Des essaims d’insectes « voraces » lâchés dans les territoires contrôlés par Daech au Kurdistan

L’information peut paraître invraisemblable mais les divers recoupements recueillis confirment au moins une partie de ce que vient de rapporter une chaîne d’information irakienne: des essaims d’insectes particulièrement voraces ravagent des zones sous contrôle de Daech à la limite des no man’s land séparant les groupes d’assaut de l’organisation de « l’Etat Islamique en Irak et au Levant »  des unités de combattants Pechmerga au Kurdistan irakien.

Nous ne pouvons confirmer les informations concernant certaines caractéristiques de ces insectes et plus précisément leurs membres hypertrophiés. Des rumeurs évoquent un lien entre cette soudaine prolifération d’insectes exotiques et d’expériences interdites ou secrètes sur des organismes génétiquement modifiés pour le combat (source: Faculté des sciences de Bagdad) circulent en Irak.

L’Irak continue d’être confronté à une épidémie de Choléra, d’épizooties et maintenant à une prolifération d’insectes tueurs. Des cas de prolifération d’insectes tueurs exotiques ont déjà été rapportés à plusieurs reprises dans ce pays après son invasion par les forces US en mars 2003.

L’utilisation d’agents chimiques et bactériologiques au Moyen-Orient fait suite à la création artificielle de Daech et l’échec de ce dernier à semer un chaos généralisé après l’intervention directe russe en Syrie en date du 30 septembre 2015.

Publicités

7 commentaires

  1. La caractéristique des agents bactériologiques réside dans la maitrise de leurs reproductions. C’est à dire que le scientifique est en mesure de fixer leur durée de vie, la limite de leur accouplement et leur longévité. Cependant, il ne peut circonscrire leur champs d’essaimage. Si votre information est sure, il faut s’attendre que ces petites bestioles s’en prennent non seulement à leur objectif désigné, mais s’attaqueront aussi à tout étre humain qu’elles rencontrent sur leur chemin. Sauf s’elles ont été conçues pour un effet de courte durée (une heure ou deux)mais désastreux pour les victimes car on ne connait pas avec exactitude l’effet désiré par l’emploi de ces parasites.
    Le plus grand risque demeure dans le dérapage car malgré les techniques scientifiques évoluées, on ne peut prétendre maitriser à 100% toutes les petites créatures qu’on a lâchéés dans la nature. Une ou deux pourraient se rebeller ou muter à ce moment on ne pourrait les rappeler à l’ordre en tirant sur la laisse

    J'aime

    1. Vous avez raison mais que peut-on réellement contrôler dans une aussi vaste zone en proie à la guerre et aux mouvements de populations incontrôlables ? C’est prendre le risque d’une pandémie cataclysmique. Si je comprends facilement (sans l’approuver pour autant) l’usage d’armes chimiques dont le rayon d’action reste circonscrit celui d’armes biologiques est l’oeuvre d’un inconscient suicidaire ou celle d’un manipulateur cynique qui stocke déjà d’importantes quantités d’antidotes et de vaccins. Un coup de fric qui le ferait en plus apparaître comme le sauveur de l’humanité. A condition qu’il n’y ait pas de mutation(s). Ce qui passé un certain stade tiendrait du miracle.

      J'aime

      1. Oui cher Diablo, on ne peut écarter l’hypothèse que vous aviez avancée concernant le détenteur de l’antidote ou du vaccin. Sauf quand il s’agit d’épidémie à grande échelle qui demeure soignée par des médicaments (Nivaquine pour le paludisme) il serait plus rentable d’éclipser le vaccin et de présenter des gélules comme l’unique remède. On est pas immunisé contre la maladie mais on doit toujours ingurgiter des pilules lorsqu’on se trouve dans les zones à risque. Imaginez le grand marché.
        Concernant les armes chimiques, on ne pourrait pas les circonscrire à 100%. Les facteurs athmosphériques faussent les calculs. En plus le résidus qui subsiste aprés l’épandage pourrait survivre pour de longues années. Voir lamrani.over-blog.com (qui a utilisé les armes chimiques en Syrie) ou bien si vous étes intéressé par les investigations voir aussi (comment détruire les missiles sol-air aux mains de Daech) ou (crash de l’avion russe:acte criminel ou incident?)

        J'aime

  2. soit c’est l’Apocalypse et les tests des pires delires des marchands de morts, soit S51 s’égare un peu :
    Je met ça en relation avec les épidémies (comme l’auteur) dans cette zone (en temps de guerre je ne sais pas quelle est la progression « normale » des maladies quand les accès aux soins et médicaments deviennent impossible ….).
    Je met aussi en relation avec les informations relayées ici sur l’usage d’armes bactériologiques ….
    Ça fait beaucoup non ?
    Parfois faire quelques vérifications peut s’avérer utile (sans remettre en cause l article), comme pour les chinois qui interviendraient aux côtés des russes : vous aurez peut-être (beaucoup) trop tôt (bcp de ouïgours, intervention à un moment de la Chine probable mais pas pour l instant….).
    Tellement tôt que ça en est resté une rumeur.

    J'aime

    1. Merci pour votre commentaire fort pertinent auquel je souscris.
      L’accès à l’information codifiée ou restreinte est de plus impossible, même pour des Insiders. Ceci dit, je reviens au rôle de la Chine en Syrie.
      Officiellement, c’est le néant. Officieusement, les chinois ont fait un travail prodigieux en prenant soin de n’y laisser aucune trace. C’est d’autant plus remarquable que cela se passe aux portes d’Israël, la base militaire la plus fortifiée au monde et dont les oreilles s’étendent jusque sous la couette du Président chinois…
      Le point de départ est de savoir qui est derrière l’approvisionnement de munitions d’artillerie à la Syrie. L’Iran et la Russie. Mais aussi l’Egypte et surtout la Chine.
      Il m’arrive de me tromper et ceci est tout à fait normal (marge d’inexactitude est d’autant plus importante que l’on traite de sujets en dehors de l’information officielle ou formatée) mais je crois qu’il se passe des choses absolument curieuses en Syrie et en Mer de Chine méridionale ces temps-ci.
      Je vous épargne la thèse ou rumeur selon laquelle les pilotes nord-coréens ayant effectué quelques heures de vol très tumulteux en Syrie septentrionale auraient été issus de l’Armée populaire de Libération de Chine 🙂
      Bien à vous.

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s