De l’ingénierie électorale en milieu ambiant

Il existe une centaine de techniques de traitement plus ou moins forcé de données relatives aux résultats issus du suffrage universel. Cela relève des méthodes de l’ingénierie électorale. Un domaine peu connu du grand public mais dont le développement continu a permis de détruire le concept même du suffrage universel. Un des piliers du concept démocratique dans son acception moderne.
Le truquage intelligent des élections existe depuis toujours et n’a pas épargné la démocratie participative directe d’Athènes. On en a bien retrouvé des traces plus de vingt siècles plus tard. Ce qui a  changé est la difficulté croissante pour un observateur indépendant et averti du scrutin a prouver une éventuelle incohérence. C’est l’objet de prédilection des principales « démocraties » (excusez cet excès sémantique conformiste)

On se rappelle comment l’équipe de George Bush junior avait pu « forcer la main » lors des présidentielles de 2000. Certains rétorqueront que l’élection d’un président US ne relève pas du suffrage universel. Que dire alors de tous ces référendums tronqués en Europe et ailleurs malgré la volonté populaire?

En réalité, dans certains pays, ce tour de force ou de passe-passe (c’est selon la compétence) est devenu un service lucratif comme les autres avec attribution de marché de gré à gré et obligation de résultat. Ce dernier doit être conforme à la volonté d’un groupe restreint dont la raison est celle de l’Etat. Raison d’Etat. Intérêt de caste. Intérêt tout court.

Le profond désintérêt et le mépris des populations pour la chose politique et ses acteurs est loin d’être un épiphénomène conjoncturel d’une nouvelle sociologie politique. C’est désormais un fait établi dans la majorité des pays du monde. Un peu partout, le « citoyen » ressent presque instinctivement que sa volonté, exprimée ou pas, est aux antipodes de celle des « politiciens » professionnels et n’a pratiquement aucun lien avec la logique des groupes restreints et endogamiques  (atavisme récurrent) détenant ou pratiquant le pouvoir d’Etat.

Les sondages manipulent l’opinion.  Des experts utilisent des méthodes complexes pour manipuler ou orienter les résultats d’un vote sans le moindre trucage. Sans la moindre anomalie. Les apparences sont sauves.

C’est encore plus impeccable que les exécutions sommaires de personnes recherchées par certaines polices d’Europe, systématiquement déguisées en suicides grâce à la magie de la communication institutionnelle.

Ce principe du réel inextricable et imposé a fait réfléchir les dirigeants d’un parti comme le Scottish National Party (SNP) en Grande-Bretagne.

Le Front National ne parviendra jamais au pouvoir en France tant que son existence servira à la fois d’épouvantail et de lièvre au profit des vrais faux partis du pouvoir.

Il y a près d’un quart de siècle, un brillant analyste asiatique m’a dit au cours d’un débat que le concept protestant de la démocratie et la  surpopulation semblaient être  incompatibles. Aujourd’hui, je suis plutôt tenté d’écrire que la technique a ruiné les derniers fondements du suffrage universel.

Le milieu ambiant est devenu un ersatz d’État. Ceux qui maîtrisent l’ingénierie électorale les nouveaux prêtres d’Ammon. Reste à connaître l’automate servant de simulacre au Pharaon éphémère servant à amuser les tribuns.

Publicités

10 commentaires

  1. Quelques mots sur le scrutin d’hier.
    Le FN a réussi à rassembler 6.8 millions de voix, c’est le seul chiffre qui m’interresse.
    Il est quand même interressant de souligner que si le Front National est à ce niveau c’est à cause de decennies d’incompétence politique. Je suis par principe anti FN, néamoins il est difficile de dédouaner le PS, et l’UMP. Cette politique de la « mondialisation heureuse » de leur point de vue, a enrichi toujours plus une poignée d’oligarques plus heureux que jamais-il n’y a aucune raison pour que ça change un jour-, tandis qu’une grande partie de la population se paupérise. Un autre élement important, et ils n’en ont rien dit au 20:00 d’hier -dimanche 13 decembre- sur le fait qu’aujourd’hui la prétendue « gauche » perd 4 emblématiques bastions industriels et ouvriers : Le Nord bien sûr, Nord Est-Alsace Lorraine-, la région Rhone Alpes, et la région parisienne. C’est la droite qui les gagne. Pire la gauche ne gagne que les bastions bourgeois, comme Paris et nombre de grandes aglomerations, ce qui était autrefois des chasses gardées de la droite bourgeoise, c’est dire! En fait le FN qui fait un énorme score, gagne tous les endroits populaires. Contrairement à ce qu’ils disent c’est le PS qui est entrain petit à petit de disparaitre du paysage politique national, et l’UMP n’est pas dans un meilleur état. Il faut se résigner à reconnaitre que le FN n’a jamais été en aussi grande forme dans la mesure où il est en tête dans de trés nombreux quartiers populaires.
    Pire, loin de moi l’idée de parler de problèmes ethniques, les quartiers populaires où l’UMP et le PS arriveent encore -on se demande pour combien de temps ?- à se maintenir c’est des quartiers où les populations sont trés marquées ethniquement.
    Ce qui me fait penser qu’on a les prémices de problèmes ethniques beaucoup plus grave à venir. Qu’en sera-t-il si demain la crise financière -ineluctable du reste- qui a touché la Grèce, l’Espagne, le Portugal, frappera la France ?

    Cependant, comme on en a parlé plus haut, je ne crois pas à une possible victoire du Front National -c’est même plus, il n’y en aura pas en l’état actuel -, quoiqu’il arrive, et combien même si le Front National arrivait au pouvoir ça serait au prix d’un reniement massif de sa politique, à l’instar de Syriza, où comme l’a dit Diablo le NVA, voir l’extreme droite en Autriche, aux Pays Bas, etc….
    De toute façon quoiqu’il en soit ceux qui tiennent le sytème en France ne permetront jamais à quelque parti qu’il soit de remettre en question les structures économiques et sociales, à part faire du « cosmétique ». C’est la raison pour laquelle je pense que si le FN devait arriver au pouvoir ça sera avec un programme pasteurisé, ainsi que l’élimination de tous ceux qui seraient génants. Entre autre indice c’est le fait que Marine Le Pen a recemment évincé son propre père, et l’a viré de son poste de président. Si elle a été jusqu’à « trahir » son père, j’ose même pas imaginer ce qu’il en sera demain avec les electeurs. Ce qui ouvre une boite de pandhore pour elle aussi, désormais qu’es ce qui generait Fillipot, Collard, de virer Alliot, et meme Marine Le Pen ?

    Aimé par 3 people

    1. il faut aussi noter l’effondrement de la gauche (on va dire celle qui l’est encore malgré quelques incohérence) représentée par le front de gauche : moins de 5%.
      Au total on constate une France qui a totalement basculé à droite : UMP et FN font dans les 55%.
      Les glissements permanents du PS vers la droite et de la droite vers le FN ont complètement déplacé l’échiquier politique à droite.
      Le reniement du PS (leurs promesses étaient plus ou moins de gauche mais les réalisations sont clairement de droite) n’a fait que conforter une partie de la population que PS et UMP étaient identiques.
      Le FDG était inaudible et même à vomir lors de la trahison de Tsipras. Leur refus de se prononcer clairement sur une sortie de l’Euro leur a fait perdre la 1/2 de leur 10% (qui auraient du augmenter s’ils avaient été clairs lors de l’épisode grec et en tirer les conséquence pour l’Euro).

      Bref la gauche est ratiboisée car toujours pas cohérente.
      Le PS trahissant ses électeurs (certains naïfs, d’autres conscients) pour faire la même chose que l’UMP.
      l’UMP pour se démarquer du PS se déporte à droite pour se différencier (quitte à piquer une partie des idée du FN) avec comme conséquence de légitimer une partie des thèses du FN.

      Tout cela ne peut avoir comme résultat qu’une montée du FN.
      Et la seule chose qui stopperait cette montée c’est que les politiques tiennent leurs engagements et arrêtèrent de se foutrent de la gueule de leurs electeurs une fois au pouvoir.

      Le jour où ils tiendront leurs promesses (si ce jour arrive) alors les electeurs reprendront confiance dans la politique et n’iront plus vers le FN …

      J'aime

  2. Beaucoup de gens s’imaginent à tord que participer au scrutin c’est forcément « changer les choses ». C’est ce terme qui me géne, le developper fera de ce post quelque chose d’illisible.
    Coluche disait « si les elections pouvaient changer quelque chose, depuis longtemps que ça serait interdit.. ».
    Le premier qui a théorisé ces comedies étant Debord dans son fameux livre « la société du spectacle ». En réalité les elections sont faites pour valider un système, les oligarchies en place se maintiennent, se légitimisent via justement les elections. Ils permettent dans le meilleur des cas des changements de cosmétiques, mais en aucun cas ils ne laisseront faire une modification des structures économiques et sociales.

    Aimé par 2 people

  3. « De l’ingénierie électorale » renvoie à l’ingénierie sociale, celle utilisée par « Gouverner par le chaos » . On notera la dérive du marketing et de ses applications en politique qui avec le mainstream médiatique consiste à infiltrer les esprits en analysant nos comportements à distance, auquel n’échappe pas le concept intrusif, du futur compteur électrique « Linky » qui va être installé dans tous les foyers de France.

    J'aime

  4. Les électeurs français sont idiots, pour le moins. Ils n’ont toujours pas compris que si le FN est le troisième parti politique national, c’est uniquement parce que les deux partis qui se partagent le pouvoir (PS et LR) ont tout fait pour qu’il en soit ainsi.

    Juste en réduisant les autres partis historiques – UDF (le centre maintenant Modem, mais qui le sait), les communistes (mort de leur belle mort après la chute du mur et de l’URSS), les radicaux de gôche et enfin les trotskistes (encore là, mais moribonds, pour le moins).

    Ne reste plus que trois partis. Le FN servant de vase d’expansion à la colère de la rue, mais aussi et surtout de faire valoir afin de voter des lois toujours plus liberticides.

    L’état d’urgence en France, en 2015 ! On croit rêver…
    Et valable trois mois renouvelables.

    Si les politiciens français s’occupaient aussi bien d’économie que de sécurité, l’Hexagone serait la première puissance économique mondiale.

    A mon avis, si il devait y avoir un nouvel attentat sur le sol français dans les semaines qui viennent, le gouvernement serait peut-être tenté de faire voter une résolution à l’ONU. Avec déploiement de troupes US et otanesques au sol…

    Une seule solution pour arrêter le massacre.
    Comptabiliser les votes blancs.
    Mais là, les instituts nationaux pourvoyeurs d’urnes à double fond se feraient des nœuds au cerveau…

    Aimé par 3 people

    1. Pourtant en Belgique c’est un de ces partis accusé d’être extrémiste et populiste (oui, mais pas seulement), la NVA, qui après avoir été bloqué pendant trente ans par un « cordon sanitaire » a fini par devenir le premier parti du pays. Cette hostilité des partis traditionnels a eu pour seul effet de faire progresser la NVA à chaque scrutin.
      C’est aujourd’hui le premier parti du pays, ils sont au pouvoir et il n’y a eu aucun séisme.

      Avec facilement 15 ans de retard les élites françaises commettent exactement les mêmes erreurs que les belges avant eux. Un véritable copié-collé.

      Au plus la rhétorique sera violente (Valls déclarant que le FN au pouvoir ce sera la guerre civile) au plus le retour de manivelle se fera sentir. Il y a toujours, tôt ou tard, un moment où le discours dominant ne passe plus. Il devient au contraire de plus en plus improductif.

      Pourtant fondamentalement l’accession au pouvoir de cette troisième voie ne change rien. Les différences sont vite lissées, les divergences oubliées. L’exemple de la Grèce de Tsipras est l’un des pires qui soit.

      Ailleurs, aux Etats Unis, l’ovni Donald Trump à toutes ses chances. John Kerry à déclaré que Donald Trump «met en danger la sécurité nationale». Ça ne vous dit rien ?

      Aimé par 4 people

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s