« La Pire des Situations » par Michel Dakar

Ce qui suit est un texte fort intéressant de par sa richesse heuristique et de son approche audacieuse et inédite de la nature du lien implicite et tenace entre la perception et la construction de la réalité d’une part, et le phénomène de rupture avec le réel en tant qu’outil conceptuel aux fondements de l’hégémonie, du sionisme mondial ou de la notion d’empire d’autre part.


Ce texte est inspiré de la diffusion par le site https://strategika51.wordpress.com/ vers le 17 juin 2015 de ce document de guerre psychologique qui est consultable à l’adresse ci-après : http://www.aredam.net/strategika51-israel-attaque-guerre-psychologique.html. Cette illustration est elle-même tirée du site : https://theuglytruth.wordpress.com/ (La vérité hideuse).

Illustration d'origine incertaine. Apparue pour la première fois en 2013 dans un site  de l'Armée Electronique Syrienne (AES)
Illustration d’origine incertaine. Apparue pour la première fois en 2013 sur un site de l’Armée Electronique Syrienne (AES) et utilisée dans un Twit signé « Un Arabe Syrien »

 

Le contenu de ce document de guerre psychologique est constitué de deux phrases en langue anglaise, placées au-dessus et en-dessous d’une photographie :
« De nos jours tout est fabriqué en Chine » (Nowadays everything is made in Chine) [ Photographie d’une groupe de sept soldats israéliens lourdement armés et cuirassés face à un enfant arabe seul, les bras le long du corps, l’un des soldats, les yeux cachés par les verres de ses lunettes de soleil, touche du canon de son fusil de guerre la poitrine de l’enfant, le doigt sur la gâchette. Au second plan, on peut penser discerner le mur des lamentations ] « Excepté les lâches, ils sont fabriqués en Israël » (Except COWARDS they are made in ISRAEL) – COWARDS étant en grande lettres jaunes, couleur de la fameuse étoile que les nazis faisaient porter aux juifs. Les termes NOWADAYS et ISRAEL étant avec COWARDS en grands caractères, et NOWADAYS et ISRAEL encadrant COWARDS en caractères jaunes, l’ensemble s’imposant à la lecture rapide comme « De nos jours – lâche – Israël ».
On peut parler en ce qui concerne ce document, d’un chef d’œuvre, qui pourrait figurer dans les manuels de guerre psychologique, au même niveau que l’Art de la guerre de Sun Tzu.
Au regard de ce document, la fameuse photographie de la place Tien An Men à Beijing, de l’étudiant qui à lui seul stoppe une colonne de chars d’assaut, fait figure de mauvaise plaisanterie de la propagande américaine. Il manque juste le logo CIA-Cola, ou celui de Hollywood-Machine-Gun, ou encore de Google-NSA sur la chemise de l’idiot utile David Han (pourquoi ne l’ont-ils pas montré attrapant des missiles au vol?).

Quelle est la raison du titre de ce texte « La Pire des situations » ?
On peut définir ce qu’est la pire des situations pour l’un des protagonistes en guerre, quand pour la propagande de ses adversaires, il suffit d’utiliser la stricte réalité pour obtenir un effet de totale délégitimation de son existence même. C’est le cas avec le matériel de propagande ci-dessus exposé, qui délégitime de la façon la plus irrévocable l’existence même d’Israël.
Ce document porte le message implicite qu’il n’y a que les pires salauds, les pires vendus, les pires dégénérés, les malades mentaux intégraux qui vivent dans leur monde en totale rupture avec le réel, qui peuvent considérer de manière positive cet État et soutenir son action et par-là son existence.
On peut aussi lire comme autre message implicite, l’enfant étant le symbole universel de la force de la vie, que la vie même s’oppose à Israël, ou qu’Israël est un défi mortel lancé à la vie, et donc une menace pour l’ensemble de l’humanité. Au regard de la véracité de la photographie même, les meurtres d’enfants par l’armée israélienne étant largement documentés et cela par de multiples sources fiables, indépendantes les unes des autres (voir la déclaration du 18 juin 2015 du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, sur la guerre menée par Israël contre le méga camp de concentration de Gaza en 2014 et les meurtres de 500 enfants palestiniens – Sources AFP et Al-Manar), cela mène à considérer comme vraie que l’existence d’Israël est une réelle menace pour l’existence de l’humanité, et que le choix doit s’opérer entre la survie de l’humanité et la survie d’Israël.
D’autre part, et de façon subsidiaire, on doit remarquer la mise en opposition graphique entre Israël, soit l’Occident, et les pays dits émergents, dont la Chine est la colonne vertébrale, Israël pouvant être considéré de même comme la colonne vertébrale de l’Occident.
Ce document unique, de la guerre psychologique, expose donc aussi de façon implicite, qui sont les deux principaux protagonistes dans la guerre mondiale qui se déroule actuellement, Israël et la Chine.
Comparaison entre les matériaux de propagande du camp occidental et ceux du camp adverse.
Ce document est à mettre en perspective avec les diverses créations de l’appareil de propagande du camp occidental visant à avilir les cibles choisies à détruire par les stratèges occidentaux.
La première bataille d’envergure menée par l’Occident dans son actuelle guerre mondiale pour maintenir son emprise sur la planète a été en Irak en 1990. Qui se souvient de l’épisode des couveuses pour bébés prématurés dans une maternité du Koweit, volontairement privée d’électricité par Saddam Hussein ? Quels imbéciles ont bien accorder un quelconque crédit à cette grotesque légende ?
La seconde destruction d’un pays et de sa population, décidée par les stratèges occidentaux, a été en Libye en 2011. Quels tordus ont pu croire l’immondice littéraire d’une Annick Cojean, décrivant Muammar Kadhafi comme un satyre alcoolique dégénéré, violeur, possesseur d’un harem, visionnant des film pornos occidentaux pour se mettre en train ?
Le cas du président de la Syrie, Bachar Al-Assad, diplômé en médecine, spécialisé en ophtalmologie, et décrit comme un tortionnaire hideux utilisant des gaz mortels contre sa propre population, est le dernier, pour le moment, sur la liste.
On peut noter une retenue vis à vis de Vladimir Poutine, sans doute par peur de représailles pouvant s’abattre contre les visqueux factotum du type Cojean, et aussi vis à vis des dirigeants chinois et iraniens. C’est sûr qu’il est facile d’associer les termes de Cojean et de Coward. On note moins de retenue envers la Corée du Nord, avec la dernière plaisanterie d’un membre de son gouvernement exécuté au missile anti aérien pour s’être endormi durant le discours de son président (mais à qui s’adresse ce genre de pitrerie ?).
Il faut aussi relever que la véracité des documents vidéos émanant des services de propagande occidentaux eux-mêmes, concernant les exécutions de Saddam Hussein en 2006 et de Muammar Kadhafi en 2011 n’est pas contestable, vidéos montrant qu’à l’instant d’être pendu, un individu se jette sur Saddam Hussein ligoté, la corde passée autour du cou, le corps prêt à être jeté dans le vide, lui portant plusieurs coups de poignard au cou, et Muammar Kadhafi, extrait d’une cachette par ses poursuivants, le visage ensanglanté, tué à coups de tournevis portés à l’anus.
Peut-être faudrait-il conseiller au camp adverse pour qu’il se mette au niveau de l’Occident, qu’il diffuse de temps à autres sur l’internet, des vidéos montrant en raccourci la mort dans l’une de ces antiques cages chinoises à strangulation lente, d’un petit agent bien choisi du camp occidental (une Annick Cojean par exemple, ou une Ava Djamshidi – article Le Parisien page 5 du 19 juin 2015 « Ces dictateurs à l’origine de la crise migratoire » – Omar el-Béchir (Soudan), Issayass Afewerki (Érythrée), Bachar al-Assad (Syrie)), ou bien concernant ces assassins soi-disant religieux, des vidéos en raccourci, montrant leurs supplices par le dépeçage lent et prolongé de leurs corps en des dizaines de morceaux, comme cela se pratiquait en Chine antique pour les crimes suprêmes (voir l’illustration : http://www.aredam.net/le-lit-conjugal-marco-ferreri-1963.html). Mais est-ce possible de parvenir à atteindre le niveau de barbarie de l’Occident ? Ces supplices en Chine étaient encadrés par une législation rigide et tatillonne, ils n’avaient qu’un but unique, non pas la vengeance, la terreur, l’assouvissement d’une haine ou d’un plaisir sadique, mais le maintien d’un ordre bi-millénaire, assurant la stabilité de la société pour l’avantage de tous, tout arbitraire était sanctionné, et de plus, il existait une longue suite de recours jusqu’à l’empereur, avant que la condamnation ne devienne effective. C’était un réflexion que devraient réprouver les droidlomistes aux culs merdeux d’Amnesty, de la FIDH et de HRW, tous piteux agents spéciaux qui pourraient être bien choisis pour inaugurer cette campagne de discipline. Et n’est-ce pas l’un des buts psychologiques que dissimulent ces manœuvres occidentales d’horreurs et de pitreries, but qui est de ramener les anti-occidentaux au niveau d’abjection, de turpitudes et de dépravations radicales où ils se sont eux-mêmes piégés ?
Trois apartés :
Qu’est-ce en réalité que le sionisme ?
Le sionisme est un mouvement de fuite collectif, politique, de la réalité.
Le sionisme proposait la création d’un lieu clos, coupé du monde, où les juifs pouvaient se tenir hors du réel, l’équivalent des ghettos européens ou des pays musulmans, mais à l’échelle planétaire.
Quelle fut la raison de la venue du sionisme ?
La raison de la venue du sionisme fut le courant d’assimilation de la population juive au sein de la population européenne non-juive au cours du 19ème siècle, c’est à dire l’entrée de la population juive dans le réel, et son échappée du monde imaginaire où elle avait été jusqu’alors confinée par ses rabbins, ses potentats économiques et ses chefs politiques. Le sionisme est une réaction à la rupture de cet enfermement, un rejet de l’ouverture des juifs au réel. Sous couvert de protéger les juifs, son but est de perpétuer cette rupture avec le réel et cette vie dans l’imaginaire, et de maintenir intact le pouvoir de ceux qui tirent profit de cette rupture, les puissances financières juives (Rothschild a financé les premières colonies juives en Palestine), les potentats religieux, et une nouvelle sorte de politiciens, ceux en charge de propager le sionisme, de conditionner les juifs au sionisme, et de diriger les organisations sionistes.
De plus, la détermination proprement juive à conserver sa propre population au sein d’un ghetto à l’échelle planétaire situé en Palestine, s’est hybridée avec celle impériale mondiale britannique à créer une place forte à l’un des plus essentiels carrefours des voies de communication mondiales qu’est la Palestine, en s’inspirant de l’idée de la colonie de peuplement de la Rhodésie, idée qui inclut l’élimination de la population indigène, soit le génocide.
Quelle est la conséquence du caractère essentiel du sionisme qui est la fuite du réel, dans la guerre mondiale actuellement en cours, en terme de tactique, sachant que les juifs occupent une place centrale au sein de la sphère du vrai pouvoir occidental ?
La tactique pour détruire le pouvoir occidental, consiste à s’attaquer au point le plus faible de ce pouvoir, celui qu’il suffit d’exposer à la réalité, qu’il suffit de mettre au contact du réel, de placer à la lumière du jour. Il s’agit des juifs. Tous ceux qui cherchent à briser le pouvoir occidental l’ont parfaitement bien compris. C’est pourquoi ils utilisent par exemple le travail d’idéalistes tels les historiens révisionnistes qui sont à la recherche de la vérité en histoire, du passé réel, lequel n’est qu’une partie de la réalité globale intemporelle, réalité globale intemporelle qu’on peut dénommer La Vérité, les historiens révisionnistes pouvant être dénommés « chercheurs de Vérité ».
Ceux qui ont émis ce document de guerre psychologique (Nowadays Cowards Israel), qui est le prétexte de ce texte, exposent la réalité présente des juifs, pour les détruire, et au-delà, pour atteindre l’ensemble du pouvoir occidental.
Les juifs sont un cas unique dans toutes les communautés humaines, car étant mortellement atteints par la lumière du réel, par leur seule exposition à la lumière du jour, le contact de la réalité suffisant à les détruire. Les deux seuls exemples similaires existant sont littéraires, avec le personnage imaginaire du vampire, qui meurt à la lumière du soleil, et avec celui de la légende grecque de la Gorgone méduse, qu’on ne pouvait que regarder indirectement dans un miroir, sous peine de se transformer en statue de pierre (la vue du réel pétrifie).
Il faut toutefois remarquer que la fuite du réel est un phénomène commun à toutes les cultures humaines, il est simplement plus extrême chez les juifs. Les juifs ne sont que le miroir grossissant de ce trait essentiel qui existe dans toute l’humanité. Ils ressemblent à la Gorgone méduse, on ne peut les observer qu’indirectement, sous peine d’être pétrifié, en l’occurrence par les lois réprimant l’antisémitisme, le révisionnisme, mises en œuvre par les tribunaux spécialisés comme en France la 17ème chambre du TGI de Paris, ce type de juridiction étant en charge de l’aveuglement de la vision du réel. On pourrait même surnommer les juifs les Gorgones, et intituler l’entité israélienne: la Gorgonie, et les réprouvés pour antisémitisme et révisionnisme, les « miroirs du réel ».
Quelle est l’origine de la rupture générale humaine avec le réel ?
Cette origine est le développement du système nerveux central, amenant ce qu’on peut nommer la conscience, la conscience entre autres de la destruction obligatoire d’autres vies pour entretenir sa propre vie, ce qui a conduit les peuples orientaux au végétarisme, mais la consommation de graines de même est la destruction de vies en germe. Même manger des fruits entraîne la destruction des vies en germe que sont les pépins. Ceux qui peuvent rire de ces propos ont simplement une totale atrophie de cette sensibilité. La rupture d’avec le réel est devenue parfaite dans leur cas. Ils vivent dans un sous-monde étanche au sein du monde global.
Il semblerait qu’à l’origine, la population humaine ait eu le sens du réel entièrement intact, et que chaque acte pour se nourrir par la destruction obligatoire d’autres vies entraînant la souffrance, il s’instaura une rupture intérieure d’avec la réalité. Ce fut le commencement de la rupture générale d’avec le réel que connaît l’être humain, qui conduit à la destruction actuelle généralisée de toutes les formes de vie sur la planète, dont celle humaine. Il y a beaucoup à comprendre et à manipuler avec les juifs, qui ne font que caricaturer les autres humains.
Il faut là relever que la seule tentative culturelle de « jonction avec le réel » a eu lieu en Inde il y a environ 2500 ans, avec le bouddhisme, lequel n’est qu’une méthode individuelle pour se fondre dans le réel, ou devenir réel, ou se réaliser. Cette démarche a ensuite été dévoyée pour créer une religion. De plus, ce qui n’a pu être exprimé dans le contexte de l’époque du bouddhisme originel, est que la plus profonde souffrance ressentie par tout être, souffrance ayant trait à l’immanente disparition, ne se borne pas à celle qui le concerne personnellement, mais à celle inhérente à l’état même de l’existence, englobant tout ce qui est, sensibilité lui faisant dépasser la dualité soi et non-soi, laquelle n’est qu’une illusion, l’un des effets de la rupture d’avec le réel. Il a fallut bien des efforts culturels, et franchir bien des étapes, pour enfouir au plus profond de sa pensée cette sensibilité au réel, au vrai, enfouissement qui permet de détruire comme un robot, un drone, actuellement, l’ensemble de la vie sur la planète, destructivité dont les virtuoses les plus accomplis sont les fanatiques musulmans, juifs, américains et européens.
En effet, et par opposition au bouddhisme, il semblerait que cela soit au Proche-Orient que culturellement se soient développés les courants dénotant les plus irrémédiables ruptures avec le réel, les plus invalidantes amputations de la sensibilité au réel, ce qui a conduit aux religions juive, chrétienne et islamique. En Extrême-Orient, on n’observe que le cas du Japon, sorte de ghetto asiatique productiviste, militariste et impérialiste, à la population enrégimentée et endoctrinée jusqu’au plus profond neurone, où s’est développée cette même culture de rupture d’avec le réel, allant de pair avec l’esprit d’agressivité, d’accaparement et de destructivité, dont l’ensemble des japonais commence, devançant le reste de l’humanité, à en subir les inéluctables conséquences létales (c’est la seule nation où il a été possible d’associer bouddhisme et guerre, pour créer l’idéologie du « bouddhisme de guerre » au service du militarisme japonais et du culte de l’Empereur, pendant la seconde guerre mondiale).
C’est cette culture de rupture du réel dominante en Occident, et que l’Occident a propagée par la force à toute l’humanité, qui entraîne l’état actuel de destruction de la planète. L’Occident porte l’entière responsabilité du désastre en cours, les autres populations ne pouvant que suivre l’exemple occidental ou disparaître encore plus vite.
Conclusion : quel est l’effet attendu de la diffusion du type de matériel de guerre psychologique tel celui Nowadays-Cowards-Israel » ?
Ce but est de provoquer une exacerbation de la censure au sein de l’Occident, et son étouffement sous ses propres interdits. Aucun domaine humain d’activité n’étant étanche aux autres domaines d’activités, le fait de censurer tout ce qui est du domaine des juifs, d’Israël et du sionisme, domaine qui de plus est central, ne peut qu’étendre l’interdit de penser dans tous les autres domaines de la pensée en Occident, et à moyen terme étouffer toute créativité dans tous les domaines de la pensée, dont dans celui vital de la menée de la guerre mondiale entreprise par l’Occident.

On peut déjà constater en Occident l’effet de cette censure spécifique à ce qui est juif, par le dépérissement rapide de la créativité en Occident, dans les domaines publics de l’art, de la littérature et de l’architecture. Il est probable qu’il en est de même en science et en technologie par rapport aux recherches menées dans le camp anti-occidental, qui sont gardées secrètes. Il est aussi évident que malgré les moyens gigantesques mis en œuvre par les Occidentaux dans la guerre, globalement, ils ne parviennent qu’avec une énorme difficulté à maintenir leur emprise sur le terrain conquis, et même à ne pas reculer.

De même, l’observation de la tactique imaginée par l’Occident, qui est une guerre mondiale par mercenaires islamistes et par les drones interposés, met en lumière la plus totale incapacité à créer ce qui fonde une victoire, soit une motivation solide qui peut être défendue devant l’opinion et emporter l’adhésion.

Dans ces conditions, les recrues de toutes sortes pour cette guerre ne peuvent qu’être de très médiocre qualité. On le voit dans le domaine de la propagande en France avec ces Zémour, Finkielkraut, Fourest, Houllebecq et autres personnages de série Z. Il en est de même dans le domaine politique avec ces Hollande, Fabius, Kouchner, Kohn Bendit, Sarkozy, Le Pen (fille), et autres personnages clairement vendus et ectoplasmiques. Les dirigeants occidentaux en sont même à cacher cet état de guerre mondiale à leur propre population, tant il ne peuvent légitimer cette guerre.

Les seules troupes authentiquement occidentales utilisées dans les opérations, le sont de façon secrète.
Il n’y a aucune incertitude quant à l’issue de cette guerre, les gens de qualité refusant de collaborer au régime occidental, même si sa défaite aura aussi des conséquences dramatiques pour leur niveau de vie. Ce régime en est à recruter ceux qui seraient refusés avec mépris par un régime sain et légitime. La tâche cruciale du camp adverse est de ne pas acculer trop vite les malades mentaux qui dirigent l’Occident, pour ne pas qu’ils provoquent une guerre nucléaire, et de temporiser jusqu’à l’auto-désagrégation du bloc occidental et de la Gorgonnie.

Michel Dakar

Lien direct du texte ci-dessus sur le site de l’auteur: aredam

 

Publicités

4 commentaires

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s