Poutine met à nu les pays soutenant le terrorisme international

Les pays occidentaux et Arabes ayant propagé  le chaos au Levant adoptent un profil très bas et pour cause: Vladimir Poutine est furieux et il ne cache plus sa voloté d’atomiser le ou les commanditaires de la destruction de l’Airbus A321 russe de la compagnie Metrojet (Kogalymavia) au dessus de la péninsule égyptienne du Sinaï.

Les russes veulent les commanditaires, ceux qui sont derrière l’émergence et la montée en puissance du phénomène dénommé « Daech » et les mêmes qui crient au loup tout en le nourissant.

On sait que Moscou ne badine pas; des missiles de croisières lancées à partir de bâtiments de guerre russes positionnés en Méditerranée se sont abattus sur des dizaines de cibles de rebelles soutenus par l’Otan en Syrie la veille d’un communiqué rendu public faisant état de la découverte par les services spéciaux russes de traces d’explosifs sur les décombres de l’appareil civil détruit au Sinaï.

Le président russe Vladimir Poutine a mis à nu les pays soutenant le terrorisme international à l’occasion de la Réunion du G-20. Presque simultanément, le représentant de la Syrie aux Nations Unis, Bashar Al-DJafari, condamnant les attaques de Paris, rappelait que certains pays du Conseil -et l’allusion était on ne peut plus claire à la France et au Royaume-Uni, avaient obstrué et bloqué neuf résolutions du Conseil de Sécurité condamnant des attaques meurtrières similaires de Daech contre des civils en Syrie.

Poutine a ordonné à ses forces d’intensifier les opérations en Syrie contre Daech, le front Ennosra et les autres organisations terroristes soutenues par certains pays du G-20 et leurs alliés comme l’Arabie Saoudite, Israël et la Turquie. Le message est clair.

Le Front Ennosra (Al-Qaïda en Syrie) semble être le chouchou de Paris et de Londres car c’est l’organisation terroriste la plus activement soutenue par Tel-Aviv. Le 28 janvier 2013, Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères a poussé l’excès de zèle à l’égard du sionisme international jusqu’à déclarer que le Front Ennosra faisait du bon boulot en Syrie [contre le gouvernement syrien] Deux ans plus tard, les soldats de l’apocalypse que les services spéciaux européens recrutaient à tour de bras dans les banlieues défavorisées des grandes villes d’Europe avant de leur faciliter les déplacements en Syrie via la complicité active du gouvernement turc de Tayep Reçep Erdogan reviennent à la maison pour continuer le bon boulot.

Retournement de situation contre Daech. Du déjà vu. Real Politik selon certains analystes. De l’aveuglement selon nous.

Le Grand jeu continue.

Publicités

37 commentaires

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s