Passé totalement sous silence: le festival international de caricatures sur l’holocauste

Exploitant à fond le véritable tabou crée de toutes pièces autour de ce que l’on appelle l’holocauste en Europe et en Amérique du Nord, l’Iran a organisé en avril 2015 un festival international de caricatures sur l’holocauste.

L’évènement visait également à sonder les limites de la liberté d’expression dans le monde dit libre, prétexte fallacieux avancé par certains gouvernements occidentaux pour tenter de justifier la publication de caricatures injurieuses à l’encontre du prophète Mohamed. L’affaire montée de toutes pièces de l’hebdomadaire français « Charlie-Hebdo » étant devenue un cas d’école étudié en Iran dans le cadre des opérations de la guerre psychologique et de la manipulation émotionnelle des masses en utilisant de fausses représentations de la réalité à travers la création d’un ennemi imaginaire désigné.

Passé totalement sous silence, le festival a attiré des caricaturistes d’Asie, d’Europe méridionale et orientale, d’Amérique du Sud et du monde Arabe.

Affiche du festival international de caricature sur l'holocauste.
Affiche du festival international de caricature sur l’holocauste. Sur la présentation de la manifestation, les organisateurs ont tenu à préciser qu’ils ne sont nullement antisémites.

Pour les organisateurs de cette manifestation culturelle, le simple fait d’avoir été censuré par l’ensemble des médias dominants est une réussite dans la mesure où cela prouve les limites de cette notion de liberté d’expression dans le monde dit libre, un slogan cher à l’ex-président américain Ronald Reagan.

Il s’agissait donc du premier concours international de caricature sur le sionisme et l’holocauste. Un fait inédit depuis la très lourde chape de plomb qui s’est abattue sur le sujet depuis la fin de la seconde guerre mondiale en 1945.

Les caricatures ont été publiées sur le net mais les sites qui les ont mis en ligne ont connu ou connaissent des « difficultés  techniques » sinon la suspension pure et simple.

"Camp Nazi" par Maziar Bijani.
« Camp Nazi » par Maziar Bijani.
"Apprentissage obligatoire de l'holocauste" par Maziar Bijani.
« Apprentissage obligatoire de l’holocauste » par Maziar Bijani.
"Liberté d'Expression" par Shahin Kalantary
« Liberté d’Expression » par Shahin Kalantary

 

"Statistiques exactes"
« Statistiques exactes »
"Anti-Nazi"
« Anti-Nazi »
"La Vache Européenne"
« La Vache Européenne »
"La Race Supérieure"
« La Race Supérieure »
DVX2
« Les Dix commandements »
"Le Danger du déni de l'Holocauste"
« Le Danger du déni de l’Holocauste »
"Liberté d'expression absolue"
« Liberté d’expression absolue pour les révisionnistes »
"Le Mur des Lamentations...Occidental"
« Le Mur des Lamentations…Occidental »

 

 

Fait assez intéressant, en marge de ce concours s’est tenu une conférence sur Facebook en tant que produit collatéral de l’industrie de l’Holocauste où l’on a appris que la plupart des dirigeants exécutifs de ce réseau « social » se prétendent descendants de survivants des camps de travail nazis…Décidément, ce mythe post-moderne, fort lucratif, risque de perdurer encore un autre demi-siècle.

 

 

11 réflexions sur « Passé totalement sous silence: le festival international de caricatures sur l’holocauste »

  1. C’est avec stupéfaction et horreur je viens d’apprendre que DAECH au Sinai a attaqué au missile un navire de guerre égyptien.
    http://allainjules.com/2015/07/16/alerte-info-lei-attaque-un-navire-de-larmee-egyptienne-au-large-de-la-peninsule-du-sinai/

    Franchement j’ose à peine y croire. Attaquer un navire de guerre avec un missiles anti navire. C’est absolument stupéfiant, le degre de l’horreur ne cesse de monter. La question qui s’impose etant de savoir qui a fourni à ces térroristes l’infrastructure matérielle, et qui les a formé. Il faut le rappeller, et le redire que DAECH n’attaque que les gouvernements et régimes hostiles aux interets d’Israèl et des USA. Demain ils vont couler un destoyer ? Abattre un avion de ligne avec des SAM ?

    J'aime

  2. Selon le blog Secret Difaa 3, l’Algérie se serait dotée du sytème anti aérien S-400, devenant ainsi le troisième pays au monde aprés bien sûr la Russie, et la Chine a obtenir ce système defensif.
    http://www.secretdifa3.net/2015/07/14/lalgerie-aurait-commence-a-deployer-des-s-400/

    Un tel dispositif serait un coup dûr pour les Etats Unis, parce qu’il limiterait de façon significative les possibilités de raids aériens contre l’Algérie. Cette acquisition démontre s’il en est l’extreme inquiétude et nervosité des autorités l’algériennes qui apparement s’attendent au pire.
    Encore une fois il faut relativiser, si ces batteries limiteraient les possibilités de l’US Air Force, elle ne les dissuaderait pas de bombarder des objectifs en Algérie. Un pilote normal peut aisément esquiver n’importe quel missile air-air, où sol-air lançé contre lui. Ca fait partie de la formation de base. Seul un avion est vraiment capable de dissuader un autre avion. On l’oublie un peu vite, le potentiel de l’armée de l’air algérienne dispose de nombre d’avions trés modernes, et d’excellents pilotes. Il y aurait à peu prés 80 avions de la famille du Su-27, et si mes souvenirs sont bons de plusieurs dizaines de Mig-29, sans oublier les Mig-23, et Mig-25 modernisés.

    L’Algérie fait partie des priorités numéro 1 des Etats Unis en terme d’ennemis stratégiques. La destruction de la Libye, et du Mali n’étaient que le prélude à une destabilisation , sinon à une attaque de grande ampleur qui attend prochainement l’Algérie. Si le gouvernement algérien a pris la juste mesure du danger mortel que représente les Etats Unis, les commandes d’armes à elles seules ne suffiront pas. Les américains vont miser sur deux facteurs :
    – 25% -au moins- des algériens sont prets à quitter le pays, c’est une bombe à retardement.
    – l’isolement géostratégique de l’Algérie, il n’y a plus de voisins sur qui compter. Les bases de l’Otan sont à l’Ouest au Maroc, au Nord c’est les bases de l’Otan en Espagne, et Italie, avec la présence de la VI°flotte US en méditeranée. Au sud l’Otan s’installe au Mali et au Niger. A l’Est, en Tunisie les US veulent implanter des bases militaires. Ce qui prendrait complètement en sandwich l’Algérie.

    Pour que l’Algérie se sorte de ce piège mortel, les géostratèges algériens se doivent de réorienter leur politique étrangère et interrieur. Le partenaire egyptien pourrait s’avérer capital, parce que c’est les deux pays qui sont visés par les US et Israèl. DAECH ne s’attaque qu’aux ennemis d’Israèl et des USA.

    A moins que russes et chinois n’y installent des bases de missiles nucléaires. Ce qui pourrait dissuader les US d’attaquer. Mais même cette option a ses limites, la bombe à retardement c’est la population. Et ça doit être la priorité principale.

    J'aime

    1. Pour l’instant, la faction au pouvoir est l’une des plus néolibérales de la planète et ne verrait pas d’un mauvais oeil Hillary Clinton ou Jeb Bush au bureau ovale. Ils se sont noués de solides liens avec tout ce qui représente le capitalisme le plus sauvage en suivant un sionisme de gauche caviar à la sauce hexagonale. C’est en cas de changement subit de cette politique néolibérale sauvage sans frein ni gardes-fou que les relations entre Washington et Alger pourrait se déteriorer. Ce n’est pas à l’ordre du jour mais la succession du clan pourrait poser problème.

      J'aime

  3. Il y a des échos sur Internet qui parlent de l’imminence de la reprise de Palmyre par l’armée syrienne. Auriez vous plus d’infos ?

    J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s