cet égard sont assez éloquentes sur les véritables motivations turques à ce sujet: il vient d’avertir que faute d’une solution à la guerre en Syrie, « nous serons tous [tout le monde] sera consumé par les flammes ». Une réminiscence d’holocauste antique? Qui sait. Par les temps qui courent…

En attendant, l’Union Européenne, laquelle n’a jamais été aussi mal en point depuis sa création, tente de détourner les yeux  de la ralité en s’obstinant à sous-traiter la question des migrants à Ankara, jouant ainsi le jeu des dirigeants turcs, en perdant sur tous les tableaux. A moins que ce ne soit un plan concerté…

 

Publicités

3 commentaires

  1. “We hereby inform you that on March 8, 2016 at 15:00, shelling [was carried out] with rockets that carry chemical material, which we believe to be yellow phosphorous chemical weapon, on Sheikh Maqsud neighborhood by the Syrian armed opposition factions and battalions,” Redur Xelilm, YPG’s spokesman, said in a statement.

    KURDISH FIGHTERS IN HOSPITAL WITH CHEMICAL POISONING AFTER ISLAMIST ATTACK – RT SOURCES IN YPG
    HomeNews
    Syrian Kurds say jihadists used phosphorus in chemical attack in Aleppo
    Published time: 8 Mar, 2016 20:48
    Edited time: 8 Mar, 2016 21:43

    Aleppo, Syria © Hosam Katan / Reuters
    405
    Armed Islamist opposition fighters have used yellow phosphorous in a chemical attack on the Sheikh Maqsood neighborhood in the Syrian city of Aleppo on Tuesday, Kurdish militia group YPG said.
    “We hereby inform you that on March 8, 2016 at 15:00, shelling [was carried out] with rockets that carry chemical material, which we believe to be yellow phosphorous chemical weapon, on Sheikh Maqsud neighborhood by the Syrian armed opposition factions and battalions,” Redur Xelilm, YPG’s spokesman, said in a statement.

    According to Xelilm, the shelling was continuing while he was writing his report to the coordination team of the ceasefire in Syria.

    The Kurds believe that a coalition of armed opposition groups, which includes Ahrar ash-Sham, al-Jabha al-Shameea, Brigade of Sultan Myrad, Sultan Faith Battalions, Fa Istaqim Kama Omirt Batallions, Nour ad-Deen Zinki Battalions, 13th Brigade, al-Fau al-Oal (the first regiment), 166th Battalion, and Abu Omara Battalions, was responsible for the chemical attack.

    Several Kurdish militia soldiers were admitted to a hospital following the reported chemical attack, RT’s Lizzie Phelan reports, citing sources in the YPG.

    The victims are reportedly suffering from itching skin and other symptoms of a chemical poisoning. »
    https://www.rt.com/news/334928-ypg-syria-chemical-attack/

    Aimé par 2 people

    1. Je ne sais pas si la 13ème Brigade est la 13ème Division mais si c’est le cas c’est en soi une info intéressante: elle fait partie de l’Armée Syrienne Libre, membre du club occidentalo-salafiste des « Amis de la Syrie ».

      Elle fut la première force à être généreusement dotée et formée à l’emploi de missiles antichars TOW livrés par les Amis de la Syrie. Elle est inféodée et sponsorisée par l’Arabie Saoudite et dirigée par un certain Ahmad Al-Sa’oud (sans doute une coïncidence).

      Ce serait donc à une attaque directe de groupes soutenus par l’Occident et supposés appliquer la trêve qui attaqueraient ouvertement les Kurdes syriens.
      Cette affaire qui tombe en plein milieu des négociations entre l’UE et la Turquie sur le sort des réfugiés à de quoi interpeller. À qui allons-nous réellement donner asile ?

      J'aime

  2. ´ A moins que ce ne soit un plan concerté…´.ce serait plutôt le plan de la politique du poulet sans tête, il n’y a pas capitaine sur le bateau, l’intégration turque,ai je lu hier,n’était pas prévue avant 20 ou 25 ans…on ne sait pas où on va, mais on y va sûrement… au risque de se retrouver ailleurs.forcément.

    J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s