Le «Djihadisme» des Wahabo-Occidentaux

Le monde actuel est régi par des luttes d’intérêts et de pouvoir – où le bien et le mal ainsi que la vérité et le mensonge s’affrontent où les alliances se font et se défont – sur une échelle mondiale usant et abusant de la morale, de la religion et des lois internationales.

Il se trouve qu’un camp a trouvé dans la religion musulmane et certains félons musulmans influant, la tactique et le moyen, les moins coûteux, pour atteindre ses objectifs et en sortir vainqueur.

Les dynasties des pétro monarques des Al-Saoud et du Qatar, ainsi que les renégats et larrons Turcs, sont les principaux coupables des désordres chez les arabo musulmans en particulier et des confusions entre certains États dans le monde.

Même la cause palestinienne est verrouillée à cause de ces deux monarchies dont le pouvoir de corruption à l’échelle planétaire est sans pareil au point où ils peuvent ériger une armée de mercenaires disposant de tous les moyens de guerre à l’instant où leur protecteur américain l’ordonne !

L’Occident ‘sionisé’, ne peut trouver meilleurs alliés, le moins coûteux, pour maintenir ou étendre son hégémonie que les monarchies et pétromonarchies arabes corrompues et illégitimes, elles-mêmes. D’où leurs divisions et leurs antagonismes qu’ils cachent derrière des organisations et Ligues de façades qui ne sont que des attrape-nigauds, des instruments de tromperie et de propagande, voire des moyens de déstabilisation et de destruction si nécessaire !

image

Le « Wahabisme et le Takfirisme » ! Voilà deux idéologies obscurantistes, violentes, sectaires d’essence religieuse, qui en faisant leur union peut inspirer une force devant permettre de manipuler aussi bien le bien et le mal que la vérité et le mensonge ! Deux impostures démoniaques dont on s’en sert en même temps pour glorifier, exalter, magnifier, s’enorgueillir et pour humilier, mortifier, rabaisser, offenser, tuer, détruire, violer envers tout État musulman qui entre ou qui n’entre pas dans leur doxa ou leur giron. Les riches familles royales saoudiennes et qataries étant majoritairement « wahabites » et alliées aux intérêts américains et sionistes, il est logique qu’elles les accaparent pour en faire des mouvements et instruments politiques avec une force militaire non conventionnelle à leur service.

Le ‘wahabo-takfirisme’ est la matrice idéologique de tous les groupes terroristes, usurpant l’islam pour en faire un fondement légitime de toutes leurs actions. Comme cela part d’un pays qui abrite l’histoire, l’origine de cette grande religion ainsi que le lieu de l’accomplissement d’un de ces cinq obligations, il est naturel et tentant de croire et faire admettre, pour les crédules, que venant de là, il ne peut s’agir que de vérité et de bien !

image

D’où ces masses ou foules, disparates, impudiques, insensés – souvent composées d’ignorants et d’incultes qui caractérisent beaucoup de pays musulmans, premiers fournisseurs de chair à canon – qui les rejoignent inconsciemment, succombant aux chants des sirènes, jusqu’à la mort !   C’est pour en faire un dispositif primordial dans sa stratégie de domination que l’Occident, que dirige les EU, l’adopte comme allié en le soutenant, l’encourageant, l’armant et le finançant.

C’est ainsi que la majorité des médias occidentaux ont été mis au service de cette cause avec pour mission de mentir, berner, tromper, faire diversion, falsifier. Faire tout pour ne pas percevoir la réalité.

Ces médias utilisent, à l’endroit des wahabo-takfiristes, des qualificatifs mesurés tels « opposants », « rebelles » , « dissidents » « groupes armés » ou « révolutionnaires », car ils sont leur création, leur moyen, leur produit, leurs ‘proxys’, leur ‘cheval de Troie’ pour dominer surtout le Moyen-Orient, et au-delà, en utilisant leur religion, leurs cheikhs, leurs enfants, leur argent en maniant leurs frustrations et leurs penchants afin d’instaurer le chaos programmé.  Il s’agit bien sûr d’une tromperie, en manipulant les franges les plus ignorantes et les plus extrémistes par leurs comportements immondes et absurdes avec l’assistance, l’assentiment et la couverture religieuse des al-Saoud notamment dont la puissance d’endoctrinement par la religion est incomparable et la capacité de corrompre illimité !

Ce sont, en majorité, des mercenaires souvent étrangers, de confession musulmane, recrutés en tant que «djihadistes» appuyés par une logistique militaire occidentale que financent les pétromonarchies du Golfe. Ils ne deviendront ce qu’ils sont réellement, c’est-à-dire terroristes, qu’une fois l’objectif atteint ou la mission décidée achevée quitte, si nécessaire, à les réduire par l’autodestruction ou les anéantir militairement tout en tarissant leurs sources.

Faire croire aujourd’hui, après les séries de revers, de retournements, de trahisons, d’échecs, etc… que ces mêmes Occidentaux luttent contre les terroristes – ces mêmes groupes d’assassins qu’ils emploient pour tuer et détruire, qu’ils ont baptisés et rebaptisés, selon les besoins par diversion – qui menaceraient la paix et la stabilité dans le monde, c’est se moquer du monde, de la morale voire d’eux-mêmes ! 

Aussi bien en Syrie, en Irak, en Libye, en Égypte, au Liban qu’ailleurs, il s’agit de plusieurs promotions de mercenaires, dont la mission est de faire des guerres non conventionnelles sur commande, ayant les mêmes commanditaires, fournisseurs, manipulateurs et bailleurs situés principalement aux États-Unis, en Arabie Saoudite, au Qatar et dans les milieux sionistes ! 

Ce terrorisme-là ne s’arrête que par la volonté de ceux qui l’ont engendré, adopté, utilisé, dans ce cas, il disparait aussi vite qu’il n’est apparu ! Sinon, par la guerre totale que doit mener une coalition de pays victimes, mais puissants et/ou influant sur le plan militaire, économique, politique et religieux !
Beaucoup de pays sont hostiles à cette stratégie du chaos immorale, absurde et inhumaine – à leur tête la Russie de Poutine, l’Iran et la Syrie. Il suffit, pour beaucoup, de dépasser leur crainte, leurs préjugés, leur obséquiosité voire leur cupidité…, pour un front unis et solidaire avec ce pôle, pour voir ce monde revenir à la raison, à la légalité et à la stabilité.

Amar Djerrad

21 réflexions sur « Le «Djihadisme» des Wahabo-Occidentaux »

  1. J’ai exploré googler articles légèrement de haute qualité ou des entrées dans blogs contenu. Explorer dans Google, j’ai finalement trouvé ce site . Avec la lecture de ce après, je suis convaincu que j’ai trouvé ce que je cherchais ou au moins, j’ai ce sentiment étrange, j’ai découvert exactement ce dont j’avais besoin. Bien sûr, je n’oublie pas cela. blog et recommande, je prévois de visiter régulièrement \ r \ n \ r \ nSaludos \ r \ n

    Aimé par 1 personne

  2. La conspiration ultrasecrète au Moyen-Orient révélée : les Donmeh, les Wahhabites et la communauté juive sépharade Sioniste.

    L’exposé suivant est important si on veut avoir une compréhension claire de l’échiquier géopolitique constamment changeant du Moyen-Orient.
    On voit tous les acteurs importants sous une lumière différente quand on considère correctement l’histoire secrète suivante.

    La Turquie, l’Arabie Saoudite, l’Égypte, Israël, l’Iran, l’Irak, la Libye et leurs relations les uns aux autres ainsi que les politiques étrangères des États-Unis et du Royaume-Uni envers chacun de ces pays et le Moyen-Orient en général, et surtout leurs relation ‘spéciale’ avec Israël.auront plus de sens vues sous cette différente perspective.

    Il est maintenant compréhensible pourquoi dans le monde plusieurs perçoivent un axe véritable du mal certains l’appellent : axe Anglo-américain-sioniste- contrôlant le destin de la région entière du Moyen-Orient. Sauf que maintenant un nouvel ours de 800 livres a récemment déménagé dans le voisinage.

    L’Axe Anglo-américain-sioniste est représenté, tout d’abord, par les pays anglophones majeurs du monde : les USA, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et Israël.
    Les nations européennes membre de l’OTAN, comme l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas sont aussi étroitement alignées sur l’AAAS. Comme le sont tous les pays scandinaves, auxquels il faut ajouter les nations de la ceinture du Pacifique asiatique, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan et les Philippines.
    L’Arabie Saoudite, la Turquie, l’Égypte, le Pakistan, le Koweït, la Jordanie, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar ont eux aussi fait allégeance à l’AAAS quoique certains d’entre ceux-ci peuvent changer de camp.
    Le fantomatique gouvernement mondial est une organisation ultrasecrète, supranationale qui contrôle complètement l’axe Anglo-américain-sioniste, aussi bien que l’Union européenne, l’OTAN et plusieurs entités institutionnelles ce qui constitue la Matrice du Contrôle Global.

    A suivre…

    J'aime

    1. Le Dönmeh : le secret le plus chuchoté du Moyen-Orient (Partie I)

      Il y a un toujours un gros évènement historique dans presque chaque conflit militaire sérieux et chaque incident diplomatique impliquant Israël, la Turquie, l’Iran, l’Arabie Saoudite, l’Irak, la Grèce, l’Arménie, les Kurdes, les Assyriens et quelques autres parties au Moyen-Orient et en Europe du Sud-est. C’est un facteur qui est généralement chuchoté dans les réceptions diplomatiques, les conférences de presse et les sessions de groupe de réflexion en raison de l’explosivité et de la nature controversée du sujet. Et c’est le caractère secret attaché au sujet qui a été la raison de tant de malentendus sur la panne actuelle dans les relations entre Israël et la Turquie, le réchauffement croissant des relations entre Israël et l’Arabie Saoudite et l’hostilité croissante entre l’Arabie Saoudite et l’Iran …

      Bien que connu des historiens et des experts religieux, l’influence politique et économique séculaire d’un groupe connu en Turquie comme le Dönmeh commence seulement à être sur les lèvres des Turques, des Arabes et des Israéliens qui ont été réticents pour discuter de la présence en Turquie et ailleurs d’une secte de Turques descendants d’un groupe de Juifs sépharades qui ont été expulsés d’Espagne pendant l’inquisition espagnole dans les 16ème et 17ème siècles.

      Ces réfugiés juifs d’Espagne ont été accueillis pour s’installer dans l’Empire ottoman et au fil des ans ils se sont convertis en une secte mystique de l’Islam ils ont finalement mélangé la cabbale juive et des croyances semi-mystiques Islamiques Soufi dans une secte qui au final a soutenu la laïcité en Turquie post-ottomane. Il est intéressant de noter que « Dönmeh » se réfère non seulement aux Juifs douteux convertis à l’Islam mais c’est aussi un mot Turque qui signifie travesti où quelqu’un qui prétend être ce qu’il n’est pas.

      La secte Judaïque Donmeh a été fondée au 17ème siècle par le Rabbin Sabbatai Zevi, un cabbaliste qui a cru qu’il était le Messie, mais qui a été forcé de se convertir à l’Islam par le Sultan Mehmet IV, le dirigeant ottoman. Beaucoup d’adeptes du rabbin, connus comme «Sabbathiens» mais aussi « crypto-juifs», ont publiquement proclamé leur foi Islamique, mais ont secrètement pratiqué leur forme hybride de Judaïsme, ce qui était méconnu par les autorités rabbiniques juives courantes. Parce qu’il était contre leurs croyances de se marier à l’extérieur de leur secte, le Dönmeh venait de créer un sous clan social secret.

      À suivre.

      J'aime

      1. Le Dönmeh accède au pouvoir en Turquie

        Beaucoup de Dönmeh, avec des Juifs traditionnels, sont devenus de puissants hommes politiques et des dirigeants d’entreprise à Salonique une ville de Grèce située au fond du golf thérmaïque. Aujourd’hui, elle est la capitale de Macédoine centrale en Macédoine Greque.

        C’était ce groupe principal de Dönmeh, qui a organisé le mouvement secret des Jeunes Turcs, aussi connus sous le nom de « Comité Union et Progrès » des laïcistes qui ont déposé le Sultan ottoman Abdulhamid II dans la révolution de 1908.
        Ils ont proclamé la République Turque post-ottomane après la Première Guerre mondiale et qui ont institué une campagne qui a dépouillée la Turquie d’une grande partie de son identité Islamique après la chute des Ottomans.

        Abdulhamid II a été diffamé par les Jeunes Turcs comme tyran, mais son seul crime réel semble avoir été son refus de rencontrer le leader Sioniste Theodore Herzl lors d’une visite à Constantinople en 1901, d’avoir rejeté le Sionisme et les offres d’argent Dönmeh en échange de Jérusalem.

        Comme d’autres leaders qui ont croisés la route des Sionistes, le Sultan Adulhamid II semblent avoir scellé son destin avec le Dönmeh par cette déclaration à la cour Ottomane: « informez le docteur Herzl de ne pas prendre d’autres initiatives pour son projet. Je ne peux pas donner même une poignée terre de cette patrie car elle ne m’appartient pas, elle appartient à la nation Islamique entière. La nation Islamique s’est battue pour cette terre sacrée et l’a arrosé e de son sang. Les Juifs peuvent garder leur argent et leurs millions. Si un jour le Califat Islamique venait à disparaître alors ils pourront prendre la Palestine gratuitement! Mais tant que je serais vivant, je préférerais transpercer mon corps d’une épée que de voir la terre de Palestine divisée et cédée.»

        Après son ostracisme par les Jeunes Turc Dönmeh d’Ataturk en 1908, Abdulhamid II a été emprisonné dans la citadelle de Donmeh de Salonique. Il est mort à Constantinople en 1918, trois ans après qu’Ibn Saud ait accepté une patrie Juive en Palestine et un an après Lord Balfour céda la Palestine aux Sionistes dans sa lettre au Baron Rothschild.

        À suivre

        J'aime

        1. Un des Jeunes leaders Turques de Salonique était Mustafa Kemal Ataturk, le fondateur de la République de Turquie. Quand la Grèce à réalisée sa souveraineté sur Salonique en 1913, beaucoup de Dönmeh, n’ayant pas réussis à être re-classifié juif, s’en allèrent à Constantinople, rebaptisée plus tard Istanbul. Alors que d’autres s’en allèrent à Izmir, Bursa et la nouvelle capitale et futur centre du pouvoir, proclamée par Atatürk Ergenekon, Ankara.

          Quelques textes suggèrent que le Dönmeh n’était pas plus de150.000 il se trouvait principalement dans l’armée, le gouvernement et les affaires. Cependant, d’autres experts suggèrent que le Dönmeh représentait 1.5 millions de Turcs et qu’il était encore plus puissant que ce que l’on croyait jusqu’à inclure chaque facette de la vie Turque.
          Tevfik Rustu Arak un Donmeh influent, été ami personnel et conseiller d’ Atatürk, il a servi comme Ministre des Affaires Étrangères de Turquie de 1925 à 1938.

          Ataturk, qui était lui-même un Dönmeh, ordonna que les Turcs abandonnent leurs propres noms arabo-musulmans. Le nom du premier empereur Chrétien de Rome, Constantin, a été effacé de la plus grande ville turque, Constantinople. La ville est devenue Istanbul, après que le gouvernement Ataturk en 1923 ait objecté le nom traditionnel.

          Il y a eu beaucoup de questions a propos du nom d’Ataturk, puisque « Mustapha Kemal Ataturk » était un pseudonyme. Quelques historiens ont suggéré qu’Ataturk ait adopté ce nom parce qu’il était un descendant de nul autre que le Rabbin Zevi, le Messie auto-proclamé du Dön meh!

          Ataturk à aussi supprimé l’utilisation de l’alphabet Arabe en Turquie et a forcé le pays à adopter l’alphabet occidental.

          Prochainement :

          Turquie moderne:un état sioniste secret contrôler par le Dönmeh.

          À suivre

          J'aime

  3. Souvent l’incompréhension réside dans la sémantique. Je suis toujours étonné de lire, d’entendre dire cette phrase  » l’Occident, les USA et leurs alliés séoudiens et du golfe….. ».
    Ce qui me gène dans cette phrase c’est le terme allié, terme souvent galvaudé . Que l’Iran soit l’allié de la Russie je le conçois, que la Corée du Nord soit l’allié de la Chine je le comprend, que la France soit l’allié des Etats Unis et d’Israèl je le comprend aussi.
    Par contre l’Arabie Séouidte, la Jordanie par exemple ne sont en rien alliés. Les accords du Quincy avaient établi un partenariat entre les Etats Unis, et l’Arabie -qui n’ jamais été séoudite-. Ce rapport n’étant qu’un rapport de protectorat. Et dailleurs les accords du Quincy sont sans équivoques, bien que souvent mal compris, parce que non connus. Le gouvernement des Etat Unis d’Amérique qui s’engage à protéger la famille royale. L’accés libre au pétrole contre la protection sans reserve de la famille régnante et non le pays. La définition du Larousse du terme « allié » ne laisse cependant planer aucun doute : Peuple, pays auquel on est uni par un traité.
    Or les accords du Quincy c’est la protection de la famille régnante, et non le peuple de la péininsule. Les années ont passé et la caste des dirigeants se sont encore plus coupés de leur population. A un tel point que durant les derniers evenements au Yemen, la garde prétorienne du régime appellée pudiquement « Garde Nationale » a été envoyée faire la fonction de garde frontière avec le Yemen. Ce qui veut dire que le régime n’en est même pas un, il peut s’éffondrer en quelques heures, c’est là où vous comprennez pourquoi le quartier général de la V° flotte à Doha, ainsi que les grandes bases US, ainsi que l’utilité des mercenaires vraissemblablement israéliens.
    En résumé l’Arabie, pas plus que la Jordanie, le Qatar n’ont été où sont des pays. Ce sont tous des protectorats qui obéissent au doigt et à l’oeil des Etats Unis. Il faudrait quelques heures pour les Etats Unis à redissiner toutes les cartes de la Peninsule arabique, excepté l’Irak, le Yemen et la Syrie -mais au fait sont ils membre de la péninsule arabique ? -.
    En conséquence est il necessaire de se perdre en conjectures sur ce que font les séoud ? Puisqu’on sait qui est le parrain.

    Aimé par 3 people

    1. Il n’y a qu’une seule chose qui intéresse les Séoud, l’argent.
      Le reste, ils s’en foutent totalement.
      S’ils n’ont pas rasé le Mausolée du Prophète, c’est uniquement parce que cela rapporte énormément d’argent.

      J’attends avec une certaine impatience que leurs réserves de pétrole s’épuisent. Ils pourront toujours manger leurs chameaux pour se nourrir…

      Aimé par 1 personne

      1. Je voudrai revenir sur un autre point. Certe les Séouds, comme en son temps Markos, Noriega sont les archétypes alliés américains. Personne ne dira le contraire. Comme vous pouvez le voir, il y a guerre au Moyen Orient, et « Paix » en Europe. Même en Grèce….S’il y a « Paix » en Europe de l’Ouest depuis 1945 c’est parce que le diktat des usuriers a été accepté, et validé par les classes dirigeantes. Il y a guerre au Moyen Orient, parce que les populations refusent le diktat des usuriers, et le diktat de la création, ppour pas dire l’incrustation de l’Etat d’Israèl dans la région. La « Paix » ne signifie pas toujours harmonie et bonheur, surtout quand elle est décidée par Washington, et donc à New York. Et guerre en dépit des malheurs qu’elle engendre ne signifie pas forcément le mal absolu. Generalement une guerre c’est le sacrifice d’une génération pour celle d’aprés. Dans le cas de la Grèce où le diktat des usuriers a eu raison de la population, et donc ils ont obtenu la soumission du peuple grec via la classe dirigeante. Une chose est certaine lorsqu’il y a soumission, c’est le malheur dans l’humiliation, pour finir de toute façon en guerre. A l’inverse une guerre si certe elle implique de lourds sacrifices pour nos générations, par contre pour les suivantes c’est généralement la prospérité. Ce que je veux dire par là, la résistance n’est pas le moindre mal, mais une condition obligatoire pour une vie meilleure. Par contre la « Paix » quand elle est obtenue par le diktat, fini de toute façon tôt où tard en guerre. Je vois mal comment les peuplse grec, et demain italien, espagnol, portugais, français, irlandais, belges ..pourraient se satisfaire d’une humiliaition.

        Si guerre il y a quelque part dans le monde, il faut toujours voir qui l’a fait et pourquoi. La guerre c’est pas la pannacée des sauvages incultes, à l’inverse la « Paix » quand elle rime avec soumission n’est en rien le garant de la « civilisation ».

        J'aime

    2. VOUS dites « Je suis toujours étonné de lire, d’entendre dire cette phrase » l’Occident, les USA et leurs alliés séoudiens et du golfe….. ».
      Vous avez en effet raison « d’une façon générale », mais le texte ne dit pas cela. Il parle d’une alliance d’intérêts et non dans le sens où vous l’avez compris.
      Il dit:
      « Les riches familles royales saoudiennes et qataries étant majoritairement « wahabites » et alliées aux intérêts américains et sionistes… »
      A propos des terroristes ‘wahabo-takfirisme’ le texte dit : « C’est pour en faire un dispositif … dans sa stratégie de domination que l’Occident,… l’adopte comme allié en le soutenant… »
      Je pense que c’est différent.

      J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s